1. Bienvenue sur Bonjourchine.com, le 1er forum francophone sur le travail, les études et le voyage en Chine.

    Pour poser une question ou répondre à une discussion déjà ouverte, inscrivez vous. C'est facile, rapide et gratuit !

    Cela vous permettra de sucroit de ne plus avoir de pub qui s'affiche à l'écran (0 pub pour les membres du forum!).
    Rejeter la notice

Le Grand Bond en avant de Volkswagen et ses résultats vertigineux

Discussion dans 'Informations Chine' créé par Orang Malang, 15 Mars 2013.

  1. Orang Malang

    Orang Malang Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe Modérateur

    Inscrit:
    23 Octobre 2005
    Messages:
    15 970
    Localité:
    常熟,江苏
    Ratings:
    +8 171 / -35

    Le Point.fr - Publié le 14/03/2013

    Si 2013 sera l'année de l'Asie et des États-Unis, il faudra attendre 2014 pour l'Europe. Mais VW se voit toujours premier en 2018

    [​IMG]
    La dernière usine ouverte par VW en Chine l'a été à l'automne 2012, moins de deux ans après la décision de la faire avec SAIC, le partenaire local. Respectueuse de l'environnement, elle produira 300 000 voitures, des Polo mais aussi des Skoda. © Volkswagen

    Qui pourra arrêter cette course au succès du groupeVolkswagen ? A part Volkswagen lui même qui se tromperait de stratégie, on ne voit pas très bien ce qui pourrait l'empêcher d'atteindre son objectif de devenir le premier groupe automobile de la planète en 2018 avec plus de 10 millions de voitures vendues. C'est en bon chemin. Le géant automobile allemand, propriétaire de douze marques, a exprimé jeudi sa confiance pour l'année en cours tout en se disant réaliste face aux turbulences rencontrées, en Europe notamment.

    "Volkswagen aussi ressent le vent contraire, en particulier en Europe. Mais nous restons toutefois confiants sur le fond", a déclaré son patron Martin Winterkornlors de la conférence de presse annuelle du groupe à Wolfsburg, dans le nord de l'Allemagne. "Nous avons plus que jamais dû mouiller la chemise et tout donner", a poursuivi M. Winterkorn lors de la présentation des résultats.

    [​IMG]

    Ces efforts ont porté leurs fruits: comme déjà annoncé fin février, le groupe a dégagé en 2012 un bénéfice net record de 21,7 milliards d'euros, en hausse de 41% sur un an, un montant jamais atteint par une entreprise cotée sur l'indice vedette de la Bourse de Francfort, le Dax. Volkswagen a également enregistré un bénéfice opérationnel de 11,5 milliards d'euros (+2%) et un chiffre d'affaires de 192,7 milliards d'euros (+21%), porté par l'acquisition totale de Porsche à partir d'août 2012 et des ventes historiques.

    9,3 millions de voitures vendues

    L'an passé, le groupe a livré au total 9,3 millions de véhicules, 12% de plus qu'en 2011, et sa part du marché automobile est passée de 12,3% à 12,8%. La marque VW a écoulé à elle seule 5,7 millions d'unités, une hausse de 12,7% sur un an. Son résultat opérationnel a en revanche reculé de 3,8 à 3,6 milliards d'euros en raison des frais occasionnés par le lancement de la nouvelle Golf et par la mise en place de son système de production modulaire, baptisé MQB, qui permet au groupe d'utiliser une même plateforme (châssis et principaux équipements) pour fabriquer différents modèles.

    La marque haut de gamme Audi, traditionnelle vache à lait du groupe, a atteint un nouveau record de livraisons à 1,5 million d'unités (+12%), pour un bénéfice d'exploitation quasiment stable (+0,6%) à 5,4 milliards d'euros.

    Skoda et Seat se cherchent

    Tout n'est pourtant pas rose dans le groupe et le constructeur tchèque Skoda s'est montré moins performant en 2012 qu'en 2011, avec un résultat opérationnel en recul de 4% à 712 millions d'euros, en dépit d'une hausse de près de 7% des livraisons. L'espagnol Seat, mauvais élève du groupe, a encore souffert du marasme de son marché national et vu ses livraisons chuter de plus de 8% à 321.000 unités. Il a néanmoins réussi à réduire sa perte opérationnelle (passée de 225 millions d'euros à 156 millions).

    "Volkswagen peut aborder l'année 2013 dans une position de force", a lancé M. Winterkorn. D'autant que le groupe dispose encore de liquidités importantes (10,6 milliards d'euros). Mais au vu de la conjoncture actuelle, marquée par la crise de la dette en zone euro et les coupes budgétaires aux Etats-Unis, "il est très opportun de rester réalistes", a estimé le directeur financier Hans Dieter Pötsch.

    Le groupe a confirmé ses prévisions pour 2013, à savoir une hausse non précisée de son chiffre d'affaires et de ses ventes et un bénéfice opérationnel stable par rapport à 2012. Il s'attend pour cette année à une croissance du marché automobile en Asie-Pacifique et aux Etats-Unis mais à une poursuite du repli du marché européen.

    Croissance pour tous en 2014

    Le numéro trois mondial -derrière le japonais Toyota et l'américain General Motors- prévoit cependant une croissance du marché dans toutes les régions en 2014. Pour cette année-là, il escompte un bénéfice opérationnel et un chiffre d'affaires en hausse.

    L'intégration de Porsche et l'extension de la mise en place du système modulaire MQB, qui permet au groupe d'utiliser une même plateforme (châssis et principaux équipements) pour fabriquer différents modèles, devraient soutenir ses résultats dans le futur.

    Volkswagen ambitionne toujours de devenir numéro un mondial d'ici 2018, en vendant plus de 10 millions de véhicules par an. Malgre ce tableau très positif, à la Bourse de Francfort, les annonces du groupe étaient mal accueillies comme si les boursiers n'entendaient pas le même discours. Le titre Volkswagen chutait de 1,44% à 164,1 euros à 14H10 GMT, soit la deuxième plus mauvaise performance sur un indice Dax en hausse de 0,83% à la même heure.


     
  2. xiao bai

    xiao bai Dieu

    Inscrit:
    23 Octobre 2005
    Messages:
    1 550
    Localité:
    Shanghai
    Ratings:
    +284 / -1
    Je crois qu'en terme de profitabilite, ils sont deja numero un et depuis des annees.
     

Partager cette page