Taxe sur les actes de propriété en Chine au 1er Septembre 2021

Mathieu

Alpha & Oméga
Admin
Membre du personnel
15 Oct 2006
9 317
3 969
298
Shanghai, People Square
www.murailledechine.com

À partir du 1er septembre 2021, la réglementation administrative chinoise relative à la taxe sur les actes de propriété entrera en vigueur, les autorités l'ayant élevée au rang de loi nationale. La "loi sur les actes" consolidera la mise en œuvre des taux d'imposition pour le transfert des droits d'utilisation et de propriété des terres. En ce qui concerne les entreprises en Chine, les taxes sur les actes sont appliquées en cas de restructuration ou de réorganisation de l'entreprise, y compris les fusions et acquisitions, les scissions, les transferts de parts, les transferts d'actifs, etc.

Récemment, l'administration fiscale de l'État (STA) a étendu la politique d'impôt sur les actes aux entreprises ou aux institutions publiques en cas de restructuration ou de réorganisation. Découvrez plus de détails sur la nouvelle loi sur l'impôt sur les actes et l'extension de cette politique aux entreprises en Chine.

Qu'est-ce qui concerne la loi chinoise sur l'impôt sur les actes de propriété ?​

Le 11 août 2020, le Comité permanent de l'Assemblée populaire nationale a annoncé l'élévation du règlement sur l'impôt sur les actes de propriété en loi nationale. Cela modifiera et améliorera ledit règlement qui est entré en vigueur le 7 juillet 1997.

Quelle est la portée de l'impôt sur les actes de propriété ?​

L'impôt sur les actes fait principalement référence aux paiements d'impôts pour le "transfert des droits d'utilisation du sol et de la propriété du logement". Selon la loi sur l'impôt sur les actes, les actes suivants font partie de ce transfert :

Cession des droits d'utilisation du sol ;
Transfert, y compris la vente, le don et l'échange, des droits d'utilisation des terres ; et
Vente, don et échange de maisons.
Le taux de l'impôt sur les actes de propriété varie entre 3 % et 5 %, mais selon la nouvelle loi, les gouvernements locaux ou provinciaux peuvent choisir un taux spécifique à l'intérieur de cette fourchette. dans cette fourchette.

Le transfert des droits d'utilisation des terres et de la propriété d'un logement impliquant un investissement en capital (fonds propres), le remboursement d'une dette, l'attribution et le transfert d'actifs, des récompenses, etc.

Exemptions de la taxe sur les actes de propriété​

En vertu de la loi sur la taxe sur les actes, il existe certaines circonstances dans lesquelles les taxes sur les actes ne sont pas applicables. Il s'agit de l'acceptation des droits d'utilisation des terres des montagnes, des terres et des vasières non réclamées pour l'agriculture, la sylviculture, l'élevage et la pêche et de l'acceptation des droits d'utilisation des terres ou de la propriété des maisons par les entités ou conditions suivantes :

Organes d'État, institutions publiques, organisations sociales et unités militaires pour les bureaux, l'enseignement, les soins médicaux, la recherche et les installations militaires ;
Les écoles à but non lucratif, les institutions médicales et les institutions de protection sociale pour les bureaux, l'enseignement, les soins médicaux, la recherche, les soins aux personnes âgées et l'assistance ;
Entre une personne et son conjoint pendant leur mariage ou un héritier légal par héritage ; et
les ambassades et consulats étrangers et les bureaux de représentation des organisations internationales en Chine.
Par ailleurs, le Conseil d'État peut exempter ou réduire les taux d'imposition sur les actes de propriété pour répondre aux demandes de logements, de reconstruction après une catastrophe ainsi que de restructuration ou de réorganisation d'entreprises.

Extension de la politique de soutien aux entreprises en matière de taxes sur les actes de propriété​

Comme mentionné précédemment, les taxes sur les actes de propriété sont également appliquées à la restructuration ou à la réorganisation des entreprises locales et étrangères en Chine. Alors que le transfert des droits d'utilisation du sol et des biens immobiliers peut se produire pour différents types de restructuration ou de réorganisation d'entreprise.

Le 26 avril 2021, le Ministère des Finances (MOF) et la STA ont prolongé l'exemption de DT pour différents types de réorganisation jusqu'à trois ans depuis son entrée en vigueur. Ainsi, les entreprises qui entreprennent des réorganisations impliquant le transfert de droits d'utilisation du sol ou de biens immobiliers auront bénéficié du soutien de la politique du 1er janvier 2021 au 31 décembre 2023.

