1. Bienvenue sur Bonjourchine.com, le 1er forum francophone sur le travail, les études et le voyage en Chine.

    Pour poser une question ou répondre à une discussion déjà ouverte, inscrivez vous. C'est facile, rapide et gratuit !

    Cela vous permettra de sucroit de ne plus avoir de pub qui s'affiche à l'écran (0 pub pour les membres du forum!).
    Rejeter la notice

L'Europe prise dans le piège chinois

Discussion dans 'Informations Chine' créé par lafoy-china, 19 Février 2016.

  1. lafoy-china

    lafoy-china Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe

    Inscrit:
    8 Mars 2009
    Messages:
    9 183
    Localité:
    Hong-Kong - Dongguan - Beijing
    Ratings:
    +5 021 / -64

    china.jpg

    À la fin de l'année, Bruxelles était censée octroyer le statut d'économie de marché à la Chine. Coincé entre la colère des députés, celle de l'industrie sidérurgique et les menaces de rétorsion de Pékin, Jean-Claude Juncker n'a pas arrêté sa stratégie.

    Extrait : Il y a des rendez-vous que l'on aurait préféré n'avoir jamais pris.Des promesses faites à un moment où il était impossible de trouver un arrangement et qui, une fois le moment venu de les tenir, créent un redoutable effet de réalité. Ainsi de celui pris avec la Chine, en 2001, au moment de son entrée dans l'OMC.

    Elle était alors déjà un partenaire incontournable, mais encore une boîte noire politique. Les Européens lui ont promis qu'en décembre de cette année, elle se verrait reconnaître, sous certaines conditions, le statut d'« économie de marché » et accorder un traitement un peu plus « normal » dans les procédures antidumping.

    Quinze ans, en somme, pour lui faire crédit de jouer selon les règles et s'en remettre aux informations fournies par la Chine pour calculer les prix de dumping. À présent, « le moment de vérité » est arrivé, comme l'a dit l'ambassadrice chinoise devant le Parlement européen, le 29 janvier... mais la confiance n'est pas là et rien n'est résolu.

    Lundi 15 février, quelques milliers de manifestants coiffés de casques aux couleurs de Tata ou Arcelor Mittal défilaient à Bruxelles. Ils venaient de plusieurs pays d'Europe. Sur leurs pancartes, on pouvait lire dans toutes les langues :

    « SOS. Non au statut d'économie de marché pour la Chine. »

    En pratique, si le protocole signé en 2001 était appliqué sans conditions, les Européens devraient accepter de se fier aux chiffres fournis par la Chine pour calculer le niveau du dumping pratiqué par ses exportateurs.

    Suite de l'article >>>


    Source : LA TRIBUNE
     
    • Informatif Informatif x 2
  2. viktor75

    viktor75 Membre Platinum

    Inscrit:
    14 Octobre 2015
    Messages:
    536
    Ratings:
    +472 / -9
    """""""En pratique, si le protocole signé en 2001 était appliqué sans conditions, les Européens devraient accepter de se fier aux chiffres fournis par la Chine pour calculer le niveau du dumping pratiqué par ses exportateurs.""""

    La bonne blague :)
     
  3. Breizh In China

    Breizh In China Dieu suprême

    Inscrit:
    5 Novembre 2009
    Messages:
    2 416
    Localité:
    Xuijiahui Shanghai
    Ratings:
    +1 147 / -7
    On le fait à la chinoise:
    ouais, on le fait, on est en train de régler les détails. Un peu de patience. Comme pour le health and retirment plan pour les étrangers sur Shanghai: loi votée, décret d'application en cours, depuis 4 ans maintenant il me semble.
     
  4. Alplob

    Alplob Dieu

    Inscrit:
    21 Avril 2010
    Messages:
    924
    Localité:
    Xujiahui
    Ratings:
    +610 / -11
    Elle a malheureusement raison...

    https://fr.wikisource.org/wiki/Traité_sur_le_fonctionnement_de_l’Union_européenne


    Titre II : la libre circulation des marchandises
    Article 32
    Dans l'exercice des missions qui lui sont confiées au titre du présent chapitre, la Commission s'inspire:

    a) de la nécessité de promouvoir les échanges commerciaux entre les États membres et les pays tiers,

    b) de l'évolution des conditions de concurrence à l'intérieur de l'Union, dans la mesure où cette évolution aura pour effet d'accroître la force compétitive des entreprises,

    c) des nécessités d'approvisionnement de l'Union en matières premières et demi-produits, tout en veillant à ne pas fausser entre les États membres les conditions de concurrence sur les produits finis,

    d) de la nécessité d'éviter des troubles sérieux dans la vie économique des États membres et d'assurer un développement rationnel de la production et une expansion de la consommation dans l'Union.




    Titre IV : la libre circulation des personnes, des services et des capitaux

    Chapitre 4 : les capitaux et les paiements

    Article 63

    1. Dans le cadre des dispositions du présent chapitre, toutes les restrictions aux mouvements de capitaux entre les États membres et entre les États membres et les pays tiers sont interdites.

    2. Dans le cadre des dispositions du présent chapitre, toutes les restrictions aux paiements entre les États membres et entre les États membres et les pays tiers sont interdites.
     

Partager cette page