1. Bienvenue sur Bonjourchine.com, le 1er forum francophone sur le travail, les études et le voyage en Chine.

    Pour poser une question ou répondre à une discussion déjà ouverte, inscrivez vous. C'est facile, rapide et gratuit !

    Cela vous permettra de sucroit de ne plus avoir de pub qui s'affiche à l'écran (0 pub pour les membres du forum!).
    Rejeter la notice

Les trésors de François Dautresme, alias M. Du (LE MONDE)

Discussion dans 'Bistrot Chine du "Lotus Bleu"' créé par Orang Malang, 7 Septembre 2010.

  1. Orang Malang

    Orang Malang Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe Modérateur

    Inscrit:
    23 Octobre 2005
    Messages:
    15 970
    Localité:
    常熟,江苏
    Ratings:
    +8 171 / -35
    Pour les Chinois, François Dautresme était Lao Du, "M. Du", un des leurs. "Je venais de loin et je m'intéressais à ce qui n'intéressait qu'eux (les paysans) : les objets de leur vie quotidienne", disait-il. De la simple râpe à gingembre au miroir en bronze de l'ancienne Chine, François Dautresme (1925-2002), arpenteur de l'empire du Milieu, collecta des milliers de pièces, faisant inlassablement l'éloge de l'essentiel, de cet "Art de vivre, art de survivre" - nom de l'exposition que la Fondation Miro, à Barcelone, lui consacrait en 1995.

    Durant quarante ans, porté par une insatiable curiosité des savoir-faire, patrimoine vernaculaire qu'il craignait de voir disparaître à tout jamais, M. Du passa la moitié de son temps à courir les campagnes reculées de la Chine, du Henan à la Mongolie, et jusqu'aux lisières des sables du Taklamakan.

    A l'heure du tout-plastique, des jouets au moindre cabas, une plongée dans les trésors de M. Du est un vrai bonheur. Sous le titre "Chine, célébration de la terre", l'Espace Fondation EDF, à Paris, expose, jusqu'au 19 septembre, quelques-unes de ses trouvailles mises en scène derrière un rideau de bambou. Alerté par l'orage qui gronde et l'averse qui s'abat sur la rizière - efficace sonorisation -, le visiteur s'imagine au bord d'une rivière, découvrant l'extrême raffinement des objets de vannerie adaptés à chaque usage : nasses à crevettes, poissons, cages à volailles, serpents, pigeons, grenouilles, innombrables paniers à cochon et autres bestioles, ou panier géant destiné à recevoir le grain tamisé, hottes en bambou aux multiples formes et propos. Pour chaque tâche, un récipient, un outil adéquats, comme cette étonnante noria de bois.

    Patrimoine anonyme

    C'est à Saint-Denis, aux portes de Paris, dans l'entrepôt familial, que Françoise Dautresme, cousine de M. Du, aujourd'hui disparu, conserve et protège l'ensemble de la collection. Quelque 10 000 objets, soigneusement classés par thèmes, et dont son voeu le plus cher serait de les rendre accessibles, de manière permanente, au public.

    Ce patrimoine anonyme, collecté par ce pionnier de la culture des campagnes en voie de disparition, éblouit par sa simple et utile beauté : calebasse-cage à grillon avec bouchon ciselé dans le jade, tunique en mailles de bambou utile contre les grandes chaleurs - le bambou reste toujours froid -, collages abstraits des chiffonnières, besace en saule, boîte à repas en bois peint, gris-gris d'argent, bols de terre à glacis bleu et vasques aux soixante couches de laque corail... jusqu'au manteau de pluie en fibre de palme tressée, pour le travail aux champs. 35 000 photos de M. Du nourrissent le récit de ces campagnes oubliées, bousculées par la course effrénée à la modernité. Un patrimoine exceptionnel qu'il faut montrer pour assurer sa survie.

    "Chine, célébration de la terre". Espace Fondation EDF, 6, rue Récamier, Paris 7e. Entrée libre tous les jours de 10 heures à 19 heures, sauf le lundi, jusqu'au 19 septembre.
    Article paru dans l'édition du 07.09.10.
     

Partager cette page