Types de réorganisations exonérées d'impôt sur les actes de cession​

Conformément à l'Annonce n° 17 (2021), les types de réorganisations suivants seront exonérés de la DT, étant donné qu'ils sont éligibles sous certaines conditions :

Restructuration d'entreprise
Alors que les droits et obligations seront hérités par le cessionnaire (entreprise post-restructuration), les investisseurs initiaux (entreprise pré-restructuration) restent inchangés. C'est-à-dire qu'ils conservent plus de 75 % des actions après la restructuration. Toutefois, le taux de conservation des actions peut varier en conséquence.

Fusion et scission
Les entreprises post-fusion ou post-scission sont exemptées de DT à condition que les investisseurs d'origine soient conservés après la fusion ou la scission.

Faillite
L'exonération de la taxe sur les actes en cas de faillite dépend du fait que le cessionnaire est un créancier ou un non-créancier.

Si le transfert est effectué à des créanciers, y compris tous les employés (paiement de la dette), le DT sera exonéré. Par contre, il y a deux conditions lorsque le transfert est fait à un non-créancier.

DT exonéré - si le non-créancier reprend les contrats de travail de tous les employés du cédant (entreprise en faillite) pour trois ans ou plus.
Déduction de 50% - si le non-créancier reprend les contrats de travail de plus de 30% des employés du cédant (entreprise en faillite) pendant trois ans ou plus.

Transfert d'actifs
Pour le transfert d'actifs, les entreprises peuvent bénéficier d'une exonération de l'impôt sur les actes si le cédant est le même investisseur. Autrement dit, le transfert a lieu entre des entreprises détenues par le même investisseur.

Transferts différents par les mêmes investisseurs
Entre la société mère et ses filiales détenues à 100% par elle
Entre deux filiales détenues à 100 % par une société
Entre une personne physique et son entreprise individuelle ou sa société à responsabilité limitée unipersonnelle
En outre, le transfert d'une société mère vers ses filiales à 100 % à des fins d'augmentation de capital est également exonéré de l'impôt sur les actes.

Échange de dettes contre des fonds propres
Un échange de créances contre des participations est un moyen pour une entreprise en difficulté de poursuivre ses activités. Il s'agit donc d'une opération de refinancement dans laquelle un créancier transforme la dette en actions tandis que la dette de l'entreprise en difficulté est annulée ou remboursée.

Un échange de dettes contre des actions est dispensé de l'approbation du Conseil d'État.

Acquisition par le gouvernement
Si le transfert implique l'acquisition par le gouvernement d'une entreprise en pré-restructuration au moyen de transferts ou d'investissements par l'État, l'exonération de la taxe sur les actes s'applique.

Transfert d'actions
En cas de transfert d'actions, l'entreprise sera également exonérée de la taxe sur les actes, à condition que la propriété des droits d'utilisation du sol et des biens immobiliers soit identique ou inchangée.

Quand payer l'impôt sur les actes de propriété ?​

Les entreprises doivent déposer une déclaration d'impôt dans les dix jours suivant l'apparition d'une obligation fiscale. Entre-temps, elles doivent payer la taxe sur les actes selon le délai fixé par l'autorité compétente. Après avoir effectué les procédures de paiement de l'impôt, le contribuable obtiendra un certificat d'impôt sur les actes qui sera nécessaire pour l'enregistrement de la propriété.

En outre, l'entreprise peut demander un remboursement d'impôt si elle a déjà payé la taxe sur la valeur ajoutée pour 2021 avant la publication de la loi sur la taxe sur les actes.

Conclusion​

La loi sur l'impôt sur les actes de propriété fait partie du plan chinois de réforme de l'impôt foncier à l'échelle nationale, qui aura principalement un impact sur le développement immobilier ainsi que sur les recettes fiscales du pays. En 2019, le bureau des impôts de la Chine a indiqué qu'il avait obtenu un revenu total de 4,2 trillions de RMB grâce aux taxes sur les actes de propriété depuis 1997 jusqu'en 2018.

Si les entreprises peuvent bénéficier de l'exonération de l'impôt sur les actes lors d'une restructuration ou d'une réorganisation, elles sont également plus susceptibles de payer la TVA foncière considérant qu'il y a une appréciation du prix ou de la valeur depuis l'acquisition du terrain.

Contacter l'auteur de l'article :​

S.J. Grand fournit des conseils et un soutien pour la création d'entreprise ainsi que des services fiscaux et comptables pour les entreprises à investissement étranger en Chine. Nous aidons les entreprises étrangères à mettre en place des stratégies d'optimisation fiscale afin de tirer parti des diverses politiques préférentielles de la Chine. Contactez-nous pour vous aider à démarrer.