Souveraineté de la france (11/11) < sondage - cybersécurité (5/5) ...

  • Auteur de la discussion lafoy-china
  • Date de début

La France est-elle en urgence absolue ?

  • La France est-elle en urgence absolue ? Oui !

    Votes: 15 57,7%
  • La France est-elle en urgence absolue ? Non !

    Votes: 12 46,2%
  • Sommes nous les vassaux de etats unis ? Oui !

    Votes: 15 57,7%
  • Sommes nous les vassaux de etats unis ? Non !

    Votes: 9 34,6%
  • Sommes nous prisonniers des reglementations de la CE ? Oui !

    Votes: 17 65,4%
  • Sommes nous prisonniers des reglementations de la CE ? Non !

    Votes: 7 26,9%
  • Huawei est-il un loup dans laBergerie ? Oui !

    Votes: 3 11,5%
  • Huawei est-il un loup dans laBergerie ? Non !

    Votes: 4 15,4%

  • Nombre total d'électeurs
    26
lafoy-china

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
13 563
7 280
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Face aux appétits américains et aux ambitions chinoises et russes, Paris a-t-il les moyens de protéger son autonomie de décision, et de la retrouver dans des domaines clés comme le numérique ? Il y va de sa responsabilité.

Extrait : La France est en guerre. Une guerre qui ne fait pas de morts mais qui laisse à la fin de chaque bataille perdue un champ de ruines industriel. Une guerre qui a pour enjeu la souveraineté de notre pays, soit l'autonomie de décision de la France en matière technologique et numérique. Cette guerre concerne également les domaines juridique, de la défense, de l'approvisionnement énergétique, de la protection des fleurons nationaux. Elle doit être menée non pour fossiliser et isoler la France mais parce que les États-Unis, qui se veulent le gendarme du monde, souhaitent tout contrôler et ainsi vassaliser leurs alliés.

Résultat, une course-poursuite s'est engagée entre Washington et ses principaux concurrents, notamment la Chine et à un degré moindre la Russie, qui veulent étendre leur zone d'influence. Le monde est redevenu un vaste jeu de Monopoly. Un état des lieux parfaitement résumé par le ministre de l'Économie Bruno Le Maire lors de son audition par la commission d'enquête du Sénat consacrée à la souveraineté numérique en septembre dernier : "Ces ruptures technologiques non seulement construiront ou non notre souveraineté politique, mais elles feront au XXIe siècle des vainqueurs et des vaincus, comme l'avait fait au XIXe siècle la révolution industrielle. Ceux qui maîtriseront les technologies de rupture seront les vainqueurs et leurs clients seront les vaincus".


J'ouvre un sujet a part entiere car en toutes apparences c'est une serie de 11 articles , ce sera plus aise de suivre et le cas echeant de commenter !
 
C

chwpaul

Dieu
20 Juil 2009
1 827
419
128
Ce qui doit venir va arriver surement, ce qui a envie de partir va s,en aller surement meme si on le retenir.
 
Yiyuan

Yiyuan

Dieu suprême
16 Avr 2015
5 455
2 351
168
48
"Sommes nous les vassaux de etats unis ? Oui ! " via l'UE

toujours le "en même temps" avec Macron. Il dit un truc et son contraire, histoire de faire plaisir à tout le monde:

"À l'Élysée, les sujets de souveraineté constituent désormais, semble-t-il, une priorité." :

donc il faut sortir de l'UE et de l'euro pour retrouver notre souveraineté comme les anglais.

et juste après Macron dit: " Dans un entretien récent à l'hebdomadaire "The Economist", Emmanuel Macron a notamment indiqué que la France et l'Europe ne devaient pas perdre la main sur les réseaux télécoms en offrant un boulevard aux technologies chinoises "

souveraineté et UE sont incompatibles.


on aura les technologies chinoises car l'UE ne veut pas de grands groupes européens (ex: Alstom et Siemens) par idéologie de la "concurrence". On est cuit!!
 
