Sondage : comment gérez-vous l'argent dans votre couple ?

  • Auteur de la discussion 五毛哥
  • Date de début

Comment gérez-vous l'argent dans votre couple ?

  • Partage total des ressources

    Votes: 22 48,9%
  • Partage "total" des ressources (j'en planque un peu dans le placard)

    Votes: 5 11,1%
  • Chacun son argent, un pot commun pour le couple

    Votes: 18 40,0%

  • Nombre total d'électeurs
    45
Dui ni shuo de dui

Dui ni shuo de dui

Alpha & Oméga
18 Sept 2007
6 806
Ratings
8 107
188
32
Shanghai
#21
En ce qui me concerne je me fous completement de la gestion de mon fric.
Ma femme a ma carte bleue et la sienne, j'ai aucune idee de combien j'ai sur mon compte et je controle pas vraiment les depenses.
C'est plutot par paresse qu'autre chose en fait, les trucs administratifs dans le style ont rapidement tendance a me gonfler.
 
Lil00

Lil00

Demi-dieu
08 Oct 2014
639
Ratings
590
118
Normandie
#23
Mon mari est au foyer. On a donc forcément un compte commun, une carte bancaire chacun. On surveille régulièrement ce qui reste sur le compte, on fait chacun nos petites courses sans trop se poser de questions, et on se concerte pour les gros achats. Zéro prise de tête sur le sujet jusqu'à maintenant.
 
AD@BEIJING

AD@BEIJING

Membre Gold
20 Déc 2006
323
Ratings
39
63
36
NIngbo
#24
Yo,

Merci pour ces feedbacks, je vois qu'il a des avis partages sur la question.

Je suis pas mal d'accord avec WuMao, la question d'avoir le meme status social peut peser lourd dans la viabilite du couple.
Mais comment ça se passe si A gagne dix fois plus que B ?
B doit quand même participer ou ça devient mesquin ?
Est-ce que le non partage n'est viable finalement que lorsque les deux gagnent autant ? Alors c'est juste une manière de dire "je me fais plèz tu te fais plèz et on a chacun notre liberté"... Sinon je vois pas quel autre message ça envoie à celui des deux qui gagne moins que "bon je t'aime bien mais c'est pas ma faute si t'as plus d'argent de poche après avoir tout claqué pour la maison, bon je te laisse je vais à la fnac m'acheter des trucs mouahahah".
Le compte en commun est sense palier au probleme de l'argent de poche (du moins pour les depenses communes), mais ca me parait assez normal que si d'un cote tu t'achetes ta maison, tu vas pas attendre de ton gars qu'il te paye une ferrari tous les jours (ce qui t'empeche pas de faire des cadeaux quand meme hein) ...

Penser a un contrat ca veut pas dire que tu penses deja a divorcer; j vois ca un peu comme une assurance dans le sens ou tu peux jamais predire ce que la vie te reserve, t'espere ne jamais tomber malade mais quand tu l'es, t'es quand meme bien content d'avoir pense a prendre une assurance.

Chaque situation est unique evidemment, mais au final, quel risque es-tu pret(e) a prendre en cas de pepin ?
Quelque soit la conclusion de ma reflexion, je pense que se poser la question et en discuter en vaut quand meme le coup, juste histoire de ne rien regretter 10, 20, 30 ans plus tard...
 
Orang Malang

Orang Malang

Alpha & Oméga
Membre du personnel
Modérateur
23 Oct 2005
18 547
Ratings
10 593 1
198
常熟,江苏
#25
Yo,

Merci pour ces feedbacks, je vois qu'il a des avis partages sur la question.

Je suis pas mal d'accord avec WuMao, la question d'avoir le meme status social peut peser lourd dans la viabilite du couple.


Le compte en commun est sense palier au probleme de l'argent de poche (du moins pour les depenses communes), mais ca me parait assez normal que si d'un cote tu t'achetes ta maison, tu vas pas attendre de ton gars qu'il te paye une ferrari tous les jours (ce qui t'empeche pas de faire des cadeaux quand meme hein) ...

Penser a un contrat ca veut pas dire que tu penses deja a divorcer; j vois ca un peu comme une assurance dans le sens ou tu peux jamais predire ce que la vie te reserve, t'espere ne jamais tomber malade mais quand tu l'es, t'es quand meme bien content d'avoir pense a prendre une assurance.

