Suspension des vols de boeing 737-8 max & discussions sur l'aviation

  • Auteur de la discussion Orang Malang
  • Date de début
Magellan

Magellan

Membre Bronze
29 Mai 2019
271
51
38
76
Pour le truc des débris dans les réservoirs, faut bien notez que les avions n'étaient pas déjà livrés, ils étaient pas finis.
En gros, on ne sait rien du tout du process normal de Boeing et c'est tout à fait possible qu'ils y aient des contrôles à ce stade et que des réparations / changements est lieux, et que ça soit normal.
J'ai un ami qui bosse en France pour un sous-traitant d'Airbus et il fait du contrôle qualité, et toute la journée il "review" des pièces d'usines bancales, tordues, marquées, et il décide s'ils faut les retravaillés et donc les utilisez après réparation, ou s'il faut les jetter. Donc Airbus aussi a plein de pièces qui déconnent et y'a un process qualité derrière.

Ceci étant dit, ça n'empêche pas de voir que Boeing est dans une merde noire ces derniers temps et il va falloir cravacher dur et intelligemment dans les prochaines années s'ils veulent remonter la pente.
 
Breizh In China

Breizh In China

Alpha & Oméga
05 Nov 2009
4 742
2 235
178
Xuijiahui Shanghai
Pour le truc des débris dans les réservoirs, faut bien notez que les avions n'étaient pas déjà livrés, ils étaient pas finis.
En gros, on ne sait rien du tout du process normal de Boeing et c'est tout à fait possible qu'ils y aient des contrôles à ce stade et que des réparations / changements est lieux, et que ça soit normal.
J'ai un ami qui bosse en France pour un sous-traitant d'Airbus et il fait du contrôle qualité, et toute la journée il "review" des pièces d'usines bancales, tordues, marquées, et il décide s'ils faut les retravaillés et donc les utilisez après réparation, ou s'il faut les jetter. Donc Airbus aussi a plein de pièces qui déconnent et y'a un process qualité derrière.

Ceci étant dit, ça n'empêche pas de voir que Boeing est dans une merde noire ces derniers temps et il va falloir cravacher dur et intelligemment dans les prochaines années s'ils veulent remonter la pente.
Non, ce n’est pas normal. Ce sont des avions en stocks. Donc fini. Je ne connais pas d’industrie ou tu mets en stock des produits avec des défauts non référencés.
c’est bien spécifié dans l’article que les défauts sont « découverts ».
Donc clairement il y a un sacré problème...
 
totoautibet

totoautibet

Alpha & Oméga
03 Mar 2010
5 627
4 325
188
Nanning
Les "vieux" Boeing seraient-ils plus sûrs que les plus récents ? Y a t-il une date charnière qui marquerait le début ou l'apparition de ces divers problèmes et dysfonctionnements ?
 
ChrisHK

ChrisHK

Alpha & Oméga
27 Déc 2013
13 773
10 967
178
Hong Kong et Shanghai
lafoy-china

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
15 511
8 117
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Boeing 737 MAX : débris, mises à pied

Boeing aurait retrouvé des débris divers (FOD) dans les deux tiers des appareils inspectés parmi la flotte de 737 MAX produits depuis la fin mars dernier. Il a mis à pied trois employés ayant travaillé avec son pilote en chef Mark Forkner, désormais suspecté d’avoir menti à la FAA sur le logiciel anti-décrochage MCAS. Au Panama, Copa Airlines a reporté le remplacement de sa flotte d’Embraer à la fin 2021, faute de savoir quand ses MAX reprendront du service.

Extrait :
Dévoilée la semaine dernière, la présence de FOD (foreign object debris) dans les réservoirs des monocouloirs remotorisées serait beaucoup plus importante que prévue : l’enquête lancée par Boeing aurait trouvé des outils, chiffons, débris métalliques et autres couvre-bottes dans environ deux-tiers des avions inspectés, soit une cinquantaine vendredi parmi les 400 737 MAX produits mais non livrés depuis mars dernier et l’immobilisation au sol de tous les monocouloirs remotorisés, suite aux deux crashes qui ont fait 346 victimes chez Lion Air puis Ethiopian Airlines. Un total révélé après l’inspection lancée par Boeing, suite à la première découverte, qualifiée d’« absolument inacceptable » par le directeur du programme 737 et de la FAL de Renton Mark Jenks. Le dirigeant avait alors annoncé de nouvelles mesures pour éviter que cela se reproduise, incluant une « nouvelle signalisation ajoutée dans ces zones de travail pour aider à rappeler aux coéquipiers les mesures appropriées à prendre ».