C

chwpaul

Dieu
20 Juil 2009
1 827
419
128
"Sommes nous les vassaux de etats unis ? Oui ! " via l'UE

toujours le "en même temps" avec Macron. Il dit un truc et son contraire, histoire de faire plaisir à tout le monde:

"À l'Élysée, les sujets de souveraineté constituent désormais, semble-t-il, une priorité." :

donc il faut sortir de l'UE et de l'euro pour retrouver notre souveraineté comme les anglais.

et juste après Macron dit: " Dans un entretien récent à l'hebdomadaire "The Economist", Emmanuel Macron a notamment indiqué que la France et l'Europe ne devaient pas perdre la main sur les réseaux télécoms en offrant un boulevard aux technologies chinoises "

souveraineté et UE sont incompatibles.


on aura les technologies chinoises car l'UE ne veut pas de grands groupes européens (ex: Alstom et Siemens) par idéologie de la "concurrence". On est cuit!!
L’europe est un continent uni geographiquement, mais les gens sont divisés spirituellement.
L’esprit chinois est la fusion nucléaire. Et l’esprit européen est la fission nucléaire. different.
Pourquoi?

:grin:
 
lafoy-china

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
13 563
7 280
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Souveraineté juridique : la soumission de la France aux lois américaines (2/11)

Avec le Patriot Act, puis le Cloud Act, la France a perdu une partie de sa souveraineté juridique, balayée par les lois extraterritoriales américaines. Mais une volonté de reconquête se fait désormais jour.

Extrait :
Le constat est implacable, la France a perdu depuis l'instauration par les États-Unis du Patriot Act en 2001 une partie de sa souveraineté juridique. La cause : les lois extraterritoriales américaines, qui ont contraint les entreprises françaises et du monde entier à se soumettre au droit américain grâce à des liens parfois très ténus (paiement en dollars par exemple) avec les États-Unis. En dépit de la loi Sapin 2 de décembre 2016, la France - tout comme l'Europe - n'a jusqu'ici rien pu faire pour s'y opposer vraiment... alors même que les États-Unis se sont servis du droit comme "d'une arme de destruction dans la guerre économique" qu'ils mènent contre le reste du monde, a affirmé le député Raphaël Gauvain, qui a remis en juin 2019 un rapport sur la reconquête de la souveraineté de la France au Premier ministre. Dans un entretien à La Tribune, le député LREM martèle qu'il y a une "véritable instrumentalisation de cette procédure au service de l'économie et des entreprises américaines .


 
lafoy-china

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
13 563
7 280
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
"Washington a organisé un pillage des données des entreprises françaises" Raphaël Gauvain (3/11)

Selon le député LREM de Saône-et-Loire Raphaël Gauvain, auteur du rapport sur les lois extraterritoriales américaines, les États-Unis empêchent les entreprises européennes de commercer librement. Il nous livre ses pistes pour en sortir.

LA TRIBUNE - Votre rapport sur les lois extraterritoriales américaines, publié à l'été 2019, est-il un coup de poing tapé sur la table contre ces procédures extrajudiciaires ?

RAPHAËL GAUVAIN -
Je n'ai pas été le premier à le dire. Il y a eu, avant moi, le rapport Lellouche-Berger, qui était le premier cri d'alarme. À l'issue de plus de 250 auditions, il y a eu vraiment un constat partagé : une instrumentalisation de ces procédures extrajudiciaires par les pouvoirs publics américains. Sur les 24 plus grosses condamnations du DoJ, le ministère de la Justice américain, dans des affaires de corruption, 14 concernent des entreprises européennes. En revanche, les entreprises américaines sont la plupart du temps épargnées et il n'y a aucune poursuite engagée contre des entreprises russes et chinoises. Ce qui montre bien qu'il y a une véritable instrumentalisation de cette procédure au service de l'économie et des entreprises américaines. L'objectif du rapport était également d'apporter des solutions très concrètes pour rétablir notre souveraineté judiciaire et mieux protéger nos entreprises dans le cadre de ces procédures.


Suite de l'analyse >>>


 
Yiyuan

Yiyuan

Dieu suprême
16 Avr 2015
5 455
2 351
168
48
la France a perdu une partie de sa souveraineté juridique, balayée par les lois extraterritoriales américaines.
et balayée par la cours de justice européenne qui se situe au-dessus de la justice française. Voir les catalans indépendantistes qui ont été condamnés par l'Etat espagnol et relaxés par la cours de justice européenne!! Les pays de l'UE ne sont plus souverains chez eux; c'est ce qui a crée le brexit au RU et la grogne dans les 27 autres.
Il faut le dire et ne pas mettre tout sur le dos des US.
 
