Moyen Orient: Actualites, debats, infos, opinions... Son avenir!?

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
16 402
10 368
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -

L’Iran au cœur du jeu caucasien Par Pierre Pahlavi Directeur adjoint du département des études de la Défense et professeur titulaire au Collège d’état-major des Forces canadiennes (CFC) de Toronto.

13 décembre 2021

Depuis l’accession à l’indépendance des anciennes républiques soviétiques du Caucase, l’Iran a poursuivi dans cette région pivot du système eurasiatique une politique pragmatique, discrète et remarquablement pérenne.

Extrait : Affichant une position officielle de neutralité vis-à-vis de la question du Nagorny-Karabagh et se présentant comme un médiateur naturel capable d’arbitrer le différend azéro-arménien, les dirigeants iraniens ont, jusqu’ici, été avant tout soucieux de préserver la stabilité de la Transcaucasie et de limiter l’influence des acteurs extrarégionaux en tenant compte des contraintes imposées et des opportunités fournies par la balance de pouvoir aux niveaux régional et international. À bien des égards, l’analyse de cette équation complexe offre un prisme pour comprendre les ressorts de la politique caucasienne de Téhéran et la place qu’elle occupe dans sa stratégie internationale.

Une position officielle d’équilibre et de neutralité

Attachée à préserver le statu quo régional et l’équilibre de pouvoir entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan, la politique transcaucasienne de l’Iran repose sur les principes d’inviolabilité des frontières établies, de respect de la souveraineté des États de la zone et de non-ingérence des acteurs externes. Très largement dénuée de considérations idéologiques, cette politique vise à promouvoir les intérêts de l’Iran dans une région jugée stratégique, notamment en raison de sa position charnière pour le développement des relations avec l’Europe (1). De Rafsandjani à Rouhani en passant par Khatami, les dirigeants iraniens ont tous réitéré la volonté iranienne de contribuer à la sécurité et à la prospérité régionale en favorisant une intégration économique affranchie de l’influence occidentale au sein d’organismes comme l’Organisation de coopération économique (ECO). Prenant acte de l’enclavement des deux républiques caucasiennes, les responsables de la République islamique ont notamment fait valoir que l’Iran possédait le plus long littoral sur le golfe Persique et le golfe d’Oman tout en étant idéalement situé sur la nouvelle route de la soie développée par la Chine.


Azerbaijan-Political-Map.jpg

Suite de l'analyse >>>


Analyse tres interessante de monsieur Pahlavi ...


Dossier connexe / 1 er octobre 2020
Le Haut-Karabagh : une ligne de feu pour l’Arménie et l’Azerbaïdjan, une ligne de front diplomatique pour la Russie et la Turquie (1/2)-(2/2)
 
Dernière édition:

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
16 402
10 368
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -

Pour faire face aux Rafale indiens, le Pakistan va recevoir 25 avions de combat chinois Chengdu J-10C

En 2009, il fut rapporté que le Pakistan allait se procurer 36 nouveaux avions de combat Chengdu J-10B auprès de la Chine afin de moderniser ses forces aériennes. Seulement, en 2016, cette commande fut annulée, alors que l’Inde venait de signer un contrat pour acquérir 36 Rafale… Cette décision avait-elle été prise pour des raisons budgétaires ou parce qu’Islamabad souhaitait la dernière version de l’appareil chinois? [voire les deux?]

Extrait : Sans doute. En effet, fruit d’un programme lancé dans les années 1980, avec l’appui de technologies israéliennes développées pour le IAI Lavi, le Chengu J-10A effectua son premier vol en 1998 puis les premiers exemplaires furent livrés à l’Armée populaire de libération [APL] cinq ans plus tard.
Cet appareil fut ensuite constamment amélioré, avec les versions J-10B en 2008 et J-10C en 2013, la dernière étant dotée d’une radar à antenne active [AESA], d’une suite de guerre électronique et de la capacité à détruire une cible au-delà la portée visuelle grâce à l’intégration du missile air-air PL-15.

Ce saut qualitatif était alors de nature à intéresser la force aérienne pakistanaise. D’où les rumeurs sur une [nouvelle] commande de 36 Chengdu J-10C. La transparence n’étant pas une vertu [si c’en est une?] que l’on cultive à Islamabad et à Pékin, elles n’avaient été officiellement confirmées jusqu’à présent. C’est désormais chose faite.


