1. Bienvenue sur Bonjourchine.com, le 1er forum francophone sur le travail, les études et le voyage en Chine.

    Pour poser une question ou répondre à une discussion déjà ouverte, inscrivez vous. C'est facile, rapide et gratuit !

    Cela vous permettra de sucroit de ne plus avoir de pub qui s'affiche à l'écran (0 pub pour les membres du forum!).
    Rejeter la notice

Les lycées parisiens recrutent en Chine

Discussion dans 'Bistrot Chine du "Lotus Bleu"' créé par Searogers, 1 Octobre 2011.

  1. Searogers

    Searogers Demi-dieu

    Inscrit:
    16 Juin 2009
    Messages:
    1 819
    Localité:
    Shanghai, Montpellier
    Ratings:
    +442 / -3
    (article Leparisien.fr du 1/10/2011 - Christel Brigaudeau)

    Pour doper leurs classes prépa, les plus grands lycées de la capitale accueillent les meilleurs élèves en maths des grandes métropoles chinoises. La compétition scientifique s’élargit.


    "La Chine, Taïwan, et bientôt Singapour. Pour garnir les bancs de leurs classes préparatoires scientifiques, les grands lycées parisiens ne se contentent plus des petits génies français. Ils lorgnent maintenant sur le monde, et surtout sur l’Asie.

    Un programme éducatif chapeauté par le consulat de France à Shanghai s’efforce de recruter les forts en maths, pour les envoyer en France, dans les classes préparatoires aux grandes écoles d’ingénieurs.

    En septembre, une petite trentaine ont fait leur rentrée dans les math-sup de Louis-le-Grand, Chaptal, Janson-de-Sailly, Henri-IV ou Saint-Louis. La plupart n’ont eu que quelques mois pour apprendre le français avant d’embarquer pour Paris.
    « Le projet est encore à petite échelle mais nous souhaitons vivement qu’il se développe, confie la proviseure de Janson-de-Sailly, Anny Forestier. Ces élèves nous apportent beaucoup. Ils sont extrêmement bons. »
    Tout est fait pour. Scolarisés dans les meilleurs lycées — déjà très sélectifs — de grandes métropoles chinoises, ces ados sont recrutés sur un test de maths de haut niveau, concocté par des professeurs français. Huit exercices en quatre heures : « Seule une poignée parvient à répondre à tout, », raconte Hervé Gianella, professeur au lycée Blaise- Pascal d’Orsay (Essonne) et membre du jury de sélection.
    Les copies de la future promotion 2012 viennent de lui parvenir. « Ce qu’on leur demande est très largement au-dessus du niveau du bac. En général, ceux qu’on repère comme les meilleurs ont déjà reçu des propositions des grandes universités de Chine, et même des Etats-Unis. »

    L’enjeu de cette chasse aux champions? « En attirant les meilleurs scientifiques, on forme de futurs ambassadeurs du système éducatif français. Et, avec eux dans leurs classes, nos élèves touchent du doigt ce que sera la compétition internationale dans leurs futures études ou carrières. Cela les rend modestes ! » note le proviseur de Louis-le-Grand, Joël Vallat.
    C’est lui qui a initié le premier partenariat, il y a dix ans, entre les classes préparatoires françaises et les établissements de Shanghai. Au fil de ses allers-retours en avion, cet ambassadeur de l’élitisme français a affûté ses arguments pour convaincre.
    « Avant, j’expliquais que les classes prépa françaises étaient gratuites mais j’ai arrêté : pour les Chinois, l’excellence doit forcément coûter cher, raconte-t-il. Je leur dis maintenant que c’est cher et que l’Etat leur offre une subvention de 30000 €. » Soit le coût moyen pour l’Education nationale d’un cursus de deux ans en classe prépa.

    A la sortie, la plupart des élèves chinois, devenus bilingues en français, intègrent les grandes écoles d’ingénieurs ou de commerce parisiennes. En 2009, la moitié des étudiants du programme ont intégré Polytechnique du premier coup."

     
  2. Fennec

    Fennec Membre Silver

    Inscrit:
    1 Juin 2010
    Messages:
    177
    Ratings:
    +2 / -0
    Ou comment raquer pour enrichir la Chine et les Etats-Unis ou pour offrir la scolarité au fils de bourges chinois (vu le système scolaire en Chine, ces fort en maths sont des gosses de riche dans 99% des cas).

    Tient pour la petite histoire, la candidate d'origine arabe de la première promotion de l'ENA avec des élèves tirés de la discrimination positive (des petits génies trouvé dans les banlieues) est arrivée deuxième au concours de fin d'année en 2006. C'est aussi la seule a ne pas avoir trouvé d'emploi à sa sortie de formation... Et vive l'intégration républicaine. Alors former des talents qui s'entendront dire que bah non on prend pas les basanés... Mouais bof.
     
