1. Bienvenue sur Bonjourchine.com, le 1er forum francophone sur le travail, les études et le voyage en Chine.

    Pour poser une question ou répondre à une discussion déjà ouverte, inscrivez vous. C'est facile, rapide et gratuit !

    Cela vous permettra de sucroit de ne plus avoir de pub qui s'affiche à l'écran (0 pub pour les membres du forum!).
    Rejeter la notice

Pékin annonce un plan contre les effets indésirables du barrage des Trois-Gorges

Discussion dans 'Bistrot Chine du "Lotus Bleu"' créé par Orang Malang, 23 Mai 2011.

  1. Orang Malang

    Orang Malang Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe Modérateur

    Inscrit:
    23 Octobre 2005
    Messages:
    15 941
    Localité:
    常熟,江苏
    Ratings:
    +8 138 / -35
    LE MONDE du 21 mai 2011

    Pékin Correspondant - Les problèmes écologiques, géologiques et sociaux associés au barrage des Trois-Gorges, en Chine, feront l'objet d'un plan sur dix ans qui a été approuvé, mercredi 18 mai, lors d'une réunion du Conseil d'Etat (le gouvernement), présidé par le premier ministre Wen Jiabao. Si les détails du plan n'ont pas été divulgués, le ton du communiqué officiel tranche avec l'optimisme habituellement de mise à ce sujet : il insiste sur les problèmes à résoudre de "manière urgente", en matière de "relocalisation des populations, de protection environnementale et de prévention des désastres géologiques". Il reconnaît également l'impact du barrage sur "la navigation, l'irrigation et la fourniture en eau des sections moyenne et basse du Yangzi".

    Ces risques ont été signalés de longue date par les chercheurs ou militants qui critiquaient le projet. Or, depuis l'achèvement du barrage, en 2006, et son remplissage, en 2009, la rapidité avec laquelle un certain nombre de problèmes se sont aggravés a surpris. Dès 2009, les autorités chinoises avaient dû annoncer qu'elles allaient affecter 100 milliards de yuans (11 milliards d'euros) d'ici à 2020 pour traiter les effets indésirables du plus grand barrage du monde.

    Ainsi de la question de la qualité de l'eau : des monceaux d'ordures s'accumulent en amont. Ou encore de la fréquence des glissements de terrains dans le voisinage de l'immense lac de retenue. Par ailleurs, les 1,4 million d'habitants déplacés suite à la création du barrage ont été chichement indemnisés, et de nouveaux problèmes sociaux ont surgi. Enfin, le manque d'eau en aval s'aggrave en saison sèche.

    Ecosystème fragilisé

    Or, cette année, tous les records de sécheresse sont battus. Dans le Hubei, la province située en aval du barrage, des milliers de réservoirs sont presque à sec, interdisant la fourniture d'eau potable. Le Hunan et le Jiangxi sont également très touchés. Le bassin du Yangzi aurait reçu 40 % de précipitations en moins de janvier à avril, par rapport à la moyenne des cinquante dernières années.

    Le barrage n'est évidemment pas responsable de ce phénomène. Son exploitant a même accru la quantité d'eau relâchée en aval, mais la retenue d'eau peine à se recharger : sur les dix premiers jours de mai, le Yangzi n'a fourni au barrage que 60 % des quantités moyennes des autres années.

    L'équation est plus complexe qu'il n'y paraît, selon certains experts chinois, comme le géologue Yang Yong, qui estime que l'effet du barrage sur les nappes d'eau situées en aval doit être étudié de façon plus approfondie. Le changement climatique, qui a fait fondre les glaciers tibétains, et les dizaines de barrages édifiés sur le haut Yangzi et ses affluents affectent également le débit du fleuve, d'autant que les exploitants rechignent à se coordonner.

    L'écosystème du Yangzi est déjà extrêmement fragilisé et une telle concentration d'infrastructures justifierait des études sérieuses, très difficiles à mener, selon les écologistes chinois. Une évaluation poussée de l'impact du barrage des Trois-Gorges nécessiterait de faire appel à un grand nombre de disciplines. Et très peu de données sont accessibles : certaines sont classées "secret industriel" ou "secret d'Etat".
     

Partager cette page