1. Bienvenue sur Bonjourchine.com, le 1er forum francophone sur le travail, les études et le voyage en Chine.

    Pour poser une question ou répondre à une discussion déjà ouverte, inscrivez vous. C'est facile, rapide et gratuit !

    Cela vous permettra de sucroit de ne plus avoir de pub qui s'affiche à l'écran (0 pub pour les membres du forum!).
    Rejeter la notice

Pression trop forte pour un lycéen : il se suicide ...

Discussion dans 'Informations Chine' créé par Orang Malang, 24 Mai 2016.

  1. Orang Malang

    Orang Malang Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe Modérateur

    Inscrit:
    23 Octobre 2005
    Messages:
    15 948
    Localité:
    常熟,江苏
    Ratings:
    +8 145 / -35
    Très peu d'informations officielles à ce sujet donc à prendre avec des pincettes sur les lieux, dates exactes de cet évènement ...

    http://bbs.hupu.com/16300749-last.html

    Lieu : Wuhu
    Date : 20 mai 2016

    Mais ce n'est pas la première fois que j'entends parler de ce genre d'issue suite à une pression trop grande infligée par les parents à leur enfant qui lui demandait d'intégrer Beida ou Jinghua et rien d'autre ...

    Il existe une vidéo que j'ai reçu (l'image dans le lien en est extrait) mais je ne la posterai pas ici ... Rien de gore ou sanglant mais certes, je ne connais pas exactement le fonds de l'histoire, mais c'est dramatique de voir que certains sont capables de se jeter dans le vide ...

    C'est à se demander :
    - La "brutalité" dont certains parents peuvent avoir envers leurs enfants
    - La fragilité exacerbée de l'élève

    thread_21710273_20160521134211_1976596346.png

    ------

    Vrai ou pas, ce phénomène semble exister depuis assez longtemps en Chine et prendre des proportions importantes quand je discute avec des chinois ...

    Cependant, très peu d'information ou de suivi sur ce phénomène ... Encore un sujet tabou, et pas forcément qu'en Chine ...
     
    • Informatif Informatif x 2
  2. GuYong

    GuYong Alpha & Oméga

    Inscrit:
    26 Octobre 2009
    Messages:
    4 629
    Localité:
    ZheJiang
    Ratings:
    +2 897 / -16
    Triste mais ce n'est pas le propre de la Chine ou des etudiants...

    On vit dans un monde ou, soit on flotte, soit on coule, et toujours sur la corde... Mets d'avis que, comme cela a ete le cas en occident avec l'avancee de l'age "moderne", on est a l'aube de voire une explosion des cas de suicide, depression, maladies mentales liees au stress.... A la japonaise... Et quand je dis "aube", ca a deja commence..

    Avec le hic supplementaire que la Chine n'a aucune structure pour gerer ces cas (medicalement et socialement..)
     
    • J'aime J'aime x 1
    #2 GuYong, 24 Mai 2016
    Dernière édition: 24 Mai 2016
  3. Tharumue

    Tharumue Membre Bronze

    Inscrit:
    9 Décembre 2012
    Messages:
    25
    Ratings:
    +3 / -0
    C'est terrible en effet, mais est-ce les parents les seuls responsables? La société les poussent aussi. c'est dans ces moments dramatiques que l'on peut se rendre compte que nous allons trop dans l'excès et que nous sommes fous
     
    • J'aime J'aime x 2
  4. HeShu

    HeShu Ange

    Inscrit:
    1 Mars 2012
    Messages:
    834
    Localité:
    上海浦东新区
    Ratings:
    +501 / -7
    Pas si tabou que ca, ma femme qui travaille dans l'éducation (institutrice en primaire) en raconte des vertes et des pas mures. Par exemple :
    Une elève avait de mauvaise notes, le professeur de cette matière convoque les parents pour en parler calmement et voir comment faire. Les parent y vont seuls. Entre temps le gosse térrorisé se fout en l'air (l'enfant avait dans les 10/11 ans). Les parents en rentrant voient ca et attaque le professeur en justice pour avoir pousser leur enfant au suicide. Le juge condamne le prof parce qu'il n'avait pas sû détecter que le gosse avait un environement familial pourri qui lui fouttait la pression.

    Donc oui, les gosses sont dans un sale état psychologique à avoir de la competition non-stop de la primaire au lycée, pas étonnant qu'ils se foutent en l'air.
     
