Politique Nationale & Diplomatie après l'élection du President Macron ...

  • Auteur de la discussion lafoy-china
  • Date de début
lafoy-china

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
13 649
7 290
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Ce qu'il faut retenir des «vœux aux Français» d'Emmanuel Macron

Le président de la République a assuré que la réforme des retraites serait «menée à son terme». Il demande pour cela au gouvernement de «trouver un compromis rapide».


Extrait :
Les troisièmes de son quinquennat. Les deuxièmes en pleine crise sociale. Et les premiers de l’acte II. Ce mardi soir, Emmanuel Macron a prononcé les traditionnels «vœux aux Français» du président de la République. Debout - comme cela semble devenir une habitude chez lui - dans le Salon des Ambassadeurs de l'Élysée, il s'est placé devant une fenêtre donnant sur la fontaine des jardins, et s'est exprimé durant 18 minutes. Le chef de l’État est donc longuement sorti du silence dans lequel il s’était enfermé depuis son retour de Côte d’Ivoire, il y a 10 jours.

 
lafoy-china

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
13 649
7 290
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Le ministère de l'Europe et des Affaires étrangères a enjoint à la «prudence» vendredi 3 janvier les ressortissants français se trouvant dans plusieurs pays du Proche-Orient, et notamment en Irak, «à la suite des récents événements» dans ce pays et «d'une montée des tensions dans la région».

Communique : «Le contexte de montée des tensions dans la région et les récents développements imposent de faire preuve de la plus grande prudence s'agissant des déplacements en ou vers l'Irak» préconise le ministère sur son site internet. Il formule des recommandations similaires à l'intention des Français «résidant ou de passage en Arabie saoudite» ou encore en Israël/territoires occupés.

 
Yiyuan

Yiyuan

Dieu suprême
16 Avr 2015
5 495
2 357
168
48
Ce qu'il faut retenir des «vœux aux Français» d'Emmanuel Macron

Le président de la République a assuré que la réforme des retraites serait «menée à son terme». Il demande pour cela au gouvernement de «trouver un compromis rapide».

Extrait :
Les troisièmes de son quinquennat. Les deuxièmes en pleine crise sociale. Et les premiers de l’acte II. Ce mardi soir, Emmanuel Macron a prononcé les traditionnels «vœux aux Français» du président de la République. Debout - comme cela semble devenir une habitude chez lui - dans le Salon des Ambassadeurs de l'Élysée, il s'est placé devant une fenêtre donnant sur la fontaine des jardins, et s'est exprimé durant 18 minutes. Le chef de l’État est donc longuement sorti du silence dans lequel il s’était enfermé depuis son retour de Côte d’Ivoire, il y a 10 jours.

du grand Macron: "en même temps" je ne bouge pas ma ligne d'un poil mais on trouve un compromis. Ca ne veut rien dire.
je le vois mal finir son mandat.
 
Mathieu

Mathieu

Alpha & Oméga
Admin
Membre du personnel
15 Oct 2006
7 696
2 675
298
Shanghai, People Square
www.murailledechine.com
du grand Macron: "en même temps" je ne bouge pas ma ligne d'un poil mais on trouve un compromis. Ca ne veut rien dire.
je le vois mal finir son mandat.
La difficulté c'est qu'ils font 3 réformes en 1 :
- Passage à la retraite à points
- Passage à un régime universel
- Correction de la trajectoire de déficit du regime via age pivot a 64 ans

N'importe laquelle de ces 3 réformes mettait déjà à elle seule des gens dans la rue quelque soit le gouvernement qui l'aurait mise en place.

Si trouver des compromis avec les syndicats qui souhaient négociés ex :
- en dispensant certaines classe d'age de certain regime spéciaux (clause du grand père +/- large) ce qui n'empeche pas le passage à un regime universel pour les nouveaux arrivants
- que l'age pivot pourra faire l'objet d'aménagements selon le degré de pénibilité ou l'age de debut du travail
- etc...

ca ne change pas le sens de la réforme mais permet de rendre les choses plus acceptables, ca ne sera pas si mal mené...

On en est pas encore là, voyons comment ca avance...
 
Yiyuan

Yiyuan

Dieu suprême
16 Avr 2015
5 495
2 357
168
48
La difficulté c'est qu'ils font 3 réformes en 1 :
- Passage à la retraite à points
- Passage à un régime universel
- Correction de la trajectoire de déficit du regime via age pivot a 64 ans

N'importe laquelle de ces 3 réformes mettait déjà à elle seule des gens dans la rue quelque soit le gouvernement qui l'aurait mise en place.