Yiyuan

Yiyuan

Dieu suprême
16 Avr 2015
5 455
2 351
168
48
la France a perdu une partie de sa souveraineté juridique, balayée par les lois extraterritoriales américaines.
et balayée par la cours de justice européenne qui se situe au-dessus de la justice française. Voir les catalans indépendantistes qui ont été condamnés par l'Etat espagnol et relaxés par la cours de justice européenne!! Les pays de l'UE ne sont plus souverains chez eux; c'est ce qui a crée le brexit au RU et la grogne dans les 27 autres.
Il faut le dire et ne pas mettre tout sur le dos des US.
 
Yiyuan

Yiyuan

Dieu suprême
16 Avr 2015
5 455
2 351
168
48
Selon le député LREM de Saône-et-Loire Raphaël Gauvain, auteur du rapport sur les lois extraterritoriales américaines, les États-Unis empêchent les entreprises européennes de commercer librement. Il nous livre ses pistes pour en sortir.
tu ne peux pas en sortir vu que tout (ou presque) le commerce mondial se fait en $. Seul la Chine et la Russie font en sorte de se dédolariser.

L'objectif du rapport était également d'apporter des solutions très concrètes pour rétablir notre souveraineté judiciaire
tumblr_m1ibj4zdPo1qei1xr.gif
 
Jean7

Jean7

Dieu suprême
28 Juin 2007
2 579
1 037
168
Ben comme ça au moins on voit que les soit-disant problèmes de souveraineté de la France (qui ne sont en fait que l'alignement des choix des dirigeants sur des agendas qui se foutent de l'avenir des gens) doivent fort peu à l'Europe.

Techniquement parlant, au niveau du pays, oeuvrer pour "l'autonomie de décision de la France en matière technologique et numérique" est-il concevable sans aller à fond dans la surveillance tous azimuts ?
 
znort

znort

Dieu créateur
13 Avr 2012
1 100
815
153
Kunshan
Ben comme ça au moins on voit que les soit-disant problèmes de souveraineté de la France (qui ne sont en fait que l'alignement des choix des dirigeants sur des agendas qui se foutent de l'avenir des gens) doivent fort peu à l'Europe.

Techniquement parlant, au niveau du pays, oeuvrer pour "l'autonomie de décision de la France en matière technologique et numérique" est-il concevable sans aller à fond dans la surveillance tous azimuts ?
Il y a 4 leviers qui affectent notre souveraineté sur l'ensemble de nos pouvoirs régaliens. L'UE en est un, l'Otan un deuxième, L'euro un troisième et le Dollar bien entendu.
Difficile d'affirmer que nous sommes souverains dans ces conditions.
 
lafoy-china

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
13 563
7 280
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Souveraineté numérique : les nuages noirs s’amoncellent (4/11)

Non seulement l’Europe est tributaire des services internet des géants américains du Net, qui siphonnent les données des citoyens et des entreprises, mais ses réseaux télécoms suscitent désormais la convoitise des Chinois.


Extrait :
C'est un fait : le Vieux Continent est devenu une colonie numérique des géants américains du Net. Ces dernières années, les particuliers sont devenus accros au réseau social Facebook et à Google pour les mails et la recherche en ligne. Les entreprises affichent la même addiction. Elles sont devenues dépendantes d'Amazon Web Services, le service cloud de référence du mastodonte de Jeff Bezos, ou d'Azure, celui de Microsoft. Comme le décrit Pierre Bellanger, le PDG de Skyrock, l'Europe s'est muée en "garde-manger" numérique des États-Unis. Et les Gafa n'en restent pas là : ils capitalisent sur leur puissance et sur leur incroyable force financière pour développer des services qui relevaient jusqu'alors du monopole exclusif des États. Le plus emblématique d'entre eux est sans nul doute le projet de monnaie numérique de Facebook, le fameux Libra.

 
lafoy-china

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
13 563
7 280
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
L’Europe, "garde-manger" numérique des États-Unis (5/11)

Auteur de "La Souveraineté numérique", Pierre Bellanger déplore la subordination européenne face au "cyber-empire américain". Il livre ses préconisations pour lever cette tutelle.


