Taïwan : la présidente sortante remporte l’élection face à son rival pro-pékin

  • Auteur de la discussion poochielechien
  • Date de début
poochielechien

poochielechien

Dieu suprême
05 Déc 2007
2 700
1 490
168
Taïwan : la présidente sortante remporte l’élection face à son rival pro-Pékin

Les électeurs étaient appelés à départager deux visions divergentes de l’avenir de l’île et de ses relations avec la Chine.

La présidente sortante de Taïwan, Tsai Ing-wen, a remporté l’élection présidentielle dans l’île, selon des résultats partiels publiés samedi 11 janvier. Elle a annoncé sa victoire, tandis que son principal adversaire, Han Kuo-yu, a reconnu sa défaite.

Elle a recueilli 57,1 % des voix, selon les résultats définitifs. Dix-neuf millions d’électeurs étaient appelés à départager deux visions divergentes de l’avenir de l’île et de ses relations avec Pékin, son plus grand partenaire commercial.

« Taïwan a montré au monde à quel point nous aimons notre mode de vie libre et démocratique ainsi que notre nation, a indiqué Mme Tsai à la presse en annonçant sa victoire. La paix c’est que la Chine abandonne ses menaces contre Taïwan. J’espère que les autorités à Pékin comprendront que Taïwan, pays démocratique, et que notre gouvernement démocratiquement élu ne cèderont pas aux menaces et à l’intimidation. » La Chine considère l’île comme une de ses provinces et a juré d’en reprendre un jour le contrôle, par la force si nécessaire.

Suite de l'article ici:

Ci-dessous les résultats définitifs détaillés, qui montrent un record de participation (74,9%, contre 66,3% en 2016) et un record de voix pour Tsai Ing-Wen (plus de 8 millions, nombre jamais atteint pour un candidat aux présidentielles à Taiwan):
EOArnQbUwAAuRYS.jpg
 
  • Informative
Reactions: lafoy-china
lafoy-china

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
13 066
7 124
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Felicitations la victoire est incontestable ! Et merci les troubles organises a Hong Kong ...
Mais ca fait quand meme plus de 11 millions d'electeurs potentiels qui n'ont pas votes pour Madame Tsai Ing-wen !
Pres de 40% des electeurs pro Pekin est loin d'etre un chiffre negligeable , vu l’atmosphere de ces elections !
....
 
Dernière édition:
totoautibet

totoautibet

Alpha & Oméga
03 Mar 2010
5 245
3 740
188
Nanning
Hong Kong, bien sûr, sinon cela aurait probablement été plus serré... pour l'un ou pour l'autre !
En attendant bravo et bon courage.
4 ans de nouveau pour le Parti pro-Indépendantiste à tenter de parvenir à ses fins alors que rien a bougé dans ce sens pendant les 4 années précédentes !
Patience ! :siffle: A Taiwan aussi les promesses en politique sont une rente !
 
Dernière édition:
  • Like
Reactions: lafoy-china
A

AD45

Membre Silver
21 Sept 2012
51
6
48
Après, le DPP a quand même perdu quelques sièges aux législatives;
Interessant de regarder les résultats en détails, il y a une carte interactive sur Bloomberg: https://www.bloomberg.com/graphics/2020-taiwan-election-results/
A Kaohsiung, dans le fief de Han, quasi toutes les municipalités ont voté à 60-70% pour son adversaire.
Le vote KMT reste traditionnellement ancré au centre et à l'est, ainsi que sur les îles, dont Kinmen évidement. Intéressant, sachant que ce sont pour la plupart des zones historiquement aborigènes / non chinoises de culture. Une proposition d'explication par Al Jazeera ici : https://www.aljazeera.com/news/2020/01/campaign-time-taiwan-indigenous-people-kmt-200108054107733.html
 
Dernière édition:
  • Informative
Reactions: totoautibet
poochielechien

poochielechien

Dieu suprême
05 Déc 2007
2 700
1 490
168
"Une partie de l'avenir du monde se joue à Taïwan"
Après sa ré-élection samedi, la présidente Tsaï Ing-Wen, qui défend une ligne plutôt indépendantiste vis-à-vis de Pékin, a appelé à une "reprise du dialogue" avec les autorités chinoises. Taïwan et la Chine ont-elles toujours besoin l'une de l'autre? Entretien avec le sinologue Stéphane Corcuff.
 
