1. Bienvenue sur Bonjourchine.com, le 1er forum francophone sur le travail, les études et le voyage en Chine.

    Pour poser une question ou répondre à une discussion déjà ouverte, inscrivez vous. C'est facile, rapide et gratuit !

    Cela vous permettra de sucroit de ne plus avoir de pub qui s'affiche à l'écran (0 pub pour les membres du forum!).
    Rejeter la notice

Scandale de vaccins périmés en Chine

Discussion dans 'Bistrot Chine du "Lotus Bleu"' créé par Malyn, 26 Mars 2016.

  1. Malyn

    Malyn Dieu

    Inscrit:
    23 Juillet 2010
    Messages:
    2 075
    Localité:
    Canton
    Ratings:
    +485 / -3
    http://www.lemonde.fr/planete/artic...e-trafic-de-vaccins-perimes_4888964_3244.html

    Des millions de Chinois ont découvert qu’ils ont reçu des vaccins inefficaces, voire dangereux. Vendredi 18 mars, les autorités chinoises ont annoncé l’arrestation d’une pharmacienne et de sa fille, accusées d’avoir vendu, depuis cinq ans, des vaccins périmés ou mal conservés pour 570 millions de yuans (78 millions d’euros). Dernier scandale en date dans un pays où la confiance des citoyens envers les autorités sanitaires est au plus bas. En tout, 37 personnes en lien avec cette affaire sont actuellement détenues par la police, a annoncé, mercredi 23 mars, l’agence Chine nouvelle.

    La révélation de l’affaire avait déjà fait réagir les internautes chinois, mais l’annonce, lundi, de la mort d’un jeune garçon de 6 ans dans le Guangdong (sud-est du pays) à la suite de sa vaccination, a enflammé les réseaux sociaux : les autorités ont eu beau affirmer que les deux affaires n’avaient aucun lien, le mal était fait.

    300 personnes poursuivies
    Depuis trois jours, il s’agit du sujet le plus discuté sur WeChat, le premier réseau social chinois. Car les vaccins périmés rappellent de trop nombreux scandales sanitaires : viande avariée, huile recyclée, faux médicaments… qui mettent au jour l’incapacité des autorités sanitaires chinoises à réguler les secteurs de l’agroalimentaire et de la pharmacie.

    Le plus marquant reste celui, en 2008, du lait en poudre frelaté ayant provoqué l’empoisonnement de 300 000 enfants, et la mort d’au moins six d’entre eux.

    La vaccination contre certaines maladies graves est obligatoire en Chine pour s’inscrire à l’école. Mais deux systèmes coexistent : d’une part, des vaccins de catégorie 1, obligatoires et fournis gratuitement ; d’autre part, les vaccins de catégorie 2, payants, mais couvrant plus de maladies, et réputés présenter moins d’effets secondaires. Le « gang » arrêté par la police chinoise opérait seulement sur la seconde catégorie.

    Parmi les douze produits vendus, des vaccins contre la polio, la méningite, l’hépatite B, les oreillons ou la rage.

    La femme, pharmacienne de 47 ans, avait déjà été suspendue trois ans en 2009 pour avoir vendu illégalement des vaccins. Elle était connue pour entretenir des liens étroits avec des laboratoires pharmaceutiques, rapporte le quotidien hongkongais South China Morning Post.

    Avec sa fille fraîchement diplômée en médecine, elle achetait à des producteurs agréés des vaccins proches des dates de péremption à bas prix, pour les revendre aux prix du marché à d’autres intermédiaires.

    En tout, 300 personnes sont poursuivies pour avoir acheté ou vendu des médicaments aux deux femmes. Les doses n’étaient réfrigérées ni pendant le stockage ni pendant le transport et donc probablement inefficaces. Pour autant, précise l’Organisation mondiale de la santé,« le danger vient plutôt du manque de protection contre les maladies dont le vaccin était censé protéger ».

    Mercredi 23 mars, le directeur adjoint de l’Administration chinoise des produits alimentaires et pharmaceutiques a indiqué que son agence mettait tout en place pour arrêter et punir les coupables et qu’elle communiquerait en toute transparence. Cette déclaration n’est pas sans ironie.

    Depuis le début de l’affaire, plusieurs articles ont été supprimés du Web par les censeurs chinois. Y compris l’article qui a révélé l’affaire vendredi 18 mars, publié sur thepaper. cn, un journal d’Etat en ligne affichant pourtant une certaine indépendance.

    Les médias chinois ont reçu l’instruction de « ne pas republier ou donner de l’écho à l’article de The Paper », rapporte le site China Digital Times, qui répertorie les interventions de la censure.

    Manque de transparence
    Le manque de transparence est aussi l’un des griefs qui ressort des messages publiés en ligne. Alors que les premières arrestations se sont déroulées en avril 2015, les autorités n’ont communiqué pour la première fois que le week-end des 19 et 20 mars pour identifier les lots périmés en circulation.

    « Vingt-quatre provinces, cinq ans et combien d’enfants ? Et c’est seulement après un an qu’ils révèlent l’affaire ? Les mots ne peuvent pas exprimer ma colère », s’exclame un utilisateur du réseau social Weibo cité par la BBC.

