1. Bienvenue sur Bonjourchine.com, le 1er forum francophone sur le travail, les études et le voyage en Chine.

    Pour poser une question ou répondre à une discussion déjà ouverte, inscrivez vous. C'est facile, rapide et gratuit !

    Cela vous permettra de sucroit de ne plus avoir de pub qui s'affiche à l'écran (0 pub pour les membres du forum!).
    Rejeter la notice

L'Europe du Nord est la région la plus compétitive du monde

Discussion dans 'Bistrot Chine du "Lotus Bleu"' créé par lafoy-china, 5 Septembre 2012.

  1. lafoy-china

    lafoy-china Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe

    Inscrit:
    8 Mars 2009
    Messages:
    9 184
    Localité:
    Hong-Kong - Dongguan - Beijing
    Ratings:
    +5 021 / -64
    Dans son classement 2012-2013 sur la compétitivité mondiale, le Forum économique de Davos s'inquiète de la fracture Nord-Sud qui divise l'Europe. Pour la première fois, la France ne figure pas dans le Top 20.

    [​IMG] Parmi les dix pays les plus compétitifs au monde, six sont des européens: la Suisse, la Finlande, la Suède, les Pays-Bas, l'Allemagne et le Royaume-Uni (par ordre décroissant). Singapour, les États-Unis, Hongkong et le Japon s'intercalent dans le «top ten» des économies les plus performantes.

    Le rapport 2012-2013, publié aujourd'hui par le Forum économique mondial de Davos, a passé au crible les 144 pays les plus importants économiquement de la planète. Le classement vise à appréhender la capacité de chaque pays à «réaliser une croissance économique durable à moyen et long terme». À ne pas confondre avec les performances de l'année en cours ou à venir. Cela explique que la Chine n'arrive qu'au 29e rang.

    La France en 21e position


    De son côté, la France est classée en 21e position. «La France perd trois places par rapport à l'an dernier. Pour la première fois (depuis trente ans que ce palmarès annuel est établi), elle ne figure pas dans le Top 20, en raison d'une situation macroéconomique qui continue de se détériorer et de problèmes persistants autour de la flexibilité du travail, la bureaucratie et l'imposition encore très élevée», explique l'économiste Thierry Geiger.

    Établi en coopération avec 150 partenaires, dont HEC School of Management, le classement du World Economic Forum se fonde sur des dizaines d'indicateurs statistiques; il fait également appel à des sondages d'opinion réalisés auprès de chefs d'entreprise internationaux. «La compétitivité se définit comme un ensemble d'institutions, de politiques et de facteurs qui déterminent la productivité d'un pays» selon les termes du document de 600 pages, qui présente notamment des fiches extrêmement détaillées pour chacun des pays.

    Parmi «les douze piliers» (un vrai temple grec) qui passent sous revue les forces et faiblesses des économies, la France se situe au 4e rang mondial pour la qualité de ses infrastructures (transports, communication, réseau électrique) et en 21e position pour la santé et la qualité, ainsi que la diffusion, de l'éducation. Nos handicaps concernent «l'équilibre budgétaire» (111e rang sur 144 pays), les pires points noirs étant «les pratiques de recrutement et de licenciement» (141), autrement dit l'absence de flexibilité, ainsi que «les relations employeurs employés» manifestement exécrables. Elles nous placent au 137e rang mondial!

    Jugement des milieux d'affaires


    Le classement annuel de la compétitivité de Davos suscite traditionnellement de vives critiques en France, de la part des gouvernements de gauche comme de droite,. Ils récusent sa méthodologie qui fait une large place au jugement des milieux d'affaires. Le millésime 2012-2013 n'en revêt pas moins une importance supplémentaire dans le contexte de la crise européenne. Il dessine en effet «une Europe contrastée» et n'hésite pas à stigmatiser la «fracture entre le Nord et le Sud» du Vieux Continent.
    Les États-Unis font également l'objet d'un jugement sévère pour leur gouvernance et leur «incapacité à affronter leurs problèmes de finances publiques». Ce qui a conduit à les rétrograder à la septième place du classement mondial alors qu'ils étaient premier il y a quatre ans.

