Sarkozy appelle l'Europe au patriotisme économique

C-E

Dieu
Modérateur
19 Nov 2009
3 856
103
123
Peking
[h=2]Le candidat UMP a formulé trois propositions pour que l'Europe se batte à armes égales avec ses concurrents internationaux.[/h]
coeur-.gif
L'économie française ne sera protégée que si l'Europe lui fait rempart. C'est en substance le message de Nicolas Sarkozy qui a lancé dimanche un appel solennel à l'Union européenne pour qu'elle se batte à armes égales avec ses concurrents internationaux: «L'Europe ne peut pas être la seule région du monde à ne pas se défendre (…). Nous ne pouvons pas subir la loi des pays les plus forts dans le monde.»
Principaux pays visés, ceux qui pratiquent le protectionnisme mais inondent en retour les économies développées de leurs produits. «Le libre-échange, oui! la concurrence déloyale, non», a martelé Nicolas Sarkozy. Le candidat UMP a ainsi formulé trois propositions: d'abord, la mise en place d'un «Buy European Act», sur le modèle du «Buy American Act». Initiée en 1933 durant la Grande Dépression, cette loi protectionniste permet au gouvernement et aux États fédérés de privilégier les entreprises américaines dans certains secteurs, lorsqu'ils passent des commandes publiques. En copiant cet exemple, «les entreprises qui produiront en Europe bénéficieront de l'argent public européen», a expliqué Sarkozy.
[h=3]Remettre sur pied un «Small Business Act» européen[/h]Deuxième proposition, qui décline la première: les PME européennes devront pouvoir davantage bénéficier de la commande publique. Il s'agirait de remettre sur pied un «Small Business Act» européen, sur le modèle de celui qui existe aussi aux États-Unis. «La France exigera que les PME européennes aient une part des marchés publics qui leur soit réservée.»
Ce faisant, Nicolas Sarkozy reprend un ­thème qu'il avait déjà porté lors de sa campagne de 2007. Une fois élu, et avec l'appui de la chancelière allemande, il avait porté ce dossier dans les couloirs de Bruxelles et permis la création, en 2008, d'un «Small Business Act» européen. Mais le texte, combattu par de nombreux pays nordiques, est le fruit d'un compromis bancal: il vise plutôt à soutenir financièrement les PME, en leur offrant accès à des guichets bancaires, qu'à leur réserver une part de commande publique.
Enfin, Nicolas Sarkozy attend de l'Union européenne qu'elle exige la réciprocité commerciale avec ses partenaires. Il a affirmé qu'il se battrait dans ce sens à Bruxelles et propose que les futurs accords commerciaux signés par l'UE avec des pays tiers soient soumis à l'approbation des chefs d'État des 27. La négociation des accords commerciaux est en effet, jusqu'à présent, une compétence exclusive de la Commission et de la présidence européenne.
Sur ces propositions économiques, comme sur la révision du fonctionnement de l'espace Schengen, Sarkozy menace: «Si aucun progrès sérieux» n'était enregistré avec ses partenaires européens dans les 12 prochains mois, la France «appliquerait unilatéralement ces règles».
 

A_zhongshan_un_chti

Nouveau Membre
21 Oct 2009
1 009
2
0
Protectionnisme + développement de fiscalité lourde = échec économique.

Enfin, il est juste à l'image de ses électeurs, un loser, un perdant.

Pauvre France.

Ce sont des grands programmes industrielles et des zones Franche, à fiscalité modeste, qu'il faut pour relancer la France.

C'est tellement facile & hypocrite de se cacher derrière l'Europe.

Unilatéralement, mais quel clown!
Pendant ses 5 dernières années, il ne pouvait rien faire?

Qu'il dégage, il ne mérite vraiment pas de diriger la France.
Par son incompétence & ses manières maladroites, Il fait injure à ses prédécesseurs, & à la nation.

Que c'est triste, ces gens qui crient <<Nicolas Nicolas à Nice>> et lui répond, <<qu'ils se taisent>>, vache.
 
