Ouverture sous tension du procès du militant anticorruption Xu Zhiyong

  • Auteur de la discussion Orang Malang
  • Date de début
Orang Malang

Orang Malang

Alpha & Oméga
Membre du personnel
Modérateur
23 Oct 2005
18 643
Ratings
10 700 2
198
常熟,江苏
#1
LE MONDE du 22 janvier 2014

Lien : http://www.lemonde.fr/asie-pacifiqu...t-anticorruption-xu-zhiyong_4352681_3216.html

Extrait de l'article :

Mercredi matin 22 janvier s'est ouvert en Chine le procès du juriste Xu Zhiyong, le premier procès important des animateurs du Mouvement des nouveaux citoyens – qui milite pour la transparence du patrimoine des officiels chinois. La présence policière était massive aux alentours de la Cour populaire intermédiaire numéro un, dans l'ouest de Pékin, où M. Xu, 40 ans, professeur d'université et docteur en droit, était jugé pour avoir « rassemblé une foule dans le but de troubler l'ordre public ».
 

Fichiers joints

Orang Malang

Orang Malang

Alpha & Oméga
Membre du personnel
Modérateur
23 Oct 2005
18 643
Ratings
10 700 2
198
常熟,江苏
#2
L’avocat du militant anticorruption Xu Zhiyong dénonce une « parodie de procès »

LE MONDE du 22 janvier 2014

Lien : http://www.lemonde.fr/asie-pacifiqu...nonce-une-parodie-de-proces_4352726_3216.html

Extrait de l'article :

L'avocat Zhang Qingfang, du cabinet Han Ding United Laywers, a défendu le militant Xu Zhiyong mercredi 22 janvier lors du procès de ce dernier. Professeur de droit, Xu Zhiyong est le fondateur du Mouvement des nouveaux citoyens – qui milite pour la transparence du patrimoine des officiels chinois – et est accusé de « rassemblement d'une foule dans le but de troubler l'ordre public ». Dans un entretien au Monde, son avocat justifice leur choix de boycotter la procédure en restant silencieux.
 

Fichiers joints

Searogers

Searogers

Demi-dieu
16 Juin 2009
1 819
Ratings
445
118
Shanghai, Montpellier
#4
Chine : un militant anticorruption condamné à quatre ans de prison
Le Monde.fr avec AFP | 26.01.2014 à 04h48 • Mis à jour le 26.01.2014 à 05h02

Un éminent militant anticorruption chinois a été condamné dimanche 25 janvier à quatre ans de prison, dans un contexte de répression renforcée des voix dissidentes. Le tribunal de Pékin a déclaré Xu Zhiyong coupable de
« rassemblement illégal visant à perturber l'ordre public ».
Des policiers en uniforme et en civil empêchaient les piétons et journalistes d'approcher du tribunal, dans l'ouest de la capitale. Le procès de l'universitaire et avocat Xu, 40 ans, qui avait appelé les dirigeants communistes à davantage de transparence, s'était aussi tenu, mercredi, sous haute sécurité et sans que la presse étrangère soit autorisée à entrer dans la salle d'audience.

Fondateur du Mouvement des nouveaux citoyens, un réseau informel de militants dans le collimateur des autorités, Xu encourait une peine de cinq ans de réclusion. Le réseau organisait des rassemblements de rues ou des discussions sur des sujets liés à la société civile, allant de l'égalité dans l'éducation à la corruption des élites.

L'offensive menée par l'appareil judiciaire contre Xu Zhiyong et cinq autres militants, dont les procès se tiendront d'ici à la fin de la semaine, viseà porter un coup d'arrêt à l'une des initiatives citoyennes les plus élaborées depuis de la Charte 08, cette pétition d'intellectuels chinois en faveur d'une évolution du système politique vers une démocratie constitutionnelle, qui avait conduit à la condamnation de Liu Xiaobo à onze ans de prison en 2009 pour « incitation à la subversion de l'Etat ».
Pendant son procès, Xu Zhiyong avait « gardé le silence », ne souhaitant pas« prendre part à cette mise en scène théâtrale », avait indiqué son avocat Zhang Qingfang. « Nous ne sommes pas des acteurs », avait-il ajouté.

Inlassable promoteur de réformes du système juridique, Xu Zhiyong avait prôné une mobilisation citoyenne contre la corruption et exigé une transparence sur le patrimoine des hauts fonctionnaires. Avec lui, d'autres militants anticorruption accusés de troubles à l'ordre public doivent être jugés ces jours-ci. Vendredi s'est tenu le procès de l'activiste Liu Yuandong, qui avait participé à des manifestations contre la censure.

