Moyen Orient: Actualites, debats, infos, opinions... Son avenir!?

  • Auteur de la discussion - Résistons -
  • Date de début
Dgibe

Dgibe

Dieu Supérieur
13 Mai 2016
1 188
575
138
37
Chengdu
Syrie : Erdogan exige que les forces kurdes se retirent de la frontière turque

Le président turc Recep Tayyip Erdogan, sommé par les pays occidentaux de mettre fin à l'offensive turque dans le Nord-Est de la Syrie, a exigé ce mercredi que les forces kurdes déposent leurs armes et s'en retirent.

Communique :
«Notre proposition est la suivante: tout de suite, ce soir, que tous les terroristes déposent leurs armes et leurs équipements, détruisent toutes leurs fortifications et se retirent de la zone de sécurité que nous avons fixée», a déclaré le président turc lors d'un discours devant les députés de son parti.


Pfff, on sait tous que se retirer n’est pas une bonne solution.... il va falloir lui expliquer la vie à ce Erdogan.

Seulement 73% d’efficacité.
 
lafoy-china

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
15 522
8 121
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Déjà que la Turquie n’était pas claire vis à vis de ses relations avec l’EI durant leur califat (une vraie passoire, « échanges » commerciaux finançant le budget de l’EI, etc) mais là, on peut vraiment se poser des questions si ces évadés commettent par la suite de actes terroristes en Europe par la suite ...
Bonjour Orang
Pour repondre en partie a tes questions ! C'est globalement bonnet blanc & blanc bonnet !
Qui sont les rebelles syriens qui se battent avec les Turcs?

DÉCRYPTAGE - Les supplétifs issus de divers groupes islamistes et réunis sous le nom d’«Armée nationale syrienne» servent de fantassins au sol contre les Kurdes.

Extraits choisis :
«Armée nationale syrienne». L’appellation est trompeuse. Il ne s’agit pas de l’armée de Bachar al-Assad mais des milliers de combattants syriens qui se battent aux côtés des Turcs contre les Kurdes au nord-est de la Syrie. Accusés de nombreuses exactions, ces supplétifs sont pour certains originaires de la région, pour d’autres proviennent de groupes islamistes et djihadistes installés dans la province voisine d’Idlib.

Mais, alors, d’un point de vue religieux, comme catégoriser les rebelles syriens pro-Turcs? «Disons salafistes radicaux ou djihadistes à vocation locale et non internationale», explique Fabrice Balanche qui rappelle qu’au-delà des différences savantes, en pratique, les points de convergence sont souvent nombreux: «Al-Nosra a longtemps été allié à Al-Qaïda. Quant aux rebelles pro-Turcs d’aujourd’hui, beaucoup ont été membres de l’État islamique». «C’est un grand micmac», admet Wassim Nasr, qui estime en revanche que la dimension idéologique n’est pas primordiale: «Il y a ceux qui sont proches des Frères musulmans et qui considèrent qu’Erdogan est aujourd’hui le chef de ce courant, mais, globalement, je ne les qualifie pas idéologiquement: ce sont d’abord et avant tout des supplétifs. La dimension mercantile domine, ils vont là où on les paie».


 
lafoy-china

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
15 522
8 121
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
L'Afghanistan enregistre un nombre de victimes civiles «sans précédent» au 3e trimestre

Le nombre de victimes civiles a atteint un niveau «sans précédent» lors du troisième trimestre de cette année en Afghanistan, a annoncé jeudi l'ONU, en qualifiant la violence de «totalement inacceptable».

Extrait : La Mission de l'ONU en Afghanistan (Manua) a recensé 1174 civils tués et 3139 blessés entre le 1er juillet et le 30 septembre, soit une augmentation de 42% par rapport au troisième trimestre 2018, selon son rapport trimestriel. «C'est le plus grand nombre de victimes civiles enregistré (...) au cours d'un seul trimestre» depuis 2009, quand l'ONU a démarré un décompte systématique des pertes civiles, selon la Manua. Juillet a été le mois le plus sanglant ces 10 dernières années, avec 425 morts, de même source.

Les violences touchant les civils ont augmenté au troisième trimestre «alors même que les pourparlers entre les Etats-Unis et les talibans progressaient à Doha en juillet et en août», a remarqué la Manua. Ces discussions visaient à obtenir un retrait des forces américaines du pays en échange entre autres d'une baisse des violences et du lancement d'un dialogue inter-afghan. Elles ont été suspendues début septembre par le président américain Donald Trump.