Chez les compagnies aériennes, la low cost Southwest Airlines a déclaré qu’elle avait déjà prévu d’inspecter les réservoirs des 34 avions MAX qu’elle exploitait avant leur immobilisation au sol. Un porte-parole d’American Airlines (24 MAX 8 livrés) a expliqué que la compagnie effectuait ses propres inspections avant et après la réception de nouveaux avions, mais que des vérifications supplémentaires seront mises en place – tout comme chez United Airlines (14 MAX 9 livrés). D’autre part, les inspecteurs de la FAA « vérifieront chaque MAX individuellement » pour l’entretien requis et l’état de préparation « approprié » avant de permettre aux MAX de transporter des passagers.

 
lafoy-china

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
15 511
8 117
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Certifications : EASA pour l’A321P2F, vols pour le 777X et le C919

Extrait : En Chine, COMAC annonçait hier le départ de Shanghai vers l’aéroport de Dongying d’AC106, sixième prototype d’essai du C919 dont le vol inaugural remonte à décembre dernier. AC106 est en particulier chargé des tests de cabine, en particulier l’éclairage et l’isolation phonique. Deuxième jet de l’aviation moderne en Chine après l’ARJ21 du même avionneur, et conçu pour transporter en version standard bi-classe 158 passagers sur 4075 km (et jusqu’à 174 en haute densité, une version à rayon d’action allongé à 5555 km étant également évoquée), le C919 est équipé de réacteurs CFM International LEAP-1C (dont la Maison Blanche a démenti vouloir bloquer l’exportation). Il concurrencera directement les monocouloirs d’Airbus et Boeing, y compris l’A220-300 (ex Bombardier CSeries).

 
lafoy-china

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
15 511
8 117
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Boeing 737 MAX : FAA, simulateur et moteurs

Une proposition de loi des sénateurs américains vise à redonner à la FAA un peu de crédibilité pour son processus de certification, écorné par la crise du Boeing 737 MAX. Le constructeur serait en négociation avec les compagnies aériennes low cost Ryanair, Flydubai et Spicejet pour financer la formation en simulateur que devront suivre les pilotes avant tout retour en service. CFM International prévoit de ne livrer qu’environ 1400 moteurs LEAP, dont les -1B pour le monocouloir remotorisé américain, contre 1738 en 2019.

Extrait :
Le projet de loi « Restoring Aviation Accountability Act » soumis par les sénateurs démocrates Richard Blumenthal, Tom Udall et Edward Markey, tous membres de la commission transports, entend corriger la « faiblesse substantielle » du processus de certification de la FAA, en empêchant la possibilité « d’auto-certification » qui avait permis à Boeing de valider entre autre le système anti-décrochage MCAS impliqué dans les deux accidents en cinq mois qui ont fait 346 chez Lion Air puis Ethiopian Airlines. Tom Udall a affirmé dans FlightGlobal avoir le soutien des syndicats de pilotes et de PNC « et d’autres groupes de l’industrie » : « le peuple américain s’attend à ce que la FAA soit dure, indépendante et sans compromis en matière de sécurité », a-t-il déclaré.

Le projet de loi, qui inclut la protection des lanceurs d’alerte, demande la création d’une commission chargée d’examiner les délégations de certification de la FAA, afin « d’évaluer si d’autres systèmes de certification fourniraient une surveillance plus solide » – à l’instar de ce que le gouvernement avait annoncé dès mars 2019 après l’immobilisation au sol de tous les 737 MAX. Un groupe indépendant d’examen des certificats de type serait mis en place, comprenant 18 membres (quatre inspecteurs de la sécurité de la FAA, trois pilotes responsables des normes de formation des compagnies aériennes, des représentants de la maintenance, des équipages et du constructeur). Il serait aussi interdit de vendre des avions construits aux États-Unis à des compagnies aériennes étrangères dont les l’État ne se conforment pas aux normes de sécurité de l’OACI. La FAA exigerait en outre que les constructeurs soumettent des informations sur le besoin potentiel de matériel de formation supplémentaire pour les opérations, la maintenance ou la simulation ; et dans ce dernier cas, l’octroi d’exemptions au besoin de simulateur full-motion serait interdit.


