Politique Nationale & Diplomatie après l'élection du President Macron ...

  • Auteur de la discussion lafoy-china
  • Date de début
Statut
N'est pas ouverte pour d'autres réponses.
Alplob

Alplob

Dieu suprême
21 Avr 2010
2 621
1 537
168
Xujiahui
Ça illustre juste qu'on est pas dans un monde de bisounours et qu'on a intérêt à maintenir une défense française, à maintenir nos efforts de coopération avec les anglais même si eux ont déjà perdu la dissuasion nucléaire puisque les américain ont la deuxième clef... et a défaut d'une armée européenne, mettre en place une coopération de plus en plus étroite avec d'autres états.
Ce qui est drôle c'est qu'on dirait que tu n'es pas au courant que la politique de défense et de sécurité de la France est déjà couverte par le traité de Lisbonne (cf article 42). Si tu étais un vrai européiste, respectueux de l'engagement européen de la France, tu devrais accepter la décision commune et ne pas chercher à faire bande à part.

Cela dit, il est dommage que tu ne donnes pas d'exemples de pays qui souhaiteraient potentiellement coopérer étroitement avec la France (je ne crois pas me tromper en disant qu'aucun pays se soit réjouis des déclarations de Macron sur l'OTAN), sachant que les britanniques vont sortir de l'UE mais rester dans l'OTAN.

Enfin je ne comprend pas pourquoi la 6ème puissance mondiale, détentrice de la bombe nucléaire et disposant d'un siège permanent à l'ONU devrait nécessairement coopérer étroitement avec un ou plusieurs autres pays.. On est capable de se défendre tout seul, nous n'avons pas besoin de faire les caliméros à chaque fois qu'on parle des sujets de défense. Et puis se défendre contre qui? La Russie? lol, je pense qu'ils se satisfont très bien de la taille actuelle de leur pays.. Par contre c'est sur que si l'on place des troupes en Lituanie à quelques kilomètres de la frontière russe les rend de mauvaise humeur...

SECTION 2

DISPOSITIONS CONCERNANT LA POLITIQUE DE SÉCURITÉ ET DE DÉFENSE COMMUNE

Article 42

(ex-article 17 TUE)

1. La politique de sécurité et de défense commune fait partie intégrante de la politique étrangère et de sécurité commune. Elle assure à l'Union une capacité opérationnelle s'appuyant sur des moyens civils et militaires. L'Union peut y avoir recours dans des missions en dehors de l'Union afin d'assurer le maintien de la paix, la prévention des conflits et le renforcement de la sécurité internationale conformément aux principes de la charte des Nations unies. L'exécution de ces tâches repose sur les capacités fournies par les États membres.

2. La politique de sécurité et de défense commune inclut la définition progressive d'une politique de défense commune de l'Union. Elle conduira à une défense commune, dès lors que le Conseil européen, statuant à l'unanimité, en aura décidé ainsi. Il recommande, dans ce cas, aux États membres d'adopter une décision dans ce sens conformément à leurs règles constitutionnelles respectives.

La politique de l'Union au sens de la présente section n'affecte pas le caractère spécifique de la politique de sécurité et de défense de certains États membres, elle respecte les obligations découlant du traité de l'Atlantique Nord pour certains États membres qui considèrent que leur défense commune est réalisée dans le cadre de l'Organisation du traité de l'Atlantique Nord (OTAN) et elle est compatible avec la politique commune de sécurité et de défense arrêtée dans ce cadre.

3. Les États membres mettent à la disposition de l'Union, pour la mise en œuvre de la politique de sécurité et de défense commune, des capacités civiles et militaires pour contribuer aux objectifs définis par le Conseil. Les États membres qui constituent entre eux des forces multinationales peuvent aussi les mettre à la disposition de la politique de sécurité et de défense commune.