Quelque 42% des tués et blessés l'ont été du fait d'attaques-suicide ou d'explosifs. Les pertes liées à des combats viennent ensuite (29%), suivies par les attaques aériennes (11%), qui sont le seul fait des forces gouvernementales et américaines.

 
Orang Malang

Orang Malang

Alpha & Oméga
Modérateur
Membre du personnel
23 Oct 2005
19 540
11 668
198
常熟,江苏
Bonjour Orang
Pour repondre en partie a tes questions ! C'est globalement bonnet blanc & blanc bonnet !
Qui sont les rebelles syriens qui se battent avec les Turcs?

DÉCRYPTAGE - Les supplétifs issus de divers groupes islamistes et réunis sous le nom d’«Armée nationale syrienne» servent de fantassins au sol contre les Kurdes.

Extraits choisis :
«Armée nationale syrienne». L’appellation est trompeuse. Il ne s’agit pas de l’armée de Bachar al-Assad mais des milliers de combattants syriens qui se battent aux côtés des Turcs contre les Kurdes au nord-est de la Syrie. Accusés de nombreuses exactions, ces supplétifs sont pour certains originaires de la région, pour d’autres proviennent de groupes islamistes et djihadistes installés dans la province voisine d’Idlib.

Mais, alors, d’un point de vue religieux, comme catégoriser les rebelles syriens pro-Turcs? «Disons salafistes radicaux ou djihadistes à vocation locale et non internationale», explique Fabrice Balanche qui rappelle qu’au-delà des différences savantes, en pratique, les points de convergence sont souvent nombreux: «Al-Nosra a longtemps été allié à Al-Qaïda. Quant aux rebelles pro-Turcs d’aujourd’hui, beaucoup ont été membres de l’État islamique». «C’est un grand micmac», admet Wassim Nasr, qui estime en revanche que la dimension idéologique n’est pas primordiale: «Il y a ceux qui sont proches des Frères musulmans et qui considèrent qu’Erdogan est aujourd’hui le chef de ce courant, mais, globalement, je ne les qualifie pas idéologiquement: ce sont d’abord et avant tout des supplétifs. La dimension mercantile domine, ils vont là où on les paie».


Capture d_cran 2019-10-18 _ 17.45.01.pngCapture d_cran 2019-10-18 _ 17.45.10.pngCapture d_cran 2019-10-18 _ 17.45.20.pngCapture d_cran 2019-10-18 _ 17.45.28.png
 
lafoy-china

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
15 522
8 121
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Egypte: l'ONU condamne la répression des militants politiques

Le Haut-Commissariat de l'ONU aux droits de l'Homme a dénoncé ce vendredi les récentes détentions de militants emblématiques en Egypte et demandé aux autorités d'enquêter sur les allégations de torture sur les personnes détenues.

Communique :
Plusieurs militants connus pour avoir participé à la révolte populaire de 2011 ont été arrêtés ces dernières semaines, dont la blogueuse et journaliste Esraa Abdel-Fattah et Alaa Abdel Fattah, blogueur et programmeur informatique. Esraa Adbel Fattah et son avocat, Mohamed al-Baqer -également détenu- sont accusés «d'appartenir à un groupe terroriste», de le financer, de «répandre de fausses nouvelles portant atteinte à la sécurité nationale» et d'«utiliser les médias sociaux pour commettre des délits de publication», a détaillé le Haut-Commissariat dans un communiqué.

«Les gens ont le droit de manifester pacifiquement et d'exprimer leurs opinions, y compris sur les médias sociaux», a déclaré une porte-parole du Haut-Commissariat, Ravina Shamdasani, lors d'un point de presse. Esraa Abdel-Fattah a elle été accusée par les autorités égyptiennes de «collaborer avec une organisation terroriste», de «diffuser de fausses nouvelles» et de faire un «mauvais usage des réseaux sociaux», selon le Haut-Commissariat.

Battue pour avoir refusé de déverrouiller son téléphone

Après son arrestation, elle a été «battue parce qu'elle a refusé de déverrouiller son téléphone portable» et a été «ensuite obligée de rester face à un mur pendant sept heures», a déclaré Mme Shamdasani. Alaa Abdel Fattah aurait également subi des violences physiques depuis son arrestation le 29 septembre, selon l'ONU. «Les agents de la prison auraient bandé les yeux de Esraa Abdel Fattah, l'auraient forcé à se mettre en sous-vêtements et à marcher dans un couloir de la prison tout en étant frappé au dos et au cou», a précisé la porte-parole.