    De même les experts helvétiques mettent l'accent sur les disparités au sein des pays émergents, et notamment des Brics. Ils mettent en exergue les bonnes performances de la Chine et du Brésil, alors que l'Inde et l'Afrique du Sud voient leur situation se détériorer.

    Source :http://www.lefigaro.fr/conjoncture/...st-la-region-la-plus-competitive-du-monde.php
     
    #1 lafoy-china, 5 Septembre 2012
    Dernière édition: 5 Septembre 2012
  2. The sound of freedom

    Ratings:
    +0 / -0
    Sujet intéressant à développer.

    C'est un sujet fort intéressant.

    Il est regrettable que peu s'engage.

    Un graphique intéressant en bas de cette page.

    http://www.weforum.org/issues/global-competitiveness

    <<problèmes persistants autour de la flexibilité du travail, la bureaucratie et l'imposition encore très élevée>>

    Manque de flexibilité avec tous les intérimaires, j'ai un léger doute.

    La bureaucratie, oui avec la terreur fiscale, c'est un scandale.
    Quand nous avons des retours de contrôle des services des impôts, le terme terreur me semble pleinement approprié.

    L'imposition élevée, la Suède et la Finlande disposent également de fiscalité lourde, pourtant ils sont plus compétitives que la France.

    Enfin, il est marrant d'avoir l'Arabie Saoudite mieux placé que la France.
    Quand il est un fait notoire que ce pays se repose sur ses ressources pétrolières.
    Le jour où ses même ressources seront asséchées, je me demande ce que va faire ce pays?
     
  3. Dutchy

    Dutchy Membre Bronze

    Inscrit:
    27 Février 2012
    Messages:
    595
    Ratings:
    +0 / -0
    Comme quoi, les préjugés ne représentent pas toujours la réalité (cf classement de la sécu/éducation française dans le monde)

    A contrario, le stress français au travail est bien connu, idem pour les relations employeurs/employés... le français est constamment en litige, va savoir pourquoi ! (est peu comme les syndicats qui gueulent tout les temps mais dont la représentativité est super faible).. contrairement au fameux pays du nord et l'allemagne !

    Article très intéressant ma foi..
     
  4. The sound of freedom

    Ratings:
    +0 / -0
    Pour ouvrir brièvement sur la sécu, et l'éducation, la France est plutôt bien classée.

    Aux USA, ça commence à faire scandale, qu'ils soient le seul pays développé sans couverture santé universelle.

    Parenthèse refermée.
     
  5. Dutchy

    Dutchy Membre Bronze

    Inscrit:
    27 Février 2012
    Messages:
    595
    Ratings:
    +0 / -0
    ben 21ème quoi... on prône la sécu française et le système de redistribution dans le monde entier... je m'attendais à beaucoup mieux !

    Suis trop exigent...
     
  6. MrBacchus

    MrBacchus Archange

    Inscrit:
    1 Juin 2012
    Messages:
    993
    Localité:
    青岛
    Ratings:
    +300 / -3
    En attendant, les griefs contre la France ne manquent pas. Le WEF relève deux points noirs : la situation économique du pays – caractérisée par un fort déficit public – et surtout le manque de flexibilité du marché du travail. En ce qui concerne la facilité d’engager du personnel, «la France est bonne dernière, sur les 131 pays du classement», relève Thierry Geiger, économiste du WEF. Son taux de fiscalité est également pointé du doigt, tout comme sa bureaucratie et l’insuffisante coopération entre les universités et les entreprises.

    http://www.lefigaro.fr/economie/200...brille-toujours-pas-par-sa-competitivite-.php

    Je ne sais pas d'ou cet économiste sort mais j'aime bien ce passage.
    Pour ce je pense a ma mère qui a embauche une personne qui a maintenant 1 ans sans discontinuité d’arrêt maladie et qui suivant les conventions collective ne peut qu’être vire après 2 ans d’arrêt maladie ...
    A mon père qui a deux fois de suite embauche en CDI mais a vite renonce du fait de nombreux retard et d’absentéisme, il est passe a l’intérim ...

    En France ce ne sont pas les efforts qui manquent ...
    Il faut savoir proteger les travailleurs et les patrons...
    (c'est juste un petit coup de gueule)
     

Partager cette page