Xu a été le premier à être condamné. Dans un pays où l'appareil judiciaire est étroitement soumis aux décisions politiques, il est quasiment certain que ces procès déboucheront tous sur des condamnations. Selon les avocats des militants, ces audiences ont été organisées juste avant les congés du Nouvel an lunaire afin de leur offrir une moindre visibilité.

Les États-Unis se sont déclaré « profondément déçus » par cet emprisonnement.« Nous appelons les autorités chinoises à libérer immédiatement Xu et d'autres prisonniers politiques, à cesser de réduire leur liberté de mouvement et à leurgarantir la protection et les libertés auxquels ils ont droit conformément aux engagements de la Chine vis-à-vis des Droits de l'homme internationaux », a déclaré la porte-parole du Département d'État Jen Psaki.

Amnesty International avait dénoncé mardi l'« hypocrisie » des autorités chinoises qui jugent ces militants, tout en affichant une volonté de transparence et de lutte contre les pots-de-vin. L'ambassadeur de l'Union européenne s'était dit inquiet du« durcissement » à l'encontre de militants des libertés. Pékin avait rétorqué mardi, demandant aux pays étrangers de ne « pas s'ingérer dans les affaires intérieures de la Chine ».

sine comentario.. :/
 
lafoy-china

lafoy-china

Alpha & Oméga
Membre du personnel
#5
Les États-Unis se sont déclaré « profondément déçus » par cet emprisonnement.« Nous appelons les autorités chinoises à libérer immédiatement Xu et d'autres prisonniers politiques, à cesser de réduire leur liberté de mouvement et à leurgarantir la protection et les libertés auxquels ils ont droit conformément aux engagements de la Chine vis-à-vis des Droits de l'homme internationaux », a déclaré la porte-parole du Département d'État Jen Psaki.

:/
Bonjour Sea

Ce genres de paroles sortant de la bouche de nos amis americains ne manque pas de piment quand on observe leur systeme carceral et souvent ce qui en resulte , c'est un peu " je constate qu'il y a une paille dans l'oeil de mon voisin mais je ne rend pas compte de la poutre qui est dans le mien " !!;)
 
sanlaurenzu

sanlaurenzu

Membre Gold
15 Avr 2007
829
Ratings
27
68
chongqing
#6
Je ne suis pas certain également que les américains soient les mieux placés pour donner des leçons de "justice", "droits de l'homme" et "libertés"... Ah oui, mais c'est vrai, eux luttent contre le terrorisme...
 
Searogers

Searogers

Demi-dieu
16 Juin 2009
1 819
Ratings
445
118
Shanghai, Montpellier
#7
Ce genres de paroles sortant de la bouche de nos amis americains ne manque pas de piment quand on observe leur systeme carceral et souvent ce qui en resulte , c'est un peu " je constate qu'il y a une paille dans l'oeil de mon voisin mais je ne rend pas compte de la poutre qui est dans le mien " !!;)
- on dira que la remarque (qui a bon dos) faisait référence au fonctionnement du système judiciaire...
 
Orang Malang

Orang Malang

Alpha & Oméga
Membre du personnel
Modérateur
23 Oct 2005
18 643
Ratings
10 700 2
198
常熟,江苏
#8
Chine : la lutte anti-corruption apanage du régime

LE POINT du 28 janvier 2014

Lien : http://www.lepoint.fr/monde/chine-l...n-apanage-du-regime-28-01-2014-1785121_24.php

Extrait de l'article :

Le régime chinois n'est pas encore prêt à accorder l'exercice des droits politiques à ses concitoyens. C'est le message qu'envoie depuis quelques jours la direction chinoise avec une série de procès politiques, qui se soldent sans exception par une incarcération des agitateurs d'idées les plus engagés.

L'affaire la plus médiatisée a été celle du militant Xu Zhiyong, dont le procès a eu lieu la semaine dernière et dont le verdict a été rendu dimanche. Âgé de 40 ans, Xu est un professeur de droit et avocat des droits de l'homme. Il s'est investi depuis près de 10 ans en faveur de la justice sociale et de l'ouverture politique dans le cadre des lois existantes. Considéré comme un modéré, Xu a écopé de 4 ans de prison, ce qui selon un groupe d'intellectuels chinois réunis dans la soirée qui suivait le verdict, constitue, au delà de leur déception, un " moindre mal" par rapport aux peines données jusque là, généralement supérieures à 10 ans de prison.
 

Fichiers joints