Langues régionales et censure par le conseil constitutionnel de l'enseignement immersif au détriment du Français

Mathieu

Alpha & Oméga
Admin
Membre du personnel
15 Oct 2006
9 172
3 917
298
Shanghai, People Square
www.murailledechine.com
La République Française est et doit rester une et indivisible
Exactement, je ne mettrai pas sur le même plan la lute contre le séparatisme religieux et celui sur les séparatisme régionaux car leur manifestation et conséquences ne sont pas les memes à l'instant T et que le séparatisme religieux a fait des centaines de morts sur le sol français ces dernières années.

Pour autant :
  • La logique globale, comme la loi doivent s'appuyer sur des principes généraux et pas plus que je ne souhaite des écoles publiques qui enseignent tous les cours en arabe à la place du français, je ne souhaiterais que ce soit le cas d'une quelconque langue régionale. (inversement pas de soucis pour que des cours de langue comme toute autre langue étrangère, langue morte ou locales soient donnés dans les langues en question dès lors que le français reste la langue principale).
  • Et si les indépendantisme aujourd'hui sont peu meurtriers, ils l'ont été à d'autres moments (chez nous Corse, au Pays basques des deux cotés des Pyrénées, comme chez nos voisins en Irlande).
Donc luter particulièrement contre l'islamisme fait du sens mais luter contre toute forme de séparatisme aussi ...
Et là dessus je ne partage pas le "en même temps" sur ce sujet comme sur d'autres de notre bien aimé président.
 

Geo-ffroy

Membre Bronze
04 Fev 2020
181
59
38
46
Exactement, je ne mettrai pas sur le même plan la lute contre le séparatisme religieux et celui sur les séparatisme régionaux car leur manifestation et conséquences ne sont pas les memes à l'instant T et que le séparatisme religieux a fait des centaines de morts sur le sol français ces dernières années.

Pour autant :
  • La logique globale, comme la loi doivent s'appuyer sur des principes généraux et pas plus que je ne souhaite des écoles publiques qui enseignent tous les cours en arabe à la place du français, je ne souhaiterais que ce soit le cas d'une quelconque langue régionale. (inversement pas de soucis pour que des cours de langue comme toute autre langue étrangère, langue morte ou locales soient donnés dans les langues en question dès lors que le français reste la langue principale).
  • Et si les indépendantisme aujourd'hui sont peu meurtriers, ils l'ont été à d'autres moments (chez nous Corse, au Pays basques des deux cotés des Pyrénées, comme chez nos voisins en Irlande).
Donc luter particulièrement contre l'islamisme fait du sens mais luter contre toute forme de séparatisme aussi ...
Et là dessus je ne partage pas le "en même temps" sur ce sujet comme sur d'autres de notre bien aimé président.

Je pense personnellement que le séparatisme régional serait encore plus catastrophique que le séparatisme religieux.

À titre d'exemple, à force de vouloir ménager la chèvre et le chou et vouloir à tout prix respecter les sensibilité, la Belgique s'est empêtrée dans une crise politique et économique, le pays est inréformable. Le chômage et l'alcoolisme en Wallonie ont certainement causé bien plus de morts que le attentats islamistes.
 

ChrisHK

Alpha & Oméga
27 Déc 2013
13 555
13 183
183
Hong Kong et Shanghai
La République Française est et doit rester une et indivisible. L'enseignement immersif en langue régionale ne va pas dans ce sens.

Il n'y a qu'à voir ce que ça a donné en Belgique, où les Flamands dictent leur loi avec leur mentalité de paysans arriérés. Le pays n'en serait pas là s'il avait suivi l'exemple de la France et contraint toute sa population à parler la langue de Bruxelles.
Si la coexistence du français et du néerlandais est la source de tous les maux en Belgique, comment expliques-tu le succès de la Suisse avec ses 4 langues officielles ? :hum: :hum: :hum:
 

Geo-ffroy

Membre Bronze
04 Fev 2020
181
59
38
46
Si la coexistence du français et du néerlandais est la source de tous les maux en Belgique, comment expliques-tu le succès de la Suisse avec ses 4 langues officielles ? :hum: :hum: :hum:
Réponse : le pognon

J'ajoute que les divisions communautaires vont bien au-delà de la langue en Belgique. À force de vouloir respecter les sensibilité de chacun, on finit par ne satisfaire personne.