    D’autres demandent la tête du chef de l’Administration des produits alimentaires et pharmaceutiques, Sun Xianze. Il avait été démis de ses fonctions à la tête de l’Agence de la sécurité alimentaire en 2009 après le scandale du lait contaminé. Pour être promu, cinq ans plus tard, à la tête de la sécurité des médicaments.
     
    • Informatif Informatif x 2
  2. Malyn

    Malyn Dieu

    Inscrit:
    23 Juillet 2010
    Messages:
    2 075
    Localité:
    Canton
    Ratings:
    +485 / -3
    http://www.lemonde.fr/asie-pacifiqu...-vaccins-perimes-s-amplifie_4889622_3216.html

    L’affaire des vaccins périmés qui secoue la Chine prend de l’ampleur. Plus de 130 suspects ont été arrêtés, ont annoncé jeudi 24 mars les médias d’Etat, soit près d’une centaine d’arrestations supplémentaires en vingt-quatre heures.
    Des vaccins, dont beaucoup étaient périmés, stockés et transportés illégalement ou de façon inadéquate, auraient été vendus pour une valeur totale de plus de 570 millions de yuans (78 millions d’euros), selon l’agence Chine nouvelle. Ce scandale sanitaire est le dernier d’une longue série, le plus retentissant ayant été en 2008 celui du lait en poudre frelaté qui avait provoqué l’intoxication de quelque 300 000 enfants et la mort de six d’entre eux.

    L’opinion chinoise a, cette fois, été révoltée par le décalage entre la récente révélation de l’affaire par les autorités et l’arrestation il y a presqu’un an des deux principales suspectes, une mère et sa fille originaires de la province du Shandong.

    « Des failles »
    Le vice-responsable de l’administration des produits alimentaires et médicamenteux a reconnu jeudi des imperfections dans le système, d’après le réseau social légitime de CCTV, la télévision d’Etat. D’après ce média, il a ainsi déclaré que le fait qu’un « grand nombre de vaccins aient été écoulés par des filières illégales sans que les autorités ne s’en rendent rapidement compte montre qu’il y a des failles dans nos régulations ».

    CCTV ajoute que lors de la même conférence de presse, le vice-directeur du ministère de la sécurité publique a assuré qu’il menait une enquête « approfondie » sur cette affaire. Depuis 2010, le duo a vendu vingt-cinq types de produits, dont des vaccins contre la polio, la rage, l’hépatite B ou encore la grippe, a précisé le magazine chinois Caijing, qui cite des officiels de la sécurité des médicaments.

    Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), si des vaccins périmés ou mal conservés perdent en efficacité, ils ne constituent un risque qu’en raison de leur inutilité, laissant les patients sans protection contre les maladies visées.

    Ce week-end, les autorités ont identifié cent sept grossistes ayant fourni les deux femmes en vaccins, et 193 détaillants considérés comme leurs ex-clients. Mercredi, une femme originaire de la province de l’Anhui a été condamnée à trois ans de prison et 10 000 yuans d’amende (1 380 euros) pour avoir vendu de faux vaccins antirabiques, entraînant la mort d’un patient, a annoncé le portail internet Anhui News, sans cependant préciser l’origine des produits.
     
  3. Malyn

    Malyn Dieu

    Inscrit:
    23 Juillet 2010
    Messages:
    2 075
    Localité:
    Canton
    Ratings:
    +485 / -3
    C'est franchement dégueulasse de jouer avec la vie des gens comme cela. La soi-disante pharmacienne est suspendue 3 ans pour vente illégale de vaccins et elle peut reprendre tranquillement son business après ??? Tu parles de défaillances.
     
  4. ChrisHK

    ChrisHK Dieu créateur

    Inscrit:
    27 Décembre 2013
    Messages:
    8 840
    Localité:
    Hong Kong et Shanghai
    Ratings:
    +7 159 / -39
  5. ChrisHK

    ChrisHK Dieu créateur

    Inscrit:
    27 Décembre 2013
    Messages:
    8 840
    Localité:
    Hong Kong et Shanghai
    Ratings:
    +7 159 / -39
    Il faut garder un œil sur sa carrière à celui-là !!!

    S'il est "promu" à la tête de l'Agence pour la Sécurité Aérienne, je crois que je prendrai le train .... :grin:
     
  6. Malyn

    Malyn Dieu

    Inscrit:
    23 Juillet 2010
    Messages:
    2 075
    Localité:
    Canton
    Ratings:
    +485 / -3
  7. mike

    mike Grandmaster M.
    Membre de l'équipe Admin

    Inscrit:
    8 Avril 2006
    Messages:
    8 669
    Localité:
    Canton Powah
    Ratings:
    +4 004 / -6
    Fallait taper "vaccins" avec un S ;)

    upload_2016-3-26_9-21-28.png
     
  8. Malyn

    Malyn Dieu

    Inscrit:
    23 Juillet 2010
    Messages:
    2 075
    Localité:
    Canton
    Ratings:
    +485 / -3
    well noted
     

Partager cette page