Sont pas sorti de l'Auberge chez Boeing ....
 
lafoy-china

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
15 511
8 117
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
"C'est pire que je n'imaginais" : le nouveau patron de Boeing charge son prédécesseur

David Calhoun, qui a pris ses fonctions le 13 janvier, affirme avoir hérité d'une situation bien plus mal embarquée qu'il ne l'avait imaginé: des relations tendues avec les compagnies aériennes, le lien rompu avec les autorités de l'aviation internationales et la nécessité d'apaiser le président Donald Trump, furieux contre Boeing, qu'il accuse de lui avoir gâché son bilan économique.

Extrait : David Calhoun, le nouveau patron de Boeing, a vertement critiqué son prédécesseur dans un entretien au New York Times publié jeudi, et suggère que les pilotes d'Ethiopian Airlines et de Lion Air auraient également une part de responsabilité dans les accidents du 737 MAX ayant fait au total 346 morts.

M. Calhoun, qui a pris ses fonctions le 13 janvier, affirme avoir hérité d'une situation bien plus mal embarquée qu'il ne l'avait imaginé: des relations tendues avec les compagnies aériennes, le lien rompu avec les autorités de l'aviation internationales et la nécessité d'apaiser le président Donald Trump, dont le bilan économique est quelque peu mis à mal par les déboires du 737 MAX qui affectent l'activité manufacturière aux États-Unis.
"C'est pire que je n'imaginais, honnêtement", a déclaré M. Calhoun, en référence aux problèmes auxquels il est confronté. "ça reflète la faiblesse de la direction" précédente, a-t-il ajouté.
Son prédécesseur Dennis Muilenburg a été limogé en décembre, après une gestion de crise jugée calamiteuse. Ses relations avec l'agence fédérale de l'aviation (FAA), principal régulateur de Boeing, avaient atteint un point de non-retour, avaient assuré à l'AFP en janvier des sources réglementaires.

 
lafoy-china

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
15 511
8 117
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Boeing 737 MAX : certification et passagers de Ryanair

La FAA estime que le premier vol de certification du Boeing 737 MAX après la mise à jour du logiciel anti-décrochage MCAS pourrait avoir lieu dans quelques semaines. Le MAX 10 et le NMA sont dans l’actualité, de même que les sentiments de la low cost Ryanair concernant les passagers refusant de monter à bord des monocouloirs remotorisés.

Extrait :
Interrogé lors d’une conférence sur l’aviation à Washington, l’administrateur de la FAA (Federal Aviation Authority) Steve Dickson a estimé que le premier vol de re-certification du 737 MAX est l’affaire de quelques semaines, sans confirmer ou infirmer la rumeur évoquant le mois d’avril. « Nous travaillons sur les dernières révisions de logiciels et problèmes de documentation, puis je pense que d’ici quelques semaines, nous devrions voir un vol de certification », a-t-il déclaré. Boeing avait précédemment annoncé que ce vol n’était « pas attendu avant avril ». Il s’agit avant tout de mettre à l’épreuve la révision du système anti-décrochage MCAS, impliqué dans les deux accidents en cinq mois qui ont fait 346 chez Lion Air puis Ethiopian Airlines et ont entrainé depuis mars dernier l’immobilisation au sol de tous les 737 MAX.

La FAA refuse toujours de fournir le moindre calendrier de certification, mais pour le CEO de la low cost américaine Southwest Airlines Gary Kelly, il faudra « environ 90 jours » entre le feu vert et la reprise des vols commerciaux. La compagnie avait reçu au printemps dernier 34 des 280 MAX 8 commandés, et attend également trente MAX 7.

 
lafoy-china

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
15 511
8 117
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Le Boeing 737 MAX est "fondamentalement défectueux et dangereux", dit le Congrès américain

Alors que le groupe aéronautique américain prévoit une remise en service au milieu de l'année la commission des Transports du Congrès américain lui a porté un coup très dur.

Communique :
Nouveau coup dur pour le 737 MAX de Boeing, cloué au sol depuis près d'un an. Alors que le groupe aéronautique américain prévoit une remise en service cet été, la commission des Transports du Congrès américain lui a porté un coup très dur.

Nécesité de réformer la certification

Pour lui, l'avion est "fondamentalement défectueux et dangereux", qui démontre la nécessité de réformer la législation et les réglementations relatives à la certification des avions de ligne.