Dernière édition:

sanlaurenzu

Membre Gold
15 Avr 2007
826
27
68
chongqing
Protectionnisme + développement de fiscalité lourde = échec économique.

Enfin, il est juste à l'image de ses électeurs, un loser, un perdant.

Pauvre France.

Ce sont des grands programmes industrielles et des zones Franche, à fiscalité modeste, qu'il faut pour relancer la France.

C'est tellement facile & hypocrite de se cacher derrière l'Europe.

Unilatéralement, mais quel clown!
Pendant ses 5 dernières années, il ne pouvait rien faire?

Qu'il dégage, il ne mérite vraiment pas de diriger la France.
Par son incompétence & ses manières maladroites, Il fait injure à ses prédécesseurs, & à la nation.

Que c'est triste, ces gens qui crient <<Nicolas Nicolas à Nice>> et lui répond, <<qu'ils se taisent>>, vache.

Toi, toi, oooooooh toi tu vas avoir des problèmes.....
vive la France du pouvoir d achat...." dans 5 ans, plus personne ne dormira dans la rue", le Karcher, la délinquance, la lutte contre la corruption et les " traders".... Promesses, discours, blabla, bling bling,....
la seule chose dont il a été capable s est de creuser le fosse entre riches et pauvres, et de n avoir de cesse diviser le pays (fds contre immigrés, public contre privé, banlieues contre villes, riches contre pauvres...)
Mais qu il dégage ce pauvre c..! Lui et sa clique xénophobe, arrogante et mafieuse!!!
 
N

NEUF

Guest
Toi, toi, oooooooh toi tu vas avoir des problèmes.....
vive la France du pouvoir d achat...." dans 5 ans, plus personne ne dormira dans la rue", le Karcher, la délinquance, la lutte contre la corruption et les " traders".... Promesses, discours, blabla, bling bling,....
la seule chose dont il a été capable s est de creuser le fosse entre riches et pauvres, et de n avoir de cesse diviser le pays (fds contre immigrés, public contre privé, banlieues contre villes, riches contre pauvres...)
Mais qu il dégage ce pauvre c..! Lui et sa clique xénophobe, arrogante et mafieuse!!!

Excuse moi, mais il y aura que lui qui va degager... la "CLIQUE", elle reste elle!! lol
 

lucas.

Membre Bronze
02 Sept 2011
252
0
36
Bonjour!

cette loi protectionniste permet au gouvernement et aux États fédérés de privilégier les entreprises américaines dans certains secteurs, lorsqu'ils passent des commandes publiques. En copiant cet exemple, «les entreprises qui produiront en Europe bénéficieront de l'argent public européen», a expliqué Sarkozy.
Remettre sur pied un «Small Business Act» européen

Deuxième proposition, qui décline la première: les PME européennes devront pouvoir davantage bénéficier de la commande publique. Il s'agirait de remettre sur pied un «Small Business Act» européen, sur le modèle de celui qui existe aussi aux États-Unis. «La France exigera que les PME européennes aient une part des marchés publics qui leur soit réservée.»

Appel d'offre pour la rennovation du ministere.
Mr Bouygue vient diner chez notre president recoit l'appel d'offre avant la date.
- Offrir les appels d'offre aux PME? Rigolade.
Pour le "buy act", il engage justement les entreprises engage dans des chantiers publiques a non seulement produire, mais se fournir (dans la plus grande meusure) aux etats unis (donc l'effet "multiplicateur" de la Theorie de Keynes prend tout son sens).
Je vous laisse devine ou Bouygue se fournit pour son materiel.

Mise a part, cette reforme a engage une inflation que les etats unis on pu combatre du a faite que l'USD etait la monnaie d'echange internationalle (ne parlons meme pas d'euro).

C'est fatiguant de constater que des cours d'eco du niveau bac sont a meme avec un peut de reflexion et de curiosite d'applatire les "grandes reformes" d'un president...

C'est pas demain que sa ira mieux en France mes amis!