L'ue va réformer sa procédure d'adhésion face au veto de la france

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
16 075
10 223
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
BRUXELLES (Reuters) - La Commission européenne va proposer de modifier la procédure d'adhésion de nouveaux pays à l'Union européenne pour rendre le processus plus politique, l'objectif étant d'amadouer la France qui a bloqué en octobre la poursuite de l'élargissement vers six pays des Balkans.

Extrait : Emmanuel Macron a refusé en octobre l'ouverture de négociations d'adhésion avec l'Albanie et la Macédoine du Nord, gelant ainsi un processus censé s'ouvrir ensuite à la Serbie, au Kosovo, au Monténégro et à la Bosnie. Le président français a réclamé que l'UE se réforme avant de poursuivre un élargissement jugé "trop bureaucratique".

Emmanuel Macron s'est alors fait le porte-voix de ceux qui, dans l'UE, jugent que le dernier élargissement en 2007 à la Roumanie et à la Bulgarie a été trop précipité et qu'une certaine prudence est nécessaire avec des pays vulnérables au crime et à la corruption.

Pour l'ancien président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker et d'autres Etats membres comme l'Italie, la France a commis une "erreur historique" en prenant le risque d'inciter les pays des Balkans à se détourner de l'UE au profit de la Chine et de la Russie
La Commission espère désormais convaincre la France, qui se dit favorable au principe de l'élargissement aux Balkans à long terme, de lever ses objections avant un sommet UE-Balkans en mai à Zagreb.

Paris a soumis en novembre une proposition de réforme qui donnerait davantage de poids aux chefs d'Etat et de gouvernement des Etats membres dans l'élargissement de l'UE.


Lily Marlen (Original Mix)