Alplob

Alplob

Dieu suprême
21 Avr 2010
2 407
1 399
168
Xujiahui
alors que riens a bougé dans ce sens pendant les 4 années précédentes !
Patience ! :siffle: A Taiwan aussi les promesses en politique sont une rente !
Ah, eux aussi promettent une "autre" Taiwan ? ^^
 
  • Like
Reactions: Yiyuan
poochielechien

poochielechien

Dieu suprême
05 Déc 2007
2 700
1 490
168
Ah, eux aussi promettent une "autre" Taiwan ? ^^
Non, pas vraiment, le positionnement de Tsai Ying-Wen à la Chine, n'a pas changé en 4 ans: rejet du consensus de 1992 ("la Chine unique"), rejet du "1 pays, 2 systèmes" et pas de volonté de déclarer formellement l'indépendance.
 
lafoy-china

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
13 066
7 124
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Hong Kong, bien sûr, sinon cela aurait probablement été plus serré... pour l'un ou pour l'autre !
En attendant bravo et bon courage.
4 ans de nouveau pour le Parti pro-Indépendantiste à tenter de parvenir à ses fins alors que riens a bougé dans ce sens pendant les 4 années précédentes !
Patience ! :siffle: A Taiwan aussi les promesses en politique sont une rente !
Bonsoir Toto
La situation a Taiwan sous sa forme actuelle peut durer 1000 ans c'est le dernier souci de Beijing qui monte le ton de temps en temps pour rappeller qui est le chef , tout comme a Hong Kong au Xinjiang voir au Tibet, ca gesticule timidement un moment en occident en pure perte pour la forme et surtout en vain , Madame Tsai Ying-Wen le sait bien en ce qui la concerne , elle fait le dos rond car il n'y a rien d'autre a faire ce n'est pas une folle , elle menage la Chevre et le chou !

Taiwan est symbolique pour la Chine question fierte et appartenance au territoire Chinois , considere comme une petite province niveau population ( Shanghai est plus peuple c'est tout dire ) ! Dans l'absolu tant que Taiwan conserve son statu quo rien ne changera ! Le reste c'est de la branlette espagnole pour journalistes occidentaux ...

" Le temps ruine nos espérances ; occupé du présent, il s'envole d'une aile rapide "
Citation de Euripide

Ce qui compte le plus dans l'interet de tous c'est la paix ...
 
Dernière édition:
Silouane

Silouane

Membre Platinum
14 Jan 2015
488
229
73
上海
Bonsoir Toto
La situation a Taiwan sous sa forme actuelle peut durer 1000 ans c'est le dernier souci de Beijing qui monte le ton de temps en temps pour rappeller qui est le chef , tout comme a Hong Kong au Xinjiang voir au Tibet, ca gesticule timidement un moment en occident en pure perte pour la forme et surtout en vain , Madame Tsai Ying-Wen le sait bien en ce qui la concerne , elle fait le dos rond car il n'y a rien d'autre a faire ce n'est pas une folle , elle menage la Chevre et le chou !

Taiwan est symbolique pour la Chine question fierte et appartenance au territoire Chinois , considere comme une petite province niveau population ( Shanghai est plus peuple c'est tout dire ) ! Dans l'absolu tant que Taiwan conserve son statu quo rien ne changera ! Le reste c'est de la branlette espagnole pour journalistes occidentaux ...

" Le temps ruine nos espérances ; occupé du présent, il s'envole d'une aile rapide "
Citation de Euripide

Ce qui compte le plus dans l'interet de tous c'est la paix ...
Pas si sûr, c'est une obsession. N'oublions pas que le gouvernement est un gouvernement communiste et c'est un gouvernement communiste qui a fait la guerre contre les nationalistes de l'époque, qui se sont réfugiés sur l'île. Xi est un héritier de cette époque et un idéaliste qui se sent porté par une mission, restaurer la grandeur de la Chine, dont fait partie Taïwan. Je ne dis pas qu'il va utiliser demain les plans déjà bien peaufinés pour envahir Taïwan en une heure, mais je ne crois pas que le discours soit une simple rhétorique pour la population.

