1. Bienvenue sur Bonjourchine.com, le 1er forum francophone sur le travail, les études et le voyage en Chine.

    Pour poser une question ou répondre à une discussion déjà ouverte, inscrivez vous. C'est facile, rapide et gratuit !

    Cela vous permettra de sucroit de ne plus avoir de pub qui s'affiche à l'écran (0 pub pour les membres du forum!).
    Rejeter la notice

les interprètes ont du mal à suivre la demande

Discussion dans 'Bistrot Chine du "Lotus Bleu"' créé par C-E, 11 Décembre 2012.

  1. C-E

    C-E Dieu
    Membre de l'équipe Modérateur

    Inscrit:
    19 Novembre 2009
    Messages:
    3 860
    Localité:
    Peking
    Ratings:
    +104 / -2
    ( l'excellent Quotidien du Peuple en ligne )
    10.12.2012 à 13h40


    [TABLE="align: center"]
    [TR]
    [TD="align: center"][​IMG][/TD]
    [/TR]
    [TR]
    [TD="align: center"]Des Interprètes à temps partiel à la recherche d' employeurs pendant la foire de Canton le 23 octobre à Guangzhou, la capitale de la province du Guangdong dans le sud de la Chine. Liu Jiao/ China Daily


    [/TD]
    [/TR]
    [/TABLE]

    Le secteur de la traduction en Chine va connaître une croissance rapide au cours du XIIe plan quinquennal (2011-15), mais une pénurie de talents va entraver ce développement.

    Telle est la conclusion d'un nouveau rapport de l'Association des traducteurs chinois, qui jeudi a fêté son 30e anniversaire à Beijing.

    (...) bla bla bla

    «Dans le passé, la plupart des institutions de traduction ont été affiliées à des ministères ou à des entreprises publiques, mais les entreprises de traduction qui se privatisent de plus en plus ont émergé au milieu de l'industrie en plein essor», a-t-il dit.

    Guo a expliqué que le déficit commercial de la Chine en ce qui concerne les droits d'auteur de livres se réduit chaque année. En 1999, le ratio des importations-exportations pour les publications était de 15 pour 1, tombé à 2,1 pour 1 en 2011.

    De plus, les traducteurs chinois ont traduit 9 763 livres en différentes langues entre 1980 et 2009. Outre les services de traduction et d'interprétation traditionnels. Ce secteur s'est également développé dans la production des sous-titres de film, dans l'interprétation gestuelle et la traduction automatique.

    (...) «Même si nous avons apprécié une grande croissance dans le nombre, la qualité de la traduction n'est pas assez bonne», a reconnu Guo.

    Il faut savoir que les sociétés de traduction versent des salaires relativement bas aux employés et fixent des normes de recrutement plutôt faibles et il y a une concurrence féroce des prix parmi les entreprises pour leurs services.

    «Par exemple, un document d'appel d'offres important peut nécessiter une préparation de six à 12 mois, mais les traducteurs ont seulement quelques jours pour traduire le document dans une autre langue, ce qui fait que la qualité est généralement inférieure», a indiqué Guo Xiaoyong .

    Le rapport annuel de la traduction a estimé que d'ici 2015, la production annuelle des services linguistiques en Chine atteindra 260 milliards de yuans (41,8 milliards de dollars), fournissant 2 millions d'emplois. Mais fin 2010, il n'y avait que 27 000 traducteurs certifiés à travers tout le pays.

    «Si on ajoute des traducteurs travaillant pour les institutions gouvernementales, le nombre de traducteurs qualifiés à travers la Chine est seulement de 560 000, soit moins de 10% du nombre total de traducteurs qui travaillent actuellement en Chine », a déclaré Yang Yingzi, directeur par intérim du test national de traduction, du Centre d'évaluation dans le cadre du Groupe de China Publishing International.

    Le centre est en charge de l'accréditation du test pour les traducteurs et interprètes chinois (CATTI), un test mis en place en 2003 pour évaluer la qualification et la compétence des traducteurs. Mais il n'existe pas de réglementation qui oblige les entreprises à embaucher uniquement les traducteurs qui sont accrédités par le test.

    «L'absence de norme uniforme résulte d'une qualité inégale des traducteurs de traducteurs, mais le bon signe, est que de plus en plus de personnes passent le CATTI et que les entreprises se réfèrent à ce test comme condition de recrutement ou de qualifications souhaitées», a déclaré M. Yang.
     

Partager cette page