Pékin appelle à la «réunification» de taïwan avec la chine

  • Auteur de la discussion lafoy-china
  • Date de début
lafoy-china

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
15 898
7 784
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Le ministre chinois de la Défense a lancé ce lundi un appel sans concession à la «réunification» de Taïwan avec la Chine, sur fond de tensions avec cette île dirigée par un gouvernement rival. Pour la reprendre, Pékin n'exclut pas d'utiliser la force.

Communique : La République populaire de Chine considère Taïwan comme une de ses provinces même si le territoire insulaire, peuplé d'environ 23 millions d'habitants, est indépendant de facto depuis la fin d'une guerre civile en 1949. Taïwan n'a cependant jamais formellement prononcé l'indépendance et Pékin menace de recourir à la force si tel était le cas.

Depuis l'arrivée de Tsai Ing-wen à la présidence taïwanaise en 2016, les relations entre les deux gouvernements sont glaciales. «La Chine est le seul grand pays au monde à ne pas être encore parvenu à une réunification complète», a fait remarquer dans un discours le ministre chinois de la Défense, le général Wei Fenghe. S'exprimant lors d'un forum de haut niveau sur la défense à Pékin, il a prévenu que la réunification de Taïwan avec la Chine «est quelque chose que personne et qu'aucune force ne peut arrêter».

L'enjeu de la mer de Chine méridionale

Ces propos interviennent au moment où Pékin accroît la pression diplomatique sur l'île pour mieux l'isoler. En trois ans, la Chine a arraché à Taïwan sept pays alliés dont deux le mois dernier: les îles Salomon et Kiribati. Taïwan n'est plus reconnu que par 15 Etats dans le monde. «S'engager dans le séparatisme ne peut mener qu'à une impasse», a averti Wei Fenghe alors que le parti de la présidente de Taïwan milite traditionnellement pour l'indépendance.

Le ministre chinois de la Défense a toutefois assuré que son pays voulait promouvoir des relations pacifiques avec l'île. Il a également réitéré que les îles contestées en mer de Chine méridionale étaient une partie «inhérente» du territoire de la Chine. «Nous ne pouvons pas perdre un seul pouce de la terre laissée par nos ancêtres», a-t-il affirmé.

La mer de Chine méridionale est au cœur de l'un des contentieux territoriaux les plus explosifs au monde en raison des considérables échanges commerciaux dans la zone et des riches réserves pétrolières qui pourraient se trouver sous ses eaux. Les Philippines, le Vietnam, la Malaisie, Brunei et Taïwan contestent les revendications chinoises et s'inquiètent d'un renforcement de la présence de Pékin dans cette zone.

 
Dgibe

Dgibe

Dieu Supérieur
13 Mai 2016
1 195
523
138
37
Chengdu
Le ministre chinois de la Défense a lancé ce lundi un appel sans concession à la «réunification» de Taïwan avec la Chine, sur fond de tensions avec cette île dirigée par un gouvernement rival. Pour la reprendre, Pékin n'exclut pas d'utiliser la force.

Communique : La République populaire de Chine considère Taïwan comme une de ses provinces même si le territoire insulaire, peuplé d'environ 23 millions d'habitants, est indépendant de facto depuis la fin d'une guerre civile en 1949. Taïwan n'a cependant jamais formellement prononcé l'indépendance et Pékin menace de recourir à la force si tel était le cas.

Depuis l'arrivée de Tsai Ing-wen à la présidence taïwanaise en 2016, les relations entre les deux gouvernements sont glaciales. «La Chine est le seul grand pays au monde à ne pas être encore parvenu à une réunification complète», a fait remarquer dans un discours le ministre chinois de la Défense, le général Wei Fenghe. S'exprimant lors d'un forum de haut niveau sur la défense à Pékin, il a prévenu que la réunification de Taïwan avec la Chine «est quelque chose que personne et qu'aucune force ne peut arrêter».

L'enjeu de la mer de Chine méridionale

Ces propos interviennent au moment où Pékin accroît la pression diplomatique sur l'île pour mieux l'isoler. En trois ans, la Chine a arraché à Taïwan sept pays alliés dont deux le mois dernier: les îles Salomon et Kiribati. Taïwan n'est plus reconnu que par 15 Etats dans le monde. «S'engager dans le séparatisme ne peut mener qu'à une impasse», a averti Wei Fenghe alors que le parti de la présidente de Taïwan milite traditionnellement pour l'indépendance.

