1. Bienvenue sur Bonjourchine.com, le 1er forum francophone sur le travail, les études et le voyage en Chine.

    Pour poser une question ou répondre à une discussion déjà ouverte, inscrivez vous. C'est facile, rapide et gratuit !

    Cela vous permettra de sucroit de ne plus avoir de pub qui s'affiche à l'écran (0 pub pour les membres du forum!).
    Rejeter la notice

Profiter de ce virus mutant

Discussion dans 'Bistrot Chine du "Lotus Bleu"' créé par Orang Malang, 24 Août 2012.

  1. Orang Malang

    Orang Malang Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe Modérateur

    Inscrit:
    23 Octobre 2005
    Messages:
    15 970
    Localité:
    常熟,江苏
    Ratings:
    +8 171 / -35
    Tant mieux si cela fonctionne, mais encore une fois, attention les "apprentis sorciers" ...

    http://www.lepoint.fr/chroniqueurs-...er-contre-le-cancer-24-08-2012-1498720_57.php

    Le redoutable virus du sida, responsable de tant de morts dans le monde, pourrait-il se transformer en un vecteur de vie, en un "outil biotechnologique" au service de notre santé ? C'est en tout cas l'objectif d'une équipe du laboratoire Architecture et réactivité de l'ARN au sein de l'Institut de biologie moléculaire et cellulaire du CNRS à Strasbourg. Grâce à la machinerie de réplication du VIH, les chercheurs ont réussi à sélectionner une protéine mutante particulière qui, associée à un médicament anticancéreux dans des cellules tumorales en culture, entraîne une meilleure efficacité du traitement. Ces travaux, publiés dans la revue PLoS Genetics du 23 août 2012, laissent entrevoir des applications thérapeutiques à long terme dans le traitement du cancer et sans doute d'autres pathologies.

    Pour comprendre le "détournement" de cet agent particulier, il faut savoir que le virus de l'immunodéficience humaine utilise les cellules humaines pour se multiplier, notamment en insérant son matériel génétique dans le génome des cellules hôtes. La principale caractéristique de ce virus est de muter en permanence et, par conséquent, de générer au cours de ses multiplications successives plusieurs protéines mutantes (ou variants). C'est pourquoi ce virus est capable de s'adapter à de nombreux changements environnementaux, il contrecarre les traitements antiviraux mis au point jusqu'à présent et c'est également pourquoi il est si difficile de préparer un vaccin contre lui.

    Les chercheurs strasbourgeois ont eu l'idée d'exploiter cette stratégie de multiplication du VIH pour détourner le virus à des fins thérapeutiques, et plus particulièrement pour le traitement du cancer. Ils ont d'abord introduit dans le génome du VIH un gène humain qui est présent dans toutes les cellules, celui de la déoxycytidine kinase (ou dCK), une protéine permettant d'activer les médicaments anticancéreux. Depuis plusieurs années, ces scientifiques cherchaient à produire une forme plus efficace de cette protéine dCK. Or, via la multiplication du VIH, ils ont sélectionné une "librairie" de près de 80 protéines mutantes qu'ils ont testées sur des cellules tumorales, en présence de médicament anticancéreux. Ainsi, ils ont identifié un variant de la dCK plus efficace que la protéine sauvage (non mutée) provoquant la mort des cellules tumorales testées.

    Les études précliniques vont commencer

    C'est ainsi que ces scientifiques sont parvenus à une efficacité identique des médicaments anticancéreux, mais à des doses jusqu'à 300 fois moins importantes que celles actuellement prescrites. Cette possibilité de diminuer les posologies devrait permettre non seulement de réduire les problèmes de toxicité et les effets secondaires, mais surtout d'améliorer l'efficacité des traitements. Il faut quand même souligner que ces protéines mutantes n'ont, pour l'instant, été testées que dans les cellules en culture. Il reste désormais à mener, dans les années à venir, des études précliniques (chez l'animal) pour la protéine mutante isolée. Les chercheurs, optimistes, estiment déjà que bien d'autres applications thérapeutiques sont envisageables à partir de ce système expérimental qui détourne le virus du sida.




     
  2. bison ravi

    bison ravi Membre Gold

    Inscrit:
    15 Octobre 2010
    Messages:
    1 170
    Localité:
    chine ou france
    Ratings:
    +1 / -0
    La recherche c'estde prendre aussi des risques, non?
     
  3. Orang Malang

    Orang Malang Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe Modérateur

    Inscrit:
    23 Octobre 2005
    Messages:
    15 970
    Localité:
    常熟,江苏
    Ratings:
    +8 171 / -35
    On est d'accord ... Mais pas inconsidérés et sans suivre des protocoles, en ayant sa conduite dictée par l'industrie médicale ...
     
  4. The sound of freedom

    Ratings:
    +0 / -0
    C'est peut être pas aussi terrible que le nucléaire.

    Pour certaines Thérapie, on utilise des barres de composants nucléaires pour en finir avec le cancer, je peux en parler.

    Matt, avec les traitements actuels, les effets secondaires sont terribles.
    Particulièrement la chimiothérapie, qui cause de grand dégâts.

    A tel point que dans certains cas, les médecins doivent peser, le bénéfice d'une chimiothérapie, face aux dégâts quel va infliger.

    Quelques fois, il faut mieux accepter la mort, qu'un traitement inhumain, qui n'apportera pas de solution...

    L'enfer.
     
  5. Orang Malang

    Orang Malang Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe Modérateur

    Inscrit:
    23 Octobre 2005
    Messages:
    15 970
    Localité:
    常熟,江苏
    Ratings:
    +8 171 / -35
    Je sais, je sais ...

    Ma soeur fait de la recherche dans un laboratoire européen pour le Cancer ...

    La non rentabilité de certains traitements sont malheureusement souvent la cause de l'abandon des recherches (selon son expérience)
     

Partager cette page