1. Bienvenue sur Bonjourchine.com, le 1er forum francophone sur le travail, les études et le voyage en Chine.

    Pour poser une question ou répondre à une discussion déjà ouverte, inscrivez vous. C'est facile, rapide et gratuit !

    Cela vous permettra de sucroit de ne plus avoir de pub qui s'affiche à l'écran (0 pub pour les membres du forum!).
    Rejeter la notice

Les prix s'envolent en Chine

Discussion dans 'Bistrot Chine du "Lotus Bleu"' créé par billcarson, 11 Septembre 2010.

  1. billcarson

    billcarson Guest

    Ratings:
    +0 / -0
    Les prix s'envolent en Chine


    Mots clés : inflation, croissance, yuan, CHINE
    Par Guillaume Errard
    11/09/2010 | Mise à jour : 14:49 Réactions (6)
    Les prix à la consommation ont augmenté de 3,5% en août, sur un an. La Chine n'avait plus connu une telle hausse depuis près de deux ans. Une appréciation du yuan est redoutée.

    [​IMG] Les marchés financiers l'attendaient lundi et quand ils ont su qu'elle serait finalement annoncée ce samedi, ils n'ont pas tardé à réagir. Ce changement de calendrier a en effet provoqué vendredi le repli des Bourses à Shanghai et de Hong Kong, vendredi. Les investisseurs anticipaient ainsi une hausse de l'épargne et donc une baisse de la consommation, alors que la Chine cherche justement à relancer sa demande intérieure.
    L'inflation s'établit donc en août, sur un an, à 3,5%, soit le plus haut niveau jamais atteint depuis environ deux ans. Une hausse due en partie à celle des prix alimentaires qui, en moyenne, ont progressé de 7,5%. Et surtout en raison des inondations qui ont affecté les récoltes et coupé les voies de communication et d'acheminement des denrées agricoles. Ce qui relance l'idée d'un emballement des prix à la consommation. «Il y a des facteurs qui poussent les prix à la hausse, mais il y en a encore davantage qui les orientent à la baisse», relativise le porte-parole du Bureau national des statistiques (BNS), Sheng Laiyun. Les prix à la consommation viennent tout de même d'augmenter pour le dixième mois consécutif.
    Hausse de l'épargne anticipée

    Les Chinois pourraient donc être incités à plus épargner. Pour l'heure, le taux de rémunération des dépôts à un an est actuellement en Chine de 2,25%, donc inférieur à l'inflation. «Les épargnants chinois perdent de l'argent en le plaçant à la banque, ce qui augmente l'attractivité des placements immobiliers», constate dans une note Brian Jackson, analyste de la Royal Bank of Scotland, basé à Hong Kong.
    Mais comme les prix alimentaires, l'immobilier connaît «une croissance à deux chiffres», souligne l'économiste Andy Xie. Les deux postes représentent chacun uun tiers des dépenses des ménages. Pour faire face à cette flambée des prix de l'immobilier, le gouvernement chinois avait pris au printemps des mesures pour restreindre les achats d'appartement par les particuliers.
    Dépréciation du yuan attendue

    Ce regain d'inflation n'arrange donc pas les affaires de Pékin,dans ses discussions sur le yuan. La pression inflationniste devrait pousser le gouvernement central à serrer la vis sur le plan monétaire, au moment où les partenaires commerciaux de la Chine, États-Unis en tête, continuent de réclamer une appréciation substantielle de la monnaie chinoise. Mais les derniers chiffres du commerce montrant des exportations qui tournent au ralenti laissent peu de marge de manœuvre à la banque centrale. Pour éviter de dérégler la machine exportatrice, elle ne peut laisser sa devise trop s'apprécier.
     

Partager cette page