1. Bienvenue sur Bonjourchine.com, le 1er forum francophone sur le travail, les études et le voyage en Chine.

    Pour poser une question ou répondre à une discussion déjà ouverte, inscrivez vous. C'est facile, rapide et gratuit !

    Cela vous permettra de sucroit de ne plus avoir de pub qui s'affiche à l'écran (0 pub pour les membres du forum!).
    Rejeter la notice

Le Brexit vu de Chine et d'Asie - Consequences & strategies ...

Discussion dans 'Informations Chine' créé par lafoy-china, 26 Juin 2016.

  1. lafoy-china

    lafoy-china Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe

    Inscrit:
    8 Mars 2009
    Messages:
    9 184
    Localité:
    Hong-Kong - Dongguan - Beijing
    Ratings:
    +5 021 / -64
    xi-jinping.jpg

    La Chine a officiellement regretté la décision des Britanniques de quitter l'Union européenne (UE). Elle craint que son deuxième marché étranger après celui des Etats-Unis traverse à nouveau une crise qui pénalisera ses relations commerciales. Mais à plus long terme, cet affaiblissement de l'UE pourrait lui être profitable.

    Extrait :
    La Chine n'aime pas le désordre. Et le Brexit, décidé lors d'un référendum par une majorité de Britanniques, devrait à courte échéance avoir des conséquences négatives sur son deuxième marché mondial après les États-Unis. Les échanges commerciaux entre les pays de l'UE et la Chine pèsent en effet quelque 598 milliards de dollars. Ils représentent un enjeu majeur pour une économie qui reste encore étroitement dépendante de ses exportations pour soutenir une croissance qui a ralenti considérablement depuis 2015.

    « La décision de quitter l'UE a un impact général, et nous pensons que toutes les parties concernées doivent garder leur calme et évaluer la situation », a mis en garde vendredi le ministère des Affaires étrangères chinois.

    Les appels qui se multiplient dans nombre de pays - Marine Le Pen en France, ou Geert Wilders aux Pays-Bas - à tenir un référendum pour poser la question du maintien va obliger les leaders à agir vite pour éviter le risque de contagion. Sur ce point, l'Allemagne, comme elle l'avait fait au début de la crise grecque, est tentée de temporiser au risque de laisser la situation empirer.

    Le risque d'avoir demain une Union européenne réduite - à la zone euro ? - induira mécaniquement un marché à la taille moindre. Outre la crise institutionnelle, la crise pourrait resurgir, coupant la timide reprise économique et le pouvoir d'achat des consommateurs.

    Suite de l'article >>>

    Source : LA TRIBUNE
     
  2. lafoy-china

    lafoy-china Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe

    Inscrit:
    8 Mars 2009
    Messages:
    9 184
    Localité:
    Hong-Kong - Dongguan - Beijing
    Ratings:
    +5 021 / -64
    Inquiétude en Asie après le Brexit, initiative franco-allemande

    crainte-pour-la-stabilite-financiere-internationale-apres-le-brexit.jpg

    LONDRES/PEKIN (Reuters) - Les remous boursiers et monétaires provoqués vendredi par le vote des Britanniques en faveur du "Brexit" ont accru le sentiment d'inquiétude en Asie, où la Chine, le Japon et la Corée du Sud craignaient dimanche soir pour la stabilité financière internationale, à quelques heures de la réouverture des marchés.


    Extrait : En Grande-Bretagne, le conflit ouvert au sein des Tories a gagné la principale formation d'opposition, le Labour, dont huit dirigeants ont ouvertement contesté le leadership de Jeremy Corbyn, lui reprochant de ne pas avoir défendu avec pugnacité l'idée du "Remain".
    La fracture au sein des grands partis s'étend aussi au reste du pays: 3,2 millions de Britanniques avaient signé dimanche après-midi une pétition appelant à un nouveau référendum, et un sondage réalisé vendredi montre que les Ecossais se prononceraient désormais à 59% pour l'indépendance.

    La Première ministre d'Ecosse, Nicola Sturgeon, a même évoqué la possibilité de s'opposer aux lois qu'adopteront les députés britanniques pour officialiser le retrait du Royaume-Uni de l'UE.

    Suite de l'article >>>

    Source : LA TRIBUNE
     
    #2 lafoy-china, 26 Juin 2016
    Dernière édition: 26 Juin 2016
  3. marcou

    marcou Dieu souverain

    Inscrit:
    27 Juillet 2013
    Messages:
    2 897
    Localité:
    Wudang Shan Hubei Chine
    Ratings:
    +2 085 / -41
    Y a plus qu'à attendre l'année prochaine, pour les nouvelles élections de notre future président français, ça risquerait de faire pareil...de toute façon l'Europe doit réformé, elle ne peut continuer comme ça. c'est un raté, faut savoir en tirer les leçons.
     
