Pourquoi le pacte de responsabilité va nous mener à la récession

  • Auteur de la discussion lafoy-china
  • Date de début
lafoy-china

lafoy-china

Alpha & Oméga
Membre du personnel
#1
  • lafoy-china

    lafoy-china

L'industrie française a effectivement un vrai problème de compétitivité. Mais ce n'est pas en précipitant l'économie dans la récession, en coupant dans les dépenses publiques, qu'on le résoudra. Par Philippe Murer, professeur de finance à la Sorbonne

Exrait :François Hollande a proposé hier un pacte de responsabilité aux entreprises afin que celles-ci « retrouvent de la marge », qu'elles embauchent et qu'elles produisent plus.
Sur le problème de la marge, les entreprises françaises ont bien un problème. Les marges de l'industrie sont ainsi au plus bas depuis 1983 quand les entreprises de services ont dans l'ensemble des marges très correctes comme le montre les 2 graphiques ci-dessous faits à partir des données de l'Insee. Il aurait donc fallu favoriser l'industrie avant tout et ne pas diluer des mesures en les étendant à tout le secteur des services! L'impact aurait été 8 fois plus fort puisque l'industrie ne représente que 12% du PIB français.

Suite de l'article >>

Source : LA TRIBUNE
 
Dernière édition:
youmeiyou

youmeiyou

Dieu souverain
02 Juil 2013
1 196
Ratings
712
143
Paris
#2
  • youmeiyou

    youmeiyou

L'industrie française a effectivement un vrai problème de compétitivité. Mais ce n'est pas en précipitant l'économie dans la récession, en coupant dans les dépenses publiques, qu'on le résoudra. Par Philippe Murer, professeur de finance à la Sorbonne

Exrait :
François Hollande a proposé hier un pacte de responsabilité aux entreprises afin que celles-ci « retrouvent de la marge », qu'elles embauchent et qu'elles produisent plus.

Sur le problème de la marge, les entreprises françaises ont bien un problème. Les marges de l'industrie sont ainsi au plus bas depuis 1983 quand les entreprises de services ont dans l'ensemble des marges très correctes comme le montre les 2 graphiques ci-dessous faits à partir des données de l'Insee. Il aurait donc fallu favoriser l'industrie avant tout et ne pas diluer des mesures en les étendant à tout le secteur des services! L'impact aurait été 8 fois plus fort puisque l'industrie ne représente que 12% du PIB français.

Suite de l'article >>

Source : LA TRIBUNE
Analyse intéressante. Finalement, l'auteur rejoint ce que disent de plus en plus de politiciens/économistes : il faut qu'on sorte de l'euro! Et malgré mes lacunes en économie, je le rejoins complètement, ne serait-ce que pour abolir l'article 123 du traité de Lisbonne, qui nous enferme dans notre logique de dette qui s’accroisse.
Voir : http://www.agoravox.fr/actualites/economie/article/traite-de-lisbonne-article-123-le-75113

Par contre, son analyse est hyper optimiste sur la fin. Je ne sais pas si c'est fiable :
Au surplus, on peut même dans le cadre d'une sortie de l'euro se permettre en plus de la relance par des exportations 20% moins chères, baisser les charges sociales des entreprises en laissant très temporairement filer le déficit public puisque personne ne contraindra alors la France à maîtriser son déficit en temps de crise. La première année de croissance permettra d'engranger des recettes fiscales de TVA, d'IS et des cotisations sociales qui réduiront alors fortement ces mêmes déficits. On pourra alors, dans cette phase de croissance de 4 ou 5%, couper dans tous les gaspillages de l'Etat que l'on aura identifié