Le ministre chinois de la Défense a toutefois assuré que son pays voulait promouvoir des relations pacifiques avec l'île. Il a également réitéré que les îles contestées en mer de Chine méridionale étaient une partie «inhérente» du territoire de la Chine. «Nous ne pouvons pas perdre un seul pouce de la terre laissée par nos ancêtres», a-t-il affirmé.

La mer de Chine méridionale est au cœur de l'un des contentieux territoriaux les plus explosifs au monde en raison des considérables échanges commerciaux dans la zone et des riches réserves pétrolières qui pourraient se trouver sous ses eaux. Les Philippines, le Vietnam, la Malaisie, Brunei et Taïwan contestent les revendications chinoises et s'inquiètent d'un renforcement de la présence de Pékin dans cette zone.

Est-ce que ce genres de messages devient de plus en plus fréquent ou c'est juste la réthorique habituelle?
On sait tous que le pire serait que Pékin perde patience d'attendre que le fruit soit mûr et ne tombe tout seul....
 
E

euroteam

Membre Silver
25 Août 2008
78
20
53
On dirait qu'ils veulent faire réélire Tsai Yingwen..
Ou alors qu'ils se fichent éperdument des Taïwanais!
 
Sharly

Sharly

Membre Bronze
26 Août 2019
268
20
35
31
Le ministre chinois de la Défense a lancé ce lundi un appel sans concession à la «réunification» de Taïwan avec la Chine, sur fond de tensions avec cette île dirigée par un gouvernement rival. Pour la reprendre, Pékin n'exclut pas d'utiliser la force.

Communique : La République populaire de Chine considère Taïwan comme une de ses provinces même si le territoire insulaire, peuplé d'environ 23 millions d'habitants, est indépendant de facto depuis la fin d'une guerre civile en 1949. Taïwan n'a cependant jamais formellement prononcé l'indépendance et Pékin menace de recourir à la force si tel était le cas.

Depuis l'arrivée de Tsai Ing-wen à la présidence taïwanaise en 2016, les relations entre les deux gouvernements sont glaciales. «La Chine est le seul grand pays au monde à ne pas être encore parvenu à une réunification complète», a fait remarquer dans un discours le ministre chinois de la Défense, le général Wei Fenghe. S'exprimant lors d'un forum de haut niveau sur la défense à Pékin, il a prévenu que la réunification de Taïwan avec la Chine «est quelque chose que personne et qu'aucune force ne peut arrêter».

L'enjeu de la mer de Chine méridionale

Ces propos interviennent au moment où Pékin accroît la pression diplomatique sur l'île pour mieux l'isoler. En trois ans, la Chine a arraché à Taïwan sept pays alliés dont deux le mois dernier: les îles Salomon et Kiribati. Taïwan n'est plus reconnu que par 15 Etats dans le monde. «S'engager dans le séparatisme ne peut mener qu'à une impasse», a averti Wei Fenghe alors que le parti de la présidente de Taïwan milite traditionnellement pour l'indépendance.

Le ministre chinois de la Défense a toutefois assuré que son pays voulait promouvoir des relations pacifiques avec l'île. Il a également réitéré que les îles contestées en mer de Chine méridionale étaient une partie «inhérente» du territoire de la Chine. «Nous ne pouvons pas perdre un seul pouce de la terre laissée par nos ancêtres», a-t-il affirmé.

La mer de Chine méridionale est au cœur de l'un des contentieux territoriaux les plus explosifs au monde en raison des considérables échanges commerciaux dans la zone et des riches réserves pétrolières qui pourraient se trouver sous ses eaux. Les Philippines, le Vietnam, la Malaisie, Brunei et Taïwan contestent les revendications chinoises et s'inquiètent d'un renforcement de la présence de Pékin dans cette zone.

C'est petit.

Les communistes auraient envahi Taiwan, il y a déjà bien longtemps si c'était possible techniquement.

C'est une opération difficile, logistique comme toujours.
Les communistes font de la politique interne, il faut les prendre pour ceux qu'ils sont.
 
