1. Bienvenue sur Bonjourchine.com, le 1er forum francophone sur le travail, les études et le voyage en Chine.

    Pour poser une question ou répondre à une discussion déjà ouverte, inscrivez vous. C'est facile, rapide et gratuit !

    Cela vous permettra de sucroit de ne plus avoir de pub qui s'affiche à l'écran (0 pub pour les membres du forum!).
    Rejeter la notice

Le luxe européen lancé à la poursuite des stars du web chinoises

Discussion dans 'Informations Chine' créé par lafoy-china, 12 Avril 2016.

  1. lafoy-china

    lafoy-china Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe

    Inscrit:
    8 Mars 2009
    Messages:
    9 184
    Localité:
    Hong-Kong - Dongguan - Beijing
    Ratings:
    +5 021 / -64
    yao-chen.jpg

    Les célébrités du web chinois monnayent leurs apparitions sur les réseaux sociaux à prix d'or. Mais désormais avoir des millions de "fans" ne suffit plus à séduire les marques occidentales qui recherchent des proies plus ciblées.


    Extrait : Leurs mariages sont sponsorisés par des diamantaires ou des fabricants de chocolat. Ils déboursent rarement un centime pour voyager. Et même l'arrière-plan plus ou moins flou des photos qu'ils publient sur les réseaux sociaux se monnaye... Les célébrités chinoises habitent un monde à part. Et ce star system fait rêver les marques de luxe du monde entier pour le potentiel qu'il représente.

    Des fans par millions
    Il faut dire que les chiffres associés à certaines des vedettes les plus appréciées dans le pays donnent le tournis. L'actrice Yao Chan compte ainsi plus de 80 millions de "followers" sur Weibo, sorte d'équivalent de Twitter. La star de 37 ans est loin d'être la seule: l'acteur Chen Kun, l'écrivain Han Han ou encore l'ancienne "it" girl Zhang Zetian, qui a épousé le patron de JD.com, un "rival" de Tmall (Alibaba) comptent eux aussi plusieurs millions d'adeptes. Une popularité qui fait du star system chinois l'un des plus courtisés au monde. La plupart des personnalités précitées figurent d'ailleurs régulièrement dans les listes des "personnalités les plus influentes" des médias anglo-saxons.

    Qu'un chanteur, acteur ou tout autre personnage public puisse servir de cheval de Troie pour faire parler d'une marque ou susciter des désirs de consommation n'a rien de neuf. Cela prend déjà une nouvelle ampleur avec les pratiques des décennies précédentes depuis l'installation des réseaux sociaux dans le paysage numérique. Le coup de pouce donné en quelques mots par la présentatrice Oprah Winfrey à la friteuse français T-fal de Seb en 2013 en témoigne.

    Suite de l'article >>>

    Source : LA TRIBUNE
     

Partager cette page