1. Bienvenue sur Bonjourchine.com, le 1er forum francophone sur le travail, les études et le voyage en Chine.

    Pour poser une question ou répondre à une discussion déjà ouverte, inscrivez vous. C'est facile, rapide et gratuit !

    Cela vous permettra de sucroit de ne plus avoir de pub qui s'affiche à l'écran (0 pub pour les membres du forum!).
    Rejeter la notice

L’anniversaire de la Révolution culturelle fâche les princes rouges

Discussion dans 'Informations Chine' créé par Orang Malang, 15 Mai 2016.

  1. Orang Malang

    Orang Malang Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe Modérateur

    Inscrit:
    23 Octobre 2005
    Messages:
    15 947
    Localité:
    常熟,江苏
    Ratings:
    +8 145 / -35
    LE MONDE du 14 mai 2016

    Excès de zèle, piège politique ou ignorance crasse de la part de ceux qui tiennent les ficelles de la propagande chinoise ? La tenue le 2 mai au palais de l’Assemblée du peuple, sur la place Tiananmen, d’une pièce musicale rendant un hommage marqué à Mao par une troupe de 56 jeunes femmes aux mouvements parfaitement synchronisés nourrit les débats en Chine à l’approche du 16 mai, funeste anniversaire des 50 ans du coup d’envoi de la Révolution culturelle en 1966.

    La chorale des « 56 Fleurs » a interprété Pour naviguer en haute mer, il faut un timonier,l’un des chants les plus diffusés pendant la Révolution culturelle.Ses paroles portent inscrites en elles tout le projet totalitaire du maoïsme : « Comme les poissons ne peuvent vivre hors de l’eau, et les melons pousser sans leurs tiges, les masses révolutionnaires doivent s’accrocher au parti », entend-on. Puis, « la pensée de Mao Zedong est un soleil éternel ». A l’effigie guerrière du soleil rouge de Mao projetée sur un écran géant se sont succédé des images de Xi Jinping en tournée au milieu de paysans radieux. Puis a surgi une banderole appelant à « l’union des peuples du monde pour défaire les impérialistes américains et leurs suppôts ». Les « 56 Fleurs », qui appartiennent à l’Académie de l’art et de la culture orientale, ont été décrites comme une « pièce de tissu blanc » que « l’on va teindre en rouge, pour en faire un drapeau patriotique », s’était vanté leur directeur, Chen Guang, au moment de leur création.

    Cette résurgence maoïste a fait grincer des dents au sein même de l’aristocratie rouge, dont plusieurs membres, réputés proches de la famille de Xi Jinping, ont ouvertement exprimé leur indignation. Dénonçant un piège tendu à Xi Jinping, Ma Xiaoli, une sexagénaire connue pour ses prises de position libérales, a demandé des comptes, dans une lettre au chef de cabinet du président, qui a circulé sur Internet. Selon elle, le concert du 2 mai est un « incident programmé » qui va à l’encontre de la discipline du parti, écrit-elle, sollicitant « une enquête » autour des organisateurs de l’événement.

    http://pan.baidu.com/s/1bp6vDbL
     
  2. why

    why Dieu souverain

    Inscrit:
    26 Décembre 2010
    Messages:
    1 708
    Localité:
    Guangzhou
    Ratings:
    +1 228 / -8
    Y en a qui vont se faire taper sur les doigts...
     
  3. Orang Malang

    Orang Malang Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe Modérateur

    Inscrit:
    23 Octobre 2005
    Messages:
    15 947
    Localité:
    常熟,江苏
    Ratings:
    +8 145 / -35
    La Chine commémore timidement les 50 ans de la Révolution culturelle

    LE POINT du 16 mai 2016

    http://www.lepoint.fr/monde/la-chin...volution-culturelle-16-05-2016-2039650_24.php

    Il y a 50 ans, la Révolution culturelle démarrait en Chine sous l'impulsion de Mao Tsé-toung. Un demi-siècle après la tourmente meurtrière qui avait lancé sa prise de pouvoir, le régime en place reste admiratif de ce leader de l'empire du Milieu. Si le pays s'est largement transformé avec le triomphe de la « voie capitaliste », la crainte diffuse d'un « coup de barre à gauche » de la part des dirigeants du Parti communiste n'a pas disparu. Renonçant à affronter sa propre histoire, le PCC n'entend pas rouvrir la plaie. Aucune cérémonie n'est prévue pour marquer le lancement, communément daté du 16 mai 1966, par Mao de « la plus gigantesque flambée de frénésie collective que la Chine ait connue depuis l'insurrection des Taiping » au XIXe siècle, selon l'expression de Simon Leys, chroniqueur émérite de ces années.

