1. Bienvenue sur Bonjourchine.com, le 1er forum francophone sur le travail, les études et le voyage en Chine.

    Pour poser une question ou répondre à une discussion déjà ouverte, inscrivez vous. C'est facile, rapide et gratuit !

    Cela vous permettra de sucroit de ne plus avoir de pub qui s'affiche à l'écran (0 pub pour les membres du forum!).
    Rejeter la notice

Le FMI ne veut pas admettre que la Chine est la première économie mondiale

Discussion dans 'Informations Chine' créé par lafoy-china, 6 Octobre 2016.

  1. lafoy-china

    lafoy-china Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe

    Inscrit:
    8 Mars 2009
    Messages:
    9 185
    Localité:
    Hong-Kong - Dongguan - Beijing
    Ratings:
    +5 021 / -64
    XVMa6615430-8afb-11e6-b5cc-6b61f9f1f4bd.jpg

    La Chine représente 17,3% de l'économie mondiale contre 15,8% pour les États-Unis, selon les chiffres établis par le FMI lui-même. Mais ce dernier continue dans ses analyses de présenter les États-Unis comme la première économie mondiale. Explication d'une contradiction de gros calibre.


    Extrait : Chaque pays calcule le Produit intérieur brut (PIB) dans sa propre monnaie nationale, ce qui va de soi, mais ce qui pose évidemment un problème pour comparer les PIB nationaux entre eux. Car il est indispensable de disposer d'une unité monétaire commune. Or c'est là que les choses se compliquent quelque peu.

    Deux solutions sont alors possibles. La première, la plus simple en apparence, consiste à prendre le taux de change tel que l'indique le marché des monnaies. Mais ce taux fluctue chaque jour, et surtout il n'exprime pas parfaitement les réalités concrètes. Les touristes peuvent ainsi constater qu'on achète beaucoup plus de choses avec un euro converti en yuans à Pékin qu'à Paris avec un euro. Exemple entre mille, une coupe de cheveux coûte moins cher en Chine qu'en France. Ce constat est banal en soi mais il soulève un énorme problème pour les économistes: les PIB convertis aux taux des marchés des monnaies expriment mal les rapports réels entre les économies nationales. Pourquoi le travail du coiffeur chinois serait-il moins valorisé que son confrère de Paris ou de New York? C'est pourquoi il est devenu habituel de comparer les PIB en «parité de pouvoir d'achat» (PPA): les économistes calculent pour chaque pays un taux de change qui fait que le prix de la coupe de cheveux sera pratiquement le même à Pékin qu'à Paris. Et ce n'est que justice pour le coiffeur chinois dont le travail est ainsi reconnu à sa juste valeur. C'est ainsi que procède le Fonds monétaire international (FMI) dans toutes ses analyses.

    La Chine, 17,3% du PIB mondial
    Selon ses propres données qui figurent dans le World Economic Outlook d'octobre 2016 (Perspectives mondiales) publié hier, on peut lire que le poids du PIB de la Chine (en «parité de pouvoir d'achat») représente 17,3% du PIB mondial, contre 15,8% pour celui des États-Unis, la zone euro pesant 12%, le Japon 4,2%, l'Allemagne 3,4%, la France 2,3% etc. Ces pondérations sont à juste titre fondamentales aux yeux des économistes du FMI car elles servent à établir la croissance de l'économie mondiale, qu'ils estiment à 3,1% en 2016 et 3,4% en 2017 .

    Suite de l'article >>>

    Source : LE FIGARO
     
    • J'aime J'aime x 1
    • Informatif Informatif x 1

Partager cette page