RAFALE-INFOGRAPHIC-2.jpegJ10.jpeg

PER HOUR - RAFALE PER HOUR - J-10
Overall and BVR ratings
CATEGORYDASSAULT RAFALECHENGDU J-10
BVR Rating90%75%
Armament8.6/107.5/10
Technology8.5/107.5/10
Avionics8.4/108.0/10
Maneuverability9.3/108.6/10
Rate of Climbmax. 300 m/s – 60k ft/minmax. 300 m/s – 60k ft/min
Thrust/Weight1.131.08
Service Ceiling17 km – 55k ft18 km – 59k ft
Speed2.00 Mach2.00 Mach
Fuel Economy0.70 km/l – 1.65 NM/gallon0.76 km/l – 1.79 NM/gallon
Unit Cost130.000.000 USD35.000.000 USD
Overall Ratingexcellentvery good

BVR (Beyond Visual Range) Ratings

CATEGORYDASSAULT RAFALECHENGDU J-10
BVR AAM missileMBDA MeteorPL-12 AAM
AAM originNATOChina
Yearin 2013in 2002
Range (mile)6262
Range (km)100100
Speed (mph)26402640
Speed (km/h)42484248
RadarThales RBE2-AAT 1473 H
Radar overall ratingexcellentvery good
BVR Technology85%75%
BVR Def. Tech.85%75%
RCS – Radar Cross Section0.5-2.00.5-1.5
Dogfight (close to medium range) Ratings
CATEGORYDASSAULT RAFALECHENGDU J-10
CannonGIAT 30M/719BGSh-23
Caliber (mm)30 mm23 mm
Rate of Fire(rpm)2500 rpm3600 rpm
Muzzle Velocity1025 m/s715 m/s
Size Point 10%-30%20%30%
Maneuverability9.38,6
Thrust/Weight Ratio1,131,08
AAM (first)MBDA MICAPL-9
Operational range0.2 – 50 km0.2 – 25 km
AAM (second)R.550 MAGIC IIPL-8
Operational range0.3 – 15 km0.2 – 20 km
Dogfight Rating76%58%
Size Comparison
CATEGORYDASSAULT RAFALECHENGDU J-10
Length15.27 m – 50 ft 1 in15.49 m (50.82 ft)
Wingspan10.80 m – 35 ft 4 in9.75 m (31.99 ft)
Wing area45.7 m² – 492 ft²39.1 m² (355 sq ft)
Height5.30 m – 17 ft 3 in5.43 m – 17 ft 7 in
Weight10,100 kg – 22,6k lb9,750 kg – 21k lb
Power2 x 75 kN – 17k lbf1 x 130 kN – 29,0k lbf

Les caracteristiques techniques sont donnees a titre indicatif ! :)
 

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
16 402
10 368
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -

Les « Accords d’Abraham » entre Israël et les pays du Golfe (Émirats arabes unis et Bahreïn) par Justine Clément étudiante en Master « Sécurité Internationale », spécialités « Moyen-Orient » et « Renseignement » à la Paris School of International Affairs (PSIA) de Sciences Po Paris.

Quelles relations historiques entre les États signataires et quelles conséquences géopolitiques pour le Moyen-Orient ? (1/2)


13/01/2022

Extrait : Le 15 septembre 2020, à la Maison Blanche, le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou signe d’une part un « traité de paix » avec les Émirats arabes unis – représentés par leur ministre des Affaires étrangères Abdullah bin Zayed Al-Nahyan – et d’autre part une « déclaration de paix » avec le Bahreïn – aussi représenté par son ministre des Affaires étrangères Abdullatif al-Zayani. Nommées « Accords d’Abraham » [1], ces normalisations ouvrent une « nouvelle ère » [2] pour l’État hébreu et constituent une rupture géopolitique certaine [3], puisqu’elles brisent une sorte de « consensus (…) parmi les pays arabes pour ne pas engager de relations avec Israël, considéré comme un pays ennemi » [4].

Les Émirats arabes unis et le Bahreïn sont les premiers pays du Golfe et les 3ème et 4ème pays de la région à engager publiquement des relations avec Israël, après l’Égypte et les accords de Camp David [5] (1978) et la Jordanie et les accords de Wadi Araba [6] (1994). Pourtant, si cette annonce peut paraître surprenante, elle s’inscrit dans la continuité de relations tacites plus anciennes entre Israël et les Émirats arabes unis et Israël et le Bahreïn – qui depuis plus d’une dizaine d’années, développent une coopération dans les domaines militaire et technologique et partagent les mêmes craintes quant à leur sécurité nationale. En ce sens, la montée en puissance de l’Iran, illustrée par le développement de son programme nucléaire, mais aussi par son influence grandissante dans la région [7] inquiètent tout autant les États du Golfe qu’Israël et semble faire perdre à la question palestinienne sa centralité dans la géopolitique de la région [8]. Dès lors, quelles relations les pays signataires des « Accords d’Abraham » entretenaient avant cette annonce officielle et quelles reconfigurations géopolitiques apportent-ils à la région ?