"Le fait que plusieurs erreurs de conception technique ou erreurs de certification aient été jugées conformes par la FAA (régulateur aérien, ndlr) illustre un besoin crucial de réformes législatives et réglementaires", indique-t-elle dans les conclusions de son rapport préliminaire, dévoilées vendredi.
"Développer un avion commercial conforme aux règlements de la FAA mais fondamentalement défectueux et dangereux met en évidence un système de surveillance de l'aviation qui a désespérément besoin de changements", ajoute cette commission.
L'avion vedette du constructeur américain est cloué au sol depuis le 13 mars 2019 après deux accidents ayant fait 346 morts. Le système anti-décrochage MCAS a été mis en cause et Boeing travaille actuellement sur un correctif.

L'avion vedette du constructeur américain est cloué au sol depuis le 13 mars 2019 après deux accidents ayant fait 346 morts. Le système anti-décrochage MCAS a été mis en cause et Boeing travaille actuellement sur un correctif.

 
Dernière édition:
lafoy-china

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
15 511
8 117
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Capteurs inadaptés sur 737 : la FAA inflige une amende de près de 20 millions de dollars à Boeing

La Federal Aviation Administration (FAA) a infligé une amende de 19,7 millions de dollars à Boeing pour des infractions réglementaires liées aux capteurs installés sur près de 800 exemplaires de 737NG et 737 MAX.

Communique :
Dans une lettre du 6 mars adressée à Boeing, la FAA indique que les capteurs qui alimentent les systèmes de guidage tête haute fabriqués par Rockwell Collins, maintenant Collins Aerospace, n’ont pas été approuvés pour fonctionner avec ces systèmes de guidage. Boeing a réagi en déclarant que les conclusions de la FAA « ne concernaient pas un problème de sécurité » et que la société avait coopéré à l’enquête de la FAA.
La FAA allègue qu’entre juin 2015 et avril 2019, Boeing a installé des systèmes de guidage tête haute Rockwell Collins sur 791 avions de ligne, dont 618 Boeing 737 NG et 173 Boeing 737 MAX. La FAA allègue que les systèmes de guidage de ces appareils étaient équipés de capteurs qui n’avaient pas été testés ou approuvés comme étant compatibles avec ces systèmes de guidage. La FAA rapporte que Boeing a enfreint la réglementation en certifiant que ces appareils étaient en état de navigabilité alors qu’ils n’étaient pas conformes à leur certificat de type. L’agence ajoute en outre en outre que Boeing n’a pas suivi ses propres instructions de processus métier, qui sont en place pour aider à prévenir de telles situations. Le fabricant du système de guidage tête haute, Rockwell Collins, a ensuite effectué les tests et l’analyse des risques nécessaires et a mis à jour les documents. Boeing a 30 jours pour répondre à la lettre envoyée par la FAA.

 
Mi-Nicolas

Mi-Nicolas

Archange
29 Jan 2015
807
383
93
Xiamen
lafoy-china

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
15 511
8 117
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Boeing pourrait être contraint de modifier le câblage sur tous les 737 Max

800 appareils seraient ainsi concernés par cette décision de l'agence américaine de l'aviation (FAA), selon le Wall Street Journal.

Communique :
L'agence américaine de l'aviation (FAA) envisage d'exiger que Boeing déplace certains câblages électriques sur tous les 737 Max avant de réautoriser l'appareil à voler, affirme dimanche le Wall Street Journal.

Cette décision s'appliquerait aux près de 800 appareils déjà produits, ceux livrés aux clients et ceux encore aux mains de Boeing, ce qui compliquerait encore le retour de l'avion dans le ciel, précise le quotidien économique.
La façon dont sont disposés certains câbles ne respecterait pas, aux yeux de la FAA, les normes de sécurité destinées à éviter les courts-circuits, explique le Wall Street Journal. «Dans des circonstances extrêmes, un problème de câblage pourrait conduire les systèmes de contrôle en vol à fortement tirer vers le bas le nez de l'avion», comme lors des deux accidents mortels sur des 737 Max des compagnies Lion Air puis Ethiopian Airlines, écrit le quotidien. Le régulateur pourrait, selon le Wall Street Journal, encore revoir sa décision après des discussions en interne ou en fonction de nouvelles données transmises par Boeing.

Dans un message transmis à l'AFP, la FAA affirme pour sa part qu'elle «continue à échanger avec Boeing» sur ce problème de câblage. Le feu vert sera donné «seulement quand la FAA estimera que tous les problèmes de sécurité auront été réglés», ajoute le régulateur.