Hors sujet, je viens de passer 4 semaines en Chine, au journal de la Télé nationale CCTV4 par exemple, après le bonjour des présentateurs et la date, on a droit dès la première phrase a Xi Jinping. Je disais à une amie, Xi Jinping est le premier mot. Elle m'a répondu non, mais dès la première phrase, son nom est cité.Même mon beau-père, un membre du parti fidèle, en rigole. Moi, ça ne me fait pas rire.
 
  • Informative
Reactions: lafoy-china
poochielechien

poochielechien

Dieu suprême
05 Déc 2007
2 700
1 490
168
Quand Taiwan dit non

La défense du statu quo

Le DPP est souvent décrit par raccourci comme "indépendantiste" alors qu’il a gelé en 1999 la clause de sa charte appelant à la fondation d’une République de Taiwan par référendum. Il défend aujourd’hui le statu quo dans le détroit – la survie d’une société ouverte et d’institutions démocratiques dans l’enveloppe constitutionnelle de la République de Chine, repliée à Taiwan depuis la fin de la guerre du Pacifique.

Tsai Ing-wen n’a aucunement l’intention de sortir de ce cadre. Seul un changement radical dans l’environnement extérieur de Taiwan pourrait amener le gouvernement de l’île à envisager une déclaration formelle d’indépendance. Sans effondrement du Parti communiste en Chine ou sans une violente confrontation entre la Chine et l’alliance nippo-américaine, le DPP gouvernera au service du statu quo.

Il faut donc attendre de Tsai Ing-wen la poursuite d’une politique continentale fondée sur la discrétion et la non-provocation, la marque de fabrique de son premier mandat. Chaque erreur pourrait en effet être exploitée par Pékin pour affaiblir le lien entre Taiwan et les États-Unis en faisant porter à Taipei la responsabilité d’être irresponsable – ce fut le cas lors de la première expérience du DPP au pouvoir, entre 2000 et 2008. Le Parti était alors jugé provocateur et imprévisible à Washington.

 
Mathieu

Mathieu

Alpha & Oméga
Admin
Membre du personnel
15 Oct 2006
7 489
2 569
298
Shanghai, People Square
www.murailledechine.com
Il faut donc attendre de Tsai Ing-wen la poursuite d’une politique continentale fondée sur la discrétion et la non-provocation
Mais le coup de fil de la présidente de Taïwan Tsai Ing-wen et le fait que le président désigné l'accepte, du jamais vu depuis 1979, ont provoqué la colère de la Chine.

Dès samedi, Pékin a fermement rappelé qu'à ses yeux il «n'existe qu'une seule Chine, et Taïwan est une part inaliénable du territoire chinois».

Experts et diplomates se sont interrogés sur la signification de cette rupture avec la tradition bien établie: changement délibéré de politique envers Taïwan et la Chine ou erreur d'appréciation.
Pas si discrète que ça notre amie...
 
Dgibe

Dgibe

Ange
13 Mai 2016
946
404
83
37
Chengdu
Pas si sûr, c'est une obsession. N'oublions pas que le gouvernement est un gouvernement communiste et c'est un gouvernement communiste qui a fait la guerre contre les nationalistes de l'époque, qui se sont réfugiés sur l'île. Xi est un héritier de cette époque et un idéaliste qui se sent porté par une mission, restaurer la grandeur de la Chine, dont fait partie Taïwan. Je ne dis pas qu'il va utiliser demain les plans déjà bien peaufinés pour envahir Taïwan en une heure, mais je ne crois pas que le discours soit une simple rhétorique pour la population.

Hors sujet, je viens de passer 4 semaines en Chine, au journal de la Télé nationale CCTV4 par exemple, après le bonjour des présentateurs et la date, on a droit dès la première phrase a Xi Jinping. Je disais à une amie, Xi Jinping est le premier mot. Elle m'a répondu non, mais dès la première phrase, son nom est cité.Même mon beau-père, un membre du parti fidèle, en rigole. Moi, ça ne me fait pas rire.
Personnellement je pense que l'objectif personnel de M. Xi est de devenir l'homme qu'on rentiendra comme ayant porté la dynastie communiste à son apogée.

