1. Bienvenue sur Bonjourchine.com, le 1er forum francophone sur le travail, les études et le voyage en Chine.

    Pour poser une question ou répondre à une discussion déjà ouverte, inscrivez vous. C'est facile, rapide et gratuit !

    Cela vous permettra de sucroit de ne plus avoir de pub qui s'affiche à l'écran (0 pub pour les membres du forum!).
    Rejeter la notice

Les dents vont grincer sérieusement ...

Discussion dans 'Bistrot Chine du "Lotus Bleu"' créé par Orang Malang, 8 Octobre 2010.

  1. C-E

    C-E Dieu
    Membre de l'équipe Modérateur

    Inscrit:
    19 Novembre 2009
    Messages:
    3 860
    Localité:
    Peking
    Ratings:
    +104 / -2
    Merci Tonton !

    Gratos les cours d'info, ou à 5 mao ?

    Je vais suivre ton conseil : ne plus lire tes posts.
     
  2. totoautibet

    totoautibet Dieu suprême

    Inscrit:
    3 Mars 2010
    Messages:
    3 045
    Localité:
    Nanning/Guangxi
    Ratings:
    +1 975 / -8
    pour ma part, j'ai pas eu besoin de cours pour le zapper!
     
  3. Myself

    Myself Membre Gold

    Inscrit:
    1 Décembre 2009
    Messages:
    870
    Localité:
    Shanghai
    Ratings:
    +79 / -6
    Il est marrant mais tant de postes qui n'ont rien a voir avec le sujet, faire des comparaisons qui n'ont aucun sens. Ce qui lui manque le plus finalement c'est l'auto censure. C'est marrant de voir qu'il veut montrer partout qu'il peut ecrire chinois tellement rare sur un forum consacre a la Chine... tout en conservant un peu style banlieue et veut le montrer absolument. Il est marrant finalement.
     
  4. Orang Malang

    Orang Malang Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe Modérateur

    Inscrit:
    23 Octobre 2005
    Messages:
    15 966
    Localité:
    常熟,江苏
    Ratings:
    +8 162 / -35
    Tiens, cela sent la fin du spectacle pour bientôt ....

    Le dernier message de one_one vient de passer dans le triangle des bermudas du copy market ....

    Allez un article pour reprendre le fil du post ... Bonne lecture ...

    ........................

    Pékin cache le Nobel de la paix Liu Xiaobo aux Chinois


    [​IMG]

    Une personne brandit une pancarte qui réclame la libération du dissident chinois Liu Xiaobo, lors d'une manifestation le 8 octobre à Hongkong.

    De facto retenue chez elle à Pékin, où elle ne peut ni répondre au téléphone ni recevoir de visite, Liu Xia, l'épouse de Liu Xiaobo, a été conduite, samedi 9 octobre, à la prison de Jinzhou, la petite ville du Liaoning où son mari, le nouveau Prix Nobel de la paix, purge une sentence de onze ans de prison pour incitation à la subversion.


    Elle a pu s'entretenir avec son mari. Celui-ci avait été informé plus tôt dans la journée de l'obtention du Nobel par les officiels de l'établissement pénitencier. A son épouse, Liu Xiaobo a dit que le Nobel était dédié "aux esprits des morts" de Tiananmen. "Ils ont payé de leur vie pour mettre en oeuvre l'esprit de la paix, de la démocratie, de la liberté et de la non-violence", cite-t-elle dans un message transmis à l'un de ses proches, ajoutant qu'"en disant cela, Lui Xiaobo a pleuré".

    L'annonce, vendredi 8 octobre, du prix Nobel de la paix, totalement censuré en Chine à l'exception des déclarations d'un porte-parole du ministère des affaires étrangères, selon lesquelles son attribution au "criminel" Liu Xiaobo revenait à une "profanation", a conduit les agents du Guobao, la sécurité d'Etat, à mener une vaste opération de neutralisation dans les milieux susceptibles de s'agiter.

    Plusieurs rencontres entre amis, en hommage à Liu Xiaobo, annoncées parfois à l'avance sur Twitter, ont été entravées. Zhuo Duo, qui négocia avec Liu Xiaobo l'évacuation pacifique de la place Tiananmen, s'est vu convaincre d'annuler un déjeuner prévu dimanche avec plusieurs personnalités des milieux démocrates.