Si trouver des compromis avec les syndicats qui souhaient négociés ex :
- en dispensant certaines classe d'age de certain regime spéciaux (clause du grand père +/- large) ce qui n'empeche pas le passage à un regime universel pour les nouveaux arrivants
- que l'age pivot pourra faire l'objet d'aménagements selon le degré de pénibilité ou l'age de debut du travail
- etc...

ca ne change pas le sens de la réforme mais permet de rendre les choses plus acceptables, ca ne sera pas si mal mené...

On en est pas encore là, voyons comment ca avance...
ce qui est fou, c'est qu'avant de faire des réformes, faudrait déjà savoir où part les 57% du PIB car tous les instituts régaliens sont à la ramasse!! Donc comme le dit Charles mystère: "où va tout ce pognon??"
Que le gouvernement l'explique et ensuite il pourra faire toutes les réformes qu'il voudra, tout le monde serra d'accord et derrière lui.
 
  • Like
Reactions: znort and Alplob
lafoy-china

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
13 649
7 290
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
ce qui est fou, c'est qu'avant de faire des réformes, faudrait déjà savoir où part les 57% du PIB car tous les instituts régaliens sont à la ramasse!! Donc comme le dit Charles mystère: "où va tout ce pognon??"
Que le gouvernement l'explique et ensuite il pourra faire toutes les réformes qu'il voudra, tout le monde serra d'accord et derrière lui.
Niveau PIB c'est simple c'est environ 2430 milliards ce qui correspond au niveau de la dette courante ( 100 % du PIB ) , + la dette hors comptes environ 4000 milliards soit au total approximativement 6430 milliards .

Globalement pour faire fonctionner l'etat on emprunte 100 milliards par an en dette courante pour combler le deficit budgetaire ... Apres il y a le deficit des comptes speciaux ...

Les chiffres clés du Budget de l'État

Extrait : Le dépliant « Le budget de l’État voté en quelques chiffres » conçu par la direction du Budget propose, après le vote de chaque loi de finances initiale, une présentation des principaux chiffres du budget de l’État tels que votés par le Parlement. Ce dépliant dématérialisé permet une lecture rapide des données chiffrées essentielles du budget : l’évaluation des recettes perçues par l’État, les crédits de paiement ouverts par mission ainsi que le tableau d’équilibre budgétaire de l’État.
Ce document permet par ailleurs de connaître la répartition, par ministère, des emplois inscrits au budget général. Il permet enfin de mieux comprendre l’utilisation des crédits par nature de dépenses ( de personnel, d’investissement, charges de la dette, etc.).
 
Dernière édition:
Yiyuan

Yiyuan

Dieu suprême
16 Avr 2015
5 495
2 357
168
48
Niveau PIB c'est simple c'est environ 2430 milliards ce qui correspond au niveau de la dette courante ( 100 % du PIB ) , + la dette hors comptes environ 4000 milliards soit au total approximativement 6430 milliards .

Globalement pour faire fonctionner l'etat on emprunte 100 milliards par an en dette courante pour combler le deficit budgetaire ... Apres il y a le deficit des comptes speciaux ...

Les chiffres clés du Budget de l'État

Extrait : Le dépliant « Le budget de l’État voté en quelques chiffres » conçu par la direction du Budget propose, après le vote de chaque loi de finances initiale, une présentation des principaux chiffres du budget de l’État tels que votés par le Parlement. Ce dépliant dématérialisé permet une lecture rapide des données chiffrées essentielles du budget : l’évaluation des recettes perçues par l’État, les crédits de paiement ouverts par mission ainsi que le tableau d’équilibre budgétaire de l’État.
Ce document permet par ailleurs de connaître la répartition, par ministère, des emplois inscrits au budget général. Il permet enfin de mieux comprendre l’utilisation des crédits par nature de dépenses ( de personnel, d’investissement, charges de la dette, etc.).
c'est sympa comme chiffres mais ce n'est pas vraiment ce à quoi je m'attend. Je m'explique: je voudrais avoir dans le détail les coûts de la sécu, de l'éducation, de la transition écolo, de l'immigration et plein d'autres.
Par exemple pour la sécu, Il y a 20 millions de carte en trop en service :eek:. que fait-on??
Et on doit faire ça pour tous les services d'Etat. Il ne s'agit de pointer du doigt qui que ce soit mais de comprendre où va le pognon. Si la dépense justifiée alors allons-y pour les réformes.
 