La plupart des dynasties chinoises suivent plus ou moins le même modèle. Il y a d'abord le fondateur qui (re-)crée un empire par la conquète, la terreur et les armes. Forcément, il laisse alors le pays dans un piteux état. Puis il y a celui qui va consolider les conquètes, relancer l'économie, pacifier les zones encore agitées,... Il s'agit souvent du petit-fils du fondateur.

Ici on aurait plus ou moins le même schema comme M. Xi pourrait être le petit fils de M. Mao.

Par contre il va lui falloir des coups d'éclats pour cela. Il y a bien l'élimination de la pauvreté extrème qui s'en vient, mais ce ne sera pas suffisant. C'est plus une conséquence de l'enrichissement déclenché par la politique d'ouverture de M. Deng qu'autre chose.
Pareil pour les 4 nouvelles inventions chinoises. Déjà parlé d'invention est un peu abusif, mais surtout la plupart étaient déjà là avant son accès au trône. Il y en aura d'autres c'est certain, mais pareil ce ne sera probablement pas suffisant.

Je pense que c'est pour cela qu'il compte s'accrocher au pouvoir une dizaine d'année de plus au pouvoir. S'il part en 2032, sauf catastrophe la Chine aura dépassé les EU au niveau PIB pour prendre la première place. Et là, il pourra prétendre que grâce à lui la Chine à retrouvé la place qu'elle mérite.

De plus avec le plus gros PIB, tombe en même temps les clefs de la politique internationale, incluant Taiwan. Plus personne ne pourra les menacer de sanctions économiques, ce sera l'inverse. Donc ils pourront aisément anexer Taiwan sans soucis, personne ne pourra broncher.
Celà permettrait en plus M. Xi de gagner là où M. Mao a échoué, montant encore un peu plus au panthéon de la dynastie rouge. Car pour l'instant il n'a rien, à part peut-être 2-3 îlots. M. Deng a eu Hong-Kong et Macao par contre.
 
lafoy-china

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
13 066
7 124
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Pas si sûr, c'est une obsession. N'oublions pas que le gouvernement est un gouvernement communiste et c'est un gouvernement communiste qui a fait la guerre contre les nationalistes de l'époque, qui se sont réfugiés sur l'île. Xi est un héritier de cette époque et un idéaliste qui se sent porté par une mission, restaurer la grandeur de la Chine, dont fait partie Taïwan. Je ne dis pas qu'il va utiliser demain les plans déjà bien peaufinés pour envahir Taïwan en une heure, mais je ne crois pas que le discours soit une simple rhétorique pour la population.

Hors sujet, je viens de passer 4 semaines en Chine, au journal de la Télé nationale CCTV4 par exemple, après le bonjour des présentateurs et la date, on a droit dès la première phrase a Xi Jinping. Je disais à une amie, Xi Jinping est le premier mot. Elle m'a répondu non, mais dès la première phrase, son nom est cité.Même mon beau-père, un membre du parti fidèle, en rigole. Moi, ça ne me fait pas rire.
Bonjour Silouane
Il faut prendre le terme " Dernier des soucis " au sens propre comme au sens figure ! Beijing a d'autres priorites Geopolitiques et Geoeconomiques voir economiques tout court en ce moment !

Taiwan n'est pas Porto Rico au niveau economie et niveau de vie ca roule tout seul la vie et agreable , Beijing a tout interet a la maintenir prospere afin de la recuperer en bon etat de sante le moment propice et en ordre ( rutilante et bedonnante ) , et surtout de son plein gre ! Le temps est un grand maitre et Taiwan est une ile avec ses avantages et inconvenients ...

Tout en sachant que Taiwan ne joui d'aucune reconnaissance diplomatique a part quelques Etats- ilots epars et 2 ou 3 etats sans le sou vaillant , hormi le Vatican , rien n'empeche Taiwan d'avoir des missions economiques et de faire du commerce avec la totalite de la planete , c'est meme un plus pour Beijing vu que Taiwan est consideree comme appartenant a la Chine niveaux organisations mondiales , que la technologie taiwainaise et de tout premier ordre et que nombre de ces produits sont fabriques par des ouvriers du mainland !

Le commerce entre Beijing et Taiwan est prospere , les echanges economiques vont bon train et sont indissociables pour l'economie de Taiwan qui de plus possede une bonne partie de son industrie de production dans le Mainland !

Le statu quo est donc de mise , il y a certes une ligne jaune a ne pas depasser ...
 
