1. Bienvenue sur Bonjourchine.com, le 1er forum francophone sur le travail, les études et le voyage en Chine.

    Pour poser une question ou répondre à une discussion déjà ouverte, inscrivez vous. C'est facile, rapide et gratuit !

    Cela vous permettra de sucroit de ne plus avoir de pub qui s'affiche à l'écran (0 pub pour les membres du forum!).
    Rejeter la notice

"Pansidong", l'appli qui contourne l'interdiction de la prostitution en Chine

Discussion dans 'Informations Chine' créé par Neuromancer, 11 Mai 2016.

  1. Neuromancer

    Neuromancer Alpha & Oméga

    Inscrit:
    13 Mai 2008
    Messages:
    3 941
    Localité:
    Shanghai, Chine
    Ratings:
    +2 022 / -44
    "Dans un pays où la sexualité est depuis longtemps ceinturée par l'Etat, Internet permet aux Chinois de contourner les règles et les répressions. Le sort qu'a connu Pansidong, une étrange application de coaching sexuel, traduit les stratégies mises en oeuvre pour avoir accès à la pornographie et la prostitution, vigoureusement interdits en Chine.

    Ce curieux Tinder chinois, à destination des personnes désireuses de "booster leur santé sexuelle", a vite été détourné de son usage initial. Il avait vocation à mettre des personnes en relation par tchat. Outre la classique fonction de géolocalisation, il avait une fonctionnalité à part: le contrôle des sextoys à distance.

    Mais il a été phagocyté par les offres de personnes prostituées. Plus encore que des services sexuels, le fil de l'appli est écumé par des photos de jeunes femmes dénudées et de contenus pornographiques. Des images que les utilisateurs se partagent allègrement.

    Le magazine chinois Lawcourt Evening News jette une lumière crue sur ces détournements. Sans trop de surprise, il révèle que les dialogues entre utilisateurs étaient surtout dédies à prévoir des passes et discuter paiement. Officiellement "interdit aux mineurs", sa bannière d'avertissement disparaissait au bout de quelques secondes.

    Les concepteurs de l'appli nient toute mauvaise intention. Interrogé par Tech In Asia, un représentant de la société conceptrice, la start-up Hangzhou Pansidong Network Technology, feint de découvrir le phénomène. Il indique que leurs services "sont en ce moment en train d'enquêter". Mais les développeurs de Pansidong n'ont pas beaucoup oeuvré pour empêcher ces pratiques, note Tech in Asia.

    Sortie en 2015 des ordinateurs de cette société chinoise, l'appli était jusqu'à aujourd'hui disponible sur l'Apple Store et sur iTunes, dont le propriétaire, Apple, est pourtant réputé pour sa pudeur légendaire. Cet après-midi, elle n'était plus dans ses rayons. Les contournements ne font pas long feu en Chine.

    A lire sur l'Express
     
    • Informatif Informatif x 1

Partager cette page