Chaque situation est unique evidemment, mais au final, quel risque es-tu pret(e) a prendre en cas de pepin ?
Quelque soit la conclusion de ma reflexion, je pense que se poser la question et en discuter en vaut quand meme le coup, juste histoire de ne rien regretter 10, 20, 30 ans plus tard...
Enfin, bon en même temps, il suffit de bien connaître la personne avec qui l'on doit passer le reste de sa vie ...

Si il ou elle, refuse un mariage sous le regime de la communaute reduite aux acquêts et considère que ton appart, à 5.000.000 RMB par exemple, acquis avant même l'avoir connu, lui revient de droit à 50% après un éventuel divorce par la suite, il faut tout de suite se poser des questions ... et surtout les bonnes ...

Pour tout ce qui est acquis après, c'est de la tambouille entre les mariés ...

Jamais facile ce genre de question de toute manière .... On est tout beau, on est tous gentils quand tout va bien ... Certaines personnes deviennent le pire du pire quand il s'agit d'argent ou de biens immobilier en cas de séparation, même quand ce ne sont pas les leurs à l'origine
 
AD@BEIJING

AD@BEIJING

Membre Gold
20 Déc 2006
323
Ratings
39
63
36
NIngbo
#26
Si il ou elle, refuse un mariage sous le regime de la communaute reduite aux acquêts et considère que ton appart, à 5.000.000 RMB par exemple, acquis avant même l'avoir connu, lui revient de droit à 50% après un éventuel divorce par la suite, il faut tout de suite se poser des questions ... et surtout les bonnes ...
Ahah grave, ca sent bien l'enfumage :)

Dieu merci j suis pas dans cette situation et je suis avec ma nana depuis un ptit moment deja (6 ans), ce qui m'amene a faire pas mal de compromis.
On se projette avant tout dans une optique de partager la vie a 2, mais ma nature homme prudent m'incite clairement a comprendre ce a quoi je suis sur le point de m'engager et a en limiter ses risques.
 
ChrisHK

ChrisHK

Dieu suprême
27 Déc 2013
11 240
Ratings
8 990 2
168
Hong Kong et Shanghai
#27
Enfin, bon en même temps, il suffit de bien connaître la personne avec qui l'on doit passer le reste de sa vie ...

Si il ou elle, refuse un mariage sous le regime de la communaute reduite aux acquêts et considère que ton appart, à 5.000.000 RMB par exemple, acquis avant même l'avoir connu, lui revient de droit à 50% après un éventuel divorce par la suite, il faut tout de suite se poser des questions ... et surtout les bonnes ...
C'est ce qu’on appelle la communauté de bien réduite “aux aguets” ...

:ptdr:
 
Orang Malang

Orang Malang

Alpha & Oméga
Membre du personnel
Modérateur
23 Oct 2005
18 547
Ratings
10 593 1
198
常熟,江苏
#28
C'est ce qu’on appelle la communauté de bien réduite “aux aguets” ...

:ptdr:
Apparemment, certains ou certaines attendent que son partenaire traverse le gué pour passer à l'action .... :D
 
- Résistons -

- Résistons -

Dieu suprême
30 Août 2014
12 118
Ratings
7 620 2
168
法国
#29
youmeiyou

youmeiyou

Dieu souverain
02 Juil 2013
1 202
Ratings
719 1
143
Paris
#30
Si avant meme de se marier on pense deja au divorce alors ca part dans le mauvais sens ....
Je ne suis pas d'accord. Quand on sait que :
- 45% des couples qui se marient finissent par divorcer,
- les 3/4 des divorces sont initiés par les femmes,
- les hommes sont condamnés aux torts dans les 4 / 5 des divorces pour faute
- dans les deux tiers des cas, la résidence du ménage est attribuée à la femme.
- lorsqu'une prestation compensatoire est en question, 98 % des prestations sont payées par l'homme, pour un montant moyen de 127 899 € !!

Et que concernant les enfants :
- dans plus de 80% des cas, ce sont les femmes qui obtiennent la garde des enfants,
- En cas de non présentation d'enfant à la suite d'un refus de confier l'enfant au parent qui est en droit de le demander (w.e., vacances) : Le taux de condamnation pénale est de 7 à 8 %, avec moins de 1 % de prison ferme.
- Mais en revanche, en cas de non paiement de pension alimentaire: le taux de condamnation pénale est de 98 à 99 %, avec 24 % de prison ferme.

