Mendicité en col blanc

beannecy

Membre Gold
23 Oct 2005
117
0
61
64
Shanghai (Pudong)
Mendicité en col blanc.
Phénotype : Look impeccable, chemise cravate, serviette de ’ businessman ‘, manières policées (ne pas confondre avec policiers), air tout confus, ‘ mingpian’ avec titre pompeux de manager, aux abords des gares.
La cible : étrangers aux grands cœurs.
La victime : Mon mari
La tactique ; « Monsieur pouvez vous m’aider (en bon Anglais et adresse respectueuse), je viens de me faire voler mon portefeuille avec tout mon argent. Je dois rentrer à Nanjing et ne peux payer mon billet de train. Pouvez vous m’avancer 100Y ?
L’homme est sympathique et semble respectable, alors, oui je te prête 100Y. Echanges de cartes de visites et « si vous venez à Nanjing, je serais heureux de vous inviter au restaurant ».
La chute : Hier, soit 2 semaines après cette rencontre, au même endroit, un autre ‘manager’ de Nanjing lui rejoue le même scénario , même argument, même demande.
De retour à la maison nous avons ressorti la première carte de visite pour vérifier les numéros de téléphones ; tous faux.
 

Ceven

Ange
09 Nov 2006
2 578
3
86
Shenzhen
Mendicité en col blanc.
Phénotype : Look impeccable, chemise cravate, serviette de ’ businessman ‘, manières policées (ne pas confondre avec policiers), air tout confus, ‘ mingpian’ avec titre pompeux de manager, aux abords des gares.
La cible : étrangers aux grands cœurs.
La victime : Mon mari
La tactique ; « Monsieur pouvez vous m’aider (en bon Anglais et adresse respectueuse), je viens de me faire voler mon portefeuille avec tout mon argent. Je dois rentrer à Nanjing et ne peux payer mon billet de train. Pouvez vous m’avancer 100Y ?
L’homme est sympathique et semble respectable, alors, oui je te prête 100Y. Echanges de cartes de visites et « si vous venez à Nanjing, je serais heureux de vous inviter au restaurant ».
La chute : Hier, soit 2 semaines après cette rencontre, au même endroit, un autre ‘manager’ de Nanjing lui rejoue le même scénario , même argument, même demande.
De retour à la maison nous avons ressorti la première carte de visite pour vérifier les numéros de téléphones ; tous faux.

Apres les mendiants en col blanc, je connais les voleurs, pickpockets en col blancs.
Meme style vestimentaire: costard cravate, la seule difference: ils ne te parlent pas mais essayent de te derobler en douceur.
 

Matmat

Membre Gold
23 Oct 2005
562
0
61
Shanghai Stadium
Oui, cette technique est de plus en plus utilisee sur Shanghai.

On a essaye de me la faire devant Carrefour Gubei...

Soyez sur vos gardes... robot
 

FAGUONIN

Membre Silver
23 Avr 2007
47
0
46
Shanghai
Jamais entendu parler sur SH...

Le gars a intérêt à être très convaincant, lui dépanner 20 rmb de taxi ou un coup de fil passe encore... mais un gars qui vient me voir, me demande 100 rmb, et de le le recontacter etc, pfff ("tai mafan")ça peut être Bill Gates que je l'envoie voir ailleurs.

Pas moi qu'ils auront. J'ai un grand coeur mais je ne suis pas naïf, nuance.

Mais c'est vrai que les pickpockets en col blancs ceux là sont très dangeureux car tu auras plus tendance à te méfier d'un jeune en short q'un adulte en costard dans le métro...
 
Dernière édition:

ets

Membre Gold
23 Oct 2005
517
0
61
JingAn district
J'ai eu ce coup là aussi une seule fois devant le Bund Center. Les gars ont du se déplacer ailleurs, car on ne me l'a pas refait.
 

Jean7

Alpha & Oméga
28 Juin 2007
2 950
1 322
173
On trouve les mêmes qui proposent charitablement de vous guider dans les grands aéroports pour accélérer certaines formalités... comme l'acquitement de taxes qui n'existent plus (lors de la supression de la taxe d'aéroport, notament, ils ont du faire un joli chiffre) ou du change de monaie dans un guichet officiel volatil, ou autre scénario bien monté, sans doute...