Les Suisses au contraire savent se mettre d'accord en ce qui concerne leur politique fédérale. La péréquation de l'argent public entre cantons ne pose pas autant de problème qu'en Belgique. Et enfin, la plupart des Suisses sont locuteurs d'au moins deux langues nationales là où les Belges qui vivent hors du Brabant n'en parlent généralement qu'une seule.
 
Dernière édition:

Elise D

Dieu Supérieur
15 Mai 2014
925
872
133
Shanghai
Exactement, je ne mettrai pas sur le même plan la lute contre le séparatisme religieux et celui sur les séparatisme régionaux car leur manifestation et conséquences ne sont pas les memes à l'instant T et que le séparatisme religieux a fait des centaines de morts sur le sol français ces dernières années.

Pour autant :
  • La logique globale, comme la loi doivent s'appuyer sur des principes généraux et pas plus que je ne souhaite des écoles publiques qui enseignent tous les cours en arabe à la place du français, je ne souhaiterais que ce soit le cas d'une quelconque langue régionale. (inversement pas de soucis pour que des cours de langue comme toute autre langue étrangère, langue morte ou locales soient donnés dans les langues en question dès lors que le français reste la langue principale).
  • Et si les indépendantisme aujourd'hui sont peu meurtriers, ils l'ont été à d'autres moments (chez nous Corse, au Pays basques des deux cotés des Pyrénées, comme chez nos voisins en Irlande).
Donc luter particulièrement contre l'islamisme fait du sens mais luter contre toute forme de séparatisme aussi ...
Et là dessus je ne partage pas le "en même temps" sur ce sujet comme sur d'autres de notre bien aimé président.
L'enseignement des langues régionales en France peut se faire de la même manière que celui des langues étrangères pour certains élèves, sur le modèle des sections internationales (exemple : les sections chinoises et américaines du LFS).
Ce type de section internationale existe pour de nombreuses langues en France (assez concentrées autour de Paris malheureusement), dont l'arabe. Chaque semaine, les élèves ont plusieurs heures d'apprentissage de la langue, et plusieurs heures d'enseignement de certaines matières dans la langue apprise (souvent histoire géo avec deux heures en français et deux heures en langue étrangère au collège).
L'objectif, complété par une implication des familles pour pratiquer la langue apprise en dehors de l'école), est le bilinguisme à la fin du lycée.
 

ChrisHK

Alpha & Oméga
27 Déc 2013
13 555
13 183
183
Hong Kong et Shanghai

Dgibe

Dieu souverain
13 Mai 2016
1 709
732
143
38
Chengdu
Je suis également assez partagé au niveau de la préservation des langues et cultures régionales.

D'un côté c'est certain que ce serait dommage de voir des langues et des cultures disparaître. Mais il ne faut pas que ce soit au détriment de la cohésion sociale. On dirait qu'on revient en arrière sur le mouvement de centraliation et francisation entamé il y a des siècles (Louis XIV?).

La Chine que nous aimons tant fait d'ailleurs de même. Le dialecte du Sichuan est entrain de disparaître par exemple à vitesse grand V. Le mouvement est déjà bien entamé par les ruraux qui une fois en ville parlent mandarin (ou du moins essaient) pour cacher leur accent de la campagne. Mais le gouvernement accentue le phénomène en interdisant le dialecte dans de plus en plus d'endroits (écoles, services plublics, télévision....).
 

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
15 573
10 071
198
64
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Si la coexistence du français et du néerlandais est la source de tous les maux en Belgique, comment expliques-tu le succès de la Suisse avec ses 4 langues officielles ? :hum: :hum: :hum:
Bonjour Chris
J'ai poste page 1 un extrait de l'histoire de la Belgique et l'origine de ses divisions a l'attention de notre ami Geo ! Le site universitaire en liens explique tout minutieusement , mais bon ...
 

guillaumeenchine

Demi-dieu
09 Sept 2019
3 648
239
113
46
Ouais ouais ouais on connais la chanson. Le regionalisme est souvent le cheval de troie de groupes extremistes et separatistes. Exactement comme tout les groupes qui fleurissent en ce moment et promeuve le respect et l'inclusion pour justement stigmatiser une partie de la population. #MeToo, les anti-racistes, les feministes, les anti-islamistes, les verts, etc.
 