    Lors d'un dîner vendredi soir au restaurant, l'intellectuelle Cui Weiping a été priée de rentrer chez elle par des responsables de son université. L'avocat Pu Zhiqiang, qui devait rencontrer dimanche soir le Monde dans un café proche de son domicile, a été empêché de s'y rendre. Il raconte dans un message sur Twitter : "Les agents du Guobao sont venus me demander de rester chez moi. Ils m'ont dit, vous savez bien, c'est comme ça que ça marche, nos chefs viendront vous parler. Je leur ai dit que leurs ennuis avec leurs chefs ne me concernaient pas. Et je leur ai demandé combien de temps ils avaient l'intention de cacher l'obtention du prix Nobel et de se comporter en gangsters."

    Le blocage total des informations a tué, en Chine, l'effet d'annonce : l'information de l'attribution du Nobel à Liu Xiaobo se distille lentement, en différé, dans un silence d'autant plus retentissant que les médias chinois avaient consacré ces derniers jours des sections spéciales aux différentes catégories de Nobel. La reconnaissance internationale accordée au dissident emprisonné pourrait représenter toutefois une nouvelle étape pour un mouvement démocratique chinois de moins en moins timoré.

    La hantise de Pékin, signale l'historien américain Perry Link, connu sa participation aux Archives de Tiananmen (Ed. du Félin, 2004), est de voir se dérouler en Chine une révolution "de couleur", à l'instar des mouvements qui ont fait basculer en douceur des régimes d'Europe de l'Est vers la démocratie, à la faveur de l'émergence de personnalités charismatiques.

    Or, à l'inverse d'une Aung San Suu Kyi, d'un Nelson Mandela ou d'un Lech Walesa, à la tête de mouvements structurés, Liu Xiaobo est "un intellectuel en roue libre", sans organisation derrière lui. Mais, écrit Perry Link dans un essai publié par le Wall Street Journal, "en le récompensant du prix Nobel de la paix, le comité Nobel et le Parti communiste contribuent à leur insu à créer ce que les démocrates chinois et les dissidents ont le plus besoin : un leader auréolé d'une stature morale transcendante, autour duquel se rallier."

    Article paru dans l'édition du 12.10.10.

    Wu'er Kaixi Un des meneurs du Printemps de Pékin en 1989, vit en exil à Taïwan.

    Gao Zhisheng Avocat dissident placé au secret. Condamné, fin 2009, à trois ans de prison avec sursis pour "subversion".

    Huang Qi Militant des droits de l'homme, condamné fin 2009 à trois ans de prison pour "divulgation de secrets d'Etat" pour son soutien aux parents d'élèves morts lors du séisme de Sichuan en 2008.

    Zhou Yongjun Ex-dirigeant du mouvement de Tiananmen, condamné à neuf ans de prison pour "tentative de fraude".

    Hu Jia Militant des droits de l'homme condamné en avril 2008 à trois et demi de prison pour "subversion", il a reçu cette même année le prix Sakharov pour la liberté de pensée décerné par le Parlement européen.
     
  5. one_one

    one_one Membre Gold

    Inscrit:
    23 Octobre 2005
    Messages:
    179
    Localité:
    Shanghai-Saint-Denis (93) Jeune et ambitieu
    Ratings:
    +0 / -0
    oula, encore un de mes message supprimer, dis donc BonjourChine censure encore plus vite mes messages que ce que fait la CyberPolice du 国安局 sur les forums chinois a propos des sujets sur Liu Xiaobo

    Bon travail les moderateurs
     
  6. Orang Malang

    Orang Malang Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe Modérateur

    Inscrit:
    23 Octobre 2005
    Messages:
    15 966
    Localité:
    常熟,江苏
    Ratings:
    +8 162 / -35
    La diplomatie chinoise ou la stratégie de "la dragée haute"

    L'attribution du Prix Nobel de la paix au dalaï-lama, en 1989, n'a rien changé, diront certains, au sort du Tibet, exposé à une politique de sinisation toujours accrue. L'attribution de ce même prix, le 8 octobre, au dissident Liu Xiaobo confronte néanmoins la Chine émergente à un embarrassant problème d'image. Ce prix jette un coup de projecteur non seulement sur la situation intérieure en Chine, mais aussi sur le rôle que joue le régime de Pékin en matière de droits fondamentaux, bien au-delà de ses frontières.

    La République populaire cultive en effet ses relations avec toute une clientèle de régimes autoritaires à travers le monde. Soudan, Zimbabwe, Sri Lanka, Birmanie, Corée du Nord... la liste est longue des Etats répressifs qui ont pu se prévaloir ces dernières années de la protection chinoise, celle-ci agissant, à l'ONU, souvent en tandem avec la diplomatie russe.

