1. Bienvenue sur Bonjourchine.com, le 1er forum francophone sur le travail, les études et le voyage en Chine.

    Pour poser une question ou répondre à une discussion déjà ouverte, inscrivez vous. C'est facile, rapide et gratuit !

    Cela vous permettra de sucroit de ne plus avoir de pub qui s'affiche à l'écran (0 pub pour les membres du forum!).
    Rejeter la notice

Privatisation de Toulouse-Blagnac : l'allié canadien des chinois n'est pas investisseur

Discussion dans 'Informations Chine' créé par lafoy-china, 15 Nov 2014.

  1. lafoy-china

    lafoy-china Alpha & Oméga
    Membre du personnel

    Inscrit:
    8 Mar 2009
    Messages:
    10111
    Points:
    198
    Localité:
    Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris - London
    Ratings:
    +5941 / -84

    trois-candidats-renoncent-a-l-aeroport-de-toulouse-blagnac.jpg

    L'offre sino-canadienne pour le rachat des parts de l'Etat dans l'aéroport de Toulouse-Blagnac est en fait une offre 100% chinoise sur le plan financier. Le groupe de logistique canadien SNC Lavalin apporte son expertise mais pas de fonds.

    Extrait :
    "L'offre financière émane uniquement des investisseurs chinois", explique un proche du dossier. "Dans l'offre, SNC Lavalin est un partenaire opérationnel et stratégique, qui apporte son expertise", précise une autre source. Il en serait de même pour l'aéroport de Shenzen, lui-aussi présenté jusqu'ici par la presse comme un partenaire financier potentiel de cette offre. "Il y a eu une pré-qualification par l'Agence des participations de l'Etat [français]. L'APE a autorisé SNC Lavalin à faire partie de la procédure", répond seulement une source chinoise, sans confirmer ni infirmer l'absence de SNC Lavalin dans le financement.

    Seuls Shandong High Speed Group et un fond d'investissement de Hongkong apporteraient des fonds à l'opération. De fait, si Lavalin ne figure pas dans l'offre financière, les éventuels risques juridiques -liés à des histoires de corruption, auxquelles ont été mêlés certains de ses dirigeants canadiens dans le passé à l'étranger- s'évanouissent, si tant est qu'ils aient pu constituer un élément bloquant...

    Suite de l'article >>>


    Source : LA TRIBUNE
     
    #1 lafoy-china, 15 Nov 2014
    Dernière édition: 15 Nov 2014
  2. jabysz

    jabysz Membre Platinum

    Inscrit:
    28 Oct 2007
    Messages:
    657
    Points:
    73
    Ratings:
    +40 / -0
    tres interessant ..
    un dossier rondement mene... entre histoire de corruption via Lavalin, marchandange avec obligation de financer les travaux du parc des expo de toulouse en echange de la participation a la societe gestionnaire de l'aeroport, revente d'actions aux collectivites locales via Shandong HSG, des promesses de developement incroyable ( Toulouse au meme niveau que Orly d'ici quelques annees..), Mediapart qui fait des revelation genantes pour le ministre..

    comment cela va t'il finir ?

    on en redemandes des dossiers comme ca ...
     
  3. jabysz

    jabysz Membre Platinum

    Inscrit:
    28 Oct 2007
    Messages:
    657
    Points:
    73
    Ratings:
    +40 / -0
    Je viens de lire un article ici :
    http://www.touleco.fr/Sabena-Technics-Painting-Un-plan-de-charge-assure-pour-15-ans,15959

    comment comprenez vous :

    L’avenir en couleurs
    L’avenir se dessine donc en couleurs pour la branche peinture de ce groupe de 2200 personnes, qui réalise un chiffre d’affaires de 350 millions d’euros. Implanté à Dinard (Ille-et-Vilaine) et Bordeaux (Gironde), l’entreprise, qui peignait déjà pour Airbus, a démarré ses activités à Blagnac début janvier. «Nous avons investi et conçu les installations, qui demandent des caractéristiques très spécifiques et nous les avons revendues à l’aéroport», précise Pascal Pastor.

    La société Aéroport Toulouse-Blagnac, gestionnaire du terminal, dispose en effet d’une nouvelle concession sur la zone aéroportuaire, lui permettant de diversifier ses activités en accueillant des entreprises. Sa filiale, ATBD2i, a investi 13 millions d’euros pour acquérir cet ensemble immobilier, implanté sur une parcelle de 13.000m², louée pour quinze ans à Sabena Technics Painting

    je comprends que la société Aéroport Toulouse-Blagnac ( qui est sous pavillon chinois) possede des batiments industriels technologique francais ..
     
  4. Malyn

    Malyn Dieu Supérieur

    Inscrit:
    23 Juil 2010
    Messages:
    2259
    Points:
    138
    Localité:
    Canton
    Ratings:
    +625 / -3
    L'État empêche la prise de contrôle de Toulouse- Blagnac par les chinois

    https://fr.news.yahoo.com/létat-emp...louse-blagnac-chinois-222640137--finance.html

    Paris (AFP) - L?État va empêcher pour l'heure la prise de contrôle de l'aéroport de Toulouse par le groupe chinois Casil, ayant décidé de ne pas lui céder les 10,01% du capital qu'il possédait encore.