Les États membres s'engagent à améliorer progressivement leurs capacités militaires. L'Agence dans le domaine du développement des capacités de défense, de la recherche, des acquisitions et de l'armement (ci-après dénommée "Agence européenne de défense") identifie les besoins opérationnels, promeut des mesures pour les satisfaire, contribue à identifier et, le cas échéant, mettre en œuvre toute mesure utile pour renforcer la base industrielle et technologique du secteur de la défense, participe à la définition d'une politique européenne des capacités et de l'armement, et assiste le Conseil dans l'évaluation de l'amélioration des capacités militaires.

4. Les décisions relatives à la politique de sécurité et de défense commune, y compris celles portant sur le lancement d'une mission visée au présent article, sont adoptées par le Conseil statuant à l'unanimité, sur proposition du haut représentant de l'Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité ou sur initiative d'un État membre. Le haut représentant peut proposer de recourir aux moyens nationaux ainsi qu'aux instruments de l'Union, le cas échéant conjointement avec la Commission.

5. Le Conseil peut confier la réalisation d'une mission, dans le cadre de l'Union, à un groupe d'États membres afin de préserver les valeurs de l'Union et de servir ses intérêts. La réalisation d'une telle mission est régie par l'article 44.

6. Les États membres qui remplissent des critères plus élevés de capacités militaires et qui ont souscrit des engagements plus contraignants en la matière en vue des missions les plus exigeantes, établissent une coopération structurée permanente dans le cadre de l'Union. Cette coopération est régie par l'article 46. Elle n'affecte pas les dispositions de l'article 43.

7. Au cas où un État membre serait l'objet d'une agression armée sur son territoire, les autres États membres lui doivent aide et assistance par tous les moyens en leur pouvoir, conformément à l'article 51 de la charte des Nations unies. Cela n'affecte pas le caractère spécifique de la politique de sécurité et de défense de certains États membres.

Les engagements et la coopération dans ce domaine demeurent conformes aux engagements souscrits au sein de l'Organisation du traité de l'Atlantique Nord, qui reste, pour les États qui en sont membres, le fondement de leur défense collective et l'instance de sa mise en œuvre.
 
Mathieu

Mathieu

Alpha & Oméga
Admin
Membre du personnel
15 Oct 2006
8 618
3 270
298
Shanghai, People Square
www.murailledechine.com
Ce qui est drôle c'est qu'on dirait que tu n'es pas au courant que la politique de défense et de sécurité de la France est déjà couverte par le traité de Lisbonne (cf article 42). Si tu étais un vrai européiste, respectueux de l'engagement européen de la France, tu devrais accepter la décision commune et ne pas chercher à faire bande à part.
Apparemment tu cites des articles sans les lire ou les comprendre.
Pour qu'une décision soit commune... tu oublies le postulat qui est que nous devons la voter...

2. La politique de sécurité et de défense commune inclut la définition progressive d'une politique de défense commune de l'Union. Elle conduira à une défense commune, dès lors que le Conseil européen, statuant à l'unanimité, en aura décidé ainsi. Il recommande, dans ce cas, aux États membres d'adopter une décision dans ce sens conformément à leurs règles constitutionnelles respectives.

La politique de l'Union au sens de la présente section n'affecte pas le caractère spécifique de la politique de sécurité et de défense de certains États membres
Enfin je ne comprend pas pourquoi la 6ème puissance mondiale, détentrice de la bombe nucléaire et disposant d'un siège permanent à l'ONU devrait nécessairement coopérer étroitement avec un ou plusieurs autres pays.
Parce que les menaces auxquelles nous faisons face n'émanent plus tellement de pays qui nous feraient la guerre. C'est typiquement le cas de l'intervention au Mali, et on serait pas contre avoir l'aide d'allier. Ça commence mais principalement d'un point de vue logistique, il faudrait d'avantage.
 
Alplob

Alplob

Dieu suprême
21 Avr 2010
2 621
1 537
168
Xujiahui
Apparemment tu cites des articles sans les lire ou les comprendre.
Pour qu'une décision soit commune... tu oublies le postulat qui est que nous devons la voter...
La question n'est pas qu'on la vote ou pas, le point est que ce tu proposes est strictement à l'opposé de la position très majoritaire des états membres de l'Union Européenne... En tant que partisan convaincu de l'Union Européenne tu devrais chercher un consensus qui va dans leur sens, pas d'une position franco-française..