Sharly

Sharly

Membre Bronze
26 Août 2019
268
20
35
31
Un porte-avions chinois dans le détroit de Taïwan, Taipei dénonce une «intimidation»

Communique : Le ministre taïwanais des Affaires étrangères a accusé la Chine d'«intimidation» après l'envoi dimanche par Pékin d'un porte-avions, le premier à avoir été construit en Chine, dans le détroit de Taïwan, a indiqué le ministère taïwanais de la Défense. Le ministre des Affaires étrangères taïwanais Joseph Wu a affirmé dans un tweet que la Chine comptait ainsi «s'ingérer dans les élections à #Taiwan». «Les électeurs ne seront pas intimidés !», a-t-il ajouté, faisant référence aux enjeux des élections prévues en janvier.

La présidente Tsai Ing-wen, qui a exprimé son soutien au mouvement contestataire à Hongkong, briguera un deuxième mandat face à un candidat qui préconise de meilleures relations avec Pékin .

Le ministère de la Défense a indiqué qu'il avait envoyé des navires et des avions pour surveiller de près les mouvements du porte-avions chinois, qui est le premier à avoir été construit dans des chantiers navals chinois. Des navires américains et japonais le suivaient également dans le détroit, a-t-il ajouté.

Les Taiwanais exploitent les multiples erreurs du régime communiste pour des calculs de politiques internes.
 
E

euroteam

Membre Silver
25 Août 2008
78
20
53
Tsai Ying Wen peut dire merci au parti communiste! Dire qu'on supporte la réunification quand on est un politicien taïwanais c'est la garantie de perdre les élections.
 
LouLou

LouLou

Alpha & Oméga
Modérateur
Membre du personnel
14 Juil 2007
4 308
1 829
188
Un porte-avions chinois dans le détroit de Taïwan, Taipei dénonce une «intimidation»

Communique : Le ministre taïwanais des Affaires étrangères a accusé la Chine d'«intimidation» après l'envoi dimanche par Pékin d'un porte-avions, le premier à avoir été construit en Chine, dans le détroit de Taïwan, a indiqué le ministère taïwanais de la Défense. Le ministre des Affaires étrangères taïwanais Joseph Wu a affirmé dans un tweet que la Chine comptait ainsi «s'ingérer dans les élections à #Taiwan». «Les électeurs ne seront pas intimidés !», a-t-il ajouté, faisant référence aux enjeux des élections prévues en janvier.

La présidente Tsai Ing-wen, qui a exprimé son soutien au mouvement contestataire à Hongkong, briguera un deuxième mandat face à un candidat qui préconise de meilleures relations avec Pékin .

Le ministère de la Défense a indiqué qu'il avait envoyé des navires et des avions pour surveiller de près les mouvements du porte-avions chinois, qui est le premier à avoir été construit dans des chantiers navals chinois. Des navires américains et japonais le suivaient également dans le détroit, a-t-il ajouté.

Mazette toujours et encore des infos de lisier. Il faut vraiment arrêter avec les copier-coller de certains de vos quotidiens.
Ce n’est pas le premier, mais le second porte-avion qui n’est pas en service actif. Cela complète la 9e sortie avec deux navires d’escorte.
De plus US Navy et la JMSDF ont envoyé des bâtiments pour suivre une coque de noix vide.
Bref beaucoup de mots dans un article de lisier pour exciter une nouille trop cuite.
 
lafoy-china

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
15 898
7 784
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Mazette toujours et encore des infos de lisier. Il faut vraiment arrêter avec les copier-coller de certains de vos quotidiens.
Ce n’est pas le premier, mais le second porte-avion qui n’est pas en service actif. Cela complète la 9e sortie avec deux navires d’escorte.
De plus US Navy et la JMSDF ont envoyé des bâtiments pour suivre une coque de noix vide.
Bref beaucoup de mots dans un article de lisier pour exciter une nouille trop cuite.
Bonjour Loulou
Simple propose egalement des articles , car tes sujets se font rare ! ;)
Comme la majorite des membres qui critiquent , mais qui ne postent jamais ou tres rarement !

je vais regarder si je trouve un autre article en ce qui concerne ce sujet , il est evident que c'etait le second car construit en Chine ( C'est stipule dans l'article ), le premier etait Ukrainien et rachete pour en faire un casino a Macao mais ensuite recupere par la suite par Beijing , tout le monde sait egalement qu'un porte avion de deplace avec une flottille de soutien nul besoin de sortir de Navale pour le savoir !

