1. Bienvenue sur Bonjourchine.com, le 1er forum francophone sur le travail, les études et le voyage en Chine.

    Pour poser une question ou répondre à une discussion déjà ouverte, inscrivez vous. C'est facile, rapide et gratuit !

    Cela vous permettra de sucroit de ne plus avoir de pub qui s'affiche à l'écran (0 pub pour les membres du forum!).
    Rejeter la notice

Les transactions de change dans le collimateur de Pékin

Discussion dans 'Informations Chine' créé par LouLou, 9 Septembre 2015.

  1. LouLou

    LouLou Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe Modérateur

    Inscrit:
    14 Juillet 2007
    Messages:
    3 904
    Ratings:
    +1 490 / -11
    Ça sent le sapin au pays du bambou ..:batte:

    Pékin a engagé les banques à surveiller au plus près les transactions de change et à identifier tout transfert de fonds transfrontalier "anormal" afin d'enrayer les sorties de capitaux, ont dit mercredi deux sources à Reuters.

    L'Administration publique des changes (SAFE) a publié un document dans lequel elle demande aux banques de repérer toute transaction de change suspecte impliquant de gros montants et des versements fréquents après le 11 août, date à laquelle Pékin a dévalué le yuan de près de 2%. La monnaie chinoise a perdu 3% face au dollar depuis lors.

    Les banques sont priées d'enregistrer les transactions comportant des achats par plus de cinq individus avec transfert de plus de 200.000 dollars ou équivalents sur un compte ou vers un établissement hors de Chine durant les 90 derniers jours, a précisé une source, dont la banque a reçu le document.

    "La pression exercée par les sorties de capitaux semble lourde actuellement et la SAFE espère que ces mesures à contre-cycle les enrayeront", a ajouté la source.

    "Les mesures de la SAFE visent à la fois les particuliers et les entreprises; le but est d'empêcher des opérations d'arbitrage transfrontalières", a expliqué une autre source.

    Toujours selon les sources, la SAFE demande plus particulièrement aux banques de surveiller les transactions de change éclatées en plusieurs petites opérations et les engage à empêcher de telles transactions pour le compte de la clientèle à l'avenir.

    L'administration veut aussi que les établissements surveillent scrupuleusement les transactions impliquant une seule société transférant fréquemment des sommes proches de 50.000 dollars sur le même compte dans un délai court et qu'ils vérifient la documentation afférente le cas échéant.

    Ainsi, les sociétés qui ont emprunté hors de Chine ne sont pas autorisées à procéder à des remboursements par anticipation sauf si cela est prévu par contrat.

    Les réserves de change de la Chine, les plus élevées au monde, ont diminué d'un montant record de 93,9 milliards de dollars en août, à 3.557 milliards de dollars

    Reuters

    [​IMG]
     
    • Informatif Informatif x 3
  2. lafoy-china

    lafoy-china Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe

    Inscrit:
    8 Mars 2009
    Messages:
    9 183
    Localité:
    Hong-Kong - Dongguan - Beijing
    Ratings:
    +5 015 / -64
    Bonsoir Loulou

    Les chinois mettent seulement en application un systeme anti speculation sur les changes et par la meme occasion anti evasion fiscale , apres efficace ou non l'avenir nous le dira !

    L'epoque egalement ou la societe chinoise produisait en Chine , encaissait ses sous a HK par exemple et renvoyait le minimum pour payer les frais de fonctionnement en Chine est egalement a l'agonie voir revolu , ca barde sec en ce moment .
     
  3. Elise D

    Elise D Membre Platinum

    Inscrit:
    15 Mai 2014
    Messages:
    494
    Localité:
    Shanghai
    Ratings:
    +420 / -0
    Bonjour,

    Ca me paraît être une illustration du trilemme de la politique monétaire d'un Etat. On ne peut pas à la fois :
    - fixer le taux de change de sa monnaie vis-à-vis de l'extérieur
    - choisir les taux d'intérêts (emprunt et prêts)
    - et laisser les flux de capitaux entrer et sortir librement.
    Le yuan vient d'être dévalué, le gouvernement chinois garde encore une certain main-mise sur la fixation des taux d'intérêts. Il se retrouve donc obligé de contrôler un minimum les flux de capitaux.
     

Partager cette page