1. Bienvenue sur Bonjourchine.com, le 1er forum francophone sur le travail, les études et le voyage en Chine.

    Pour poser une question ou répondre à une discussion déjà ouverte, inscrivez vous. C'est facile, rapide et gratuit !

    Cela vous permettra de sucroit de ne plus avoir de pub qui s'affiche à l'écran (0 pub pour les membres du forum!).
    Rejeter la notice

Le Net chinois de plus en plus mobile

Discussion dans 'Informations Chine' créé par Orang Malang, 22 Janvier 2013.

  1. Orang Malang

    Orang Malang Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe Modérateur

    Inscrit:
    23 Octobre 2005
    Messages:
    15 970
    Localité:
    常熟,江苏
    Ratings:
    +8 171 / -35
    Le Monde.fr | 15.01.2013

    Les internautes chinois sont de plus en plus nombreux à se connecter au Net à partir des appareils mobiles, téléphones, tablettes, etc. C'est la principale constatation du dernier rapport du Centre chinois d'informations sur l'Internet (CNNIC), publié le mardi 15 janvier (consultable ici en chinois, en PDF). Fin décembre 2012, sur les 564 millions d'internautes – dont 156 millions dans les campagnes – que comptait la seconde puissance économique mondiale (soit un taux de pénétration de 42,1%), 420 millions se connectaient via les appareils mobiles, soit une augmentation de 64,4 millions sur un an, un rythme désormais beaucoup plus rapide que celui de la progression du nombre d'internautes (+18,1% contre +10%). Sur les 309 millions d'utilisateurs des microblogs (Weibo) (58,73 millions supplémentaires par rapport à 2011), près des deux tiers (202 millions) ont recours aux outils mobiles.

    [​IMG]

    Conséquence de cette mobilité, les internautes se rendent moins dans les cafés Internet, connus en Chine sous le terme de wangba (22,4% des internautes s'y sont rendus en 2012 contre 27,9% en 2011).

    L'usage d'Internet a été soutenu par les autorités chinoises qui y voient une opportunité économique et scientifique. Elles exercent cependant une surveillance étroite pour éviter toute contestation politique sur les réseaux. En décembre 2012, une loi a renforcé le contrôle en obligeant les usagers à s'enregistrer sous leur véritable identité. Si, pour Pékin, il s'agit de lutter contre la cybercriminalité, beaucoup d'usagers y voient une volonté de renforcer la censure.

     

Partager cette page