    • Informatif Informatif x 1
  4. lafoy-china

    lafoy-china Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe

    Inscrit:
    8 Mars 2009
    Messages:
    9 184
    Localité:
    Hong-Kong - Dongguan - Beijing
    Ratings:
    +5 021 / -64
    La valeur du yuan fixée à son plus bas niveau depuis fin 2010 face au dollar

    les-etats-unis-veulent-une-hausse-du-yuan-chinois.jpg

    La Chine a fixé lundi le taux-pivot du yuan à son plus bas niveau depuis cinq ans et demi face au dollar, ont annoncé les autorités, une forte baisse journalière de près de 1% alors que la monnaie américaine a bondi après le vote pro-Brexit.

    La banque centrale chinoise (PBOC) a fixé à 6,6375 yuans pour un dollar - une dépréciation de 0,91% par rapport à vendredi - le taux du renminbi par rapport au billet vert, selon les chiffres du China Foreign Exchange Trade System.

    C'est son plus fort abaissement journalier depuis août 2015, lorsque la Chine avait ébranlé les places financières mondiales en dévaluant brutalement le yuan d'environ 5% en une semaine face au dollar, faisant trembler les investisseurs mondiaux. Le niveau du taux était lundi le plus bas depuis le 23 décembre 2010.

    Pékin autorise une variation quotidienne du yuan dans une limite de 2% à la hausse ou à la baisse par rapport au billet vert, assurant ainsi son contrôle sur sa monnaie.

    Le dollar a bondi vendredi après la décision historique des Britanniques de quitter l'Union européenne (UE), un vote qui a paniqué les marchés internationaux, les investisseurs craignant de possibles conséquences pour l'économie mondiale.

    Plan d'urgence en cas de Brexit
    La PBOC avait alors annoncé que la Chine avait préparé un plan d'urgence en cas de Brexit et qu'elle continuerait à améliorer le système de taux de change du yuan afin de garder le renminbi "fondamentalement stable".

    "Il y aura davantage de volatilité", prédisait cependant Khoon Goh, stratégiste chez ANZ à Singapour, à Bloomberg News, avant l'annonce du taux de référence.

    La monnaie chinoise évoluait lundi matin à 6,6440 yuans pour un dollar sur le marché intérieur, soit une baisse de 0,44% par rapport à la clôture de vendredi (6,6148 yuans), selon le China Foreign Exchange Trade System.

    (Avec AFP)

    Source : LA TRIBUNE
     
  5. lafoy-china

    lafoy-china Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe

    Inscrit:
    8 Mars 2009
    Messages:
    9 184
    Localité:
    Hong-Kong - Dongguan - Beijing
    Ratings:
    +5 021 / -64
    A la Bourse de Tokyo, le Nikkei rebondit de 2,39% en clôture

    jp.jpg

    Après sa chute de vendredi à l'annonce du "Brexit", la Bourse de Tokyo a fini en hausse de 2,39% lundi.

    La Bourse de Tokyo a entamé la semaine en forte hausse, notamment sur des espoirs de mesures du gouvernement japonais pour contrer les effets négatifs du "Brexit", qui a fait plonger l'indice Nikkei de près de 8% vendredi tandis que le yen s'envolait.

    Le Nikkei des 225 valeurs vedettes a gagné 2,39% (+357,19 points) lundi, à 15.309,21 points.L'indice élargi Topix de tous les titres du premier tableau a pour sa part progressé de 1,77% (+21,28 points) à 1.225,76 points.

    Le Premier ministre japonais Shinzo Abe a demandé lundi à son ministre des Finances, Taro Aso, de suivre le marché des changes "de plus près que jamais" et de prendre des mesures si nécessaire. "Des risques et des incertitudes demeurent sur les marchés financiers", a détaillé Shinzo Abe lors d'une réunion d'urgence du gouvernement et de la Banque du Japon trois jours après l'annonce de la victoire du "Brexit" au Royaume-Uni.

    Le yen poursuit sa hausse
    Les monnaies, qui avaient connu des amplitudes de variation exceptionnelles en fin de semaine dernière, se stabilisaient quelque peu, même si le yen continuait de s'apprécier: le dollar valait 101,75 yens, contre 102,50 yens vendredi à la fermeture de la place tokyoïte. L'euro s'affichait à 112,25 yens, contre 113,30 yens.

    La décision des Britanniques de quitter l'Union européenne a provoqué la déroute des places financières mondiales vendredi. Si Londres a paradoxalement tiré son épingle du jeu (-3,15%), Paris a décroché de 8,04%, Francfort de 6,82%, Madrid et Milan de plus de 12%. À New York, le Dow Jones a lâché 3,39% et le Nasdaq 4,12%.