Bonne journee et agreable semaine a toutes et a tous

...
 
Dernière édition:
lafoy-china

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
15 898
7 784
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Un porte-avions chinois traverse le détroit de Taïwan, selon Taipei

1574031926787.png
Communique : Le premier porte-avions de fabrication chinoise a franchi le détroit de Taïwan, suivi par des bâtiments des Marines US et japonaise, selon les autorités taïwanaises.
Les autorités taiwanaises ont annoncé qu’un porte-avions chinois et son escorte avaient traversé le détroit de Taïwan, rapporte dimanche l’AFP.


Selon cette dernière, le navire chinois a été suivi par des bâtiments des Marines américaine et japonaise. Des chasseurs de l’armée taïwanaise ont également décollé pour surveiller les mouvements du groupe aéronaval, emmené par le premier porte-avions fabriqué en Chine et qui n’a toujours pas de nom.

Le ministère de la Défense n’a pas fourni plus de détails, comme par exemple la date de la traversée en question. Le chef de la diplomatie de Taïwan, Joseph Wu, a pour sa part vu dans l’incursion du porte-avions une manœuvre d’intimidation de Pékin.



1574034537705.png

Extraits : Cela étant, la Chine n’entend pas en rester là. Bien que rien n’ait été confirmé officiellement, les médias proche du régime chinois ont indiqué que la construction d’un troisième porte-avions – connu sous le nom de « Type 002 », a d’ores et déjà commencé au chantier naval de Jiangnan, situé dans l’estuaire du fleuve Yangtsé, près de Shangaï.
Et, cette fois, et selon des fuites dans la presse officielle chinoise, ce nouveau porte-avions devrait être à propulsion nucléaire et doté de catapultes et de brins d’arrêt [configuration CATOBAR], à l’image des navires du même type en service au sein de l’US Navy et de la Marine nationale.

Mais, a priori, Pékin entend appuyer sur l’accélérateur, à en juger par des photographies satellites fournies par Airbus DS au Center for Strategic and International Studies [CSIS], un centre de recherche basé à Washington, et publiées par l’agence Reuters.

Ainsi, l’analyse de ces clichés montre que la coque du porte-avions de Type 002 est presque achevée [elle devrait en tout cas l’être d’ici 12 mois, ndlr]. Mais, surtout, on constate que les infrastructures du chantier naval ont été considérablement agrandies au cours de ces derniers mois, avec un quai d’un kilomètre de long, une prolifération de bâtiments en pré-fabriqués et un bassin assez large pour accueillir des coques

« Nous pouvons constater des progrès lents mais réguliers sur la coque, mais je pense que ce qui est vraiment surprenant sur ces images, c’est la vaste infrastructure mise en place simultanément », a commenté, auprès de Reuters, Matthew Funaiole, analyste au CSIS. « Il est difficile d’imaginer que tout cela soit fait pour un seul navire », a-t-il ajouté. « Cela ressemble plus à un espace spécialisé pour les porte-avions et/ou d’autres bâtiments plus imposants », comme peuvent l’être le nouveau navire d’assaut amphibie chinoise [Type 075, ndlr], a-t-il ajouté.

Cela veut-il dire que Pékin envisage de construire « en série » des porte-avions? Ce n’est pas impossible, sachant que la marine chinoise aurait besoin d’au moins six navires de ce type… Du moins, est-ce le chiffre régulièrement avancés par les observateurs. Et procéder de la sorte lui permettrer d’aller défier les États-Unis dans le domaine des capacités

Reste que le renforcement de la marine chinoise est spectaculaire. En 2005, l’US Navy comptait 75 navires de plus que cette dernière. Un peu plus de dix ans après, le rapport de force s’est inversé : elle en a désormais 49 de moins. Et c’est sans compter sur l’expansion de la garde-côtière chinoise, qui a gagné 63 bateaux en 2 ans [248 contre 185, ndlr].

 
Dernière édition:
LouLou

LouLou

Alpha & Oméga
Modérateur
Membre du personnel
14 Juil 2007
4 308
1 829
188
Publier un article pour traumatiser le monde, car un porte-avion en phase de test passe au large de Taiwain.
Ce que l’on appelle un article de putaclic. Car c’est un navire qui n’est pas encore actif, pour la marine chine (il semble avoir du retard dans certaines homologations chinoises). L’escorte n’est pas un soutien d’une unité opérationnelle dans le sens pour faire peur, mais juste des deux navires de soutiens administratifs dans le sens observations , les deux navires transportent militaires et civiles. Ce n’est pas non plus le déplacement d’un GA au complet .