    Le soutien aux dictatures est dispensé au nom d'une certaine conception de la souveraineté des Etats, et pour la défense des intérêts économiques chinois. La Chine a fait de son peu d'égards pour les droits de l'homme un argument de vente auprès de régimes autoritaires qu'elle courtise dans la bataille pour l'accès aux ressources naturelles. En faisant fi de toute conditionnalité pour l'aide économique, elle contribue à pérenniser des régimes abusifs, et affaiblit la capacité des Européens et des Etats-Unis à peser sur les modes de gouvernance, notamment en Afrique. La Chine est devenue un contrepoids au discours occidental sur les valeurs.

    La junte birmane, en particulier, a bénéficié de cette "couverture" chinoise, elle qui maintient en détention un autre Prix Nobel, Aung San Suu Kyi. Pékin fait actuellement campagne à l'ONU contre la création d'une commission d'enquête internationale sur les crimes perpétrés en Birmanie.

    En 2009, pendant que, au Sri Lanka, une offensive de l'armée contre les rebelles tamouls se soldait par des massacres de civils, la Chine avait, avec la Russie, empêché le Conseil de sécurité de l'ONU de se réunir sur la question. Sur le Darfour, Pékin n'a certes pas bloqué, en 2005, la saisine de la Cour pénale internationale, mais ses liens avec Khartoum ont mis le régime soudanais à l'abri de sanctions internationales.

    Intolérables "interférences" La réaction virulente des autorités chinoises au prix Nobel 2010 illustre à quel point les demandes extérieures se heurtent à un mur de refus. Le contraste est frappant avec le passé, quand le célèbre dissident chinois Wei Jingsheng avait fini par être libéré en 1997 après dix-huit ans d'incarcération. En réalité, il fut l'objet d'un marchandage politique entre l'administration Clinton et Pékin. Même chose pour la grande figure de l'opposition de l'ethnie ouïgoure musulmane, Rebiya Kadeer, qui fut elle aussi expulsée vers les Etats-Unis, en 2005, après plus de cinq ans de prison. Sa libération intervint juste avant la visite en Chine de la secrétaire d'Etat américaine d'alors, Condoleezza Rice.

    Désormais, tout se passe comme si les pressions s'exerçaient en sens inverse : les demandes de respect des droits de l'homme par les pays démocratiques sont non seulement accueillies en Chine par l'habituelle formule offusquée dénonçant les intolérables "interférences" dans les affaires intérieures chinoises, mais les diplomates chinois sont à la manoeuvre pour empêcher que leur pays ne fasse l'objet de la moindre critique.

    En 2009, le consulat chinois de Melbourne fit pression sur les organisateurs d'un festival international de films afin d'éviter qu'un documentaire sur Rebiya Kadeer ne soit présenté. Les organisateurs refusèrent de céder. Tout récemment, Pékin avait mis en garde le comité Nobel contre les retombées négatives d'une attribution du prix à Liu Xiaobo, évoquant des conséquences sur la relation entre la Norvège et la Chine.

    Dans le cas de Liu Xiaobo, la réaction atténuée de la communauté internationale - Barack Obama est l'un des très rares chefs d'Etat à avoir salué ce prix, tandis que le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, s'est fendu d'une déclaration alambiquée - est pour Pékin un test crucial. La diplomatie chinoise entend ne plus jamais donner le sentiment qu'elle cède à des pressions de l'étranger, à un moment de son histoire où elle sent qu'elle peut tenir la dragée haute à ses interlocuteurs.

    Natalie Nougayrède avec Bruno Philip (à Bangkok)

    Article paru dans l'édition du 12.10.10.
     
  7. one_one

    one_one Membre Gold

    Inscrit:
    23 Octobre 2005
    Messages:
    179
    Localité:
    Shanghai-Saint-Denis (93) Jeune et ambitieu
    Ratings:
    +0 / -0
    et pourqoi le Tsar s'est abstenu de le feliciter? alors que d'habitude sa gueule est encore plus grande que sa taille

    parce que le secretaire general Hu va effectuer une visite d'etat en France courant Novembre, Le Tsar a des airbus a vendre, normal quoi
     
  8. hdtjulien

    hdtjulien Membre Bronze

    Inscrit:
    12 Août 2010
    Messages:
    10
    Ratings:
    +0 / -0
  9. Orang Malang

    Orang Malang Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe Modérateur

    Inscrit:
    23 Octobre 2005
    Messages:
    15 966
    Localité:
    常熟,江苏
    Ratings:
    +8 162 / -35
  10. Alishan1