    • Informatif Informatif x 2
  5. Therugbygirl

    Therugbygirl Déesse

    Inscrit:
    27 Mai 2014
    Messages:
    2 012
    Localité:
    Shanghai
    Ratings:
    +2 900 / -4
    J'ai fait une recherche rapide sur le sujet

    OMS qui montre une carte interessante -
    http://www.who.int/mental_health/prevention/suicide/suicideprevent/fr/

    Ou une autre plus specifique sur la France:
    http://infosuicide.eu/pointdevue/statistique/index.htm

    "La tranche d’âge des 45-54 ans est la plus touchée ainsi que les 55-64 ans
    En revanche, la part du suicide dans la mortalité générale est nettement plus élevée chez les jeunes : entre 15 et 24 ans, le suicide représente 18 % du total des décès ; à partir de 75 ans, le suicide représente moins de 1 % du total des décès.
    Le taux de suicide baisse globalement et diminuent pour toutes les classes d’âges à l’exception des 45-54 ans et des 55-64 ans."

    Effectivement, je me dis que cette pression quotidienne doit etre ingerable chez des enfants qui, par definition, n'ont pas encore acquis la force de caractere necessaire pour faire face a ces situations.

    En dehors des cas de parents qui "martyrisent" quasiment leurs gosses sur les resultats scolaires, il y a tout le reste, premier amour decu, moquerie des autres gamins car on est trop gros/roux/gros nez/cheveux gras/trop maigre... ET maintenant, on rajoute le harcelement des reseaux sociaux.. etc.

    Une amie de ma fille s'est suicide a 15 ans. Franchement absolument personne ne l'a vu venir. Aucun de ses copains d'ecole (avec qui elle passait ses journees) ni sa soeur n'avait realise qu'elle allait mal, ou avait une explication. Pourtant ils ont retrouve une lettre de 80 pages - donc ce n'etait pas juste un coup de tete.. elle y pensait depuis longtemps
    Je dois dire, apres cet episode, je me suis vraiment demande si mes filles allaient bien et si je serai capable de detecter leur mal-etre au cas ou.

    Je ne peux meme pas imaginer le sentiments de culpabilite des parents (je ne parle pas des "traumatiseurs" cites plus haut, mais de tous les autres), car je pense que c'est souvent un ensemble de choses plus qu'un fait unique.
     
    • Informatif Informatif x 2
    • J'aime J'aime x 1
  6. Mathieu

    Mathieu Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe Admin

    Inscrit:
    15 Octobre 2006
    Messages:
    5 634
    Localité:
    Shanghai, People Square
    Ratings:
    +1 404 / -10
  7. Orang Malang

    Orang Malang Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe Modérateur

    Inscrit:
    23 Octobre 2005
    Messages:
    15 948
    Localité:
    常熟,江苏
    Ratings:
    +8 145 / -35
    Une ébauche sur Wikipedia (en anglais)

    https://en.wikipedia.org/wiki/Suicide_in_China

    Statistics on suicide in China are somewhat controversial in that independent studies often produce estimates that are greatly at odds with official statistics provided by the country's government. On the basis of data gathered in 1999, the government estimated an overall rate of 13.9 per 100,000 people,[1] much lower than in the total rate in other East Asian countries: Japan (18.5) and South Korea (28.9).

    The most recent government data provides statistics more inline with external estimations. According a 2011 Centre for Disease Control and Prevention report, China's suicide rate is 22.23 people out of every 100,000.[2] This rate places the country among the countries with the highest suicide per capita in the world. However, a 2014 study conducted by the Centre for Suicide Research and Prevention at the University of Hong Kong reported that China's suicide rate has dropped significantly, among the lowest levels [3] in the world. An average annual rate of about 9.8 people out of every 100,000 committed suicide as of 2009 to 2011, a 58% drop, largely as a result of population migration from rural areas and urbanization of middle class. Paul Yip, a co-author of the recent study and professor at the University of Hong Kong, said "no country has ever achieved such a rapid decline in suicides".[4]

    (....)

    In China, more women than men commit suicide each year. According to official government statistics: in 1999, the suicide rate per 100,000 people was 13.0 for men and 14.8 for women,[1] the second highest female suicide rate in the world. Bangladesh is also among the few countries where the female rate is higher than the male rate. According to official PRC government statistics, the Chinese male rate (13.0 per 100,000 men per year) is lower than in many other countries, including some Western countries, such as the United States, Australia and Germany.