    En trois ans, de 1966 à 1969, Mao, mis sur la touche après le désastre du « Grand bond en avant » (1958-1962, 45 millions de morts), parvint à reconquérir un pouvoir absolu en lançant les « gardes rouges » - la jeunesse scolarisée et fanatisée - à l'assaut du Parti. Avec l'armée et son chef, le maréchal Lin Biao, il matera ensuite ces mêmes « gardes rouges », qui échappaient à tout contrôle, asseyant sa domination jusqu'à sa mort en 1976. Ultra-radicale, l'opération jamais vue dans un régime communiste eut un retentissement mondial, notamment dans la jeunesse et chez les intellectuels occidentaux, qui y virent une « révolution dans la révolution », plus rarement une forme de coup d'État.
     
  4. Xiao Hai

    Xiao Hai Dieu créateur

    Inscrit:
    6 Octobre 2009
    Messages:
    1 045
    Ratings:
    +1 111 / -17
  5. Orang Malang

    Orang Malang Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe Modérateur

    Inscrit:
    23 Octobre 2005
    Messages:
    15 947
    Localité:
    常熟,江苏
    Ratings:
    +8 145 / -35
    Sacrées photos quand même ...

    Le jour où une machine à remonter le temps sera créée, j'irai bien y faire un tour pour comprendre et sentir la véritable atmosphère de l'époque ...

    Car malgré toutes les photos et les témoignages, je pense que l'on est très loin de comprendre véritablement celle-ci ...
     
    • J'aime J'aime x 1
    #5 Orang Malang, 17 Mai 2016
    Dernière édition: 17 Mai 2016
  6. marcou

    marcou Dieu souverain

    Inscrit:
    27 Juillet 2013
    Messages:
    2 897
    Localité:
    Wudang Shan Hubei Chine
    Ratings:
    +2 085 / -41
    Chine: la Révolution culturelle "ne se reproduira pas" (médias d'Etat)
    Pékin - La Révolution culturelle a été une "erreur complète" et "ne se reproduira pas" a promis mardi la presse officielle chinoise, brisant le silence des médias d'État sur le 50e anniversaire du début de l'événement.
    Le 16 mai 1966 avait débuté, avec une déclaration officielle, "la Grande révolution culturelle prolétarienne", une décennie qui allait bouleverser de façon radicale le paysage politique chinois.

    L'ex-N°1 Mao Tsé-toung avait lancé ce mouvement pour reconquérir le pouvoir, au prix d'un effondrement de l'État, de la persécution de dizaines de millions de personnes -- dont d'innombrables membres du Parti communiste chinois (PCC) --, et d'un chaos généralisé.

    "Nous ne permettrons jamais qu'une faute telle que la Révolution culturelle se reproduise", a estimé mardi le Quotidien du peuple, l'organe officiel du PCC -- resté muet la veille lors du jour-anniversaire.

    L'article dénonce la période comme une "erreur complète sur le plan théorique et pratique".

    La Révolution culturelle n'est pas taboue en Chine, mais le PCC contrôle étroitement les discussions sur le sujet, afin d'éviter qu'elles ne sapent trop la légitimité de son pouvoir actuel.

    Beaucoup d'observateurs et d'experts chinois appellent cependant à une profonde analyse historique de l'événement, sans laquelle, assurent-il, une telle catastrophe risque de se reproduire.

    Mais le Global Times, quotidien proche du PCC, a estimé mardi une telle démarche superflue.

    "La Révolution culturelle ne peut pas revenir et ne reviendra pas. Elle n'a pas sa place dans la Chine d'aujourd'hui", a-t-il souligné dans un éditorial.
    *suite et lien*

    j'en parlais cet aprem à une Chinoise qui fut marié à un Français et qui est prof de Français à Xi'an, elle est parfaitement au courant des exactions de la révolution culturel, des famines du cannibalisme etc.....
     
    • Informatif Informatif x 1
  7. Neuromancer

    Neuromancer Alpha & Oméga

    Inscrit:
    13 Mai 2008
    Messages:
    3 945
    Localité:
    Shanghai, Chine
    Ratings:
    +2 022 / -45

Partager cette page