Le Haut-Commissariat appelle l'Egypte à «enquêter rapidement et efficacement sur toute allégation de torture ou de mauvais traitement en détention». Des manifestations --rares en Egypte car interdites en vertu d'une loi adoptée en 2013-- ont eu lieu à travers le pays, principalement les 20 et 27 septembre. Les manifestants répondaient à l'appel de Mohamed Aly, un homme d'affaires en exil qui accuse le président de corruption.

Selon plusieurs organisations de défense des droits humains, environ 3.000 personnes ont été arrêtées depuis le 20 septembre, dont des intellectuels, des militants politiques, des avocats et des journalistes. Les ONG estiment que ce coup de filet est le plus vaste depuis l'arrivée au pouvoir de Abdel Fattah al-Sissi en 2014.


Encore une grande reussite a mettre au credit des printemps Arabes de 2011 , printemps qui devaient apporter paix et democratie , retour a la case depart , en pire !
....
 
lafoy-china

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
15 522
8 121
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Les Libanais manifestent en masse leur colère contre leurs dirigeants

EN IMAGES - Des dizaines de milliers de personnes se rassemblent dans tout le pays contre une élite politique «corrompue». Des scènes de violences ont eu lieu.


Extrait :
Des dizaines de milliers de manifestants ont exprimé leur colère vendredi à travers tout le Liban à l'encontre d'une élite politique qu'ils accusent d'avoir pillé l'économie du pays, bloquant des routes, érigeant des barricades de pneus en flammes et n'épargnant aucun camp de leurs critiques.

Ces rassemblements dans tout le pays, le plus important mouvement de contestation depuis des années, ont mêlé des Libanais de toutes confessions et classes sociales qui réclamaient à l'unisson la démission du gouvernement du sunnite Saad Hariri, du président chrétien Michel Aoun ou encore du président chiite du Parlement Nabih Berri. Fait sans précédent, des manifestants chiites ont attaqué les permanences de leurs députés du puissant Hezbollah et du mouvement Amal dans le Sud-Liban.

L'armée en renfort
Des rassemblements se sont formés aux abords de la résidence de Michel Aoun à Baabda, dans les faubourgs de Beyrouth, et près du Grand Sérail, siège du gouvernement dans la capitale libanaise. Des contestataires, désirant entrer dans le bâtiment, ont été repoussées par les forces de l'ordre qui ont fait usage de gaz lacrymogène, selon le quotidien francophone L'Orient Le Jour

Plusieurs manifestants ont également mis le feu à plusieurs enseignes du centre-ville de Beyrouth, et ont détruit la vitrine d'une banque. Un policier anti-émeute a également essuyé une pluie de coups de la part de manifestants en colère. Enfin, des casseurs ont été arrêtés par l'armée, venue en renfort. Plusieurs blessés sont déjà à déplorer, selon la chaîne de télévision locale LBC.


 
lafoy-china

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
15 522
8 121
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Syrie: Erdogan accuse l'Occident de «s'être rangé aux côtés des terroristes»

Comnunique : Le président Recep Tayyip Erdogan a accusé lundi 21 octobre les pays occidentaux de «s'être rangés aux côtés des terroristes» contre la Turquie en critiquant l'offensive lancée par Ankara contre les forces kurdes en Syrie.

À lire aussi : L’appel de 59 députés: «La France doit demander que la Turquie soit suspendue de l’Otan»

«Vous arrivez à y croire ? Tout l'Occident s'est rangé aux côtés des terroristes et ils nous ont attaqués tous ensemble. Parmi eux, les pays de l'OTAN et les pays de l'Union européenne. Tous», a déclaré Erdogan lors d'un discours à Istanbul.

À lire aussi : Une centaine de véhicules de l'armée américaine pénètrent en Irak depuis la Syrie



:calimero: Calinerdogan !
 
Dernière édition:
lafoy-china

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
15 522
8 121
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Manifestations en Irak: 157 morts en majorité à Bagdad, des commandants limogés

Le bilan de la semaine de contestation antigouvernementale qui a secoué Bagdad et le sud de l'Irak atteint 157 morts, quasiment tous des manifestants et en grande majorité à Bagdad, indique un rapport officiel rendu public mardi.

Communique :
Alors que «70% des morts ont été touchés à balles réelles à la tête et au torse» selon le rapport, les autorités ont annoncé avoir limogé plusieurs commandants des différentes forces de sécurité dans sept des 18 provinces du pays, touchées par la contestation qui menace de reprendre vendredi.