Nous verrons d’abord que ces accords sont finalement une officialisation symbolique de relations tacites plus anciennes entre Israël et les Émirats arabes unis et Israël et le Bahreïn, avant d’aborder la question des conséquences géopolitiques de ces normalisations .


Western-Asia-political-map.jpg

Suite de l'analyse >>>

Quelles relations historiques entre les États signataires et quelles conséquences géopolitiques pour le Moyen-Orient ? (2/2)


Cette analyse de Justine Clement est limpide , instructive et interessante , ca change un peu vu la complexite habituelle des publications consacrees a ces accords ou a l'inverse de celles plates commes des limandes , ou on en sait pas plus au debut a la fin ... J'en profite pour rajouter mon petit grain de sel ci dessous ... :)

1642197055182.pngmandate_for_palestine.jpg

1642198383861.png

1642198583150.png
 
Dernière édition:

Columbo

Membre Silver
16 Mai 2019
248
77
43
艾菲爾鐵塔

Pour faire face aux Rafale indiens, le Pakistan va recevoir 25 avions de combat chinois Chengdu J-10C

En 2009, il fut rapporté que le Pakistan allait se procurer 36 nouveaux avions de combat Chengdu J-10B auprès de la Chine afin de moderniser ses forces aériennes. Seulement, en 2016, cette commande fut annulée, alors que l’Inde venait de signer un contrat pour acquérir 36 Rafale… Cette décision avait-elle été prise pour des raisons budgétaires ou parce qu’Islamabad souhaitait la dernière version de l’appareil chinois? [voire les deux?]

Extrait : Sans doute. En effet, fruit d’un programme lancé dans les années 1980, avec l’appui de technologies israéliennes développées pour le IAI Lavi, le Chengu J-10A effectua son premier vol en 1998 puis les premiers exemplaires furent livrés à l’Armée populaire de libération [APL] cinq ans plus tard.
Cet appareil fut ensuite constamment amélioré, avec les versions J-10B en 2008 et J-10C en 2013, la dernière étant dotée d’une radar à antenne active [AESA], d’une suite de guerre électronique et de la capacité à détruire une cible au-delà la portée visuelle grâce à l’intégration du missile air-air PL-15.

Ce saut qualitatif était alors de nature à intéresser la force aérienne pakistanaise. D’où les rumeurs sur une [nouvelle] commande de 36 Chengdu J-10C. La transparence n’étant pas une vertu [si c’en est une?] que l’on cultive à Islamabad et à Pékin, elles n’avaient été officiellement confirmées jusqu’à présent. C’est désormais chose faite.


CATEGORYDASSAULT RAFALECHENGDU J-10
BVR Rating90%75%
Armament8.6/107.5/10
Technology8.5/107.5/10
Avionics8.4/108.0/10
Maneuverability9.3/108.6/10
Rate of Climbmax. 300 m/s – 60k ft/minmax. 300 m/s – 60k ft/min
Thrust/Weight1.131.08
Service Ceiling17 km – 55k ft18 km – 59k ft
Speed2.00 Mach2.00 Mach
Fuel Economy0.70 km/l – 1.65 NM/gallon0.76 km/l – 1.79 NM/gallon
Unit Cost130.000.000 USD35.000.000 USD
Overall Ratingexcellentvery good

BVR (Beyond Visual Range) Ratings
CATEGORYDASSAULT RAFALECHENGDU J-10
BVR AAM missileMBDA MeteorPL-12 AAM
AAM originNATOChina
Yearin 2013in 2002
Range (mile)6262
Range (km)100100
Speed (mph)26402640
Speed (km/h)42484248
RadarThales RBE2-AAT 1473 H
Radar overall ratingexcellentvery good
BVR Technology85%75%
BVR Def. Tech.85%75%
RCS – Radar Cross Section0.5-2.00.5-1.5
Dogfight (close to medium range) Ratings
CATEGORYDASSAULT RAFALECHENGDU J-10
CannonGIAT 30M/719BGSh-23
Caliber (mm)30 mm23 mm
Rate of Fire(rpm)2500 rpm3600 rpm
Muzzle Velocity1025 m/s715 m/s
Size Point 10%-30%20%30%
Maneuverability9.38,6
Thrust/Weight Ratio1,131,08
AAM (first)MBDA MICAPL-9
Operational range0.2 – 50 km0.2 – 25 km
AAM (second)R.550 MAGIC IIPL-8
Operational range0.3 – 15 km0.2 – 20 km
Dogfight Rating76%58%
Size Comparison
CATEGORYDASSAULT RAFALECHENGDU J-10
Length15.27 m – 50 ft 1 in15.49 m (50.82 ft)
Wingspan10.80 m – 35 ft 4 in9.75 m (31.99 ft)
Wing area45.7 m² – 492 ft²39.1 m² (355 sq ft)
Height5.30 m – 17 ft 3 in5.43 m – 17 ft 7 in
Weight10,100 kg – 22,6k lb9,750 kg – 21k lb
Power2 x 75 kN – 17k lbf1 x 130 kN – 29,0k lbf