  • Like
Reactions: - Résistons -
lafoy-china

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
13 649
7 290
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
c'est sympa comme chiffres mais ce n'est pas vraiment ce à quoi je m'attend. Je m'explique: je voudrais avoir dans le détail les coûts de la sécu, de l'éducation, de la transition écolo, de l'immigration et plein d'autres.
Par exemple pour la sécu, Il y a 20 millions de carte en trop en service :eek:. que fait-on??
Et on doit faire ça pour tous les services d'Etat. Il ne s'agit de pointer du doigt qui que ce soit mais de comprendre où va le pognon. Si la dépense justifiée alors allons-y pour les réformes.
Voila un minimum pour 2019 mais les liens comportent tout le budget (12 pages) par annee : Exemple l'immigration 1 Milliard 688 millions !



1578138457490.png
1578138502633.png
1578138559148.png
1578138627734.png
1578138756124.png
 
Dernière édition:
ChrisHK

ChrisHK

Alpha & Oméga
27 Déc 2013
13 143
10 249
178
Hong Kong et Shanghai
ce qui est fou, c'est qu'avant de faire des réformes, faudrait déjà savoir où part les 57% du PIB car tous les instituts régaliens sont à la ramasse!! Donc comme le dit Charles mystère: "où va tout ce pognon??"
Que le gouvernement l'explique et ensuite il pourra faire toutes les réformes qu'il voudra, tout le monde serra d'accord et derrière lui.
Le taux de prélèvement en France n'est pas de 57%, mai "seulement" 48,4% (en 2018)

Niveau PIB c'est simple c'est environ 2430 milliards ce qui correspond au niveau de la dette courante ( 100 % du PIB ) , + la dette hors comptes environ 4000 milliards soit au total approximativement 6430 milliards .

Globalement pour faire fonctionner l'etat on emprunte 100 milliards par an en dette courante pour combler le deficit budgetaire ... Apres il y a le deficit des comptes speciaux ...

Les chiffres clés du Budget de l'État

Extrait : Le dépliant « Le budget de l’État voté en quelques chiffres » conçu par la direction du Budget propose, après le vote de chaque loi de finances initiale, une présentation des principaux chiffres du budget de l’État tels que votés par le Parlement. Ce dépliant dématérialisé permet une lecture rapide des données chiffrées essentielles du budget : l’évaluation des recettes perçues par l’État, les crédits de paiement ouverts par mission ainsi que le tableau d’équilibre budgétaire de l’État.
Ce document permet par ailleurs de connaître la répartition, par ministère, des emplois inscrits au budget général. Il permet enfin de mieux comprendre l’utilisation des crédits par nature de dépenses ( de personnel, d’investissement, charges de la dette, etc.).
Le Budget de l'Etat ne représente qu'une partie des 1104,9 milliards d'euros de prélèvements (48,4% de 2282,8 Milliards).
(par exemple, les 430 / 450 milliards de cotisations sociales n'y figurent pas)
 
Yiyuan

Yiyuan

Dieu suprême
16 Avr 2015
5 495
2 357
168
48
Le taux de prélèvement en France n'est pas de 57%, mai "seulement" 48,4% (en 2018)


Le Budget de l'Etat ne représente qu'une partie des 1104,9 milliards d'euros de prélèvements (48,4% de 2282,8 Milliards).
(par exemple, les 430 / 450 milliards de cotisations sociales n'y figurent pas)
allons au bout:

En France, le taux de prélèvements obligatoires s'établit à 46,1 % du PIB pour l'année 201417 (le PIB français était de 1 946 milliards d'euros en 2010), un des taux les plus élevés des pays de l'OCDE18. La France est ainsi décrite comme une « championne de la pression fiscale dans le monde »19 avec, en 2014, le second taux de prélèvements obligatoires le plus élevé dans le monde20.

Le taux de prélèvements obligatoires a fortement augmenté entre 1960 et 2006 ; il est passé d’environ 30 % du PIB à près de 45 %21. Après une légère décroissance, le taux a recommencé à progresser à partir de 2010 pour stabiliser à quasiment 45 % entre 2013 et 2015.

