1. Bienvenue sur Bonjourchine.com, le 1er forum francophone sur le travail, les études et le voyage en Chine.

    Pour poser une question ou répondre à une discussion déjà ouverte, inscrivez vous. C'est facile, rapide et gratuit !

    Cela vous permettra de sucroit de ne plus avoir de pub qui s'affiche à l'écran (0 pub pour les membres du forum!).
    Rejeter la notice

OCDE : Premier rapport sur l’innovation en Chine / Shuanghuan

Discussion dans 'Bistrot Chine du "Lotus Bleu"' créé par Frank Pierce, 30 Août 2007.

  1. Frank Pierce

    Frank Pierce Membre Platinum

    Inscrit:
    28 Mai 2007
    Messages:
    334
    Localité:
    Shanghai
    Ratings:
    +106 / -3
    Au départ, je pensais répondre au post de Bei : le Chinois Zhenq He aurait devancé Christophe Colomb de 71 ans, mais voilà l'actualité nous apporte quelques informations intéressantes.

    Donc, oui les chinois aiment à revendiquer la paternité d'inventions et de découvertes, commencant à réaliser l'importance que cela pourrait avoir dans l'inconscient mondial.

    Et ce pour prouver qu'avant d'être devenu l'atelier et le garde-manger du monde, avant le régime communiste, et bien la Chine, c'était une civilisation à part entière, 5000 ans d'histoire écrite, la découverte de l'Amérique, l'invention des pâtes (ben oui, Marco Polo n'a fait que ramener la recette, du risotto aussi d'ailleurs), de l'hélicoptère (dommage Leonard de Vinci, tu t'es fait grillé par des libellules de bambou), le système décimal (puisque les arabes n'avaient qu'inventé les chiffres et encore, pas le zéro...), le sismographe, la poudre à canon, le whiskey, les allumettes, la brouette, les feux d'artifice, le papier, et j'en passe... (article en anglais sur les inventions chinoises)

    Bref autant d'inventions, qui lors d'une petite balade hors des frontières de nos grandes villes chinoises en 2007, semblent ne pas avoir du tout profité à tout le monde, malgré les véhémentes revendications de paternité de nos amis chinois.

    Qui a déjà vu, entendu un hélicoptère dans le mainland ? (Eurocopter a vendu 2 hélicoptères en 10 ans, mais surtout une usine clé en main), le dos des hommes semblent toujours avoir meilleure capacité qu'une brouette, le sismographe n'a pas aidé à développer la science des prévisions des tremblements de terre (remember Tangshan 1977), les écossais ont réussi à convertir le monde entier au whiskey contrairement aux chinois avec leurs moults maotai et baijiu, et concernant le papier, les nostalgiques du Clairefontaine verseront toujours une larme en griffonant leurs premiers caractères sur un cahier Gambol super cheap (et puis les chinois ont également du inventer l'écriture, heureusement que le baron Bich est passé par là pour améliorer le procédé...).

    Bref, à entendre toutes ces inventions d'origine chinoise, on se prend d'un léger sourire en pensant à ce qu'ils en ont fait. Et donc, le rapport de l'OCDE paru hier sur l'état de l'innovation en Chine (PDF - 1,03 Mo) apporte enfin une démonstration de ce que tout le monde pensait : la Chine ca reste une usine, ils ont beau avoir les plus gros budgets et les plus gros centres de R&D du monde, innovation chinoise = nada, zero, queudalle.

    Et ce ne sont pas les patrons de Mercedes ou BMW qui contrediront l'OCDE. En bisbille avec la célèbre firme automobile Shuanghuan, cette dernière nous inflige ni plus ni moins que des pâles copies d'un BMW X5 et d'une SmartForTwo. Ca se passe ici pour quelques photos (ces burnes vont même jusqu'à reprendre les mêmes couleurs pour leurs plaquettes) et 3 articles de Caradisiac : Plagiat BMW et Smart: Shuanghuan pas d'accord ! / Smart ForTwo ? Non, Shuanghuan Little Noble ! / Shuanghuan SCEO: BMW pas d'accord. Et comme toujours, on déguste la finesse de l'équipe R&D de Shuanghuan qui dénomme sa copie de Smart, Little Noble (ben oui, une Smart ca fait bien voiture de fils à papa ou de jeunes dinkies qui démarrent dans la vie, de petits nobles quoi) et son BMW X5, le Shuanghuan SCEO, le S en italique afin de laisser apparaître CEO, comme le boss, le laoban quoi.

    Que de clichés matérialistes à vomir. C'est à se réjouir que certains chinois ont encore du gout et préfèreront toujours le véritable XO, les vrais Louis Vuitton ou s'asseoir à l'arrière d'une vraie Merco. Heureusement pour toutes ces conneries, Shuanghuan est vite devenue persona non grata au prochain salon de Francfort.
     
    #1 Frank Pierce, 30 Août 2007
    Dernière édition: 30 Août 2007

Partager cette page