Par ailleurs il est regrettable que tu cites les articles en les tronquant :)
La politique de l'Union au sens de la présente section n'affecte pas le caractère spécifique de la politique de sécurité et de défense de certains États membres, elle respecte les obligations découlant du traité de l'Atlantique Nord pour certains États membres qui considèrent que leur défense commune est réalisée dans le cadre de l'Organisation du traité de l'Atlantique Nord (OTAN) et elle est compatible avec la politique commune de sécurité et de défense arrêtée dans ce cadre.
Nico S. nous ayant depuis lors fait rentrer dans le commandement de l'OTAN, je ne vois pas ce que la France a de spécifique par rapport aux autres pays...

Parce que les menaces auxquelles nous faisons face n'émanent plus tellement de pays qui nous feraient la guerre. C'est typiquement le cas de l'intervention au Mali, et on serait pas contre avoir l'aide d'allier. Ça commence mais principalement d'un point de vue logistique, il faudrait d'avantage.
Donc pour ça pas besoin de défense européenne. Avec une défense européenne on ne serait jamais intervenu là bas justement....
 
Mathieu

Mathieu

Alpha & Oméga
Admin
Membre du personnel
15 Oct 2006
8 618
3 270
298
Shanghai, People Square
www.murailledechine.com
La question n'est pas qu'on la vote ou pas, le point est que ce tu proposes est strictement à l'opposé de la position très majoritaire des états membres de l'Union Européenne... En tant que partisan convaincu de l'Union Européenne tu devrais chercher un consensus qui va dans leur sens, pas d'une position franco-française..
Je comprend que ça ne t'arrange pas, mais si... c'est fondamental que rien ne se passe sans le vote français.

Perso je ne m'enferme dans aucun biais idéologique concernant l'Europe donc je n'ai aucun problème à ce que la France cherche des solutions avec des états y compris hors de l'UE quand elle le peut, tout comme je suis ravi que nous fassions partie de l'UE. Il n'y a rien d'exclusif en matière de politique de défense.
 
Alplob

Alplob

Dieu suprême
21 Avr 2010
2 621
1 537
168
Xujiahui
Je comprend que ça ne t'arrange pas, mais si... c'est fondamental que rien ne se passe sans le vote français.
Nan tu te méprends, moi tout m'arrange:
- que la France signe dans le cadre actuel: ce serait la preuve que l'UE en tant que contre poids aux USA est une contre-vérité puisque l'OTAN est gérée depuis Washington
- que la France ne signe pas c'est la preuve que c'est en mort cérébrale ça dysfonctionne

:)

Perso je ne m'enferme dans aucun biais idéologique concernant l'Europe donc je n'ai aucun problème à ce que la France cherche des solutions avec des états y compris hors de l'UE quand elle le peut, tout comme je suis ravi que nous fassions partie de l'UE. Il n'y a rien d'exclusif en matière de politique de défense.
Bien sur, évidemment même, comme tout bon européiste français tu es pour une autre europe (de la défense) en oubliant , non seulement que l'on ne fait pas l'UE tout seul, mais aussi que les traités stipulent que l'alliance atlantique est le fondement de la politique défense collective des états de l'UE qui en sont membres (dont la France), ce qu'ont rappelé récemment les homologues de notre président.
 
Dernière édition:
yannick_a_pudong

yannick_a_pudong

Dieu Supérieur
11 Juin 2007
764
1 340
138
Changaï
soundcloud.com
En matière de défense, comme dans bien d'autres domaines, un pays doit rester INDÉPENDANT, point barre.

Une coopération militaire, ça se négocie au cas par cas, à un instant T, et pour une durée limitée ou dans un but bien défini.
Ça ne se proclame pas à l'aveugle, encore moins ad vitam aeternam.

si OTAN = USA
et que UE = OTAN
alors UE = USA

Dès lors, je ne vois pas comment on peut faire le poids contre ou être indépendant des USA en matière de défense.