  3. Searogers

    Searogers Demi-dieu

    Inscrit:
    16 Juin 2009
    Messages:
    1 819
    Localité:
    Shanghai, Montpellier
    Ratings:
    +442 / -3
    Je trouve pour ma part que ces cadres de l'éducation nationale font preuve d'une naïveté navrante concernant "l'enjeu de cette chasse aux champions"..

    Dans le meilleur des cas, ces petits génies chinois ayant suivi les formations "haut de gamme" des écoles françaises (et obtenu haut la main les diplômes en relation), ils reviendront aussi sec en Chine s'y installer et gagner de l'argent ; le but des études, c'est ça.
    La pédagogie française sera alors bien le cadet de leurs soucis, et ces quelques années passées sur le sol national leur aura laissé le souvenir d'une belle cour de récréation "romantique".

    Quant à "faire toucher du doigt la compétition internationale" aux étudiants français, ça serait sûrement plus simple (et plus efficace) de laisser les élèves français intéressés partir suivre des cours dans les écoles étrangères, plutôt que de financer le séjour à des étudiants chinois friqués.

    Bref, à l'image du protal de Louis-Le-Grand, ces enseignants m'ont l'air de s'amuser avec cette affaire autant que s'ils sélectionnaient des chevaux pour courir le prochain grand prix de l'Arc de Triomphe. S'agissant par contre du bien-fondé de l'initiative...
     
  4. ElodieX

    ElodieX Modérateur Nanjing
    Membre de l'équipe Modérateur

    Inscrit:
    23 Octobre 2005
    Messages:
    1 282
    Localité:
    Xuhui district
    Ratings:
    +168 / -0
    Oui mais certains de ceux qui reviennent en Chine sont ensuite embauchés par des entreprises françaises... Et puis il y en a pas mal qui restent travailler en France quelques années.
    Donc je ne pense pas que pour au moins la majorité d'entre eux, leurs études en France se résume à une cour de récré romantique^^.
     
  5. LuoJie

    LuoJie Membre Bronze

    Inscrit:
    12 Juin 2011
    Messages:
    37
    Localité:
    Shanghai - Louhans
    Ratings:
    +0 / -0
    - et sûrement autant d'étudiants chinois ayant appris le français sans sortir de la Chine sont également embauchés par des entreprises françaises. C'est un "plus" sur un CV, mais vraiment pas un passage obligé.

    "pas mal" = combien ?
     
    #5 LuoJie, 3 Octobre 2011
    Dernière édition: 3 Octobre 2011
  6. flopper84

    flopper84 Membre Bronze

    Inscrit:
    14 Avril 2011
    Messages:
    178
    Localité:
    Yangzhou
    Ratings:
    +0 / -0
    Tu parles de 2 formations très différentes là : le Français (qui s'ouvre donc plutôt sur de l'enseignement, l'interprétariat, le travail en consulat ou embassade) et les enseignements scientifiques / économiques destinés eux à former des ingénieurs et des techniciens. Il est très clair qu'un étudiant voulant partir en France pour poursuivre sa formaton de français en Fle ou en littérature, ça n'intéresse pas beaucoup de facs, alors que les IUT et les écoles d'ingénieurs sont beaucoup plus attractifs.
     
  7. ElodieX

    ElodieX Modérateur Nanjing
    Membre de l'équipe Modérateur

    Inscrit:
    23 Octobre 2005
    Messages:
    1 282
    Localité:
    Xuhui district
    Ratings:
    +168 / -0
    Je rejoins ce que dit Flopper^^.

    Avoir un diplome d'ingénieurs ou n'importe quel diplome de l'enseignement supérieur français ce n'est pas juste un "plus" sur un CV. :)


    "pas mal" = combien ? Je ne dispose malheureusement pas de statistique. Ca serait intéressant d'ailleurs...

    Mais ce qui se dit ici en général c'est que 1 ou 2 ans d'expérience à l'étranger, c'est ce qu'il y a de mieux sur un CV.

    Je pense que bon nombre d'entre nous ici connaissent des chinois qui ont fait leurs études supérieurs à l'étranger et qui à un moment ou à un autre souhaitent rester travailler quelques années à l'étranger. Après se pose la difficulté de trouver un travail et d'obtenir un visa pour travailler.
     
  8. Lord Mejdi

    Lord Mejdi Membre Bronze

    Inscrit:
    30 Septembre 2010
    Messages:
    126
    Ratings:
    +0 / -0
    Encore une fois, un journaliste nous prend pour des quenelles au lieu de se concentrer sur l'essentiel...