Alors anticiper les potentielles conséquences d'un divorce dès le mariage, ce n'est pas partir dans le mauvais sens, c'est garder les pieds sur terre.

Sources :
http://leparticulier.lefigaro.fr/jcms/p1_1409624/divorce-quel-montant-de-prestation-compensatoire
https://www.jurifiable.com/conseil-juridique/droit-de-la-famille/divorce-france-statistiques
http://www.sos-papa.net/pages/chiffres.htm
 
F

franz22

Membre Silver
06 Fev 2012
43
Ratings
29
43
Wuxi, Jiangsu
#33
Je ne suis pas d'accord. Quand on sait que :
- 45% des couples qui se marient finissent par divorcer,
- les 3/4 des divorces sont initiés par les femmes,
- les hommes sont condamnés aux torts dans les 4 / 5 des divorces pour faute
- dans les deux tiers des cas, la résidence du ménage est attribuée à la femme.
- lorsqu'une prestation compensatoire est en question, 98 % des prestations sont payées par l'homme, pour un montant moyen de 127 899 € !!

Et que concernant les enfants :
- dans plus de 80% des cas, ce sont les femmes qui obtiennent la garde des enfants,
- En cas de non présentation d'enfant à la suite d'un refus de confier l'enfant au parent qui est en droit de le demander (w.e., vacances) : Le taux de condamnation pénale est de 7 à 8 %, avec moins de 1 % de prison ferme.
- Mais en revanche, en cas de non paiement de pension alimentaire: le taux de condamnation pénale est de 98 à 99 %, avec 24 % de prison ferme.

Alors anticiper les potentielles conséquences d'un divorce dès le mariage, ce n'est pas partir dans le mauvais sens, c'est garder les pieds sur terre.

Sources :
http://leparticulier.lefigaro.fr/jcms/p1_1409624/divorce-quel-montant-de-prestation-compensatoire
https://www.jurifiable.com/conseil-juridique/droit-de-la-famille/divorce-france-statistiques
http://www.sos-papa.net/pages/chiffres.htm
Au vu des statistiques il est donc preferable de ne pas se marier, c'est peut etre la solution la plus simple....
 
youmeiyou

youmeiyou

Dieu souverain
02 Juil 2013
1 202
Ratings
719 1
143
Paris
#34
Au vu des statistiques il est donc preferable de ne pas se marier, c'est peut etre la solution la plus simple....
Ou en tout cas de ne pas prendre cet engagement à la légère. Car on a beau dire que le mariage c'est beau, romantique, l'Amour avec un grand A, etc. ça reste avant tout un acte légal qui t'engage et dont les conséquences en cas de rupture peuvent être importantes. A mon sens, il faut voir au delà de l'émotif.
Signer un contrat de mariage bien réfléchit est donc une bonne initiative.
 
五毛哥

五毛哥

Dieu créateur
04 Fev 2013
2 391
Ratings
2 400 2
153
#35
Ou en tout cas de ne pas prendre cet engagement à la légère. Car on a beau dire que le mariage c'est beau, romantique, l'Amour avec un grand A, etc. ça reste avant tout un acte légal qui t'engage et dont les conséquences en cas de rupture peuvent être importantes. A mon sens, il faut voir au delà de l'émotif.
Signer un contrat de mariage bien réfléchit est donc une bonne initiative.
Le mariage n'a historiquement jamais été romantique ni une preuve d'amour... C'est que depuis un petit siècle en occident que ça se passe comme ça (et encore pas partout), et ça commence à le devenir dans des pays comme la Chine mais globalement le mariage sert à unir deux familles et assurer que l'argent et le patrimoine de ces familles soit entre bonnes mains et avec une bonne descendance.

Un mariage c'est un peu comme une entreprise, généralement tu réussis quand tu t'associes avec des gens complémentaires.
De même te marier avec quelqu'un qui t'es complémentaire permet de faire grossir ton patrimoine plus rapidement que seul, indépendamment du salaire de l'autre.
C'est pour ça qu'en se mariant :
- on paye moins d'impôts
- on a des primes d'allocations lorsqu'on fait beaucoup d'enfants
- on a des facilités d'emprunts
- on a globalement plus de facilité à faire tout un tas de choses administrativement parlant

Ça fait partie des raisons pour lesquels les cathos aiment pas trop le mariage gay, puisque le mariage gay à leurs yeux n'est qu'une abération administrative qui n'a pas de réelle utilité (l'utilité première du mariage étant de faire des enfants).

