1. Bienvenue sur Bonjourchine.com, le 1er forum francophone sur le travail, les études et le voyage en Chine.

    Pour poser une question ou répondre à une discussion déjà ouverte, inscrivez vous. C'est facile, rapide et gratuit !

    Cela vous permettra de sucroit de ne plus avoir de pub qui s'affiche à l'écran (0 pub pour les membres du forum!).
    Rejeter la notice

Quand les Han envahissent Guimet

Discussion dans 'La France vue de Chine' créé par Orang Malang, 17 Décembre 2014.

  1. Orang Malang

    Orang Malang Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe Modérateur

    Inscrit:
    23 Octobre 2005
    Messages:
    15 931
    Localité:
    常熟,江苏
    Ratings:
    +8 136 / -35
    LE MONDE du 17 décembre 2014

    Le Musée Guimet, pris d’un fort appétit, présente dans l’espace relativement restreint dévolu à ses expositions un projet pour le moins ambitieux : retracer, en cent cinquante objets, quatre siècles de l’une des plus prestigieuses dynasties chinoises. La dynastie Han commence en 206 avant Jésus-Christ, dans l’immédiat prolongement des Qin, qui n’eurent que deux empereurs à offrir à la Chine, le second ayant été poussé dehors en 207 par Gaozu (ou Liu Bang), général rebelle qui allait devenir le premier empereur Han.

    A Xi’An, nom de la métropole contemporaine qui occupe un site proche de Chang An, la première capitale des Han, il est difficile d’échapper à l’omniprésence touristique du premier des Qin et de sa cité funéraire, la fameuse armée enterrée. Les Han, eux, se font comparativement discrets. Leur capitale et leurs palais, vaste ensemble dont la présence quasi fantomatique a été récemment mise à jour par l’archéologie, laissent mal deviner la vie de la cité alors que la première étape de la route de la soie avait trouvé à s’installer ici. Il faut donc imaginer, à partir de quelques pierres et des ondulations du sol, l’afflux des caravanes, les chameaux, les marchés et les fêtes, les conquêtes et les travaux. Quelques enfants jouent au cerf-volant dans ce désert trop poli, qui rappelle étonnamment, et pour cause puisque le tracé de celui-ci fut calqué sur le modèle chinois, le site du palais impérial de Nara au Japon.

    En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/arts/article/...imet_4542001_1655012.html#uqhsJDREFPXOAZJJ.99

    http://pan.baidu.com/s/1dDcU0EX
     

Partager cette page