Avec manu qui s'empresse de d'abord virer Pierre de Villiers, pour ensuite tout offrir à Angela à Aix-La-Chapelle, en échange de....rien, y'a pas à dire, la France est entre de bonnes mains. Dormez tranquille.
 
Mathieu

Mathieu

Alpha & Oméga
Admin
Membre du personnel
15 Oct 2006
8 618
3 270
298
Shanghai, People Square
www.murailledechine.com
Nan tu te méprends, moi tout m'arrange
Bah donc je ne vois pas top l'intéret de la discussion.

Bien sur, évidemment même, comme tout bon européiste français tu es pour une autre europe (de la défense) en oubliant , non seulement que l'on ne fait pas l'UE tout seul, mais aussi que les traités stipulent que l'alliance atlantique est le fondement de la politique défense collective des états de l'UE qui en sont membres (dont la France), ce qu'ont rappelé récemment les homologues de notre président.
Je n'oublie rien... je ne suis pas européiste mais européen, comme toi du reste, que tu le veuilles ou non :)
 
Alplob

Alplob

Dieu suprême
21 Avr 2010
2 621
1 537
168
Xujiahui
Bah donc je ne vois pas top l'intéret de la discussion.
De démontrer l'impasse que représente la tant souhaitée "armée européenne".

Parce qu'il y a une troisième option en fait, -il me semblait avoir été clair sur ce sujet ^^- c'est tout simplement de sortir de ce binz -Ndrl: y compris de l'OTAN- et beaucoup de choses seront bien plus claires. Après tout l'OTAN était là juste pour nos protéger des pays soviétique, elle aurait du être dissoute depuis bien longtemps. Mais comme toute institution archaique elle cherche juste à survivre en se cherchant un rôle/une utilité qu'elle n'a plus.

Je n'oublie rien... je ne suis pas européiste mais européen, comme toi du reste, que tu le veuilles ou non :)
"Européiste" et "européen" ne sont pas du tout la même chose.

Un européiste peut ne pas être européen (exemple: les américains qui ont poussé à la création de l'UE afin d'élargir leur zone d'influence au plus près de la Russie)
Un européen peut ne pas être européiste (exemple: les suisses, les russes, les brexiters, etc... qui ne veulent pas participer à la construction européenne)
 
avalouer

avalouer

Demi-dieu
02 Jan 2013
385
281
103
Breizh France
je ne vois pas ce que la France a de spécifique par rapport aux autres pays...
La grande spécificité de la France dans l'OTAN est que c'est le seul pays à avoir une force nucléaire indepandante de Washington (celle du royaume uni est soumise à accord US)
C'est important lors de discution purement militaire même si le nombre n'y est bien sûr pas la même que les US.

Bon excusez moi du léger HS
 
- Résistons -

- Résistons -

Alpha & Oméga
30 Août 2014
13 072
8 262
178
法国
1576084638985.png
 
lafoy-china

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
15 903
8 277
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Le colonialisme : «une faute de la République» selon Macron

Le président Emmanuel Macron a estimé que le colonialisme a été une «faute de la République» lors d'une conférence de presse à Abidjan en compagnie du président ivoirien Alassane Ouattara.

Extrait :
«Trop souvent aujourd'hui la France est perçue» comme ayant «un regard d'hégémonie et des oripeaux d'un colonialisme qui a été une erreur profonde, une faute de la République», a-t-il déclaré, appelant à «bâtir une nouvelle page». «Moi j'appartiens à une génération qui n'est pas celle de la colonisation. * Le continent africain est un continent jeune. Les 3/4 de votre pays n'ont jamais connu la colonisation», a rappelé le président Macron.


* De mon avis notre president a du louper une periode de l'histoire ?:hum:Je pense plutot qu'il voulait dire les 3/4 des habitants de la Cote D'ivoire et des autres pays de nos jours n'ont jamais connu la colonisation ! Ce qui est logique ou alors l'article est mal redige ...

Apres vu le raisonnement de repentance nous n'avons pas de raisons de conserver les DOM - TOM dans le giron de la France , ce n'est pas vraiment situe dans la Beauce et le Berry , mais bien des pays colonises par nos soins ! Il nous faut reparer nos fautes et aller au bout de notre raisonnement ...
 