    En avril 2015, l'Etat avait vendu 49,99% du capital de la société de gestion à Casil Europe, holding française créée par le groupe d'Etat chinois Shandong High Speed Group et le fonds d'investissement hongkongais Friedmann Pacific Asset Management. Il disposait d'une option de vente des 10,01% à compter d'avril 2018.

    "On ne cèdera pas les 10,01%" à Casil, a déclaré à l'AFP une source gouvernementale, confirmant une information de BFMTV. "Pour le moment on ne bouge pas", a ajouté cette source.

    Toulouse-Blagnac, troisième aéroport régional de France, a franchi l'an dernier le cap des neuf millions de passagers. L'agglomération toulousaine accueille le siège mondial d'Airbus.

    En décembre, les actionnaires publics et minoritaires de l'aéroport de Toulouse-Blagnac avaient demandé à l'Etat de renoncer à la vente des parts qu'il détenait encore dans l'infrastructure.

    Dans cette lettre adressée au Premier ministre Édouard Philippe, la Région, le département, la métropole de Toulouse et la Chambre de commerce et d'industrie (CCI), actionnaires à 40% de la société de gestion de l'aéroport, avaient souhaité que la société garde "un actionnariat public de long terme majoritaire".

    Les présidents des collectivités, Carole Delga (Région, PS), Georges Méric (département, PS), Jean-Luc Moudenc (Toulouse Métropole, LR) et Philippe Robardey (CCI), s'ils reconnaissaient qu'un plan de développement de l'aéroport avait bien été engagé depuis que Casil Europe détenait presque la moitié des parts, s'inquiétaient de sa "volonté systématique" de "ponctionner les réserves de la société et de maximiser le versement de dividendes".

    "En prélevant la totalité des bénéfices générés par la plateforme en 2015, soit près de 5 millions d'euros et plus de 6 millions en 2016, et ayant puisé 15 millions d'euros dans les réserves financières", Casil Europe "démontre chaque jour une logique recherchant le rendement immédiat, déconnectée du développement à long terme de l'entreprise", avaient souligné les quatre élus.

    En janvier, Casil Europe avait répondu aux inquiétudes des élus: "le versement de dividendes l'an dernier a pu créer des inquiétudes, pourtant ce versement a fait l'objet d'études interne et externe".

    - "Bonne nouvelle" -

    "L'équipe de management de Casil a la responsabilité d'investir le capital de ses actionnaires de manière efficiente et efficace tandis que vous en tant qu'actionnaires publics avez la même responsabilité vis-à-vis du public et des citoyens. Et c'est pourquoi garder des montants importants en réserve pourrait ne pas être le meilleur choix", selon Casil.

    Le fait que l?État renonce aujourd'hui à céder les 10,01% du capital représente une "bonne nouvelle", a réagi lundi auprès de l'AFP le maire de Toulouse, Jean-Luc Moudenc.

    "Quand on parle d'une seule voix, même si on est actionnaires minoritaires, l'Etat peut nous entendre", a-t-il poursuivi. "Qu'il y ait versements de dividendes, c'est normal, mais il faut veiller à ce qu'il y ait toujours des réserves", a-t-il ajouté.

    "Les questions restent entières pour l'avenir" car "dans le mesure où ces 10% ne leur sont pas attribués, que vont-ils faire? Demeurer minoritaires à 49,99% ou vendre tout ou partie de leur actionnariat?", demande M. Moudenc. "Ils avaient indiqué en 2015 qu'ils vendraient le tiers de leur 49,99% à des entreprises françaises mais ne l'ont pas fait", dit-il.


    De son côté, M. Méric a jugé cette annonce "très satisfaisante". "Notre mobilisation (...) a été entendue et nous nous en réjouissons", a-t-il dit.

    "Nous réaffirmons l'impérieuse nécessité de conserver un actionnariat public de long terme majoritaire, afin de garder la maîtrise d'un équipement stratégique", a-t-il insisté.

    Mme Delga s'était également exprimée en milieu de journée avant l'officialisation de l'information: "J'ai toujours dit que l'aéroport de Blagnac est un aéroport particulier puisqu'Airbus en dispose pour l'ensemble de son activité industrielle".

    "J'ai considéré que c'était toujours un enjeu national, c'est pourquoi il était normal que l?État reste actionnaire et ne vende pas ses parts", a-t-elle dit à la presse.


     
    • Like Like x 1
  5. Orang Malang

    Orang Malang Alpha & Oméga
    Membre du personnel Modérateur

    Inscrit:
    23 Oct 2005
    Messages:
    18385
    Points:
    198
    Localité:
    常熟,江苏
    Ratings:
    +10502 / -50
    Capture d’écran 2018-02-28 à 08.26.38.png
    Capture d’écran 2018-02-28 à 08.26.49.png
    Capture d’écran 2018-02-28 à 08.26.59.png
     
  6. Breizh In China

    Breizh In China Alpha & Oméga

    Inscrit:
    5 Nov 2009
    Messages:
    3148
    Points:
    173
    Localité:
    Xuijiahui Shanghai
    Ratings:
    +1594 / -53
    Un investissement/vision purement financier.
    Sans déconner...
     
    • Like Like x 1

Partager cette page