1. Bienvenue sur Bonjourchine.com, le 1er forum francophone sur le travail, les études et le voyage en Chine.

    Pour poser une question ou répondre à une discussion déjà ouverte, inscrivez vous. C'est facile, rapide et gratuit !

    Cela vous permettra de sucroit de ne plus avoir de pub qui s'affiche à l'écran (0 pub pour les membres du forum!).
    Rejeter la notice

Plongez dans la plus grande carte 3D de l’Univers

Discussion dans 'Bistrot Chine du "Lotus Bleu"' créé par Orang Malang, 20 Août 2012.

  1. Orang Malang

    Orang Malang Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe Modérateur

    Inscrit:
    23 Octobre 2005
    Messages:
    15 948
    Localité:
    常熟,江苏
    Ratings:
    +8 145 / -35
    http://passeurdesciences.blog.lemonde.fr/2012/08/19/carte-3d-univers-simulation-etoiles-galaxies/


    [​IMG]

    Pour compléter et prolonger le débat
    du précédent billet paru sur ce blog (quelles expériences scientifiques mener si l'on a 1 million d'années devant soi), il faut, comme quelques commentateurs l'ont suggéré, évoquer l'exploration spatiale de l'Univers. Avec un "budget" de plusieurs centaines de millénaires, la chose semble plus accessible mais cela demeure une impression quelque peu trompeuse. Le vaisseau spatial habité le plus rapide de l'histoire est Apollo-10, avec une vitesse de 11 kilomètres par seconde. Mille fois plus rapide qu'Usain Bolt. Mais un escargot eu égard aux distances à parcourir dans l'espace. Un calcul rapide nous dit qu'en se déplaçant à 11 km/s, un engin parcourrait 350 millions de kilomètres par an. Il lui faudrait donc plus de 114 000 ans pour atteindre l'étoile la plus proche du Soleil, Proxima du Centaure, qui se situe à 4,22 années-lumière de nous. Inutile de dire qu'à ce train, nous n'irions pas bien loin même avec 1 million d'années à vivre.

    A supposer que les progrès de la technologie nous permettent d'augmenter la vitesse de nos vaisseaux jusqu'à atteindre une moyenne de 1% de la vitesse de la lumière, ce qui est énorme (3 000 km/s). Dans ces conditions, le voyage pour Proxima du Centaure ne prend plus "que" 422 ans. Presque une broutille quand on dispose d'une espérance de vie de 10 000 siècles. Avec cette vitesse et cette longévité, notre rayon d'action augmente sensiblement (10 000 années-lumière) mais reste confiné à notre portion de galaxie. Le disque de la Voie lactée mesure en effet quelque 80 000 années-lumière de diamètre pour sa partie la plus densément peuplée. Le Système solaire se situe à environ 27 000 années-lumière du centre de la galaxie et, même avec un million d'années, nous ne pourrions pas tellement nous approcher du grand trou noir qui y siège. Même si nous trouvions un moyen (évidemment fort improbable) d'aller deux fois plus vite que la lumière, un millier de millénaires ne suffiraient pas pour que nous rendions visite à notre voisine la plus proche, la galaxie d'Andromède (2,5 millions d'années-lumière). Nous pourrions en revanche sortir de la Voie lactée et nous promener dans ses galaxies naines satellites, comme le Petit et le Grand Nuages de Magellan. Mince compensation.

    Heureusement, il existe un autre moyen (plus rapide et plus sûr) de "voyager" dans l'Univers. Cela s'appelle la simulation en trois dimensions. Il y a quelques jours, le Sloan Digital Sky Survey-III (SDSS-III), un consortium de nombreuses institutions scientifiques dans le monde, a rendu publique la carte 3D de l'Univers la plus complète jamais réalisée, à partir d'un catalogue contenant le positionnement exact de près d'1,5 million de galaxies. Les mesures ont été effectuées à l'Apache Point Observatory, dans l'Etat du Nouveau-Mexique. Un million et demi de galaxies, cela semble beaucoup mais, comme souvent en astronomie, les nombres qui paraissent grands sont souvent minuscules par rapport à la réalité. Une estimation réalisée il y a quelques années à partir d'images prises par le télescope spatial Hubble dit qu'une centaine de milliards de galaxies existeraient dans l'Univers observable... Quand on sait cela, on a l'impression qu'1,5 million de galaxies, ce n'est qu'un échantillon du cosmos. Mais il ne faut pas bouder son plaisir et je vous invite à plonger sans attendre dans ce petit bout d'Univers :

    Dans cette animation figurent "seulement" 400 000 galaxies et l'on ne va pas plus loin que 1,3 milliard d'années-lumière. Le SDSS-III englobe un espace bien plus vaste, avec des galaxies allant jusqu'à 7 milliards d'années-lumière et des quasars (des galaxies très lointaines et très lumineuses, dont l'énergie provient de l'activité des trous noirs géants trônant en leur centre) à 12 milliards d'années-lumière. Ce programme scientifique international, qui a commencé en 2000 avec le SDSS-I et devrait se poursuivre jusqu'en 2014, a pour but, en cartographiant ainsi une portion du ciel, de retracer la manière dont la structure du cosmos a évolué tout en récoltant des informations sur les mystérieuses énergie et matière noires qui, selon le modèle standard de la cosmologie, constituent les principales composantes de notre Univers, la matière dont vous et moi sommes faits n'étant finalement qu'une composante mineure.

    Comme elles sont sur le chemin des galaxies lointaines, les étoiles de notre Voie lactée, qui apparaissent au premier plan dans le ciel, sont aussi étudiées par le SDSS-III. Là aussi, l'objectif est de mieux comprendre la structure et l'histoire de notre galaxie, tout en surveillant des milliers d'étoiles pour détecter la présence éventuelle de planètes géantes autour d'elles. Même si, la nuit, le profane a l'impression de contempler un drap noir tendu sur le ciel et piqueté de points blancs, les astronomes savent que le cosmos est un épais millefeuille et ils se délectent à le transpercer de leurs télescopes.
     
  2. MaNiT0U

    MaNiT0U Membre Gold

    Inscrit:
    13 Septembre 2010
    Messages:
    1 075
    Localité:
    SHANGHAI
    Ratings:
    +30 / -0
    Merci.
     

Partager cette page