1. Bienvenue sur Bonjourchine.com, le 1er forum francophone sur le travail, les études et le voyage en Chine.

    Pour poser une question ou répondre à une discussion déjà ouverte, inscrivez vous. C'est facile, rapide et gratuit !

    Cela vous permettra de sucroit de ne plus avoir de pub qui s'affiche à l'écran (0 pub pour les membres du forum!).
    Rejeter la notice

L'Europe prête à lever l'embargo sur les ventes d'armes à la Chine

Discussion dans 'Bistrot Chine du "Lotus Bleu"' créé par Orang Malang, 4 Janvier 2011.

  1. Orang Malang

    Orang Malang Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe Modérateur

    Inscrit:
    23 Octobre 2005
    Messages:
    15 948
    Localité:
    常熟,江苏
    Ratings:
    +8 145 / -35
    Le Point.fr - Publié le 03/01/2011 à 20:12

    Par Jean Guisnel

    [​IMG]
    Nicolas Sarkozy pousse pour que l'Europe aille dans le sens de la reprise des ventes d'armes à la Chine © Lionel Cironneau / AP/Sipa

    L'Europe est-elle en train d'étudier la levée de l'embargo sur les ventes d'armes à la Chine, décidé en 1989 après la violente crise provoquée par la répression du printemps de Pékin ? Telle est l'interrogation reprise la semaine dernière dans Le Figaro, sous la plume de Jean-Jacques Mével. Citant l'entourage de Catherine Ashton, le journal considère que la fin de l'embargo "pourrait aller très vite". Mais n'est-ce pas aller un peu vite en besogne ? Depuis le Conseil européen des 16 et 17 décembre 2004, les choses sont claires et déjà écrites noir sur blanc dans le communiqué final : "Le Conseil européen a réaffirmé la volonté politique de continuer à oeuvrer en faveur de la levée de l'embargo sur les armes. Il a invité la prochaine présidence à achever les travaux, qui sont bien avancés, afin qu'une décision puisse être prise." Les commentaires écrits à l'époque pourraient être actualisés sans trop de ratures...

    On sait que la question de la levée de l'embargo revient régulièrement sur le devant de la scène et que la Chine mène actuellement une active campagne diplomatique pour obtenir la levée de cette interdiction. Le quotidien gouvernemental China Daily n'a d'ailleurs pas manqué de reprendre au bond l'article du journal français en faisant réagir le vice-secrétaire général de la très officielle Association chinoise pour le contrôle des armements et le désarmement, la CACDA, Zhai Dequan. Celui-ci déclare que l'embargo n'a pas empêché la Chine de moderniser ses armements : "Au contraire, il nous a aidés à devenir autosuffisants en matière de technologie militaire." Ce qui est parfaitement inexact, la Chine n'étant aucunement à la hauteur de ses compétiteurs occidentaux dans ce domaine. Ses armées ne sont pas informatisées, ont du mal à fonctionner en réseau et seraient incapables de projeter une force de combat d'importance à grande distance. Pour l'instant...

    Un petit pas des États-Unis vers la Chine

    Deux facteurs politiques significatifs jouent en faveur de la Chine. Tout d'abord, Nicolas Sarkozy persiste dans la traditionnelle ligne française allant dans le sens de la reprise des ventes d'armes. Le communiqué final de la visite du président chinois Hu Jintao, le 4 novembre 2010, précisait explicitement : "Les deux parties estiment que l'Union européenne doit lever l'embargo sur les ventes d'armes à la Chine." Impossible d'être plus clair... L'Espagne suit la France sur ce terrain. Le Royaume-Uni et l'Allemagne ne sont pas loin.

    Le second facteur politique d'importance vient d'outre-Atlantique. Barack Obama s'est déclaré favorable à la vente à Pékin de six avions de transport militaire Hercules C-130, qui serviraient à lutter contre les fuites dans les puits de pétrole. Certes. Mais il se pourrait bien que dans la foulée, les Américains se lancent dans la vente d'autres armes non offensives et que les Européens n'aient pas l'intention de les laisser seuls s'engager sur ce terrain. Quel beau client ferait la Chine pour les industriels de l'armement !
     

Partager cette page