    Alishan1 Membre Bronze

    Inscrit:
    17 Juin 2010
    Messages:
    90
    Ratings:
    +1 / -0
    Il faut comprendre que tout cela nuit beacoup a la construction de la société harmonieuse chinoise :flower:
     
  11. Alishan1

    Alishan1 Membre Bronze

    Inscrit:
    17 Juin 2010
    Messages:
    90
    Ratings:
    +1 / -0

    C'est bien la le dilemme d'aujourd'hui. Puisque il y a tellement de compétition sur le marche et que la France est a la traîne, il faudrait pas bousiller une si belle occasion de vendre quelque chose aux Chinois puisque la Chine est si indispensable. Il faut bien comprendre qu'entre faire des affaires et faire dans l'humanitaire, la plupart des pays y compris la France ferment les yeux. Il y a des fois, c'est pas vraiment pour le plaisir qu'ils le font et puis des retombées, il peut y en avoir tellement!!! :batte:
     
  12. Zhu Li An

    Zhu Li An Ange

    Inscrit:
    9 Mai 2007
    Messages:
    1 302
    Localité:
    洛里昂
    Ratings:
    +22 / -0
    Le tsar a ouvert trop sa gueule sur le Tibet en 2008, les chinois l'ont donc choisi pour lui taper sur les doigts et en faire un exemple. Et comme il a déjà baisé son pentalon par le passé, il est devenu la pute à Hu Jintao... Notre voisine allemande Angela, avait aussi condamné fermement tout ça, mais en étant moins grande gueule et en restant toujours très ferme, elle a félicité en personne le prix Nobel et les chinois ne lui ont pourtant rien dit...

    Remarque si les chinois cassent trop les couilles aux allemands, ceux-ci peuvent arrêter de leur vendre des grosses berlines tape à l'oeil qui consomment beaucoup comme ils l'ont l'art de le faire... Et les officiels chinois seraient les premiers à s'en mordre les doigts:siffle:
     
  13. Janu

    Janu Membre Silver

    Inscrit:
    26 Juillet 2007
    Messages:
    31
    Localité:
    Wangjing, Beijing
    Ratings:
    +0 / -0
    En-dehors des maladresses de notre Guide Suprême (et s'il n'y avait que la Chine...), la structure économique de la France la rend aussi sacrément plus vulnérable que l'Allemagne: les exportations allemandes sont faites par énormément de PME, et il est plus difficile de taper un grand coup contre elle. En France, l'activité internationale est surtout portée par de très gros contrats avec les grandes multinationales (EADS/Airbus, Areva, Alsthom, etc.) contre qui il est paradoxalement beaucoup plus facile de taper.
     
  14. Tomsdev

    Tomsdev Membre Gold

    Inscrit:
    31 Juillet 2009
    Messages:
    101
    Localité:
    Chongqing
    Ratings:
    +3 / -0
    Hum hum, on critique, on critique, en attendant en France on étouffe l'affaire Bettencourt proprement , Juppé (condamné à prison avec surcis quand même...) revient au gouvernement... et on donne des leçons :( Vive la démocratie (de la com)
     
  15. Legume28

    Legume28 Membre Platinum

    Inscrit:
    23 Décembre 2007
    Messages:
    1 291
    Localité:
    Shanghai
    Ratings:
    +5 / -8
    Certes mais au moins on peut changer de parti aux prochaines élections.

    N'importe quoi.
     
  16. Tomsdev

    Tomsdev Membre Gold

    Inscrit:
    31 Juillet 2009
    Messages:
    101
    Localité:
    Chongqing
    Ratings:
    +3 / -0
    Changer de parti? On votera pour celui qui fera les plus belle promesses à nouveau? Et qui ne fera rien à nouveau? C'est bien de laisser croire au peuple qu'il a le pouvoir... fin bref, ce n'est pas le sujet du topic.
     
  17. MaNiT0U

    MaNiT0U Membre Gold

    Inscrit:
    13 Septembre 2010
    Messages:
    1 075
    Localité:
    SHANGHAI
    Ratings:
    +30 / -0
    BAC + 12 EN GEOGRAPHIE ECONOMIQUE SA SES SURE. Abuse la connerie et le manque d'information de certain-e-s.


    Ah ouai sinon j'ai pas lu tout le topic mais franchement moi ca me revolte plus qu'autre chose qu'on donne le prix nobel de la paix a un mec comme lui, c'est vraiment juste une provocation envers la Chine plus que inutile.
     

Partager cette page