Iraqi Freedom 2003 Paix & Democratie !
 
lafoy-china

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
15 522
8 121
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Le chef des FDS remercie Moscou d'avoir sauvé les Kurdes syriens

Communique : Le chef des Forces démocratiques syriennes (FDS), dominées par les combattants kurdes, a remercié mercredi la Russie pour avoir sauvé son peuple du «fléau» de la guerre après la conclusion d'un accord entre la Russie et la Turquie, qui a mis fin à son offensive.


À lire aussi : Ces Syriens qui combattent pour la Turquie

Lors d'une conversation téléphonique avec le ministre russe de la Défense, Mazloum Abdi a également déclaré qu'il avait des «réserves» sur certains aspects de cet accord, tout en appelant à un «dialogue» approfondi avec la Russie, selon un communiqué des FDS.


 
lafoy-china

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
15 522
8 121
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
La chute du gouvernement pourrait plonger l'Irak dans le chaos

BAGDAD (Reuters) - Le Premier ministre irakien Adel Abdoul Mahdi a déclaré jeudi que le peuple était libre de manifester, alors que sont prévus de nouveaux rassemblements anti-gouvernementaux dans le pays, mais il a prévenu que la violence ne serait pas tolérée.

Communique :
Abdoul Mahdi a souligné que la chute du gouvernement pousserait l'Irak dans une crise encore plus profonde.

"Une démission du gouvernement aujourd'hui, sans alternative constitutionnelle, mènerait le pays au chaos", a-t-il dit lors d'une allocution télévisée.
Des manifestants commençaient jeudi à se rassembler en différents lieux de la capitale Bagdad et d'autres villes du pays pour protester à nouveau contre la corruption et leurs conditions de vie, dont ils imputent la dégradation à une élite politique selon eux corrompus.
Le Premier ministre a réitéré sa volonté d'engager des réformes économiques, de remanier le gouvernement et de mettre sur pied un tribunal chargé de juger les représentants corrompus.

Un rapport d'enquête gouvernemental publié mardi a fait été de 157 morts lors des affrontements du début du mois entre manifestants et forces de sécurité, dénonçant la violence de la répression et réclamant le limogeage de hauts responsables.


Iraqi Freedom 2003 : Paix Democratie et liberte !
 
lafoy-china

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
15 522
8 121
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Syrie : Des "ressources" US pour protéger les champs de pétrole

WASHINGTON (Reuters) - Les Etats-Unis sont engagés à renforcer leur position militaire en Syrie avec des "ressources militaires supplémentaires" pour empêcher le reliquat de combattants du groupe Etat islamique (EI) ou d'autres de prendre le contrôle des champs de pétrole, a déclaré jeudi un représentant du Pentagone.
Le membre du département américain de la Défense, s'exprimant sous couvert d'anonymat, n'a pas indiqué quelles ressources étaient envisagés.

Cette déclaration laisse toutefois entendre que les Etats-Unis n'ont pas mis au point un retrait définitif des forces américaines de Syrie, mais que des capacités supplémentaires pourraient renforcer le contingent resté dans le pays.


:)
 

Fichiers joints

Dernière édition:
lafoy-china

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
15 522
8 121
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Afghanistan: des milices soutenues par la CIA tuent en toute impunité

Des groupes paramilitaires afghans soutenus par les Etats-Unis et opérant en toute impunité exécutent sommairement des civils lors de raids nocturnes et font disparaître des suspects, a dénoncé un groupe de défense des droits humains.

Communique :
Dans un rapport publié jeudi, Human Rights Watch (HRW) affirme avoir analysé 14 raids de ces «groupes de frappe» soutenus par la CIA entre fin 2017 et mi-2019, durant lesquels des «violations graves», certaines «allant jusqu'à des crimes de guerre», ont été commises. L'une de ces opérations, survenue dans la province de Paktia en août, a vu un groupe paramilitaire tuer onze hommes dans un seul village. «Des témoins affirment qu'aucun d'entre eux n'a offert de résistance (...) Les forces ont abattu un chef tribal d'une balle dans un oeil et son neveu, âgé d'une vingtaine d'années, (d'une balle) dans la bouche», écrit HRW.

«Nous ne tolérons pas les activités illégales»

La CIA a contesté la teneur du rapport, indiquant que la plupart des méfaits imputés aux forces afghanes étaient «vraisemblablement faux ou exagérés». «Contrairement aux talibans, les États-Unis sont attachés à l'Etat de droit. Nous ne tolérons pas les activités illégales et ne participerions pas sciemment» à ce genre de crimes, a réagi l'agence de renseignement américaine dans un communiqué.