Pas besoin de sortir de Navale pour savoir s’amarrer a une bitte.

De plus dans l’article suivant

Extraits : Cela étant, la Chine n’entend pas en rester là. Bien que rien n’ait été confirmé officiellement, les médias proche du régime chinois ont indiqué que la construction d’un troisième porte-avions – connu sous le nom de « Type 002 », a d’ores et déjà commencé au chantier naval de Jiangnan, situé dans l’estuaire du fleuve Yangtsé, près de Shangaï.

Et, cette fois, et selon des fuites dans la presse officielle chinoise, ce nouveau porte-avions devrait être à propulsion nucléaire et doté de catapultes et de brins d’arrêt [configuration CATOBAR], à l’image des navires du même type en service au sein de l’US Navy et de la Marine national


Correction:
Le T002 c’est le second porte-avion STOBAR qui à ce jour garde son matricule de base, car non actif.
Le T003 actif en 2022 (en chantier sur la photo)est le troisième porte-avion
CATOBAR (vapeur ou électromagnétique on ne sait pas, quoique d’après les modifications faites sur une VM-J15 en photo dans vote article ,on opterait pour la version Emals) quand a la propulsion il ne sera surement pas nucléaire, mais conventionnelle.
Mais une propulsion nucléaire peut-être sur le T004 probable.

T003.jpg
 
Orang Malang

Orang Malang

Alpha & Oméga
Modérateur
Membre du personnel
23 Oct 2005
19 598
11 578
198
常熟,江苏
Comme la majorite des membres qui critiquent , mais qui ne postent jamais ou tres rarement !
L'arroseur arrosé ...

C'est quand même cette posture, ce sont les autres et jamais soi-même ...

A force de se croire au-dessus de lot, on perd un certain sens des réalités ...
 
lafoy-china

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
15 898
7 784
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
L'arroseur arrosé ...

C'est quand même cette posture, ce sont les autres et jamais soi-même ...

A force de se croire au-dessus de lot, on perd un certain sens des réalités ...
Bonjour Orang

Certains se plaignent que le forum est mort , il suffit pourtant de l'animer en postant des sujets !
Les miens ne sont peut etre pas les plus interessants c'est un fait , mais cela contribue un peu a son quotidien !

Apres pense et dit ce que tu veux , je ne rentre pas dans ce petit jeu d'escalade niveau attaques personnelles ! Merci

Je ne suis pas au dessus du lot loin de la ! Fin de la discussion ...
 
totoautibet

totoautibet

Alpha & Oméga
03 Mar 2010
5 733
4 161
188
Nanning
La lutte intestine ?
 
totoautibet

totoautibet

Alpha & Oméga
03 Mar 2010
5 733
4 161
188
Nanning
Il y a de l'épuration dans l'air ?

Sinon je trouve ça marrant aussi !
Capture.JPG
 
lafoy-china

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
15 898
7 784
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Correction:
Le T002 c’est le second porte-avion STOBAR qui à ce jour garde son matricule de base, car non actif.
Le T003 actif en 2022 (en chantier sur la photo)est le troisième porte-avion
CATOBAR (vapeur ou électromagnétique on ne sait pas, quoique d’après les modifications faites sur une VM-J15 en photo dans vote article ,on opterait pour la version Emals) quand a la propulsion il ne sera surement pas nucléaire, mais conventionnelle.
Mais une propulsion nucléaire peut-être sur le T004 probable.

Voir la pièce jointe 109414
J'ai poste precedemment la photo du J15 empruntee sur ce site , je suppose que tes informations en proviennent egalement ou d'un site similaire ? Mais ne connaissant pas ce site et vu les informations contradictoires qui circulent dans ce domaine , c'est difficile surtout avec des batiments en projets ou en constructions ?


Autres informations de la meme sources concernant les portes avions chinois !