Fichiers joints

Dernière édition:
lafoy-china

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
15 903
8 277
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Jean Sévillia : «Emmanuel Macron a une lecture anachronique de la colonisation»

FIGAROVOX/ENTRETIEN - Lors d’une conférence de presse à Abidjan, le chef de l’État a présenté le colonialisme comme une «faute morale». Pour l’historien Jean Sévillia *, une lecture aussi manichéenne est un contre-sens historique.

* Journaliste, écrivain et historien, Jean Sévillia est chroniqueur au Figaro Magazine et membre du conseil scientifique du Figaro Histoire. Il a récemment dirigé l’ouvrage collectif L’Église en procès. La réponse des historiens (Tallandier/Le Figaro, 2019).

FIGAROVOX.- En souhaitant «bâtir une nouvelle page» avec les pays africains, Emmanuel Macron a estimé dans une conférence de presse à Abidjan que le colonialisme est «une faute de la République». L’histoire de la colonisation française est-elle si simple?


Jean SÉVILLIA.- Cette expression est d’abord très maladroite sur le plan historique, car affirmer que la République a commis une faute en colonisant l’Afrique est une vision anhistorique, qui consiste à découper l’histoire de France en tranches, selon les régimes. Mais alors, où Emmanuel Macron place-t-il le curseur? Est-ce en 1880, alors que la République hérite déjà à cette époque d’un empire colonial constitué des vieilles colonies de l’Ancien Régime (les Antilles, les comptoirs des Indes, la Réunion, la Guyane...), ainsi que de l’Algérie acquise sous la Restauration et la monarchie de Juillet? Napoléon III avait de son côté colonisé la Nouvelle-Calédonie ; le Second Empire met aussi le pied au Sénégal, au Gabon, à Madagascar, en Cochincine, au Cambodge... Vient enfin, c’est vrai, la IIIe République: Jules Ferry, dans les années 1870-1880, lance une grande politique coloniale, met la Tunisie sous protectorat, ainsi que le Tonkin et l’Annam en Indochine, puis s’aventure en Afrique, à partir du Sénégal et du Congo... Mais la colonisation n’est pas seulement l’œuvre de la République.

Surtout, le contexte de la colonisation est alors international: la France n’est pas la seule puissance coloniale au XIXe siècle, puisqu’elle est en concurrence avec les Britanniques, les Allemands, les Belges... À la Conférence de Berlin en 1885, les Européens se partagent le continent africain. L’entreprise coloniale est un phénomène de mondialisation: l’Europe est alors en pleine expansion économique, et se donne le droit, avec bonne conscience, d’exercer un droit de puissance sur des civilisations moins développées. Cette bonne conscience est partagée par toutes les puissances européennes. Ce n’est pas le fait de la seule République française.

Suite de l'entretien >>>


Articles connexes

 
Dernière édition:
Yiyuan

Yiyuan

Dieu suprême
16 Avr 2015
5 756
2 482
168
49
La sécurité d’Emmanuel Macron serait-elle menacée ? En cette fin d’année, c’est à cause de son projet de réforme des retraites qu’il est malmené. L’an dernier, en pleine crise des Gilets jaunes, son escorte policière avait pris une décision radicale, révèle Le Parisien.
Depuis le début du mouvement des Gilets jaunes, Brigitte Macron est très préoccupée par la sécurité de son mari. Leur villa du Touquet a notamment été plusieurs fois ciblée par certains manifestants.Une tension prise à l’époque très au sérieux par ses services de sécurité dans un autre lieu où Emmanuel Macron peut normalement se reposer en toute tranquillité, la résidence de la Lanterne. Pour le préserver et ne pas l’inquiéter davantage, des changements se seraient faits dans son dos. Sans même s’en rendre compte, le chef de l'État change ses habitudes.