L'ensemble de la flotte de 737 Max a été interdit de vol dans le monde quelques jours après l'accident d'un Boeing 737 Max d'Ethiopian Airlines qui a provoqué la mort de ses 157 occupants, le 10 mars 2019. Comme dans le crash de Lion Air en Indonésie en octobre 2018, qui avait fait 189 morts, c'est le système anti-décrochage MCAS qui avait été mis en cause.

Boeing a confirmé être «en discussions constantes avec la FAA sur le problème des câbles». Mais «quelle que soit la décision finale sur ce sujet, nous prévoyons toujours un retour en service du MAX mi-2020», a indiqué le groupe dans un message à l'AFP.


En Francais
 
Mi-Nicolas

Mi-Nicolas

Archange
29 Jan 2015
807
383
93
Xiamen

En Francais
Desole, j ai en effet le plus souvent mes articles en anglais..merci @lafoy-china

Un autre qui n est pas en relation avec le MAX mais avec les compagnies aeriennes impactes par le virus sur leurs operations.

Etant responsable majoritairement du marche Europe, j'ai deja eu l'occasion d'avoir des clients qui ont fini en liquidation judiciaire (Small Planet Airlines, Thomas Cook, WOW Air, etc) mais recemment, ca devient vraiment un enorme challenge pour les compagnies aeriennes.

Flybe a ete une grosse surprise (quand on connait leur historique est surtout quand on sait que c etait la numero 1 en regional airlines). Air Italie est juste un debut aussi, Alitalia et Neos vont probablement pas s en remettre (Italie en lockdown complet).

Voila un article qui recense les 10 compagnies aeriennes le plus touche pour le moment:

 
lafoy-china

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
15 511
8 117
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Desole, j ai en effet le plus souvent mes articles en anglais..merci @lafoy-china

Un autre qui n est pas en relation avec le MAX mais avec les compagnies aeriennes impactes par le virus sur leurs operations.

Etant responsable majoritairement du marche Europe, j'ai deja eu l'occasion d'avoir des clients qui ont fini en liquidation judiciaire (Small Planet Airlines, Thomas Cook, WOW Air, etc) mais recemment, ca devient vraiment un enorme challenge pour les compagnies aeriennes.

Flybe a ete une grosse surprise (quand on connait leur historique est surtout quand on sait que c etait la numero 1 en regional airlines). Air Italie est juste un debut aussi, Alitalia et Neos vont probablement pas s en remettre (Italie en lockdown complet).

Voila un article qui recense les 10 compagnies aeriennes le plus touche pour le moment:

Bonjour Mi
Les vols interieurs reprennent en Chine ca ne va certes pas compenser l'international mais ameliorer nettement la situation pour les compagnies chinoises dans un premier temps , au niveau de Cathay Pacific & des autres compagnies de Hong Kong vu que les nuages se dissipent en Chine les liaisons devraient reprendre progressivement apres la fin du blocus sanitaire qui dure depuis pres d'un mois entre le Mainland et Hong Kong , mais c'etait absolument necessaire que cette quarantaine soit obligatoire , cela va permettre a Hong Kong de sortir a peu pres indemne de cette epidemie , reste a relancer l'economie pour cette derniere !

En toute logique les Hongkongais verront avec satisfaction voir revenir sous peu les 62 millions des touristes Mainland qui composent 82% du tourisme de la SAR !:calin:

Car malheureusement la frequentation par les touristes d'autres provenances risquent d'etre insignifiante , vu la situation a travers la planete !

...
 
Dernière édition:
lafoy-china

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
15 511
8 117
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Boeing: excuses, câblage et 737 MAX 10

Le CEO de Boeing David Calhoun regrette les termes employés pour critiquer son prédécesseur Dennis Muilenburg, la FAA pourrait ne pas accepter de laisser en place le câblage suspect de ses monocouloirs, et le 737 MAX 10 continue ses essais au sol.

