1. Bienvenue sur Bonjourchine.com, le 1er forum francophone sur le travail, les études et le voyage en Chine.

    Pour poser une question ou répondre à une discussion déjà ouverte, inscrivez vous. C'est facile, rapide et gratuit !

    Cela vous permettra de sucroit de ne plus avoir de pub qui s'affiche à l'écran (0 pub pour les membres du forum!).
    Rejeter la notice

Paris : A Belleville, les prostituées chinoises sont sous pression

Discussion dans 'Bistrot Chine du "Lotus Bleu"' créé par AncienMembre, 12 Juin 2015.

  1. Dui ni shuo de dui

    Dui ni shuo de dui Alpha & Oméga

    Inscrit:
    18 Septembre 2007
    Messages:
    5 653
    Localité:
    Shanghai
    Ratings:
    +6 302 / -18
    Enlevement = contrainte physique. Donc c'est exactement ce que je dis si tu relis bien.
     
  2. - Résistons -

    - Résistons - Dieu créateur

    Inscrit:
    30 Août 2014
    Messages:
    9 710
    Localité:
    中国
    Ratings:
    +6 102 / -80
    Bonjour Dui,
    En effet, par consequent j y vois un contraste avec le "Toujours" (Mis en gras plus haut).
    On pourrait aussi parler de l emprise sentimentale que peut exercer une personne sur une autre qu on peut retrouver dans le milieu de la prostituion mais pas que.
    Nous ne sommes pas tous armes de la meme facon et les choix s en trouvent limites ou inexistants parfois.

    D ailleurs concernant le choix, on pourrait en debattre plus longuement sur un autre topic ou autour d un verre, mais n a t on pas le choix de ce qu on connait? Le choix que l on fait a un instant T en appellera d autres a l avenir ou en elimira completement? ...
     
  3. Lil00

    Lil00 Membre Platinum

    Inscrit:
    8 Octobre 2014
    Messages:
    533
    Localité:
    Shanghai
    Ratings:
    +455 / -0
    Comme Elise et Rugbygirl, je ne me sens pas plus qualifiée que vous pour juger du problème.
    Je pense que les prostituées sont en danger permanent, de tomber sur un sale client, et sont bien plus que la moyenne des femmes victimes de violences. Rien que ça, ça me rendrait abolitionniste. D'autant que je suis convaincue que cette soi-disant "nécessité" de sexualité des hommes est une construction de notre société. Et que la plupart des hommes survivent très bien à des périodes d'abstinence même longues. Du coup, ce côté "la prostitution protège la société d'autres abus", je n'y crois pas du tout.
    Pour reparler de l'histoire du choix, je crois avoir lu que la quasi-totalité des prostituées dites volontaires ont eu une histoire (abus sexuels, violence dans l'enfance) qui les prive un peu de leur capacité de choix.
    Maintenant, quelle loi mettre en place ? Je ne sais pas.
     
    • J'aime J'aime x 1
  4. ChrisHK

    ChrisHK Dieu créateur

    Inscrit:
    27 Décembre 2013
    Messages:
    8 831
    Localité:
    Hong Kong et Shanghai
    Ratings:
    +7 141 / -39
    Certains partisans de la légalisation disent justement que la légalisation, par le biais de "maisons closes", permet d'offrir une certaine sécurité (contre les violences, suivi médical,...)
     
  5. Yiyuan

    Yiyuan Dieu Supérieur

    Inscrit:
    16 Avril 2015
    Messages:
    2 451
    Ratings:
    +1 229 / -8
    ils les ont ferme parce que certains notables influents faisaient des choses pas tres jolies et comme les filles etaient protegees, suivi medicalement, ils pouvaient se retrouver a la une de la presse (et donc fin de carriere.....). Alors que maintenant, elles ne peuvent plus gueuler. Comme dans l'affaire du Carlton.

    Tiens, ca me fait penser a mettre une blague dans le thread dedie :)
     
    • Informatif Informatif x 1
  6. Lil00

    Lil00 Membre Platinum

    Inscrit:
    8 Octobre 2014
    Messages:
    533
    Localité:
    Shanghai
    Ratings:
    +455 / -0
    Peut-être un peu. Mais faut pas rêver, quand elles sont avec un type influent, le choix de refuser certaines pratiques est à peu près nul, maison close ou pas.
     
  7. - Résistons -

    - Résistons - Dieu créateur

    Inscrit:
    30 Août 2014
    Messages:
    9 710
    Localité:
    中国
    Ratings:
    +6 102 / -80
    Un point de vue interessant venant du Zebre.
    Extraits:
    La prostitution est bien un travail… de merde
    ...
    "Dans cet espace de confinement, l’employeur peut user de ce corps selon sa volonté et son intérêt ; il peut lui imposer de visser des boulons, de saisir des bordereaux, de vérifier une comptabilité, de passer le code-barre d’une multiplicité de produits à une caisse de supermarché, de démonter des bâtiments truffés d’amiante, de répondre avec le sourire à des clients énervés, de napper des hamburgers de ketchup, de répondre au téléphone à des consommateurs insatisfaits de leur achat, d’encadrer l’activité de collègues de statut inférieur, etc.

    J’ai dit qu’il s’agissait d’un usage du corps d’autrui contre son gré, on va sans doute me dire que j’y vais un peu fort. Mais franchement, à choisir entre cette liste – non limitative – d’activités et, par exemple, jouer avec ses enfants, faire une balade en montagne, se préparer un bon petit plat ou boire un verre avec ses amis, qui hésiterait ? Il y a bien une force contraignante qui conduit l’écrasante majorité des salariés à aller bosser, à contrecœur, parfois avec dégoût ou avec angoisse. Et c’est bien l’argent, cet argent dont on a impérativement besoin et que l’employeur est à même de dispenser, qui amène à ravaler ses envies de randonnée familiale dans le Vercors."

    Usage du corps, là aussi on me dira que j’exagère. Et pourtant : il s’agit bien de cela, puisque ce corps porte la trace de son instrumentalisation par l’employeur. La fréquence des tendinites chez les caissières de supermarché le prouve, comme l’attestent les taux d’accidents du travail dans le secteur du bâtiment, la récurrence des brûlures dans la restauration rapide ou des cancers chez les travailleurs de l’amiante.

    Oui, me dira-ton, mais la prostitution c’est tout à fait autre chose, c’est une atteinte à la dignité des personnes qui l’exercent, une source de pathologies graves à la fois physiques et psychiques. Sans doute mais là encore, il est douteux que les femmes et hommes prostitués aient l’exclusivité de ces troubles. Est-ce qu’on se suicide plus sur les trottoirs qu’à France Telecom ? Je n’ai pas la réponse mais poser la question ne me semble pas sans intérêt."
    ...
    "Je rejoindrai le camp des partisans de l’abolition de la prostitution quand ils auront donné un peu plus d’ampleur et d’ambition à leur combat : quand ils rejoindront la CGT des origines qui, à la fin du XIXe siècle, s’était fixé comme objectif l’abolition de l’indigne salariat."

    Pour decouvrir ou relire l article dans son ensemble:
    http://lezebre.info/les-texticules-de-pedro-15/
     
    • J'aime J'aime x 1

Partager cette page