    Les places européennes sonnées par le Brexit
    Sur le front des indices boursiers européens, la Bourse de Paris devrait ouvrir en nette baisse lundi, encore sonnée par le Brexit et ses conséquences incertaines, après avoir essuyé vendredi l'un de ses pires plongeon depuis la crise financière de 2008. À 8h25, le contrat à terme sur l'indice CAC 40 recule de 0,56%.

    (Avec AFP et Reuters)

    Source : LA TRIBUNE
     
    • J'aime J'aime x 1
  6. lafoy-china

    lafoy-china Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe

    Inscrit:
    8 Mars 2009
    Messages:
    9 184
    Localité:
    Hong-Kong - Dongguan - Beijing
    Ratings:
    +5 021 / -64
    La livre et l'euro continuent de chuter sur les marchés en Asie

    la-livre-sterling-et-l-euro-poursuivent-leur-recul-en-asie.jpg

    TOKYO (Reuters) - La livre sterling et l'euro ont poursuivi leur recul lundi sur les marchés financiers en Asie et en Europe où les investisseurs s'inquiètent toujours des répercussions de la victoire du camp du Brexit au référendum de jeudi dernier au Royaume-Uni.


    Extrait : Après avoir plongé de plus de 10% face au dollar vendredi dans la journée et atteint son plus bas depuis 1985, la devise britannique avait fini à 1,3662 dollar vendredi soir à New York. Lundi vers 06h50 GMT, elle cédait encore 1,93% à 1,3436 dollar malgré une intervention du ministre des Finances britannique avant l'ouverture des marchés européens.

    La décision du Royaume-Uni de quitter l'Union européenne sera sans doute synonyme d'un regain de volatilité des marchés, mais l'économie est suffisamment solide pour affronter les défis qui se présentent, a dit George Osborne.

    La devise britannique continue de reculer aussi face au yen, à 136,33 yens contre 139,64 vendredi, la devise japonaise jouant son rôle de valeur refuge, malgré les déclarations du Premier ministre japonais Shinzo Abe laissant planer la possibilité d'une intervention pour stabiliser la devise nippone.

    "(La livre) pourrait encore chuter puisque la Banque d'Angleterre pourrait réduire ses taux d'intérêt afin de soutenir l'économie dans la foulée du Brexit", relève Junichi Ishikawa, analyste chez IG Securities à Tokyo.

    Dans une note à ses clients, la banque d'affaires Goldman Sachs a estimé dimanche que la Grande-Bretagne était susceptible d'entrer en récession dans l'année et que la croissance mondiale va en être freinée.

    L'euro est également sous pression, cédant 0,66% face au dollar autour de 1,1040 alors que le dollar avance de 0,6% face à un panier de devises de référence.

    LE YUAN À UN CREUX DE 5 ANS ET DEMI

    Le yuan chinois est tombé de son côté à son plus bas niveau en cinq ans et demi face au billet vert, la banque centrale chinoise ayant décidé de tolérer un affaiblissement de sa monnaie après le "Brexit" en abaissant fortement son cours pivot et en s'abstenant d'intervenir sur le marché des changes.

    La Banque populaire de Chine a revu en baisse son cours pivot pour le yuan à 6,6375 pour un dollar, en retrait de 0,9% par rapport à son taux précédent qui était à 6.5776.

    "L'attention se focalise désormais sur l'Europe, où un Brexit pourrait provoquer un effet domino sur des Etats voulant à leur tour quitter l'Union. Même si cela a déjà été débattu, la préoccupation principale sur le marché monétaire, c'est l'incertitude politique européenne qui aboutirait à une paralysie des politiques monétaires et budgétaires", ajoute Junichi Ishikawa.

    La directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), Christine Lagarde, qui s'exprimait dimanche lors d'un colloque à Aspen, a confirmé que la réaction des marchés dépendait désormais des mesures que prendront les dirigeants britanniques et européens pour gérer le divorce et limiter l'incertitude qui en découle.

    Les élections législatives qui avaient lieu dimanche en Espagne, pour la seconde fois en six mois, n'ont toujours pas permis de dégager de majorité évidente pour le pays, ajoutant à l'incertitude politique sur le Vieux Continent.

    La Bourse de Tokyo, qui avait pris de plein fouet l'annonce de la victoire du camp du "Out" dans la nuit de jeudi à vendredi et clôturé la dernière séance de la semaine sur une chute de 7,92%, est en revanche repassée franchement dans le vert.