    A 2008 study found that: female suicides outnumber male suicides by a 3:1 ratio; rural suicides outnumber urban suicides by a 3:1 ratio; a large upsurge of young adult and older adult suicides has occurred; a comparatively high national suicide rate two to three times the global average is evident; and a low rate of psychiatric illness, particularly clinical depression, exists in suicide victims.[5] According to the journal Culture, Medicine and Psychiatry, there are over 300,000 suicides in China annually;[6] thus China accounts for more than 30% of the world's suicides.[7] The suicide rate in the Yangtze Basin is about 40% higher than in the rest of China.[8]
     
  8. Orang Malang

    Orang Malang Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe Modérateur

    Inscrit:
    23 Octobre 2005
    Messages:
    15 948
    Localité:
    常熟,江苏
    Ratings:
    +8 145 / -35
    Article de The Economist sur ce sujet en 2014 ...

    http://www.economist.com/news/china...s-suicide-rate-looks-effect-urbanisation-back

    Jing Jun, a sociologist at Tsinghua University in Beijing, notes that the increase in migration to the cities fits with the decline in rural suicides (see chart). Since rural dwellers accounted for most suicides, so the national rate has fallen, too. In 20 years, as the population went from mostly rural to more than half urban, the official national suicide rate dropped by 63%.

    Suicides among urban residents are also dropping, suggesting other causes, too. Chinese newspapers frequently carry dramatic photos of suicidal people being rescued from window ledges and rooftops (like the woman in our picture). But the University of Hong Kong researchers found that urban suicides had dropped to 5.3 per 100,000 between 2002 and 2011, a fall of 59%. The simplest explanation is that, in spite of concerns about pollution, food safety and property prices, living standards and general satisfaction with urban life have gone up. Mr Jing also believes that, as in the countryside, the atomisation of extended families has reduced the family conflicts that can lead to suicides.

    Capture d’écran 2016-05-24 à 11.37.45.png
     
  9. manu

    manu Dieu

    Inscrit:
    17 Décembre 2006
    Messages:
    1 409
    Localité:
    Beijing
    Ratings:
    +344 / -5
    C'est tout de même fou que, dans ce cas d'espèce, le prof soit condamné.
    Surtout qu'il avait convoqué les parents, ce qui lui aurait permis de mieux connaitre la situation de l'enfant.
     
  10. Mollah_Mollah

    Mollah_Mollah Membre Silver

    Inscrit:
    21 Mars 2016
    Messages:
    199
    Ratings:
    +182 / -17
    Ouh le vilain anglicisme !
     
  11. GuYong

    GuYong Alpha & Oméga

    Inscrit:
    26 Octobre 2009
    Messages:
    4 629
    Localité:
    ZheJiang
    Ratings:
    +2 897 / -16
    The other explanation is that they now kill themselves when working in the cities...

    Ca me saoule cette connerie recurrente de la propagande locale..... :"go live in a city, you will be happy!"

    Faut vraiment etre francais pour categoriser comme cela ;-) .. "anglicisme" ... I am somewhat blasé and will tell you without any detour that hearing such comments a gogo is the symptom of a dying etno centric facade.. Bon appetit! (<-- en anglais dans le texte, so much francism..)
     
    • J'aime J'aime x 1
  12. Panda Rebel

    Panda Rebel Guest

    Ratings:
    +0 / -0
    Même remarque que Mathieu, la classe prépa est à l'origine de nombreux suicide chaque année. C'est d'autant plus dommage que cette brutalité n'améliore en rien le niveau des ingénieurs français.

    En Allemagne, en Belgique ou aux Pays-Bas, il est de coutume de faire un tour du monde avant d'intégrer l'université. Non seulement, cela permet d'améliorer ses compétences linguistiques (l'anglais des ingénieurs français est catastrophique). Mais aussi, c'est une expérience autrement plus valorisante que de faire la taupe pendant 2 ou 3 ans.
     
    • J'aime J'aime x 1
  13. why

    why Dieu souverain

    Inscrit:
    26 Décembre 2010
    Messages:
    1 711
    Localité:
    Guangzhou
    Ratings:
    +1 231 / -8
    Le pire c'est que la phrase est correcte: car issue pourrait signifier: ce genre de "résultat" dans le sens issue fatale.
    Et pas "issue" comme anglicisme de problème.
    Enfin, j'ai peut-être tout faux.
     
