Nice reliée à la chine : quels impacts pour l'économie du sud ?

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
14 533
9 756
198
64
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
aeroport-nice-cote-d-azur.jpg

L'annonce – enfin confirmée – d'une ligne reliant Pekin Capital à Nice Côte d'Azur est évidemment une bonne nouvelle pour les acteurs économiques du Sud. Car tous les segments sont concernés : le tourisme de loisirs mais aussi celui d'affaires, l'attractivité des investisseurs de tout ordre, entreprises y compris. Reste maintenant à impulser des actions stratégiques pour confirmer le potentiel estimé en réalité.



Extrait : Ces derniers mois, l'ouverture d'une ligne aérienne reliant Nice Côte d'Azur à la Chine bruissait inlassablement. Et si le sujet était devenu un secret de Polichinelle, la confirmation, ce 21 juin, de 3 vols par semaine à compter du 2 août, a permis aux acteurs économiques de pousser un ouf de soulagement.
Temps long
Car pour arriver à concrétiser ce rapprochement franco-asiatique, il aura fallu conjuguer travail et patience. Et encore de la patience. C'est en effet depuis les années 1990 que le Comité régional du tourisme et les villes majeures de la Côte d'Azur - telles Nice, Cannes et Antibes - ont entamé discussions et actions de promotions, autant auprès des prescripteurs que des professionnels. En 2010, lors de l'Exposition universelle de Shanghai, un Pavillon France avait permis à la Côte d'Azur d'obtenir une certaine visibilité. Hu Jinto Tao, le président chinois, avait lui-même décidé de passer par la Baie des Anges et la Riviera lors de son séjour officiel dans l'Hexagone, quelques mois plus tard. Il y a eu aussi la nomination de l'acteur chinois Liu Yé, dont la femme est originaire de Nice, en tant qu'ambassadeur de la destination Côte d'Azur France en 2016. Sans oublier l'effet réseaux sociaux qui permet via les deux principaux autorisés en Chine, Wechat et Weibo, de comptabiliser 110 000 abonnés Côte d'Azur France, la marque instaurée par le CRT pour promouvoir la destination. Et on n'oubliera pas non plus la formidable action de promotion menée en 2016 par le PDG de Tiens qui n'avait rien trouvé de mieux que de récompenser ses 6 500 meilleurs vendeurs par un périple niçois, "consommant" en même temps 3 000 nuitées et se faisant encore plus remarquer en battant un record, celui de la plus longue phrase humaine vue depuis le ciel.

Une extravagance qui avait permis de largement mettre la lumière sur Nissa la Bella. Lors d'un déplacement à Shanghai, Shenzhen et Guangzhou en octobre 2016, Christian Estrosi, alors président de la Région Sud avait également milité pour l'ouverture d'une ligne, reconnaissant à l'époque que des efforts en matière de signalétique devaient être fait au sein de la plateforme aéroportuaire. Ce qui avait été suivi d'effet. L'Aéroport niçois dispose également d'une hotline sur WeChat, un site internet et une plateforme d'accueil en mandarin, une application de conciergerie et des bornes interactives dans les terminaux.

Mais c'est sans doute la venue en mars dernier de Xi Jinping qui a permis d'apporter la touche finale au projet.

Suite de l'article >>>