Dernière édition:
poochielechien

poochielechien

Dieu suprême
05 Déc 2007
2 700
1 490
168
Le temps est un grand maitre
Malheuresement pour Pékin, les études d'opinion à Taiwan montrent un rejet croissant de l'unification avec la Chine, ainsi qu'une augmentation de l'identité taiwanaise, au détriment d'une identité chinoise (ou à moindre mesure, d'une identité double taiwano-chinoise).

_news_167_bad0ecc6.jpg
_news_166_0ffd49bc.jpg
Source: université de Chengchi, juin 2019

Il me semble donc vain d'espérer pour Pékin une annexion de plein gré de Taiwan, notamment pour des raisons démographiques: les jeunes nés sur l'île sont naturellement moins attachés à la Chine que leurs parents et grand-parents nés sur le continent, et ceux nés après la loi martiale ne voudront pas se séparer d'un système démocratique.

Le commerce entre Beijing et Taiwan est prospere , les echanges economiques vont bon train et sont indissociables pour l'economie de Taiwan qui de plus possede une bonne partie de son industrie de production dans le Mainland !
Pour la partie économique, Taiwan (et à moindre mesure, le Vietnam) a bénéficié de la guerre commerciale entre les US et la Chine, ce qui a encouragé plusieurs entreprises taiwanaises à réinvestir sur l'île pour éviter les tarifs.

Le gouvernment annonce ainsi 156 plans d'investissements de retour à Taiwan

L'année 2019 a été ainsi un bon cru pour l'économie de Taiwan, la plaçant devant la Corée du Sud, Singapour et Hong Kong (ça c'était facile), ce que n'a pas manqué de souligner la Présidente Tsai dans son bilan de fin de mandat.

Sur le plan touristique, Taiwan, a compensé en 2019 la perte en touristes chinois (interdits de voyage individuel vers l'île), pour excéder son nombre de touristes de 2018, grâce à une politique marketing agressive (ciblant notamment les touristes japonais à fort pouvoir d'achat)
Taiwan tourism.JPG

A force de maintenir sa position agressive, la Chine risque fort d'accentuer ce movement de découplage entre les économies chinoises et taiwanaises, qui est entamé depuis déjà longtemps dans les esprits.
 
Dernière édition:
lafoy-china

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
13 066
7 124
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Malheuresement pour Pékin, les études d'opinion à Taiwan montrent un rejet croissant de l'unification avec la Chine, ainsi qu'une augmentation de l'identité taiwanaise, au détriment d'une identité chinoise (ou à moindre mesure, d'une identité double taiwano-chinoise).

Voir la pièce jointe 110021
Voir la pièce jointe 110022
Source: université de Chengchi, juin 2019

Il me semble donc vain d'espérer pour Pékin une annexion de plein gré de Taiwan, notamment pour des raisons démographiques: les jeunes nés sur l'île sont naturellement moins attachés à la Chine que leurs parents et grand-parents nés sur le continent, et ceux nés après de la loi martiale ne voudront pas se séparer d'un système démocratique.



Pour la partie économique, Taiwan (et à moindre mesure, le Vietnam) a bénéficié de la guerre commerciale entre les US et la Chine, ce qui a encouragé plusieurs entreprises taiwanaises à réinvestir sur l'île pour éviter les tarifs.

Le gouvernment annonce ainsi 156 plans d'investissements de retour à Taiwan

L'année 2019 a été ainsi un bon cru pour l'économie de Taiwan, la plaçant devant la Corée du Sud, Singapour et Hong Kong (ça c'était facile), ce que n'a pas manqué de souligner la Présidente Tsai dans son bilan de fin de mandat.

Sur le plan touristique, Taiwan, a compensé en 2019 la perte en touristes chinois (interdits de voyage individuel vers l'île), pour excéder son nombre de touristes de 2018, grâce à une politique marketing agressive (ciblant notamment les touristes japonais à fort pouvoir d'achat)
Voir la pièce jointe 110024

A force de maintenir sa position agressive, la Chine risque fort d'accentuer ce movement de découplage entre les économies chinoises et taiwanaises, qui est entamé depuis déjà longtemps dans les esprits.
Bonsoir Poochie
L' Avenir nous le dira , l'essentiel est que la paix demeure dans l'immediat !
....