Enfin, certains prélèvements ne sont pas considérés comme obligatoires car ils correspondent à une décision considérée comme « volontaire » de la part de celui qui les paie, ou sont la contrepartie d’un service rendu (notamment la redevance télévision, la taxe d'enlèvement des ordures ménagères, les droits de timbre sur les permis de conduire, les passeports, les cartes grises…). Certains de ces produits ne vont pas dans le budget de l'État, des collectivités territoriales, de la Sécurité sociale, ou des ODAC, comme la redevance audiovisuelle dont le montant est intégralement perçu au profit des chaînes publiques, de Radio France, et de l'INA. Son montant total est de 3,2 milliards d'euros. Pour la taxe d'enlèvement des ordures ménagères, son produit est lui de 4,5 milliards d'euros. D'autres produits, comme les amendes, participent bel et bien au budget de l'État : ils sont intégrés dans la partie des recettes non-fiscales. Les amendes ont rapporté en 2016 à l'État 4,3 milliards d'euros, soit 0,7 % des recettes26.

L'impôt sur le revenu fait l'objet des plus importants débats mais ne représente que moins de 6 % du total des prélèvements obligatoires, contre 16 % pour la TVA et 39 % pour les cotisations sociales effectives (exemples de cotisations : cotisations sécurité sociale maladie, cotisation sécurité sociale vieillesse, cotisation chômage, cotisation retraite).

De même, l'ISF (4,46 milliards d'euros en 2010) ne représente que 0,5 % du total des prélèvements obligatoires.Image illisible et particulièrement datée

source:

en gras, c'est tout simplement "magique", d'oser dire cela!! Mais bon quand on voit que le gouvernement veut faire la redevance TV pour tous, même si on n'a pas de TV, mais bien sûr ce n'est pas un prélèvement obligatoire, on est tous d'accord lol lol !!

Donc pour répondre à ta réponse, oui on est à 57% de prélèvement même si certains ne sont pas considérés comme obligatoire. Légalement tu as raison, légitimement tu as tord.
 
Yiyuan

Yiyuan

Dieu suprême
16 Avr 2015
5 495
2 357
168
48
pour reprendre ton tableau, ce que je veux savoir c'est qu'elles sont les dépenses concrètes dans "action et transformation publics (première ligne)". Qui touche du pognon, pour quoi faire et où est la plus-value?? Question simple avec réponses simples mais faut oser les mettre sur la table. On risque d'avoir des surprises!!
Et on fait pareil pour toutes les lignes budgétaires, c'est ce que je dis: un audit des dépenses publics". C'est peut-être plus clair maintenant :cool:
 
ChrisHK

ChrisHK

Alpha & Oméga
27 Déc 2013
13 143
10 249
178
Hong Kong et Shanghai
Donc pour répondre à ta réponse, oui on est à 57% de prélèvement même si certains ne sont pas considérés comme obligatoire. Légalement tu as raison, légitimement tu as tord.
On était à 48,4 %, hors redevances télé, taxe sur les ordures, droits de timbre sur les permis, passeports et cartes grises.

Tu affirmes donc que les redevances télé, taxe sur les ordures, droits de timbre sur les permis, passeports et cartes grises représentent 8,6 % du PIB, soit environ 196 milliards ?

Peux-tu citer tes sources prouvant cela ?
 
Yiyuan

Yiyuan

Dieu suprême
16 Avr 2015
5 495
2 357
168
48
On était à 48,4 %, hors redevances télé, taxe sur les ordures, droits de timbre sur les permis, passeports et cartes grises.

Tu affirmes donc que les redevances télé, taxe sur les ordures, droits de timbre sur les permis, passeports et cartes grises représentent 8,6 % du PIB, soit environ 196 milliards ?

Peux-tu citer tes sources prouvant cela ?
tu ne connais personne en France?? Demande leur leurs taxes foncières 2019 et les années précédentes. D'accord plus de taxe d'habitation mais pas pour tous et augmentation drastique de la taxe foncière (et donc les ordures ménagères). Tu connais le prix d'un timbre?? pour faire un passeport?? carte grise et tu en oublis beaucoup ;)
Maintenant arrête de me demander les sources,, demande-les aux autorités française, si elles veulent bien te répondre (ce qui m'étonnerais beaucoup).
Je demande d'ailleurs la même chose mais pas de réponse, si j'avais tord, la réponse aurait fusé à mach 2 et ce n'est pas le cas. Allez pour se faire plaisir: "quand c'est flou, c'est qu'il y a un loup" :grin:
je ne suis pas au pouvoir et aucun moyen de voir ce qu'ils font et c'est bien le problème. Ce n'est pas à eux de dicter la loi mais au seul peuple souverain et quand ce dernier ne veut pas quelque chose ils doivent s'y plier (référendum de 2005 par ex). ça s'appelle la démocratie et l’Angleterre est en train de le montrer avec le brexit.
 