Extrait : Le 16 mai 2019, il était le premier expert entendu par la Commission d'enquête du Sénat sur la souveraineté numérique. Et pour cause : cela fait des années que Pierre Bellanger étudie la question. L'auteur de La Souveraineté numérique (Stock, 2014) a été l'un des premiers à parler de ce sujet. Et à le définir : "La souveraineté numérique est la maîtrise de notre présent et de notre destin tels qu'ils se manifestent et s'orientent par l'usage des technologies et des réseaux informatiques", affirmait le patron et fondateur de Skyrock, dès 2011, dans la revue Le Débat. Pour Pierre Bellanger, la France et l'Europe ne sont plus, et depuis longtemps, souverains sur la Toile.
L'Hexagone est, déplore-t-il, devenu le vassal d'un "cyber-empire", celui des États-Unis et de ses géants du Net. En témoigne la folle percée des applications américaines, auxquelles sont devenus accros les Français et leurs entreprises. L'Europe, d'après Pierre Bellanger, s'est montrée naïve. Elle a été "sidérée par le développement du réseau", a t-il affirmé lors d'un récent discours à l'Institut national des hautes études de la sécurité et de la justice (INHESJ). "Elle y a vu des anges (business angels), des nuages et des licornes, poursuit-il. Elle y a vu des startups, des tee-shirts, des likes et des smileys. Elle n'y a pas vu des machines de guerre en croissance exponentielle: une dynamique protéiforme associant de façon symbiotique opérateurs privés et fonds publics."

 
C

chwpaul

Dieu
20 Juil 2009
1 827
419
128
Il y a 4 leviers qui affectent notre souveraineté sur l'ensemble de nos pouvoirs régaliens. L'UE en est un, l'Otan un deuxième, L'euro un troisième et le Dollar bien entendu.
Difficile d'affirmer que nous sommes souverains dans ces conditions.
Rester debout la France et les Francais!!!!:grin:
 
lafoy-china

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
13 563
7 280
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Souveraineté : des monopoles régaliens emportés par l’ouragan numérique (6/11)

Monnaie, identification, sécurité nationale… En s’attaquant aux prérogatives des États, les géants du numérique font table rase de presque tout ce que l’ancien monde a bâti. Un processus en partie irréversible.

Extrait : Avec l'irruption des nouvelles technologies, un ouragan dévastateur est en train de remettre en question certains monopoles d'État, pourtant très anciens, comme le privilège de battre la monnaie, avec l'arrivée des crypto-monnaies (bitcoin, Libra de Facebook...). C'est aussi le cas de l'authentification des personnes et de la sécurité intérieure, qui dépendent de plus en plus des géants du numérique. Qui cherche par ailleurs encore aujourd'hui du travail seulement à Pôle emploi ? Les chômeurs se précipitent de plus en plus sur les applications américaines comme Viadeo, LinkedIn, Monster...

 
lafoy-china

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
13 563
7 280
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Huawei, un loup dans la bergerie des télécoms européennes (7/11)

Devenu l’équipementier le plus puissant du monde, le géant chinois s’est taillé une place de choix dans les réseaux mobiles du Vieux Continent. Plusieurs États, dont la France, veulent désormais limiter son influence.

Extrait : Avec Nokia et Ericsson, l'Europe possède deux cadors des équipements télécoms. Ces deux champions, au rayonnement mondial, ont permis au Vieux Continent d'assurer sa souveraineté dans le domaine très sensible des infrastructures de réseaux mobiles. Mais la percée fulgurante de Huawei a rebattu les cartes. Le groupe de Shenzhen n'a cessé, ces dernières années, de tailler des croupières à ses rivaux européens. Aujourd'hui, Huawei est devenu l'équipementier le plus puissant du monde. Selon le cabinet IHS Markit, le dragon chinois possède 31% du marché des infrastructures mobiles, devant le suédois Ericsson (27%) et le finlandais Nokia (22%).

 
Jean7

Jean7

Dieu suprême
28 Juin 2007
2 579
1 037
168
Il y a 4 leviers qui affectent notre souveraineté sur l'ensemble de nos pouvoirs régaliens. L'UE en est un, l'Otan un deuxième, L'euro un troisième et le Dollar bien entendu.
Difficile d'affirmer que nous sommes souverains dans ces conditions.
C'est clair. Il me semble juste d'ajouter que tu les as classé dans l'ordre d'éloignement de notre influence et qu'il y a de sérieux paliers.