Les milices secrètes, appuyées par la CIA, sont actives en Afghanistan depuis la guerre contre l'armée soviétique dans les années 1980. Leur action contre les talibans s'intensifie à mesure que la guerre contre les insurgés se prolonge. Washington a négocié pendant un an avec les talibans le retrait de ses forces d'Afghanistan en échange de garanties de sécurité, jusqu'à ce que le président Donald Trump mette brutalement fin aux pourparlers en septembre.

À lire aussi : Afghanistan: Trump négocie «sa» sortie


 
Dernière édition:
lafoy-china

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
15 522
8 121
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Syrie: Assad dit que les «grandes batailles» pour Idlib sont finies

Le président syrien Bachar el-Assad a annoncé jeudi la fin des «grandes batailles» pour reprendre la province d'Idlib, dernier bastion des rebelles qui veulent le renverser, tout en se disant déterminé à rétablir l'autorité de l'Etat sur ce territoire «par d'autres moyens», qu'il n'a pas détaillés.

Communique :
Dans une interview à la télévision d'Etat syrienne, Bachar el-Assad s'est par ailleurs félicité que l'accord conclu il y a dix jours à Sotchi entre la Russie et la Turquie pour mettre fin à l'offensive turque contre les Kurdes dans le nord de la Syrie ait permis à l'armée syrienne de reprendre pied dans cette région. Des secteurs du Nord-Est syrien encore sous le contrôle de la milice kurde YPG (Unités de protection du peuple), ancienne alliée de la coalition sous commandement américain pour lutter contre le groupe Etat islamique, vont repasser sous le contrôle de Damas sans le cadre d'un accord conclu entre les deux camps, a-t-il affirmé.

Le gouvernement n'exigera pas immédiatement des combattants kurdes qu'ils restituent leurs armes lorsque l'armée syrienne se déploiera sur ces territoires, a ajouté Bachar el-Assad. Les autorités syriennes ambitionnent notamment de reprendre le contrôle des gisements de pétrole situés dans la province de Dair az Zor, dans le nord-est du pays, où les Etats-Unis * ont redéployé des troupes après les avoir retirées des autres secteurs contrôlés par les Kurdes pour laisser le champ libre à l'armée turque et à ses alliés.


* Une chose est certaine les Etats Unis ne perdent pas le Nord quand il s’agit de matieres premieres ! ;)
 
lafoy-china

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
15 522
8 121
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
La Turquie veut renvoyer dans leurs pays les djihadistes capturés en Syrie
Ankara a affirmé samedi 2 novembre qu'elle ne garderait pas «jusqu'à la fin des temps» les prisonniers étrangers du groupe Etat islamique en Syrie.

Extrait :
Istanbul a l'intention de renvoyer dans leur pays d'origine les djihadistes faits prisonniers en Syrie, a déclaré samedi 2 novembre le ministre turc de l'Intérieur, qui a également déploré l'inaction, selon lui, des Européens sur le sujet.

Suleyman Soylu, qui s'exprimait devant des journalistes, a jugé «inacceptable» et «irresponsable» l'attitude des pays européens qui, d'après lui, laissent la Turquie s'occuper seule des détenus issus des rangs du groupe Etat islamique (EI). «Nous renverrons les membres de Daech dans leur pays», a-t-il dit. «Nous n'allons pas pouvoir les garder jusqu'à la fin des temps (...) Nous ne sommes pas un hôtel pour les membres de Daech», a-t-il insisté.


La France ne manque pourtant pas de lieux pour construire des infrastructures , infrastructures qui accueilleraient par la meme occasions les radicalises et autres bonheurs du style ! Ce serait dommageable bien evidemment de remplacer la faune sauvage par une autre qui l'est beaucoup plus , mais il faut parfois faire des choix !

 
ChrisHK

ChrisHK

Alpha & Oméga
27 Déc 2013
13 785
10 970
178
Hong Kong et Shanghai
La France ne manque pourtant pas de lieux pour construire des infrastructures , infrastructures qui accueilleraient par la meme occasions les radicalises et autres bonheurs du style ! Ce serait dommageable bien evidemment de remplacer la faune sauvage par une autre qui l'est beaucoup plus , mais il faut parfois faire des choix !