    Une classe prépa est "notée" sur ses performances au concours: Sur une promo de 100 élèves combien intégrerons Polytechnique, les Mines, ou une école Centrale?
    Plus une prépa est "bonne", plus elle attire les "bon" élèves, plus elle est deviens "bonne". C'est un système un peu con, mais c'est comme ça que ça marche.

    En tant que directeur de prépa, comment faire monter la cote? En allant pécher des élèves qui exploseront le taux d'intégration. C'est le rôle des petits chinois. Et il ne faut VRAIMENT pas aller chercher plus loin.

    PS: La discussion sur la discrimination positive est intéressante mais hors-sujet ici. Les écoles d'ingé et les prépa scientifiques sélectionnent réellement sur le niveau. L'ENA et Science-po c'est un uniquement du réseau (bienvenu en politique...)
     
  9. PetitLu

    PetitLu Membre Silver

    Inscrit:
    23 Mars 2010
    Messages:
    219
    Ratings:
    +4 / -0
    C'est sur. Mieux vaut offrir des formations de vigile ou de femme de chambre (selon le sexe) aux élèves sortis de ZEP avec plus de 20 de moyenne au bac. Avec ça, ils sont sur d'avoir du taf...
     
  10. LuoJie

    LuoJie Membre Bronze

    Inscrit:
    12 Juin 2011
    Messages:
    37
    Localité:
    Shanghai - Louhans
    Ratings:
    +0 / -0
    Ben oui, c'est valable dans tous les pays du monde... mais y'a pas de rapport entre un stage et un "vrai boulot contribuant duralblement au PIB du pays qui t'embauche".
    Que tu sois bac + 5 ou bac + 8 ; ça reste du stage, pour se familiariser avec le contexte culturel du pays.
    Ensuite, dans notre contexte, les petit chinois rentrent dare-dare à la maison pour travailler, retrouver la famille qui les presse de revenir, se marier, etc ... (j'exagère à peine)

    Nous y voilà. Et là, la "difficulté" élimine - à mon avis - 80% des tentatives... d'où la vacuité de cette initiative.

    Je rejoins lord Mejdi sur le fait qu'à part un coup de pub qui n'intéresse que les petits chinois et les prépas usines à fric, la France ne trouvera pas grand intérêt à ce genre de bêtises..
     
  11. ElodieX

    ElodieX Modérateur Nanjing
    Membre de l'équipe Modérateur

    Inscrit:
    23 Octobre 2005
    Messages:
    1 282
    Localité:
    Xuhui district
    Ratings:
    +168 / -0
    En général après un bac+5 ou bac+8 tu ne fais par forcément un stage de 1 ou 2 ans, mais plutot un vrai travail (enfin encore que maintenant avec la crise...).


    En rentrant bosser pour une entreprise française en Chine, leur travail ne contribuent pas au PIB mais au PNB, non?^^


    Bref je ne pense pas que les choses soient si simple que ça, et que ce genre de mesure n'ait aucun intérêt. Ceci dit, ça existe depuis un bail: mon mari a bénéficier de ce genre d'échange dès l'an 2000. On a aussi beaucoup d'amis qui suite à leur échange ne sont jamais revenu en Chine d'ailleurs.
     
  12. MTT

    MTT Demi-dieu

    Inscrit:
    17 Septembre 2008
    Messages:
    1 701
    Ratings:
    +150 / -1
    "on forme de futurs ambassadeurs du système éducatif français"

    Il y croit à cette histoire ? Former gratuitement des Chinois jusqu'à l'X, les seules entités à qui ça peut profiter : Les entités capitalistiques françaises (multinationales genre schneider electric, total et autres qui investissent massivement en Chine), et le gouvernement Chinois qui ne raque pas un sous pour la formation. Joli !

    En même temps c'est vrai qu'en tant que Français, si on veut intégrer une formation scientifique poussée dans une université de haut rang en Chine, ils paient souvent la formation également sinon ils n'arriveraient pas a avoir un seul étranger (mmm les maths en Chinois)

    La sélection du cheptel a l'air extrêmement poussée, 50% ont intégré l'X du premier coup, même en subissant les prépas parisiennes, c'est quand même superbe. C'est bien quand même d'avoir une population d'1 milliard, c'est pas ça qui manque les QI de 140 en Chine ^^
     
  13. Fennec

    Fennec Membre Silver

    Inscrit:
    1 Juin 2010
    Messages:
    177
    Ratings:
    +2 / -0
    ...

    Meme pas.... C'est ça le miracle francais.
     
  14. Searogers

    Searogers Demi-dieu

    Inscrit:
    16 Juin 2009
    Messages:
    1 819
    Localité:
    Shanghai, Montpellier
    Ratings:
    +442 / -3
    Oui ; même femme de chambre au Sofitel de Manhattan, ça ne paie plus comme ça devrait...

    anim_endesaccord
     

Partager cette page