« Emmanuel Macron, alors en chute libre dans les sondages, vacille au point que son escorte policière décide de modifier secrètement son trajet vers la résidence de la Lanterne (Versailles), où le couple présidentiel a désormais ses habitudes le week-end », peut-on lire dans les colonnes du Parisien ce samedi 28 décembre. Son entourage évoque une « question de sécurité ».

« Un président qui en vient à changer son parcours en voiture pour éviter le peuple qui l'a élu… c'est quand même qu'il y a un problème », explique dans le quotidien un macroniste qui déplore qu’Emmanuel Macron soit devenu « un peu plus seul dans l'exercice du pouvoir », le grand débat n’ayant rien changé. Un an après, c’est au Fort de Brégançon que le couple a décidé de se reposer pour Noël, en prenant bien soin de ne pas prendre de bain de foule. Une pratique qu’il aime, mais qui pourrait s’avérer ici très risquée alors que le président pourrait rester silencieux jusqu’à ses vœux le 31 décembre. L’occasion peut-être de tenter dans son discours de calmer les esprits pour le bien du pays, mais aussi pour sa propre sécurité et celle de son épouse, très préoccupée à l’idée que cela puisse dégénérer.


ça en dit long sur ce que pense le peuple de ce président.
 
lafoy-china

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
15 903
8 277
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
La sécurité d’Emmanuel Macron serait-elle menacée ? En cette fin d’année, c’est à cause de son projet de réforme des retraites qu’il est malmené. L’an dernier, en pleine crise des Gilets jaunes, son escorte policière avait pris une décision radicale, révèle Le Parisien.
Depuis le début du mouvement des Gilets jaunes, Brigitte Macron est très préoccupée par la sécurité de son mari. Leur villa du Touquet a notamment été plusieurs fois ciblée par certains manifestants.Une tension prise à l’époque très au sérieux par ses services de sécurité dans un autre lieu où Emmanuel Macron peut normalement se reposer en toute tranquillité, la résidence de la Lanterne. Pour le préserver et ne pas l’inquiéter davantage, des changements se seraient faits dans son dos. Sans même s’en rendre compte, le chef de l'État change ses habitudes.




« Emmanuel Macron, alors en chute libre dans les sondages, vacille au point que son escorte policière décide de modifier secrètement son trajet vers la résidence de la Lanterne (Versailles), où le couple présidentiel a désormais ses habitudes le week-end », peut-on lire dans les colonnes du Parisien ce samedi 28 décembre. Son entourage évoque une « question de sécurité ».

« Un président qui en vient à changer son parcours en voiture pour éviter le peuple qui l'a élu… c'est quand même qu'il y a un problème », explique dans le quotidien un macroniste qui déplore qu’Emmanuel Macron soit devenu « un peu plus seul dans l'exercice du pouvoir », le grand débat n’ayant rien changé. Un an après, c’est au Fort de Brégançon que le couple a décidé de se reposer pour Noël, en prenant bien soin de ne pas prendre de bain de foule. Une pratique qu’il aime, mais qui pourrait s’avérer ici très risquée alors que le président pourrait rester silencieux jusqu’à ses vœux le 31 décembre. L’occasion peut-être de tenter dans son discours de calmer les esprits pour le bien du pays, mais aussi pour sa propre sécurité et celle de son épouse, très préoccupée à l’idée que cela puisse dégénérer.


ça en dit long sur ce que pense le peuple de ce président.
Bonsoir Yiyuan
Merci pour l'info
Deja que la presse au quotidien ca craint niveau desinformation alors " gala.fr " c'est un magazine de paparazzis a scandales et ragots pour midinettes en emois et autres quadragenaires en manque d'affection !

Il faudrait d'autres sources plus terre a terre !

...
 
Dernière édition:
Yiyuan

Yiyuan

Dieu suprême
16 Avr 2015
5 756
2 482
168
49
Bonsoir Yiyuan
Merci pour l'info
Deja que la presse au quotidien ca craint niveau desinformation alors " gala.fr " c'est un magazine de paparazzis a scandales et ragots pour midinettes en emois et autres quadragenaires en manque d'affection !

Il faudrait d'autres sources plus terre a terre !

