1. Bienvenue sur Bonjourchine.com, le 1er forum francophone sur le travail, les études et le voyage en Chine.

    Pour poser une question ou répondre à une discussion déjà ouverte, inscrivez vous. C'est facile, rapide et gratuit !

    Cela vous permettra de sucroit de ne plus avoir de pub qui s'affiche à l'écran (0 pub pour les membres du forum!).
    Rejeter la notice

Pour les étudiants chinois en France, « échouer n’est pas une option »

Discussion dans 'La France vue de Chine' créé par Orang Malang, 14 Juillet 2016.

  1. Orang Malang

    Orang Malang Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe Modérateur

    Inscrit:
    23 Octobre 2005
    Messages:
    15 970
    Localité:
    常熟,江苏
    Ratings:
    +8 171 / -35
    LE MONDE du 14 juillet 2016

    « Ce que je regrette le plus, c’est de ne toujours pas comprendre les Français : comment ils voient le monde, la façon dont ils pensent. La culture française demeure pour moi un mystère. » Zhongshu vient de passer deux ans en France.

    Après avoir validé un MBA de finance à l’ESCP Europe, à Paris, il s’apprête à retrouver sa Chine natale. Assis en terrasse d’un café parisien, les yeux rivés sur son Perrier citron, l’étudiant de 24 ans tire le bilan de son expérience : « Au final, je connais surtout des Chinois ici ; je n’ai pas l’impression que les étudiants français s’intéressent beaucoup à nous. » La sentence est prononcée dans un anglais impeccable.

    Comme près de 35 000 jeunes Chinois étudiant actuellement dans l’Hexagone, Zhongshu a choisi la France pour terminer ses études. La grande école – « moins chère que celles des Etats-Unis » – et la ville lumière – « tellement romantique » – ont su séduire le jeune homme, passé par la prestigieuse Beijing University.

    Il est loin d’être seul dans ce cas : depuis le début des années 2000, « le nombre d’étudiants chinois en France est en augmentation constante », explique Mathilde Mallet, responsable de l’Asie chez Campus France, l’agence française pour la promotion de l’enseignement supérieur tricolore, l’accueil et la mobilité internationale.

    Il est vrai qu’un objectif volontariste a été fixé, depuis 2014, par Paris et par Pékin : les établissements français de l’enseignement supérieur accueilleront 50 000 Chinois d’ici à 2020. A ce stade ces derniers formeront la première communauté étudiante étrangère de France.

    http://pan.baidu.com/s/1o7PyU4U
     
    • Informatif Informatif x 2
  2. Sparadrap

    Sparadrap Ange

    Inscrit:
    15 Octobre 2013
    Messages:
    385
    Ratings:
    +305 / -8
    Merci d'avoir partagé cet article !

    Article assez médiocre, ceci dit. En conclusion, on nous dit que c'est aux Français de s'adapter aux étudiants chinois (sic). La grande majorité de ces étudiants viennent en France non pas pour la culture mais en raison des coûts bien inférieurs à ce qui se pratique dans les pays anglo-saxons. Pour avoir un CV qui tient la route aujourd'hui en Chine, il faut avoir étudié à l'étranger (dans un pays occidental, en fait) et peu importe qu'il s'agisse de Brême, Aberdeen, Wellington ou Poitier.

    Ces étudiants passent un an à l'étranger, donc, et n'ont bien souvent ni le temps ni la volonté (ni même l'intérêt) d'aller au-delà de la surface. Mes collègues chinois diplômés de Leiden ne parlent bien évidemment pas un mot de néerlandais et quand on leur pose des questions sur leurs camarades autochtones, ils se trouvent bien embêtés, bredouillent que les Néerlandais ont tous un vélo... puis admettent que la quasi totalité de leurs pairs étaient eux-mêmes chinois !
     
    • J'aime J'aime x 4
  3. zzu

    zzu Membre Silver

    Inscrit:
    30 Juillet 2012
    Messages:
    270
    Ratings:
    +73 / -2
    "je n’ai pas l’impression que les étudiants français s’intéressent beaucoup à nous." Ben oui c'est à lui de s' intéresser aux francais. La plupart sont médiocres, je dirai que pour 100 chinois, 1 est bon, voir très bon. Heureusement qu'ils sont nombreux. Et Après le bon en question dès qu'il sera suffisament formé va quitter la France pour le Canada en général. Le principal atout de la France c'est un très bon rapport qualité de la formation/ prix de la formation. Généralement la plupart des étudiants n'arrivent pas à valider une licence dans une fac francaise. Les chinois cherchent juste un diplôme avec un rapport (prestige/prix)
     

Partager cette page