Tiens, je ne te savais pas fan de Nicolas Dupont-Aignan, ou militant de Debout La France ...:hum:

Et Dupont-Aignan ressortit son idée de "bagne" pour djihadistes aux Kerguelen
Alors que le gouvernement envisagerait le retour en France d'environ 130 djihadistes français détenus en Syrie, Nicolas Dupont-Aignan vient de resservir "sa" solution pour régler le problème – crucial – de la détention de ces individus : le leader de Debout la France propose à nouveau de les bannir. Plutôt que Cayenne, il juge désormais les îles Kerguelen comme l'endroit parfait pour "isoler" ces détenus.
Et toi qui est d’habitude respectueux des deniers publics, sais-tu que chaque prisonnier coûterait 140 000 euros par an ? :hum::hum:

Un document de campagne, transmis à "l'Obs" par son équipe, table sur un coût annuel d'environ 63 millions d'euros – construction des lieux comprise et amortie sur 30 ans – pour ce centre de détention à l'autre bout du monde, imaginé pour 450 détenus et 150 personnels sur une surface de 5 à 6 kilomètres carrés. Parmi les lignes de dépenses prévues : 140.000 euros annuels pour chaque prisonnier détenu aux Kerguelen – contre 72.000 euros en métropole selon le même document.

source https://www.nouvelobs.com/politique...-de-bagne-pour-djihadistes-aux-kerguelen.html
 
lafoy-china

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
15 522
8 121
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Tiens, je ne te savais pas fan de Nicolas Dupont-Aignan, ou militant de Debout La France ...:hum:
source https://www.nouvelobs.com/politique...-de-bagne-pour-djihadistes-aux-kerguelen.html
Bonjour Chris
Je n'ai pas attendu Monsieur Dupont-Aignan en 2019 pour citer ces iles ! ;)


Apres qui te dit de faire des depenses ! Une nouvelle ile du docteur Moreau est une idee a creuser ! :hum:

....
 
ChrisHK

ChrisHK

Alpha & Oméga
27 Déc 2013
13 785
10 970
178
Hong Kong et Shanghai
lafoy-china

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
15 522
8 121
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Irak : Paris condamne les violences et appelle les autorités au dialogue

La France a condamné mercredi «les graves violences» en Irak et appelé les autorités irakiennes à ouvrir un «dialogue pacifique et démocratique». Paris «condamne les graves violences qui ont eu lieu en Irak au cours des derniers jours», a déclaré la porte-parole du ministère français des Affaires étrangères, en rappelant le «droit des Irakiens à manifester pacifiquement».

Communique :
Depuis le début le 1er octobre d'un mouvement spontané de contestation sociale, près de 280 personnes --en majorité des manifestants-- ont été tuées, selon un bilan compilé par l'AFP. A Bagdad, les protestataires ont été une nouvelle fois pris mercredi sous les tirs à balles réelles des forces de sécurité.
«La France exprime également sa préoccupation à l'égard des intimidations et des menaces dont sont victimes les journalistes en Irak», a ajouté la porte-parole du Quai d'Orsay, Agnès von der Mühll. A la suite d'une série de menaces et d'attaques contre des médias, l'ONU et des défenseurs de la liberté de la presse ont appelé les autorités irakiennes à empêcher que ne soient «réduits au silence» les journalistes couvrant la vague de contestation.

«Après des années de guerre, la construction d'une démocratie juste et inclusive exige l'ouverture d'un dialogue pacifique et démocratique», a poursuivi la porte-parole de la diplomatie française.
La France encourage les autorités irakiennes à «conduire ce dialogue» et à «mettre en oeuvre les réformes annoncées pour répondre aux aspirations légitimes de la population».

Les autorités ont proposé réformes sociales et amendements constitutionnels, mais les manifestants continuent de réclamer le départ de tous les responsables qu'ils jugent corrompus et incompétents, ainsi qu'une refonte totale du système politique instauré après la chute du dictateur Saddam Hussein.
Le 5 octobre, la France avait appelé les autorités irakiennes à «faire la lumière» sur la mort de près de 100 personnes, au tout début des manifestations, tout en réaffirmant son soutien au Premier ministre Adel Abdel-Mahdi pour ses efforts de «stabilisation» et «reconstruction» du pays.



C'est aux liberateurs de l'Irak qui ont apportes la democratie en 2003 c'est a dire les Etats Unis & le Royaume Uni de gerer ces problemes , que la France condamne c'est humain , un soutient moral idem mais c'est aux initiateurs de ce desastre de payer les pots casses et de remettre de l'ordre d'autant plus qu'ils disposent d'importantes forces militaires sur place depuis 2003 ! C'est trop facile de s'en laver les mains apres avoir seme le chaos ...
...