C'est aussi une chose qui devrait nous faire penser que si, en tant que citoyen français, vouloir majorer ses pouvoirs sur l'UE et vouloir que l'UE majore ses pouvoir sur l'Euro tombe sous le sens, vouloir sortir de l'UE ou de l'Euro, à priori, semble ne pouvoir conduire qu'à une dépendance et une vulnérabilité accrue vis-à-vis du Dollar...
Avec la difficulté d'estimer les relations de dépendance et soumission de l'Euro au Dollar.
J'imagine que c'est ce casse-tête (parce que vu d'ici tout ceci est très nébuleux) qui en pousse plus d'un à imaginer que se libérer de la monnaie est une solution.

Mais ce sont peut-être déjà des considérations d'arrière-garde.
Le numérique vient-il révolutionner la donne ?
Depuis l'age du feu et avant, nous provoquons des changements dont les conséquences devancent notre évolution et ça nous effraie...
Alors qu'au fond...
"Jusque là, tout va bien..."
 
  • Like
Reactions: totoautibet
lafoy-china

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
13 563
7 280
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Souveraineté défense : la France reste tributaire des États-Unis (8/11)

La France est l’une des rares nations à maîtriser une grande partie des compétences nécessaires pour se lancer la première dans un conflit. Mais afin d’y parvenir, elle doit s’appuyer très souvent sur son allié américain.


Extrait :
Devenue une puissance moyenne depuis le début du XXe siècle, la France est loin d'être aujourd'hui souveraine sur le plan opérationnel. Elle a souvent besoin d'alliés, et plus particulièrement des États-Unis. C'est notamment le cas pour entrer en premier sur un théâtre d'opérations (Opex), puis conduire dans la durée des opérations extérieures. Il n'en demeure pas moins qu'elle détient encore un large spectre de compétences très rares au niveau international, aussi bien sur le plan capacitaire qu'opérationnel, comme ses armées le démontrent chaque jour dans la bande sahélo-saharienne. En 2013, dans le cadre de l'opération Serval, la France a d'ailleurs été capable de porter très rapidement secours au Mali, tout près de tomber face à une coalition de djihadistes.

 
lafoy-china

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
13 563
7 280
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Souveraineté technologique : les huit défis de la France (9/11)

Dans la course à la maîtrise des technologies de rupture, la France n'a pas décroché mais l'effort budgétaire sera colossal pour qu'elle conserve encore une certaine autonomie de décision.

Extrait :
Financièrement, la France va-t-elle pouvoir suivre le train d'enfer que génèrent les ruptures technologiques, dont certaines émergent déjà et bouillonnent (intelligence artificielle, missiles hypervéloces, armes à effet dirigé...) tandis que d'autres balbutient encore (physique quantique, neurosciences...) ? Quelles seront les compétences maîtrisées par la base industrielle et technologique de défense française (BITD) à l'aube de ces ruptures technologiques ? Et que sera le champ de bataille 4.0 (robots, nanotechnologies...) ?

 
Alplob

Alplob

Dieu suprême
21 Avr 2010
2 468
1 427
168
Xujiahui
C'est aussi une chose qui devrait nous faire penser que si, en tant que citoyen français, vouloir majorer ses pouvoirs sur l'UE et vouloir que l'UE majore ses pouvoir sur l'Euro tombe sous le sens, vouloir sortir de l'UE ou de l'Euro, à priori, semble ne pouvoir conduire qu'à une dépendance et une vulnérabilité accrue vis-à-vis du Dollar...
Avec la difficulté d'estimer les relations de dépendance et soumission de l'Euro au Dollar.
J'imagine que c'est ce casse-tête (parce que vu d'ici tout ceci est très nébuleux) qui en pousse plus d'un à imaginer que se libérer de la monnaie est une solution.
Les USA nous ont poussé à faire l'intégration européenne et la monnaie unique..
Mais ce sont peut-être déjà des considérations d'arrière-garde.
Le numérique vient-il révolutionner la donne ?
Depuis l'age du feu et avant, nous provoquons des changements dont les conséquences devancent notre évolution et ça nous effraie...
Alors qu'au fond...
"Jusque là, tout va bien..."
Justement, depuis les temps bibliques il y a un adage "À chaque peuple sa monnaie", et d'ailleurs il n'a jamais eu autant de devises différentes que maintenant. Le passage au numérique ne changera pas grand chose tant que l'on souhaite rester dans une démocratie.