ChrisHK

ChrisHK

Alpha & Oméga
27 Déc 2013
13 143
10 249
178
Hong Kong et Shanghai
tu ne connais personne en France?? Demande leur leurs taxes foncières 2019 et les années précédentes. D'accord plus de taxe d'habitation mais pas pour tous et augmentation drastique de la taxe foncière (et donc les ordures ménagères). Tu connais le prix d'un timbre?? pour faire un passeport?? carte grise et tu en oublis beaucoup ;)
Maintenant arrête de me demander les sources,, demande-les aux autorités française, si elles veulent bien te répondre (ce qui m'étonnerais beaucoup).
Je demande d'ailleurs la même chose mais pas de réponse, si j'avais tord, la réponse aurait fusé à mach 2 et ce n'est pas le cas. Allez pour se faire plaisir: "quand c'est flou, c'est qu'il y a un loup" :grin:
je ne suis pas au pouvoir et aucun moyen de voir ce qu'ils font et c'est bien le problème. Ce n'est pas à eux de dicter la loi mais au seul peuple souverain et quand ce dernier ne veut pas quelque chose ils doivent s'y plier (référendum de 2005 par ex). ça s'appelle la démocratie et l’Angleterre est en train de le montrer avec le brexit.
Tu ne réponds pas à la question : d’où sortent les 57 % ?

Comme d’habitude, tu balances un truc, et quand on te demande de préciser, tu esquives, tu noies le poisson. Puis quand on creuse un peu, on se rend compte que c’est simplement faux !
 
  • Like
Reactions: poochielechien
Yiyuan

Yiyuan

Dieu suprême
16 Avr 2015
5 495
2 357
168
48
allons au bout:

En France, le taux de prélèvements obligatoires s'établit à 46,1 % du PIB pour l'année 201417 (le PIB français était de 1 946 milliards d'euros en 2010), un des taux les plus élevés des pays de l'OCDE18. La France est ainsi décrite comme une « championne de la pression fiscale dans le monde »19 avec, en 2014, le second taux de prélèvements obligatoires le plus élevé dans le monde20.

Le taux de prélèvements obligatoires a fortement augmenté entre 1960 et 2006 ; il est passé d’environ 30 % du PIB à près de 45 %21. Après une légère décroissance, le taux a recommencé à progresser à partir de 2010 pour stabiliser à quasiment 45 % entre 2013 et 2015.

Enfin, certains prélèvements ne sont pas considérés comme obligatoires car ils correspondent à une décision considérée comme « volontaire » de la part de celui qui les paie, ou sont la contrepartie d’un service rendu (notamment la redevance télévision, la taxe d'enlèvement des ordures ménagères, les droits de timbre sur les permis de conduire, les passeports, les cartes grises…). Certains de ces produits ne vont pas dans le budget de l'État, des collectivités territoriales, de la Sécurité sociale, ou des ODAC, comme la redevance audiovisuelle dont le montant est intégralement perçu au profit des chaînes publiques, de Radio France, et de l'INA. Son montant total est de 3,2 milliards d'euros. Pour la taxe d'enlèvement des ordures ménagères, son produit est lui de 4,5 milliards d'euros. D'autres produits, comme les amendes, participent bel et bien au budget de l'État : ils sont intégrés dans la partie des recettes non-fiscales. Les amendes ont rapporté en 2016 à l'État 4,3 milliards d'euros, soit 0,7 % des recettes26.

L'impôt sur le revenu fait l'objet des plus importants débats mais ne représente que moins de 6 % du total des prélèvements obligatoires, contre 16 % pour la TVA et 39 % pour les cotisations sociales effectives (exemples de cotisations : cotisations sécurité sociale maladie, cotisation sécurité sociale vieillesse, cotisation chômage, cotisation retraite).