Il faut reconnaître que ces artistes escrocs travaillent particulièrement bien le contact et la psychologie du voyageur fatigué. Ils arborent tous les signes de mise en confiance, parfois même un badge juste assez visible pour le "client" et invisible pour le service officiel.

Ils sont très fort ! Ils savent inspirer confiance ! Ils vous volent avec tellement de doigté qu'on arrive presque pas à leur en vouloir !

Ce qui m'intrigue, c'est que ces types ont certainement la capacité de gagner correctement leur vie. Il faut croire qu'ils aiment l'argent facile. Ou alors au contraire qu'ils aiment prendre des risques... Va savoir.

Personellement, je me suis fait taxer une fois par un faux guichet de change.
J'étais vigilant, mais je croyais qu'on allait me rouler sur le change alors que le truc était dans le comptage des billets.
Un petit tour de passe-passe sans doute très basique et hop, quand tu recomptes au moment de remettre dans le porte-feuille, il manque un billet. Tu relève le nez, et tu te retrouve seul devant un bureau vide.

100 kuai, le prix d'une leçon pour assimiler concrètement notre vieil adage "gardez-vous de juger sur la mise"...
 

Guilhem

Membre Gold
05 Août 2005
896
0
61
40
Un ex-Shanghaien
Personellement, je me suis fait taxer une fois par un faux guichet de change.
J'étais vigilant, mais je croyais qu'on allait me rouler sur le change alors que le truc était dans le comptage des billets.
Un petit tour de passe-passe sans doute très basique et hop, quand tu recomptes au moment de remettre dans le porte-feuille, il manque un billet. Tu relève le nez, et tu te retrouve seul devant un bureau vide.

100 kuai, le prix d'une leçon pour assimiler concrètement notre vieil adage "gardez-vous de juger sur la mise"...

Juste 100 kuais manquants tu t'en sors pas trop mal, t'aurais pu avoir un paquet de faux billets!
 

Jean7

Alpha & Oméga
28 Juin 2007
2 950
1 322
173
C'est vrais que la fausse-monaie est courante en Chine.
Mais j'ai le sentiment que les escroqueries d'aéroport sont un petit peu cadrées et qu'elles ne dérangent pas trop la police.

Je me souviens d'une autre opération de change, cette-fois-ci en ville.
Nous n'avions pas de "Bank Of China" sous la main, alors nous avons changé dans la rue (c'était bien avant l'euro).
On avait des chinois avec nous qui ont géré le deal (nous n'aurions pas osé prendre ce risque, ça peut vite devenir dangereux).
Ce qui était rigolo, c'est que nous sommes rentrés dans la banque, avons demandé les cours au guichetier et toute la transaction s'est faite à l'intérieur du hall de la banque sous le nez et la protection des gardiens.

C'est pas d'hier qu'en chine il y a du noir dans le blanc et du blanc dans le noir !
 
Dernière édition:

FAGUONIN

Membre Silver
23 Avr 2007
47
0
46
Shanghai
Bon ben j'y ai eu droit hier soir en sortant de chez moi (Lujiazui).

Le couple m'interpelle, habillé normalement, propres sur eux sans plus.

Le mec m'enchaine direct en chinois, il parle vite mais je crois tout d'abord comprendre qu'il est perdu ou un truc comme ça. :discours:

Puis je réussi à comprendre qu'un soit disant ami qui devait les emmener à Puxi leur a posé un lapin, et qu'ils sont bien emmerdé. Dès lors la suspicion s'installe, généralement les chinois sont plutot débrouillards, pas le genre à interpeller un laowai pour ça, surtout à 200m du métro. :suspect:

Et là, confirmation de la tentative de pigeonnage, la femme (muette jusqu'a présent) me sort en anglais parfait un " we lost the money", pendant que le gars me tend sa carte de visite.

Et là, de cette association, gros flash, je me suis rapellé tout ce qui a été dit ici. Je tourne donc les talons sans dire un mot.

De toute façon je devais avoir 10 rmb sur moi, j'etais à la recherche d'une banque, j'aurais du leur proposer 2 tickets de métro pour voir leur réaction ^^anim_grin
 
Dernière édition: