1. Bienvenue sur Bonjourchine.com, le 1er forum francophone sur le travail, les études et le voyage en Chine.

    Pour poser une question ou répondre à une discussion déjà ouverte, inscrivez vous. C'est facile, rapide et gratuit !

    Cela vous permettra de sucroit de ne plus avoir de pub qui s'affiche à l'écran (0 pub pour les membres du forum!).
    Rejeter la notice

Made in France (2) – QOOQ, une tablette française s’invite à la table des ogres ....

Discussion dans 'Bistrot Chine du "Lotus Bleu"' créé par Orang Malang, 7 Novembre 2012.

  1. Orang Malang

    Orang Malang Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe Modérateur

    Inscrit:
    23 Octobre 2005
    Messages:
    15 969
    Localité:
    常熟,江苏
    Ratings:
    +8 171 / -35
    Made in France (2) – QOOQ, une tablette française s’invite à la table des ogres du numérique

    http://crise.blog.lemonde.fr/2012/1...able-des-ogres-du-numerique/#xtor=AL-32280270

    [​IMG]
    En Bourgogne, nous sommes partis à la rencontre de trois entreprises qui bravent le défaitisme ambiant et s’entêtent à produire en France. L'ombre de la Chine n'est jamais bien loin, entre tentations de délocalisation et spectre de la contre-façon. Après un premier reportage chez Tolix, fleuron du design industriel français confronté aux copies venues d’Asie, deuxième volet aujourd'hui avec le portrait de QOOQ, la seule tablette tactile "Made in France" qui a relocalisé son usine chinoise à Montceau-les-Mines il y a un an. Nous rendrons enfin visite à l’opticien ATOL, qui a rapatrié sa production de Chine en 2005.
    L’atelier est immense : 15 000 m2. Quelques blouses blanches vont et viennent dans un ronronnement permanent de robots affairés. Au sol, des caisses métalliques remplies de bobines de tailles et de couleurs différentes semblables à des galettes de films. Ce sont des rubans de composants électroniques. Les bobines sont emmenées par chariots et branchées sur d’imposantes machines, à l’intérieur desquelles des têtes de robots répètent frénétiquement le même mouvement.Au fil de la chaîne entièrement automatisée, les têtes robotisés saisissent les composants sur les bobines et les déposent sur des circuits imprimés enduits de soudure en crème. Une fois complétée, les cartes-mères passent au four, puis au contrôle qualité avant d'être vérifiées à l’œil humain, à travers une loupe. Elles partent ensuite à l’assemblage, où six personnes les clipent sur une pièce en plastique, vissent l’écran, posent la coque, procèdent à des tests en ligne et mettent le produit en boîte. Le processus a duré trois minutes. Vous venez d’assister à la naissance de la première tablette tactile "Made in France".

    [​IMG]
    La tablette QOOQ, dédiée à la cuisine, est vendue 349 euros. © Karim El Hadj/LeMonde.fr


    QOOQ, un livre de cuisine numérique conçu par l’entreprise Unowhy, condense un objet adapté à la cuisine (structure imperméable, vitre réputée incassable) et un usage : il propose des recettes en vidéos, des conseils de chefs, mais aussi d'écouter de la musique de consulter ses mails sur son plan de travail. Jusqu'à l'an dernier, cette tablette était fabriquée en Chine, comme l’ensemble de ses concurrentes. Sa production a été relocalisée fin 2011 à Montceau-les-Mines, en Saône-et-Loire, dans l’une des usines d’Eolane, le premier sous-traitant électronique français. C’est entre les chaînes de montage de cette usine bourguignonne Hi-Tech que nous avons dressé le bilan d’une année "Made in France" avec Jean-Yves Hepp, fondateur d’Unowhy et de QOOQ.Histoire d’une relocalisationLorsqu’ils se lancent dans la conception d’une tablette tactile en 2008, Jean-Yves Hepp et ses associés s’inscrivent dans une longue tradition d’inventeurs français : visionnaires, mais menacés de marginalisation. Seul le précurseur français Archos s'est lancé sur le marché de la tablette multimédias. L’iPhone n’en est qu’à ses balbutiements, l’iPad n’existe pas encore. Le spectre du Minitel plane sur les innovations technologiques françaises.

    [​IMG]
    Jean-Yves Hepp devant une tablette QOOQ ouverte. © Karim El Hadj/LeMonde.fr

    "On partait de zéro", souligne M. Hepp avec la satisfaction du bâtisseur accompli et l’habileté du communicant qu’il fut dans une vie antérieure, à la tête de l'agence McCann France. Ses équipes conçoivent tout, du hardware (le matériel informatique) au contenu en passant par le software (les logiciels) et l’objet lui-même.Après ce travail de conception, il fait ses valises direction la Chine, "victime d’une idée reçue qui voudrait qu’il soit impossible de produire en France". Il lance la production de sa tablette à Shenzhen, l’immense zone économique spéciale où est implantée Foxconn, le plus grand fabriquant mondial de composants électroniques, sous-traitant d’Apple.En décembre 2009, la première tablette QOOQ "Made in China" sort en France, quelques mois avant l’iPad. Il s’en vend 10 000 la première année, un chiffre qui a doublé chaque année, assure Jean-Yves Hepp. Un succès d’estime comparé au million et demi de tablettes vendues l’an dernier dans l’hexagone. Une goutte d’eau dans un marché mondial gigantesque tenu par quelques géants (Apple, Samsung…), qui pourrait atteindre, selon les prévisions, les 200 millions d’unités en 2014.

    [​IMG]
    Une employée de l'usine fixe la carte à la structure en plastique. © Karim El Hadj/LeMonde.fr

    Mais l’ancien stratège en communication voit plus loin. Il s'est positionné sur une niche qui lui permet d'éviter l'affrontement direct avec les ogres du secteur. Convaincu que sa tablette culinaire a un rôle à jouer à côté des tablettes multi-usages, il veut croire qu’il est encore possible de produire en France. "Tout le monde m’a pris pour un fou. Mais quand on a commencé à étudier la perspective d’un retour, on s’est rendu compte que ça faisait sens", se souvient-il.Au terme d’un long travail de reconception, Unowhy parvient à compenser le surcoût lié à la main d’œuvre française. Le hardware est repensé, le trajets des câbles rationalisé (exit les bouts de scotch de la version chinoise), le nombre de vis passe de quinze à cinq, les étapes de l’assemblage sont réduites de 50 à huit. Toutes les tâches à faible valeur ajoutée sont standardisées : de 65 ouvriers en Chine, on passe à une dizaine d’opérateurs en France.

    [​IMG]
    L'usine Eolane, à Montceau-les-Mines, dans laquelle est fabriquée la tablette.© Karim El Hadj/LeMonde.fr

    "La main d’œuvre est huit fois plus chère ici. Mais grâce à ce travail de rationalisation, elle ne représente que 8 % du prix de revient, contre 4 % en Chine. C’est deux fois plus, au lieu de huit fois plus", s’enthousiasme Jean-Yves Hepp, un éternel sourire aux lèvres. Une logique industrielle valable essentiellement pour la haute technologie : les composants pèsent pour 70 % du coût de fabrication de la tablette, et ils sont toujours achetés en Chine.En octobre 2011, une version améliorée de la tablette sort de l’usine de Montceau-les-Mines, au même prix que la chinoise : 349 euros.

    [​IMG]
    A gauche, la tablette "Made in France". A droite, la version chinoise.© Karim El Hadj/LeMonde.fr

    La relocalisation dans l'Hexagone de l’ensemble de la production - la coque est produite au Puy-en-Velay - a également permis de réaliser des économies sur le transport (dix dollars pour chaque pièce importée par avion depuis Shenzhen) et la logistique. Mais la principale économie réalisée en France concerne le contrôle qualité en bout de chaîne, inexistant dans l’usine chinoise. "En Chine, nous avions 7 % de défauts, ce taux est tombé à 1 %. C’est énorme ! Voilà comment il est possible de produire en France au même prix qu’en Chine". Un pari industriel réussi. QOOQ, dont les contenus ont été adaptés au monde anglophone, commence même à entrevoir de nouveaux marchés : elle sera lancée le 11 novembre aux Etats-Unis.

    Petit cours d'indépendance numérique"

    Jean-Yves Hepp a un crédo, dont il est convaincu et avec lequel il espère convaincre, notamment les élus qu’il rencontre dans les bureaux de l'Assemblée et qui visitent parfois son usine : "l’indépendance numérique".
    "Demain, la transmission du savoir ne passera plus que par ce genre d’outils. Ne pas en maîtriser les contenus reviendrait à abandonner un peu de notre libre arbitre, de notre identité, à d’autres, qui n’ont pas notre culture, ni nos priorités. Je suis convaincant ?". Jean-Yves Hepp est convaincant. Et il a un slogan : "L’indépendance numérique est aussi cruciale que l’indépendance énergétique".Au pays de l’exception culturelle, le refrain de cet ancien conseiller marketing chez Nespresso fait mouche. Un danger nous guette : le prêt-à-penser. "Internet était un monde libre, on peut y créer le site qu’on veut. La tablette, elle, est un écosystème complètement fermé. Apple, Google, Microsoft et Amazon ont pouvoir de vie et de mort sur tous les contenus. Ils maîtrisent tout, du terminal à l'hébergement en passant par les logiciels et la distribution virtuelle. Les Américains sont les champions du ‘One size fits all’ : un seul produit convient à tout le monde. Mais nous sommes le produit de notre culture, de notre éducation…", martèle ce fils de profs.

    La révolution numérique à l’école ?

    La tablette QOOQ, qui fonctionne sur le système d'exploitation Linux, n'a pas vocation à venir concurrencer les tablettes universelles des géants américains. Jean-Yves Hepp vise les 50 000 tablettes vendues cette année, quand les estimations pour le secteur tournent autour des 3 millions d’unités dans l’Hexagone.
    Mais le volontarisme et le lobbying de l’entrepreneur portent leurs fruits. La nouvelle tablette "Éducation" de Unowhy est pressentie pour emporter le marché des écoles et lycées du pays. Le ministre de l’éducation, Vincent Peillon, devrait l’annoncer mi-novembre. Cette tablette, adaptée aux contraintes matérielles et aux besoins de l'école, sera disponible début 2013.Ce marché public gigantesque, Jean-Yves Hepp le doit à la relocalisation de sa production. "C’est l’un des gros avantages : on peut montrer aux responsables politiques ce qu’on fabrique en usine, intégrer immédiatement des demandes particulières et ainsi remporter des marchés car on fabrique du sur-mesure". Jean-Yves Hepp ne le dit pas. Il le suggère. Son "sur-mesure" technologique face au "prêt-à-penser" sino-américain fait référence à l’industrie du luxe, un des derniers secteurs où le "Made in France" est parvenu à résister à la mode des délocalisations.
     
  2. Orang Malang

    Orang Malang Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe Modérateur

    Inscrit:
    23 Octobre 2005
    Messages:
    15 969
    Localité:
    常熟,江苏
    Ratings:
    +8 171 / -35
    A nouveau, un article qui traite d'un cas intéressant ... et qui permet de rebondir sur le commentaire de xiao bai du post précédent (MADE IN FRANCE)

    Ce n'est pas forcément la raison pour laquelle il faut généraliser, mais je suis assez d'accord sur le fait que certaines entreprises sont venues en Chine pour des mauvaises raisons et malgré des marges plus importantes, elles en ont payé ensuite le prix ...
     
  3. xiao bai

    xiao bai Dieu

    Inscrit:
    23 Octobre 2005
    Messages:
    1 550
    Localité:
    Shanghai
    Ratings:
    +284 / -1
    En voila un type intelligent!


    Oui, Matt, il ne faut pas generaliser, cest surtout valable quand la main d'oeuvre ne represente pas la majorite du cout de revient, que la logistique peut revenir cher et surtout les couts qualites.


    Merci pour l'article.
     
    #3 xiao bai, 7 Novembre 2012
    Dernière édition: 7 Novembre 2012
  4. JEJE

    JEJE Dieu créateur

    Inscrit:
    17 Juillet 2010
    Messages:
    2 132
    Localité:
    马赛郊区
    Ratings:
    +977 / -20
    349euros... sur la photo de droite on dirait qu' y a rien dans la tablette, 2 circuits et 4 cables et ca coute 349euros? o_O'

    Au cout de revient si ca coute 50 euros c'est bien le maximum...
     
  5. Orang Malang

    Orang Malang Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe Modérateur

    Inscrit:
    23 Octobre 2005
    Messages:
    15 969
    Localité:
    常熟,江苏
    Ratings:
    +8 171 / -35
    Tu parles du post 1 (l'article) ou le post 2 (dans lequel, je te cite) ? :suspect:
     
  6. Orang Malang

    Orang Malang Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe Modérateur

    Inscrit:
    23 Octobre 2005
    Messages:
    15 969
    Localité:
    常熟,江苏
    Ratings:
    +8 171 / -35
    Intéressant comme remarque mais non pertinent ... Il faudrait un peu plus de détails qu'un simple avis pour pouvoir faire une estimation correcte ...

    Je connais des fournisseurs chinois qui font leur coût de production de la sorte ... En règle générale, je ne travaille pas avec eux, car ils ne durent pas très longtemps ...
     
  7. xiao bai

    xiao bai Dieu

    Inscrit:
    23 Octobre 2005
    Messages:
    1 550
    Localité:
    Shanghai
    Ratings:
    +284 / -1
    Si, je dis le poste 2, cela ferait souffrir notre modestie legendaire!

    Mais je suis tres flatte que tu m'aies cite! :p
     
    #7 xiao bai, 7 Novembre 2012
    Dernière édition: 7 Novembre 2012
  8. Marsupi leng mian

    Marsupi leng mian Membre Gold

    Inscrit:
    18 Février 2008
    Messages:
    688
    Localité:
    Shanghai
    Ratings:
    +94 / -0
    Heu c'est quoi l'interet d'une tablette specialisee dans la cuisine ? Ca sert que ... a la cuisine.
    Un iPad, surface ou un ultra book avec une connexion internet pour acceder a des recettes et chaines de TV cuisine c'est pas cent fois mieux ... pour le meme prix ?

    On voit pas le moindre joint, c'est peut-etre "impermeable" comme un kway.
     
  9. GuYong

    GuYong Alpha & Oméga

    Inscrit:
    26 Octobre 2009
    Messages:
    4 636
    Localité:
    ZheJiang
    Ratings:
    +2 907 / -16
    Voila +1, et de surcroit il faut payer pour accéder a plus que les récettes fournis avec l'achat....

    J'avais regarder ca pour un cadeau de noel l'année dernière, j'ai zappé, une tablette lambda qui accéde à des sites de cuisine et youtube reste largement plus interressante...

    J'applaudi l'initiative de faire fabriquer en France, de rationaliser les couts de main d'oeuvre/fret/etc.., sur des produits ou cela est possible et interressant; Mais une offre bancale, reste une offre bancale...
     
    #9 GuYong, 7 Novembre 2012
    Dernière édition: 7 Novembre 2012
  10. JEJE

    JEJE Dieu créateur

    Inscrit:
    17 Juillet 2010
    Messages:
    2 132
    Localité:
    马赛郊区
    Ratings:
    +977 / -20
    Je valide ce commentaire!
    J'avais mal lu (enfin j'avais pas lu..) 349euros pour un guide culinaire... alors qu'il dit lui meme que la concurrence a des produits hyper polyvalents.
    Pourquoi Jean Yves est pas reste chez Nespresso? Sinon est-ce que la tablette peut moudre le cafe?
     
  11. Orang Malang

    Orang Malang Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe Modérateur

    Inscrit:
    23 Octobre 2005
    Messages:
    15 969
    Localité:
    常熟,江苏
    Ratings:
    +8 171 / -35
    Tout produit ne peut plaire à tout le monde ... Les détracteurs de la pomme ou de Samsung (et même du QooQ) peuvent avancer les pions qu'ils voudront ...

    Cependant, je pense qu'il est intéressant de se pencher sur la partie qui a été cité (ci-dessus) ...

    Enfin, utile ou pas, solutions alternatives possibles ou non, il semble exister un marché ... Tant mieux pour eux ... Au moins, ils ont le mérite d'y croire et de mettre les moyens
     
  12. Cyril.G

    Cyril.G Dieu Supérieur

    Inscrit:
    17 Juin 2009
    Messages:
    2 016
    Localité:
    Shanghai, Pudong
    Ratings:
    +395 / -3
    J'avais déjà plus cet article, mais ça fait plaisir que des entrepeneurs français osent.

    Il nous faudrait des feebacks sur des personnes qui ont utilisés cette tablette :).
     
  13. Marsupi leng mian

    Marsupi leng mian Membre Gold

    Inscrit:
    18 Février 2008
    Messages:
    688
    Localité:
    Shanghai
    Ratings:
    +94 / -0
    C'est tres bien pour eux et j'espere qu'ils trouveront leur public. Cependant entre une tablette specialisee pour la cuisine et une alternative polyvalente, mon choix est vite vu. Et c'est ni l'un ni l'autre, le vieux ordi portable sur le micro onde fait l'affaire :) et pas grave si les touches deviennent un peu grasses et qu'on trouve du pain sous le clavier !

    Faudrait l'avis des pros.
     
  14. lafoy-china

    lafoy-china Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe

    Inscrit:
    8 Mars 2009
    Messages:
    9 185
    Localité:
    Hong-Kong - Dongguan - Beijing
    Ratings:
    +5 021 / -64
    Bonjour

    Ce type est inconscient de montrer l'interieur des 2 tablettes, et d'avouer le taux de defauts ,le consommateur qui a achete la version chinoise precedemment au meme prix ,va se sentir forcement lese .

    Il va comprendre sa douleur ,en cas de reclamations aupres d'associations qui exigent le retour des tablettes pour echanges .
     
    #14 lafoy-china, 7 Novembre 2012
    Dernière édition: 7 Novembre 2012
  15. Ludovico

    Ludovico Dieu créateur

    Inscrit:
    9 Juin 2010
    Messages:
    3 993
    Localité:
    Shanghai
    Ratings:
    +1 415 / -11
    Il te faut les deux ;-) ! une QOOQ qui reste dans la cuisine et une tablette plus polyvalente pour éviter les traces de beurre pendant la démo à ton client.
     

Partager cette page