1. Bienvenue sur Bonjourchine.com, le 1er forum francophone sur le travail, les études et le voyage en Chine.

    Pour poser une question ou répondre à une discussion déjà ouverte, inscrivez vous. C'est facile, rapide et gratuit !

    Cela vous permettra de sucroit de ne plus avoir de pub qui s'affiche à l'écran (0 pub pour les membres du forum!).
    Rejeter la notice

Suivi des premiers pic de pollution en chine

Discussion dans 'Bistrot Chine du "Lotus Bleu"' créé par marcou, 28 Janvier 2014.

  1. marcou

    marcou Dieu souverain

    Inscrit:
    27 Juillet 2013
    Messages:
    2 897
    Localité:
    Wudang Shan Hubei Chine
    Ratings:
    +2 085 / -41
    extrait;
    Afin de suivre la pollution locale et régionale, la Chine possède un réseau de surveillance de la qualité de l'air fournissant en continu des mesures de polluants clés incluant les PM, le monoxyde de carbone (CO) et le dioxyde de souffre (SO2). Cependant la répartition géographique des stations de mesure est sporadique, ce qui rend difficile la prévision des développements d'épisodes de pollution. Dans ce contexte, les observations satellitaires s'avèrent très précieuses en raison de leur excellente couverture géographique et résolution horizontale. Mais ces mesures présentent l'inconvénient d'être surtout sensibles entre 3 et 10 km d'altitude. Déterminer la composition de l'atmosphère à proximité du sol restait jusqu'à présent compliqué avec des satellites.
    **suite**

    n'importe quoi, au lieu de dépenser de l'agent à regardé par les satellites qu'il y a de la pollution, qu'ils agissent au sol...
     
  2. Dui ni shuo de dui

    Dui ni shuo de dui Alpha & Oméga

    Inscrit:
    18 Septembre 2007
    Messages:
    5 667
    Localité:
    Shanghai
    Ratings:
    +6 327 / -18
    L'idee n'est pas mauvaise en soi, regarder depuis un satellite doit permettre de suivre plus facilement les mouvements de l'air pollue, ce qui permet de localiser les sources de pollution de facon plus precise et peut etre de mieux prevoir leur trajet futur, donc d'alerter les gens en avance en cas de pic.

    Voir meme, qui sait, de creer de nouveaux couloirs de vents d'altitude pour evacuer la pollution dans d'autres directions, comme on sait que les chinois n'ont pas peur d'utiliser des mesures un peu extremes de temps en temps (comme provoquer la pluie pour dissiper le smog, par exemple).

    Meme si pour le moment effectivement, la pollution a 3km d'altitude n'interesse personne mis a part les tibetains.
     

Partager cette page