    • J'aime J'aime x 1
  14. Mollah_Mollah

    Mollah_Mollah Membre Silver

    Inscrit:
    21 Mars 2016
    Messages:
    199
    Ratings:
    +182 / -17
    Oui ça pourrait coller, même si la tournure serait assez inhabituelle.
     
    • Informatif Informatif x 1
  15. why

    why Dieu souverain

    Inscrit:
    26 Décembre 2010
    Messages:
    1 711
    Localité:
    Guangzhou
    Ratings:
    +1 231 / -8
    Enfin, ça c'est le point de vue anglo-saxon: très bonne expérience qu'est le tour du monde ou l'humanitaire etc.

    MALHEUREUSEMENT, en France, ça passe mal. Ça a une connotation de glandage durant un an.
    Donc, au mieux, il faudrait faire un an de césure sous forme de stage payé à coup de lance-pierres...

    En ce qui concerne la prépa, c'est comme tout concours. Il suffirait que les profs arrêtent de te rabaisser. Le nombre de profs en prépa qui m'ont dit que je ne serais jamais ingénieur est incroyable ! J'y ai pensé avec un sourire le jour où j'ai reçu mon diplôme. In your face :D
    Et si on (lire les profs voire tout le système) se mettait à encourager les élèves au lieu de les démoraliser à coup de taules, de DM et commentaires désobligeants ? Aurait-on de moins bons ingénieurs ?

    Après, là où je suis sceptique c'est à la question de garder ou non ce système... Sans entrer dans la caricature, je pense quand même que c'est une école de vie et personnellement, j'y ai beaucoup appris surtout la gestion de stress, ce qui m'a servi dans ma vie pro sur chantier par exemple...
     
    • J'aime J'aime x 2
  16. Lyka

    Lyka Membre Platinum

    Inscrit:
    30 Juillet 2014
    Messages:
    718
    Localité:
    Shanghai
    Ratings:
    +510 / -5
    Ce que j'ai remarqué c'est que les chinois sont au final assez fiers de leur système éducatif...un peu comme les français quand on parle de la prépa.
    Ils admettront que c'est dur et à l'efficacité toute relative, mais ne diront pas qu'il faut l'abandonner totalement.

    Ça entretient le système...
     
  17. Orang Malang

    Orang Malang Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe Modérateur

    Inscrit:
    23 Octobre 2005
    Messages:
    15 948
    Localité:
    常熟,江苏
    Ratings:
    +8 145 / -35
    Bon, on ne va pas se fâcher pour si peu .... J'en prend la responsabilité pour :

    - Avoir effectué 50% de ma scolarité chez les British ...
    - De me mélanger les pinceaux peut être un peu plus souvent depuis que j'ai passé la quarantaine ...

    Pour ne pas faire de HS, on en reste là et ne me mets pas trop de pression ... :oops:
     
    • J'aime J'aime x 2
  18. zorro

    zorro Demi-dieu

    Inscrit:
    31 Juillet 2008
    Messages:
    469
    Localité:
    Shanghai
    Ratings:
    +300 / -1
    @mejva, il faut que tu relâches un peu la pression sur tes élèves, la vie à Wuhu est suffisamment dure comme ca.

    Le vengeur masqué
     
    • J'aime J'aime x 1
  19. totoautibet

    totoautibet Dieu suprême

    Inscrit:
    3 Mars 2010
    Messages:
    3 042
    Localité:
    Nanning/Guangxi
    Ratings:
    +1 968 / -8
    draught...?:rolleyes:
     
    • J'aime J'aime x 1
  20. mike

    mike Grandmaster M.
    Membre de l'équipe Admin

    Inscrit:
    8 Avril 2006
    Messages:
    8 669
    Localité:
    Canton Powah
    Ratings:
    +4 004 / -6
    Ca j'en suis pas si sur. Le but (ou le rêve) de chaque parent est de pouvoir envoyer son enfant étudier a l'etranger. Le plus tot étant le mieux. Avec une preference pour les US mais ils ne diraient pas non si c’était ailleurs. Ca en dit long sur ce qu'ils pensent de leur propre système éducatif. Ils n'en sont pas du tout fier, ils pensent tous qu'il y a bien trop de pression et que ca ne s'arrange pas avec le temps.
     
    • J'aime J'aime x 1

Partager cette page