1. Bienvenue sur Bonjourchine.com, le 1er forum francophone sur le travail, les études et le voyage en Chine.

    Pour poser une question ou répondre à une discussion déjà ouverte, inscrivez vous. C'est facile, rapide et gratuit !

    Cela vous permettra de sucroit de ne plus avoir de pub qui s'affiche à l'écran (0 pub pour les membres du forum!).
    Rejeter la notice

Une sucette pour les soldats

Discussion dans 'Bistrot Chine du "Lotus Bleu"' créé par Orang Malang, 4 Novembre 2011.

  1. Orang Malang

    Orang Malang Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe Modérateur

    Inscrit:
    23 Octobre 2005
    Messages:
    15 941
    Localité:
    常熟,江苏
    Ratings:
    +8 137 / -35
    LE POINT du 3 novembre 2011

    "En gros, il suffit de sucer." La phrase pourrait paraître tendancieuse, mais le capitaine Brian Block n'est pas là pour plaisanter. Il explique d'un ton très sérieux aux soldats la posologie du nouveau produit pharmaceutique du corps d'élite des Marines des États-Unis : la sucette à la morphine.


    Jusqu'à présent, les soldats avaient recours aux piqûres de morphine pour soulager la douleur des blessés. Désormais, plus besoin d'enfoncer une aiguille dans le corps de leur camarade. Ils n'auront qu'à leur donner une sucette, au goût fruits rouges. "Il suffit de la mettre dans la bouche", affirme le capitaine Brian Block, porte-parole du corps des 200 000 hommes.


    Une réelle avancée


    Si la seringue, utilisée depuis la Seconde Guerre mondiale, fera toujours partie de l'inventaire des soldats, la sucette permettra à la morphine de passer plus rapidement dans le sang via les muqueuses de la bouche. L'agent actif contenu dans la friandise, du fentanyl, est un morphinique puissant. "S'agissant d'un stupéfiant, les soldats ne peuvent pas le garder sur eux, précise Brian Block. Seuls les infirmiers et médecins pourront y avoir accès et l'administrer."


    Au-delà de l'aspect anecdotique du produit, la sucette représente une réelle avancée par rapport à la piqûre. "Une blessure à un bras ou une jambe peut provoquer une constriction des vaisseaux sanguins, ce qui ralentit le moment où l'injection du produit fera effet", explique le capitaine Block. Au contact des muqueuses de la bouche, la substance thérapeutique contenue dans la sucette passera dans le sang avec plus de rapidité qu'en utilisant une seringue. Plus important encore, jusqu'à présent, les soldats ne pouvaient rien faire en cas de surdosage. Avec l'emploi de cette sucette, il est possible d'arrêter immédiatement la diffusion de la morphine si le patient tombe en état de choc.


    Cette nouvelle méthode va être testée prochainement sur le terrain par les soldats américains en Afghanistan. Depuis deux mois, ils utilisent déjà la seringue à la morphine, réservée auparavant aux forces spéciales des Marines.
     

Partager cette page