1. Bienvenue sur Bonjourchine.com, le 1er forum francophone sur le travail, les études et le voyage en Chine.

    Pour poser une question ou répondre à une discussion déjà ouverte, inscrivez vous. C'est facile, rapide et gratuit !

    Cela vous permettra de sucroit de ne plus avoir de pub qui s'affiche à l'écran (0 pub pour les membres du forum!).
    Rejeter la notice

Les trois raisons pour lesquelles les entreprises françaises ont encore un intérêt à investir en Chi

Discussion dans 'Bistrot Chine du "Lotus Bleu"' créé par Neuromancer, 26 Novembre 2014.

  1. Neuromancer

    Neuromancer Alpha & Oméga

    Inscrit:
    13 Mai 2008
    Messages:
    3 952
    Localité:
    Shanghai, Chine
    Ratings:
    +2 023 / -45
    Il est «urgent» pour les entreprises françaises de «mettre le cap sur la Chine», mentionne une étude rendue publique ce mercredi par la Chambre de commerce et d'industrie française en Chine (CCIFC) et la CCI Paris Ile-de-France.

    Néanmoins, à cause de la baisse de rythme de croissance et l’augmentation du «ticket d'entrée», 46% des entreprises européennes estiment aujourd'hui que l’âge d’or est révolu pour les multinationales en Chine, a rappelé dans une conférence de presse à Pékin Henri-Pierre Vacher, d'OC&C. Mais des intérêts à s’y implanter subsistent pour les Français.

    La Chine va tirer 22% de la croissance mondiale à l’horizon 2019
    Ce chiffre représente autant que l'ensemble des 24 premières économies dites émergentes (Inde, Brésil, Mexique, Indonésie, Russie, Egypte, etc). «Pour toute entreprise à vocation de leadership mondial, ne pas s’ancrer en Chine avec détermination revient à hypothéquer lourdement ses marges de manœuvre», prévient l'étude. Pourtant, les ambassades estiment encore que 5.500 entreprises allemandes sont implantées en Chine, contre 2.000 Françaises.

    La mutation en cours du modèle chinois constitue «un puissant appel d’air»
    Grande consommation, urbanisation, secteur tertiaire, l'énergie ou le développement durable… Dans ces domaines, les entreprises françaises peuvent encore profiter du modèle chinois et tirer profit de sa mutation qui constitue, selon l’étude «un puissant appel d’air». Faut-il encore s’assouplir, selon ses auteurs. «les Chinois reprochent aux Français une volonté de tout clarifier d’entrée, un manque de suivi, et surtout une volonté d'export, alors que souvent et particulièrement sur l’amont, les entrepreneurs chinois cherchent d’abord des partenaires industriels capables de les aider à investir et à monter en gamme».

    Valeo: Un exemple porteur
    Les auteurs de l’étude appellent à s'inspirer des grandes entreprises et PME nominées aux Trophées France Chine, qui récompensent les acteurs réussissant sur le marché chinois. Cette année, c'est l'équipementier automobile Valeo qui a été distingué. En effet, la Chine représente désormais 25% du marché mondial des équipements automobiles, a expliqué Edouard de Pirey, président de Valeo Chine. Valeo a réalisé un chiffre d'affaires de 12 milliards de yuans (1,57 milliard d'euros) en 2013 en Chine, marché comptant désormais pour plus d'un quart des prises de commande du groupe, a-t-il détaillé.


    http://www.20minutes.fr/economie/14...ises-francaises-encore-interet-investir-chine
     
    • J'aime J'aime x 2
    • Informatif Informatif x 1

Partager cette page