1. Bienvenue sur Bonjourchine.com, le 1er forum francophone sur le travail, les études et le voyage en Chine.

    Pour poser une question ou répondre à une discussion déjà ouverte, inscrivez vous. C'est facile, rapide et gratuit !

    Cela vous permettra de sucroit de ne plus avoir de pub qui s'affiche à l'écran (0 pub pour les membres du forum!).
    Rejeter la notice

Philippines : un candidat pragmatique face à Pékin

Discussion dans 'Informations Chine' créé par Orang Malang, 6 Mai 2016.

  1. Orang Malang

    Orang Malang Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe Modérateur

    Inscrit:
    23 Octobre 2005
    Messages:
    15 969
    Localité:
    常熟,江苏
    Ratings:
    +8 168 / -35
    LE MONDE du 5 avril 2016

    Le scrutin du 9 mai sera suivi de près tant à Washington qu’à Pékin, à l’heure où les Philippines cherchent l’aide des Etats-Unis pour se maintenir face aux prétentions de la Chine dans les Spratleys. En 2012, les Chinois occupèrent l’atoll de Scarborough, en interdisant l’accès aux pêcheurs philippins, à seulement 200 km des côtes de Luzon, première île de l’archipel. Cette agressivité a pris les Philippins par surprise.

    Manille a saisi, en 2013, le Tribunal arbitral de la Convention des Nations unies sur le droit maritime pour que soit tranché le contentieux de la mer de Chine méridionale, dont Pékin revendique l’essentiel. Les Philippines espèrent une décision qui aille dans leur sens avant l’entrée en fonctions de leur nouveau président, le 30 juin 2016. « Faudra-t-il utiliser le résultat de l’arbitrage comme levier dans une discussion avec la Chine ou comme justification pour s’opposer à elle ? C’est la question qui se posera à la nouvelle équipe dirigeante », explique Aileen Baviera, spécialiste des relations avec la Chine à l’université des Philippines.

    La Chine a avancé au plus vite pour créer un état de fait avant cette échéance qui risque de lui valoir les réprimandes internationales, tout en précisant qu’elle ne se conformera pas aux recommandations de l’arbitrage. En seulement deux ans, à l’aide de navires équipés de dragues, la République populaire a fait émerger de trois récifs des Spratleys – Mischief, Fiery Cross et Subi – des îles artificielles dotées de pistes d’atterrissage d’une longueur de trois kilomètres, suffisantes pour y faire atterrir aussi bien un A320 qu’un bombardier.

    http://pan.baidu.com/s/1i5sBLYl
     

Partager cette page