De même, l'ISF (4,46 milliards d'euros en 2010) ne représente que 0,5 % du total des prélèvements obligatoires.Image illisible et particulièrement datée

source:

en gras, c'est tout simplement "magique", d'oser dire cela!! Mais bon quand on voit que le gouvernement veut faire la redevance TV pour tous, même si on n'a pas de TV, mais bien sûr ce n'est pas un prélèvement obligatoire, on est tous d'accord lol lol !!

Donc pour répondre à ta réponse, oui on est à 57% de prélèvement même si certains ne sont pas considérés comme obligatoire. Légalement tu as raison, légitimement tu as tord.
Tu ne réponds pas à la question : d’où sortent les 57 % ?

Comme d’habitude, tu balances un truc, et quand on te demande de préciser, tu esquives, tu noies le poisson. Puis quand on creuse un peu, on se rend compte que c’est simplement faux !
tiens je te remet mon post situé un peu plus haut, lis le et surtout comprend les mots et les phrases, tu maîtrises bien la langue donc pas de soucis :langue:

Après répond donc à ma question:"où va notre pognon?? que ce soit 48%, 57%, on s'en fout, juste répondre à la question. Merci d'avance :calin:
Et me fait pas du "en même temps" en disant que dans tel pays c'est pareil donc il faut faire des réformes. Sors moi les comptes et ensuite on voit si réformes ou pas il faut faire.
Les "tu ne réponds pas à la question c'est ton fond de commerce mais répond toi aussi au question plutôt que de brasser du vent.

Sans rancune ;);)
 
ChrisHK

ChrisHK

Alpha & Oméga
27 Déc 2013
13 143
10 249
178
Hong Kong et Shanghai
Les "tu ne réponds pas à la question c'est ton fond de commerce mais répond toi aussi au question plutôt que de brasser du vent.

Sans rancune ;);)
Lorsque j'affirme quelque chose, je suis toujours capable de citer mes sources et de répondre aux QUESTIONS PORTANT SUR CE QUE J'AI AFFIRME.

Je ne prétend pas avoir la science infuse et être capable de répondre à toutes TES questions.

Tu affirmes :
... oui on est à 57% de prélèvement ....
et quand je te demande d'où tu sors ces 57%, tu es incapable de donner la moindre justification.

On se demande qui brasse du vent !!!!
 
Yiyuan

Yiyuan

Dieu suprême
16 Avr 2015
5 495
2 357
168
48
Lorsque j'affirme quelque chose, je suis toujours capable de citer mes sources et de répondre aux QUESTIONS PORTANT SUR CE QUE J'AI AFFIRME.

Je ne prétend pas avoir la science infuse et être capable de répondre à toutes TES questions.

Tu affirmes :

et quand je te demande d'où tu sors ces 57%, tu es incapable de donner la moindre justification.

On se demande qui brasse du vent !!!!
allez relis le post #815, t'es lourding.
 
znort

znort

Dieu créateur
13 Avr 2012
1 100
817
153
Kunshan
ce qui est fou, c'est qu'avant de faire des réformes, faudrait déjà savoir où part les 57% du PIB car tous les instituts régaliens sont à la ramasse!! Donc comme le dit Charles mystère: "où va tout ce pognon??"
Que le gouvernement l'explique et ensuite il pourra faire toutes les réformes qu'il voudra, tout le monde serra d'accord et derrière lui.
Juste un commentaire. En France il y a deux budget principaux. Celui du fonctionnement de l'état et celui des prestations sociales.
Pour le premier en terme de droit des finances publiques il y a un principe immuable. Le principe de non affectation des recettes aux dépenses. En gros c'est ce qui permet à l'état de financer l'armée par exemple car non productive d'impôts. Ca explique aussi le gros enfumage de la taxe carbone qui n'était obligatoirement pas destinée à la transition écologique mais au financement du CICE (cf Macronleaks).
Mais quelque part ca peut pas marcher autrement le budget d'un état car tu auras toujours des postes sans ressource.
Ou va le pognon? il faut chercher dans les différents budgets (état, prestations sociales et collectivités territoriales).
Vaste exercice et je pense que Charles Mystère quand il évoque ca ne pose pas la question de où mais plus de ce que l'on fait réellement de tout cet argent.
 
  • Like
Reactions: Yiyuan
Yiyuan

Yiyuan

Dieu suprême
16 Avr 2015
5 495
2 357
168
48
je pense que Charles Mystère quand il évoque ca ne pose pas la question de où mais plus de ce que l'on fait réellement de tout cet argent.
oui et ça revient au même.