1. Bienvenue sur Bonjourchine.com, le 1er forum francophone sur le travail, les études et le voyage en Chine.

    Pour poser une question ou répondre à une discussion déjà ouverte, inscrivez vous. C'est facile, rapide et gratuit !

    Cela vous permettra de sucroit de ne plus avoir de pub qui s'affiche à l'écran (0 pub pour les membres du forum!).
    Rejeter la notice

Manger chinois (a Paris), le dernier chic culinaire?

Discussion dans 'La France vue de Chine' créé par Neuromancer, 20 Février 2015.

  1. Neuromancer

    Neuromancer Alpha & Oméga

    Inscrit:
    13 Mai 2008
    Messages:
    3 941
    Localité:
    Shanghai, Chine
    Ratings:
    +2 022 / -44
    Un décor d’opéra au Lili, le restaurant haut de gamme du Peninsula, palace flambant neuf sur l’avenue Kléber ; un hôtel particulier classé et décoré de laques de Chine contemporaines pour le Soluxe 59, avenue Victor Hugo ; une décoration tout en épure au Tong Yen, rouvert cet automne, à quelques mètres des Champs-Élysées… La nouvelle génération de restaurants gastronomiques chinois ne lésine pas sur le ramage. Dans l’assiette, l’esthétique suit, évidemment, avec des présentations à la finesse incomparable. Le goût est lui aussi de la partie dans ces établissements, à l’image du Shang Palace, le restaurant chinois du Shangri-La, très couru et auréolé d’une étoile au Guide Michelin.

    Mises en scène délicieuses et plaisirs du palais affolent donc les réservations et élèvent la gastronomie chinoise très loin des clichés éculés. Ces derniers - soupe au chien, sauce au glutamate ou raviolis réalisés dans des conditions d’hygiène déplorables-, ont pourtant longtemps persisté dans l’imaginaire collectif français. « Deux facteurs importants ont ouvert la voie à la cuisine chinoise de qualité en France », explique Roxanne Rouffiac, directrice communication et marketing du groupe Black Code, nouveau propriétaire du Tong Yen. « La gastronomie thaï et la gastronomie japonaise sont d'abord arrivées en France, via l’Angleterre et les États-Unis. Petit à petit, elles ont mis les autres cuisines asiatiques en lumière. » Et de préciser qu'Alan Yau, chef et restaurateur d’origine hongkongaise, propriétaire de nombreux restaurants chinois à la mode à Londres comme le Yauatcha, est sûrement l’homme qui a le plus œuvré pour l’amélioration de l’image de la gastronomie chinoise en Europe. « Le second point important, c’est l’explosion de la street food. » Celle-ci a en effet permis l’émergence des dim sum, avec de jeunes enseignes comme Mum Dim Sum ou Yoom, et des banh bao, ces brioches cuites à la vapeur et servies encore chaudes « qui provoquent l’hystérie à Paris depuis quelques mois ».

    SUITE
     

Partager cette page