...
si même gala en parle, c'est que c'est vrai ;)
 
lafoy-china

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
15 903
8 277
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Ce qu'il faut retenir des «vœux aux Français» d'Emmanuel Macron

Le président de la République a assuré que la réforme des retraites serait «menée à son terme». Il demande pour cela au gouvernement de «trouver un compromis rapide».


Extrait :
Les troisièmes de son quinquennat. Les deuxièmes en pleine crise sociale. Et les premiers de l’acte II. Ce mardi soir, Emmanuel Macron a prononcé les traditionnels «vœux aux Français» du président de la République. Debout - comme cela semble devenir une habitude chez lui - dans le Salon des Ambassadeurs de l'Élysée, il s'est placé devant une fenêtre donnant sur la fontaine des jardins, et s'est exprimé durant 18 minutes. Le chef de l’État est donc longuement sorti du silence dans lequel il s’était enfermé depuis son retour de Côte d’Ivoire, il y a 10 jours.

 
lafoy-china

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
15 903
8 277
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Le ministère de l'Europe et des Affaires étrangères a enjoint à la «prudence» vendredi 3 janvier les ressortissants français se trouvant dans plusieurs pays du Proche-Orient, et notamment en Irak, «à la suite des récents événements» dans ce pays et «d'une montée des tensions dans la région».

Communique : «Le contexte de montée des tensions dans la région et les récents développements imposent de faire preuve de la plus grande prudence s'agissant des déplacements en ou vers l'Irak» préconise le ministère sur son site internet. Il formule des recommandations similaires à l'intention des Français «résidant ou de passage en Arabie saoudite» ou encore en Israël/territoires occupés.

 
Yiyuan

Yiyuan

Dieu suprême
16 Avr 2015
5 756
2 482
168
49
Ce qu'il faut retenir des «vœux aux Français» d'Emmanuel Macron

Le président de la République a assuré que la réforme des retraites serait «menée à son terme». Il demande pour cela au gouvernement de «trouver un compromis rapide».

Extrait :
Les troisièmes de son quinquennat. Les deuxièmes en pleine crise sociale. Et les premiers de l’acte II. Ce mardi soir, Emmanuel Macron a prononcé les traditionnels «vœux aux Français» du président de la République. Debout - comme cela semble devenir une habitude chez lui - dans le Salon des Ambassadeurs de l'Élysée, il s'est placé devant une fenêtre donnant sur la fontaine des jardins, et s'est exprimé durant 18 minutes. Le chef de l’État est donc longuement sorti du silence dans lequel il s’était enfermé depuis son retour de Côte d’Ivoire, il y a 10 jours.

du grand Macron: "en même temps" je ne bouge pas ma ligne d'un poil mais on trouve un compromis. Ca ne veut rien dire.
je le vois mal finir son mandat.
 
Mathieu

Mathieu

Alpha & Oméga
Admin
Membre du personnel
15 Oct 2006
8 618
3 270
298
Shanghai, People Square
www.murailledechine.com
du grand Macron: "en même temps" je ne bouge pas ma ligne d'un poil mais on trouve un compromis. Ca ne veut rien dire.
je le vois mal finir son mandat.
La difficulté c'est qu'ils font 3 réformes en 1 :
- Passage à la retraite à points
- Passage à un régime universel
- Correction de la trajectoire de déficit du regime via age pivot a 64 ans

N'importe laquelle de ces 3 réformes mettait déjà à elle seule des gens dans la rue quelque soit le gouvernement qui l'aurait mise en place.

Si trouver des compromis avec les syndicats qui souhaient négociés ex :
- en dispensant certaines classe d'age de certain regime spéciaux (clause du grand père +/- large) ce qui n'empeche pas le passage à un regime universel pour les nouveaux arrivants
- que l'age pivot pourra faire l'objet d'aménagements selon le degré de pénibilité ou l'age de debut du travail
- etc...

ca ne change pas le sens de la réforme mais permet de rendre les choses plus acceptables, ca ne sera pas si mal mené...

On en est pas encore là, voyons comment ca avance...
 
Statut
N'est pas ouverte pour d'autres réponses.