Bref ne pas se marier par peur du divorce c'est un peu comme cotiser pour la retraite à 25 ans, c'est comme toucher le revenu universel.
Lorsqu'il n'y a pas de risque la vie n'a pas de saveur.
 
youmeiyou

youmeiyou

Dieu souverain
02 Juil 2013
1 202
Ratings
719 1
143
Paris
#36
Un mariage c'est un peu comme une entreprise, généralement tu réussis quand tu t'associes avec des gens complémentaires.
De même te marier avec quelqu'un qui t'es complémentaire permet de faire grossir ton patrimoine plus rapidement que seul, indépendamment du salaire de l'autre.
C'est pour ça qu'en se mariant :
- on paye moins d'impôts
- on a des primes d'allocations lorsqu'on fait beaucoup d'enfants
- on a des facilités d'emprunts
- on a globalement plus de facilité à faire tout un tas de choses administrativement parlant
Ca, c'est une vision des choses que je comprends. Mais toujours est-il qu'il est préférable de connaître et anticiper les risques avant de s'engager dans quelque chose, surtout quand ceux-ci sont conséquents.
Donc on en revient au point de départ: un contrat de mariage qui protège les deux personnes du couple, c'est parfait.
 
Mathieu

Mathieu

Alpha & Oméga
Membre du personnel
Admin
#37
Si avant meme de se marier on pense deja au divorce alors ca part dans le mauvais sens ...
Quand tu signes un contrat de travail, tu ne regardes pas les conditions/conséquences de rupture ?

Le mariage est un contrat quelque soit le régime retenu. Libre à chaqu'un de choisir parmi les formes de contrat de mariage celui qu'il pense le mieux correspondre à sa situation.

Que le sujet ne soit pas simple à évoquer dans un couple, qui plus est avec une chinoise peu habituée à ce mode opératoire, je peux le comprendre.
Par contre perso je pense qu'il est mieux de parler des sujets importants avant de se marier plutot que de découvrir post mariage l'état d'esprit de ton/ta partenaire et idem dans l'autre sens. Le gros avantage de la séparation de bien c'est que l'argent n'est de facto pas un sujet de brouille dans le couple.

Ne pas oublier également que tu es solidaire des dettes contractées par ton époux/épouse pour un mariage sans séparation de biens.
Ce n'est pas neutre pour ceux d'entre nous qui se lancent dans l'entreprenariat.
 
E

Elise D

Ange
15 Mai 2014
680
Ratings
624
88
Shanghai
#38
Une première remarque, la plupart des conséquences listées sont dues au fait d'avoir un ou des enfants ensemble, pas au fait d'être mariés. C'est plutôt le genre de questions à se poser au moment de procréer.
D'ailleurs ta dernière source indique environ 70 000 divorces par an impliquant des enfants mineurs, et environ 90 000 procédures relatives aux enfants naturels (pension alimentaire, droit de visite). Le fait de ne pas se marier ne protège pas des conflits futurs.

Et quelques corrections :
Je ne suis pas d'accord. Quand on sait que :
- 45% des couples qui se marient finissent par divorcer,
Ratio extrapolé en divisant le nombre de divorces prononcés dans une année au nombre de mariages célébrés, mais qui n'indique pas l'avenir d'un mariage précis.
D'après l'INSEE, ce ratio n'a pas dépassé 35% jusqu'à présent (difficile de savoir ce que les couples qui se marient actuellement feront dans les 10 ou 20 ans à venir).
Source : https://www.insee.fr/fr/statistiques/2121566, graphique page trois.
- les 3/4 des divorces sont initiés par les femmes,
Les trois quarts des divorces contentieux d'après ta source, soit un peu moins de la moitié des divorces. A noter que dans un divorce contentieux, les époux sont souvent d'accord sur le principe du divorce, mais pas sur les conditions (garde des enfants...).
Au final, seule une minorité de divorces sont initiés par la femme alors que l'homme ne souhaite pas divorcer.
- les hommes sont condamnés aux torts dans les 4 / 5 des divorces pour faute
Suite à la réforme de 2004, la proportion de divorces pour faute a beaucoup baissé et ces divorces ne représentent que 10% de l'ensemble.
Source : http://www.justice.gouv.fr/justice-...tique-des-mariages-et-des-divorces-23682.html
- lorsqu'une prestation compensatoire est en question, 98 % des prestations sont payées par l'homme, pour un montant moyen de 127 899 € !!
Prestation compensatoire accordée dans seulement 15% des divorces, le risque moyen encouru serait donc plutôt de l'ordre de 20 000 €.
 
C

Cendrillon-

Membre Actif
07 Mai 2018
67
Ratings
23
15
#39
Une première remarque, la plupart des conséquences listées sont dues au fait d'avoir un ou des enfants ensemble, pas au fait d'être mariés. C'est plutôt le genre de questions à se poser au moment de procréer.
D'ailleurs ta dernière source indique environ 70 000 divorces par an impliquant des enfants mineurs, et environ 90 000 procédures relatives aux enfants naturels (pension alimentaire, droit de visite). Le fait de ne pas se marier ne protège pas des conflits futurs.

Et quelques corrections :

Ratio extrapolé en divisant le nombre de divorces prononcés dans une année au nombre de mariages célébrés, mais qui n'indique pas l'avenir d'un mariage précis.
D'après l'INSEE, ce ratio n'a pas dépassé 35% jusqu'à présent (difficile de savoir ce que les couples qui se marient actuellement feront dans les 10 ou 20 ans à venir).
Source : https://www.insee.fr/fr/statistiques/2121566, graphique page trois.

Les trois quarts des divorces contentieux d'après ta source, soit un peu moins de la moitié des divorces. A noter que dans un divorce contentieux, les époux sont souvent d'accord sur le principe du divorce, mais pas sur les conditions (garde des enfants...).
Au final, seule une minorité de divorces sont initiés par la femme alors que l'homme ne souhaite pas divorcer.

Suite à la réforme de 2004, la proportion de divorces pour faute a beaucoup baissé et ces divorces ne représentent que 10% de l'ensemble.
Source : http://www.justice.gouv.fr/justice-...tique-des-mariages-et-des-divorces-23682.html

Prestation compensatoire accordée dans seulement 15% des divorces, le risque moyen encouru serait donc plutôt de l'ordre de 20 000 €.
Je suis tellement merveilleuse devant ta réponse et que j'avais oublié d'applaudir...bravo à toi, Élise
 
AD@BEIJING

AD@BEIJING

Membre Gold
20 Déc 2006
323
Ratings
39
63
36
NIngbo
#40
Que le sujet ne soit pas simple à évoquer dans un couple, qui plus est avec une chinoise peu habituée à ce mode opératoire, je peux le comprendre.
Par contre perso je pense qu'il est mieux de parler des sujets importants avant de se marier plutot que de découvrir post mariage l'état d'esprit de ton/ta partenaire et idem dans l'autre sens. Le gros avantage de la séparation de bien c'est que l'argent n'est de facto pas un sujet de brouille dans le couple.
Je pense que tout est dit et pour moi la necessite de faire un contrat n'est plus a debattre.

J'ai parcouru le lien que tu avais shared un peu plus tot dans la discussion (merci d'ailleurs), et je comprends qu'on peut choisir quelle loi, Francaise ou Chinoise, regira le mariage en cas de divorce, right ?
  • Dans le cas d'un contrat Francais, J'ai cru comprendre qu'il n'est pas possible de personnaliser le contenu et qu'on doive suivre le model d'un des 5 contrat disponibles dans la loi Francaise, est-ce correct ?
  • Dans le cas d'un contract Chinois, J'ai lu qu'on pouvait y mettre un peu ce qu'on y voulait, du coup on peut etre bien plus specifique (et creatif pour certain) dans l'approche et la description du contrat, est-ce correct ?
Y'a-t-il dans ce forum des personnes ayant choisi de faire un contrat a la Chinoise avec ajout de clauses bien specifiques ou serait-ce une chimere ?
J'imagine que madame n'acceptera certainement pas de choisir un arbitrage a la Francaise, donc je devrai surement me creuser la tete pour personaliser le contrat chinois...damn!