Extrait :
L’entretien accordé au New York Times par le nouveau dirigeant de Boeing, lors duquel il avait chargé son prédécesseur de quasiment tous les torts dans la crise du 737 MAX, n’est pas passé inaperçu dans les rangs du constructeur américain. Dans une note interne adressée à l’encadrement et consultée par le Wall Street Journal, David Calhoun écrit être « embarrassé et plein de regrets » à propos de l’article : « Cela donne à penser que j’ai rompu ma promesse à l’ancien CEO Dennis Muilenburg, à l’équipe de direction et à nos employés que je les soutiendrai quand cela comptera le plus. Je veux vous rassurer que ma promesse reste intacte ». En poste depuis janvier après une décennie au conseil d’administration, David Calhoun a promis un nouveau départ avec « plus de transparence », notamment dans la crise du monocouloir remotorisé suite à deux accidents ayant fait 346 victimes chez Lion Air et Ethiopian Airlines, et entrainé l’immobilisation au sol de tous les MAX depuis mars 2019 (avec en outre un arrêt de la production depuis janvier).


On est pas sortis de l'auberge entre ce sera le mois prochain , mais non dans 6 mois et les decouvertes de nouvelles anomalies techniques , ils ne manquent plus que la crise sanitaire coronavirus perdure et que certaines compagnies aeriennes clientes aient mis lesclefs sous la porte entre-temps , ou encore dans l'incapacite financiere de prendre livraison de leurs appareils ! A condition toutefois que cet appareil soit a nouveau homologue ce qui pour le moment n'est pas une certitude .
 
Dernière édition:
lafoy-china

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
15 511
8 117
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Boeing : commandes, livraisons et câbles du 737 MAX

Boeing
a enregistré le mois dernier 18 nouvelles commandes, et effectué 17 livraisons d’avions à ses clients. Le constructeur aurait accepté de remédier au problème de câblage des 737 MAX.

Extrait : En février 2020, Boeing affiche 18 nouvelles commandes dont 17 pour la famille Dreamliner et un 767-300F destiné à FedEx Express. La compagnie aérienne Oman Air a signé pour quatre 787-9 et la société de leasing ALC (Air Lease Corp.) pour trois, tandis que trois acheteurs non identifiés ont opté respectivement pour quatre et trois 787-10 ainsi que trois 787-9.
Le mois dernier a cependant été marqué par des annulations de commandes, dont les onze 737 MAX 9 destinés à Air Canada. Cette dernière a déjà reçu 24 des cinquante MAX 8 commandés, et déclarait hier rester « pleinement engagée » envers le monocouloir remotorisé. Certaines de ses annulations représentent des conversions de modèle, ALC par exemple ayant repris du Dreamliner en remplacement des MAX annulés.
Depuis le début de l’année (aucune commande en janvier), Boeing affiche « -25 commandes nettes », ayant perdu des contrats pour 43 MAX 8 ; seuls les Dreamliner et le 767F ont trouvé preneur, la famille 777 affichant 0 commande pour le 777X et -1 pour les autres versions.passagers.

 
lafoy-china

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
15 511
8 117
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Boeing cherche des "dizaines de milliards" de dollars en garanties de prêts

PARIS (Reuters) - Boeing cherche à obtenir "des dizaines de milliards" de dollars en garanties de prêts du gouvernement américain et d'autres aides alors que l'avionneur fait face à une crise de liquidités liée aux difficultés engendrées par l'épidémie de coronavirus sur l'ensemble de l'industrie aéronautique, ont déclaré deux personnes informées à Reuters.

Communique :
Le constructeur aéronautique américain, concurrent d'Airbus, a déclaré aux législateurs qu'il était dans l'impossibilité de se financer sur des marchés actuellement très chahutés et qu'il avait besoin d'un soutien gouvernemental important pour répondre à ses besoins de liquidités, ont indiqué les personnes interrogées.

"Boeing a été durement touché de différentes manières", a déclaré Donald Trump lors d'une conférence de presse mardi. "Nous devons protéger Boeing... Nous allons aider Boeing", a-t-il ajouté.

Le président américain a déclaré qu'il aiderait également les fournisseurs comme le fabricant de moteurs General Electric Co.
Boeing a signalé que 70% de ses revenus allaient habituellement à ses 17.000 fournisseurs et que donc sans une aide importante, toute l'industrie de la construction aéronautique aux Etats-Unis pourrait s'effondrer.

Le montant de l'aide dont Boeing a besoin reste variable en fonction des conditions du marché et de la durée de la crise.

La dette totale de Boeing a presque doublé pour atteindre 27,3 milliards de dollars en 2019, l'avionneur se débattant depuis plusieurs mois dans les déboires liés à l'immobilisation au sol de son appareil 737 MAX.