    Suite de l'article >>>

    Source : LA TRIBUNE
     
  7. lafoy-china

    lafoy-china Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe

    Inscrit:
    8 Mars 2009
    Messages:
    9 184
    Localité:
    Hong-Kong - Dongguan - Beijing
    Ratings:
    +5 021 / -64
    Pour Pékin, le Brexit accroît l'incertitude économique mondiale

    le-premier-ministre-chinois-souligne-l-impact-du-brexit.jpg

    PEKIN (Reuters) - Le Premier ministre chinois, Li Keqiang, a déclaré lundi que le Brexit augmentait les incertitudes qui pèsent sur l'économie mondiale et a réaffirmé la volonté de Pékin de voir une Union européenne unie et stable et un Royaume-Uni prospère.

    Le référendum de jeudi dernier "a montré son impact sur le marché international et a accru les incertitudes sur l'économie mondiale", a déclaré le chef du gouvernement chinois devant le Forum économique mondial à Tianjin, dans le nord du pays.

    "Je veux aussi dire ici que l'Europe est un partenaire important pour la coopération avec la Chine, et que la Chine continuera de se consacrer au maintien d'un bon développement des relations sino-européennes et sino-britanniques", a-t-il ajouté.

    "Dans le contexte de la mondialisation, il est impossible pour un pays seul de parler de son propre développement sans tenir compte de l'environnement économique mondial", a poursuivi Li Keqiang.

    Il a par ailleurs indiqué que la croissance de l'économie chinoise et l'inflation étaient restées relativement stables au deuxième trimestre.

    Il a souligné que l'économie de son pays était toujours soumise à des pressions à la baisse et que les fondations nécessaires à une croissance stable n'étaient pas encore solides.

    Mais, a-t-il dit, il n'y aura "pas d'atterrissage brutal" et le gouvernement a confiance dans le fait que la Chine atteindra ses principaux objectifs de croissance cette année.


    Source : LA TRIBUNE
     
    • Informatif Informatif x 1
  8. bolontapia

    bolontapia Membre Gold

    Inscrit:
    2 Novembre 2010
    Messages:
    291
    Localité:
    Shanghai, Pudong
    Ratings:
    +90 / -0
    Merci Lafoy pour tous ces articles
     
    • J'aime J'aime x 2
  9. marcou

    marcou Dieu souverain

    Inscrit:
    27 Juillet 2013
    Messages:
    2 897
    Localité:
    Wudang Shan Hubei Chine
    Ratings:
    +2 085 / -41
    Royaume-Uni : le « Brexit » peut-il ne pas se produire ?
    En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/referendum-sur-le-brexit/article/2016/06/27/royaume-uni-le-brexit-peut-il-ne-pas-se-produire_4959221_4872498.html#Ot3skdPH8SYYEY1b.99
    Quatre jours après que les électeurs britanniques sont allés aux urnes pour dire, majoritairement, qu’ils souhaitaient voir leur pays sortir de l’Union européenne, une petite musique est en train de monter : et si, finalement, le « Brexit » n’avait pas lieu ?
    Le Monde explore les pistes apparues sur la question, qui donnent un espoir aux partisans d’un maintien du Royaume-Uni dans l’Union européenne (UE)

    Le beau cadeau empoisonné, à croire qu'il y aura un 49.3 +7 chez les anglais...
    Et il le futur ministre dit "out" y aura un deuxième conséquence boursière, c'est pour faire chier qui en fait ?
     
    • Informatif Informatif x 1
  10. lafoy-china

    lafoy-china Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe

    Inscrit:
    8 Mars 2009
    Messages:
    9 184
    Localité:
    Hong-Kong - Dongguan - Beijing
    Ratings:
    +5 021 / -64
    Les marchés et la livre soufflent en Asie

    la-livre-se-reprend-dans-les-echanges-en-asie.jpg

    TOKYO (Reuters) - Quatre jours après l'annonce de la victoire du camp du Brexit qui l'a envoyée par le fond, la livre sterling s'est lentement éloignée mardi de son cours le plus bas depuis 1985 dans les échanges en Asie où les marchés d'actions sont repassés dans le vert.

    Extrait : Après avoir cédé un dixième de sa valeur en deux séances, vendredi puis lundi, la devise britannique a pourtant subi un nouveau coup avec la dégradation de la note souveraine de la Grande-Bretagne annoncée lundi soir par les agences Standard & Poor's et Fitch. Dès vendredi soir, l'agence Moody's avait abaissé de stable à négative la perspective pour la dette souveraine du Royaume-Uni.

    "A notre avis, l'issue (du référendum) est un événement crucial qui conduira à un cadrage économique moins prévisible, moins stable et moins efficace au Royaume-Uni", note Standard & Poor's dans un communiqué.

    Mais la devise britannique s'est légèrement redressée. Mardi vers 04h10 GMT, la livre s'échange à 1,3313 dollar, en hausse de 0,63%, et se reprend aussi face au yen, à 135,86 yens.

    L'euro progresse lui aussi face au dollar, prenant 0,3% à 1,1055 dollar.

    Suite de l'article >>>

    Source : LA TRIBUNE
     

Partager cette page