 
Dernière édition:
wanbatin

wanbatin

Dieu suprême
15 Jan 2013
3 699
2 175
168
Suresnes
"Pays pacifique"

Sent from my POCOPHONE F1 using Tapatalk
 
Sharly

Sharly

Membre Bronze
26 Août 2019
268
20
35
31
Un porte-avions chinois traverse le détroit de Taïwan, selon Taipei
Communique : Le premier porte-avions de fabrication chinoise a franchi le détroit de Taïwan, suivi par des bâtiments des Marines US et japonaise, selon les autorités taïwanaises.
Les autorités taiwanaises ont annoncé qu’un porte-avions chinois et son escorte avaient traversé le détroit de Taïwan, rapporte dimanche l’AFP.


Selon cette dernière, le navire chinois a été suivi par des bâtiments des Marines américaine et japonaise. Des chasseurs de l’armée taïwanaise ont également décollé pour surveiller les mouvements du groupe aéronaval, emmené par le premier porte-avions fabriqué en Chine et qui n’a toujours pas de nom.

Le ministère de la Défense n’a pas fourni plus de détails, comme par exemple la date de la traversée en question. Le chef de la diplomatie de Taïwan, Joseph Wu, a pour sa part vu dans l’incursion du porte-avions une manœuvre d’intimidation de Pékin.



Extraits : Cela étant, la Chine n’entend pas en rester là. Bien que rien n’ait été confirmé officiellement, les médias proche du régime chinois ont indiqué que la construction d’un troisième porte-avions – connu sous le nom de « Type 002 », a d’ores et déjà commencé au chantier naval de Jiangnan, situé dans l’estuaire du fleuve Yangtsé, près de Shangaï.
Et, cette fois, et selon des fuites dans la presse officielle chinoise, ce nouveau porte-avions devrait être à propulsion nucléaire et doté de catapultes et de brins d’arrêt [configuration CATOBAR], à l’image des navires du même type en service au sein de l’US Navy et de la Marine nationale.

Mais, a priori, Pékin entend appuyer sur l’accélérateur, à en juger par des photographies satellites fournies par Airbus DS au Center for Strategic and International Studies [CSIS], un centre de recherche basé à Washington, et publiées par l’agence Reuters.

Ainsi, l’analyse de ces clichés montre que la coque du porte-avions de Type 002 est presque achevée [elle devrait en tout cas l’être d’ici 12 mois, ndlr]. Mais, surtout, on constate que les infrastructures du chantier naval ont été considérablement agrandies au cours de ces derniers mois, avec un quai d’un kilomètre de long, une prolifération de bâtiments en pré-fabriqués et un bassin assez large pour accueillir des coques

« Nous pouvons constater des progrès lents mais réguliers sur la coque, mais je pense que ce qui est vraiment surprenant sur ces images, c’est la vaste infrastructure mise en place simultanément », a commenté, auprès de Reuters, Matthew Funaiole, analyste au CSIS. « Il est difficile d’imaginer que tout cela soit fait pour un seul navire », a-t-il ajouté. « Cela ressemble plus à un espace spécialisé pour les porte-avions et/ou d’autres bâtiments plus imposants », comme peuvent l’être le nouveau navire d’assaut amphibie chinoise [Type 075, ndlr], a-t-il ajouté.

Cela veut-il dire que Pékin envisage de construire « en série » des porte-avions? Ce n’est pas impossible, sachant que la marine chinoise aurait besoin d’au moins six navires de ce type… Du moins, est-ce le chiffre régulièrement avancés par les observateurs. Et procéder de la sorte lui permettrer d’aller défier les États-Unis dans le domaine des capacités

Reste que le renforcement de la marine chinoise est spectaculaire. En 2005, l’US Navy comptait 75 navires de plus que cette dernière. Un peu plus de dix ans après, le rapport de force s’est inversé : elle en a désormais 49 de moins. Et c’est sans compter sur l’expansion de la garde-côtière chinoise, qui a gagné 63 bateaux en 2 ans [248 contre 185, ndlr].

Un point simple également, est que les avions Chinois sont trop lourd pour les décollages et appontages avec un armement lourd (bombe et missiles en nombre).
Ils sont dans la logique Russe, de lancer des avions peu armés pour essentiellement faire de la reconnaissance ou du combat aérien.

Loin très loin, des capacités d'un porte avion Français ou Américains et bientôt Japonais avec les F35 à décollage vertical qui pourront décoller depuis les "portes hélicoptères" Japonais.