1. Bienvenue sur Bonjourchine.com, le 1er forum francophone sur le travail, les études et le voyage en Chine.

    Pour poser une question ou répondre à une discussion déjà ouverte, inscrivez vous. C'est facile, rapide et gratuit !

    Cela vous permettra de sucroit de ne plus avoir de pub qui s'affiche à l'écran (0 pub pour les membres du forum!).
    Rejeter la notice

Le fils du dernier Shah trouble les relations irano-chinoises

Discussion dans 'Informations Chine' créé par Orang Malang, 20 Février 2013.

  1. Orang Malang

    Orang Malang Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe Modérateur

    Inscrit:
    23 Octobre 2005
    Messages:
    15 941
    Localité:
    常熟,江苏
    Ratings:
    +8 138 / -35
    http://keyhani.blog.lemonde.fr/2013/02/19/le-fils-du-dernier-shah-trouble-les-relations-irano-chinoises/

    Lien YOUTUBE de l'intervention télé ...

    [video=youtube;zvD2p-HpgUs]http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=zvD2p-HpgUs[/video]

    La République islamique est en colère contre sa plus proche alliée et partenaire économique, la Chine. En cause : la télévision officielle chinoise, China Central Television (CCTV), a diffusé en anglais une interview de Reza Pahlavi, le fils du dernier Shah de l'Iran, Mohammad-Reza Pahlavi, renversé par la Révolution iranienne en 1979.

    Invité à une émission de débat, intitulée "Heat", diffusée le 18 février, Reza Pahlavi a qualifié le régime iranien de "menace" et les élections dans son pays d'origine de "moquerie".Reza Pahlavi a également plaidé pendant une dizaine de minutes pour une aide de la communauté internationale en faveur du mouvement contestataire à l'intérieur de l'Iran qui "paralyserait" et, à terme, "renverserait" le régime.

    Ses propos n'ont guère plu aux autorités iraniennes, qui ont menacé l'Etat chinois de "conséquences négatives sur les relations bilatérales". Dans un communiqué, émis le même jour, l'ambassade iranienne en Chine a qualifié cet acte de "désolant","insupportable" et "irresponsable".

    "Cet acte est perçu comme une ingérence directe dans les affaires internes de l'Iran et contre (...) les principes pacifiques des relations étrangères de la République populaire de Chine", peut-on lire dans ce communiqué. L'ambassade iranienne en Chine a demandé aux "responsables gouvernementaux et à ceux du parti [communiste chinois]de faire le nécessaire pour empêcher ce genre d'actes" dans l'avenir.

    Reza Pahlavi, vivant aujourd'hui aux Etats-Unis, a multiplié ces derniers mois les rencontres avec les responsables politiques occidentaux pour parler de sa vision du changement en Iran. En janvier, il avait rencontré séparément les parlementaires britanniques et Martin Schultz, président du parlement européen. Reza Pahlavi leur a parlé de sa vision d'"une voie vers la sécularité et la démocratie en Iran".

    Le fils du dernier Shah d'Iran a également évoqué la mise en place d'une organisation nommée le "Conseil national de l'Iran". Le but de ce conseil, selon M. Pahlavi, est de mener une campagne pour "rétablir le droit des Iraniens à des élections libres" dans leur pays, sans donner plus de détail sur les mesures à envisager. La première réunion de ce conseil devrait avoir lieu début mars.

    La Chine, profitant des sanctions internationales imposées à l'Iran, a pu construire ces dernières années des partenariats économiques juteux avec Téhéran. Selon le vice-président iranien Mohammad Javad Mohammadi-Zadeh, ce pays est le premier partenaire économique de l'Iran. Pékin, qui est aujourd'hui l'un des premiers acheteurs du brut iranien, s'est opposé à de multiples reprises à un renforcement des sanctions des Nations unies contre le programme nucléaire iranien.
     
  2. Zhu Li An

    Zhu Li An Ange

    Inscrit:
    9 Mai 2007
    Messages:
    1 302
    Localité:
    洛里昂
    Ratings:
    +22 / -0
    C'est drôle on dirait que l'Iran a repris le champs lexical du ministère des affaires étrangères chinois;)
     
  3. C-E

    C-E Dieu
    Membre de l'équipe Modérateur

    Inscrit:
    19 Novembre 2009
    Messages:
    3 860
    Localité:
    Peking
    Ratings:
    +104 / -2
    Remarque d'un ami :
    La prochaine fois qu'un Chinois te reproche que la France accueille le Dalalalama, tu pourras lui répondre : "Vous accueillez bien des dissidents iraniens, et sur CCTV en plus !"
     

Partager cette page