Les caracteristiques techniques sont donnees a titre indicatif ! :)
Entre les tanks Al-Khalid, les sous marins S20, les frégates 54A/P, les avions militaires et d'entrainement : Karakorum-8, les JF-17 Thunder, les Shaanxi ZDK-03 et bientôt Chengdu J-10B, cela fait beaucoup d'acquisitition via les relations chinoises.
Je passe le transfert de technologies pour tout ce qui est nucléaire.
 

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
16 402
10 368
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -

Entretien : Géopolitique des islamismes Anne-Clémentine Larroque Analyste-historienne pour la Justice , chargée de cours à Sciences Po en questions internationales.

17 janvier 2022

Alicia Piveteau : À travers votre livre Géopolitique des islamismes, vous avez montré la complexité et la pluralité des formes qu’emprunte l’islamisme. Pour les appréhender, le travail sémantique est apparu comme la première étape de votre ouvrage. Islamisme, islamisme radical, islam ou islamisme politique, comment les définissez-vous ?

A.-C. Larroque : Le travail sémantique est le préalable obligatoire pour appréhender la réflexion sur ces idéologies, à savoir les islamismes dont le djihadisme ou de manière plus globale l’islamisme radical, font partie. L’islamisme est une idéologie qui place la valeur de l’islam, en tant que religion, au centre de toutes les préoccupations politiques et sociales. Dans l’ouvrage Géopolitique des islamismes, le titre est au pluriel car trois catégories — schématiques, qui ne sont pas hermétiques les unes aux autres — coexistent.

Première catégorie : l’islamisme missionnaire, avec la prédication, reste le moteur d’action principal des salafistes ou des tablighis (1). La deuxième catégorie, l’islamisme politique, est portée par ceux qui accèdent au pouvoir politique par les urnes — les Frères musulmans au moment des printemps arabes par exemple — ou par la révolution — lors de la révolution iranienne de Khomeini en 1979. Avec l’action violente comme moteur d’action, l’islamisme radical s’impose comme troisième catégorie. Ses partisans mènent symboliquement une « guerre sainte » qui, dans nos États de droit, est interprétée comme un acte terroriste car elle vise des populations désignées comme ennemies.

La violence est utilisée pour réussir à imposer l’islam dans le monde entier, comme cela a été le cas pour l’État islamique dans sa conception du califat entre 2014 et 2019 en Syrie et en Irak. Entre les groupes islamistes, des nuances sont à souligner : les talibans ne sont pas des djihadistes à proprement parler, alors que l’État islamique est un groupe de djihadistes comme les Shebabs en Somalie ou Al-Qaïda. Les deux branches sont dans une forme radicale, avec des hommes qui peuvent tuer pour l’idéologie ; en revanche, les organisations terroristes ont d’abord pour moteur d’action des méthodes terroristes soutenues par des motifs politiques .

La dimension politique de l’islam demeure intrinsèquement liée à cette religion révélée au prophète Muhammad. En effet, il endosse une mission politique avec la responsabilité de quitter son clan — les Qurayshites — pour partir à Médine, où il incarne celui qui représente une nouvelle révélation. La dimension politique de l’islam existe dans l’histoire de la révélation coranique, mais parler d’islam politique, c’est évoquer l’islamisme en rajoutant une confusion sémantique entre l’idéologie et la religion.

Suite de l'entretien >>>

16 janvier 2022
 
Dernière édition:

Pautal

Ange
23 Déc 2006
557
134
88
Shanghai
Pour faire face aux Rafale indiens, le Pakistan va recevoir 25 avions de combat chinois Chengdu J-10C
Bonsoir,
il semble clair que le J10 ne fait pas le poids face au rafale, 1 Vs 1. mais pour le prix d'un rafale on achète allégrement 3 J10. il serai interressant de savoir si un rafale peux s'occuper de 3 target simultanément, de se qu'il se dit oui. avoir.

Faudrait que notre pilote national nous fasse une evaluation .


https://www.youtube.com/watch?v=IWGjNMcaAXk&ab_channel="ATE"CHUETTOPGUN2SPEAKER