Sparadrap

Dieu créateur
15 Oct 2013
1 095
882
153
41
C'est un peu court comme réponse ...
Si je puis me permettre, les cantons suisses avaient tout à gagner dans la confédération. C'est pour rester libres qu'ils se sont unis.
En Belgique ç'a été une toute autre histoire.
 

guillaumeenchine

Demi-dieu
09 Sept 2019
3 648
239
113
46
Le regionalisme c'est le savon de Marseille made-in-China. Ca sent bon le terroir mais c'est un attrape-couillon. Moi je dis qu'il faut marcher de l'avant. Les Bretons c'est comme l'homme de Neanderthal, ca appartient aux livres d'histoire :langue:
 

Geo-ffroy

Membre Bronze
04 Fev 2020
181
59
38
46
Ouais ouais ouais on connais la chanson. Le regionalisme est souvent le cheval de troie de groupes extremistes et separatistes. Exactement comme tout les groupes qui fleurissent en ce moment et promeuve le respect et l'inclusion pour justement stigmatiser une partie de la population. #MeToo, les anti-racistes, les feministes, les anti-islamistes, les verts, etc.

La logique est la même dans tous les cas. Il s'agit de faire rentrer les individus dans des petites cases, les pousser à l'entre-soi afin qu'ils restent bien au chaud dans leur connerie.
 

Crimson

Alpha & Oméga
26 Oct 2009
4 917
5 570
188
Right Behind You
Comme on parle pas mal de la Suisse ici et que l'on sous entend que la plupart des suisses connaissent deux langues de la federation, je soulignerais que dans bien des cas de nos jours, l'anglais sert de lingua franca entre differentes personnes. Si, d'antan, beaucoup parlaient francais/italien/romache + le suisse allemand, aujourd'hui la config est de plus en plus sa langue natale (une des 4 sus citees) + L'anglais. C'est nettement plus benefique pour l'ouverture au monde. Nous avons une tendance a etre pragmatique.
 

ChrisHK

Alpha & Oméga
27 Déc 2013
13 555
13 183
183
Hong Kong et Shanghai
Si je puis me permettre, les cantons suisses avaient tout à gagner dans la confédération. C'est pour rester libres qu'ils se sont unis.
En Belgique ç'a été une toute autre histoire.
Absolument.
Mais ça montre bien que ce ne sont pas les langues le vrai ou seul problème.
 

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
15 573
10 071
198
64
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -

1622106924002.png
1.Les langues régionales et minoritaires
1.1 La législation linguistique
1.2 Le projet de loi avorté sur le statut des langues régionales de 2008
1.3 Le Comité consultatif pour la promotion des langues régionales et de la pluralité interne (2013)
1.4 L'abandon devant les obstacles

2 La loi Deixonne de 1951 (abrogée)

3 La loi Haby de 1975 (abrogée)

4 La loi Bas-Lauriol de 1975 (abrogée)

5 La loi Toubon de 1994 (actuellement en vigueur)

6 La politique du statut différencié dans l'enseignement
6.1 La politique officielle
6.2 Le nombre des élèves
6.3 Le volontariat
6.4 Les écoles associatives
6.5 Le régime pédagogique
6.6 Les langues immigrantes
7Les langues et l'Administration publique
7.1 La justice
7.2 Les services administratifs

8 Les services audiovisuels
8.1 La régionalisation
8.2 Le réseau France Bleu

9 La France et la Charte du Conseil de l’Europe
9.1 La muraille jacobine lézardée
9.2 La signature de la Charte et les propositions retenues
9.3 Les problèmes juridiques
9.4 Les défenseurs de la Charte
9.5 Les opposants à la Charte
9.6 L'emploi de la Constitution contre les langues de France
9.7 Les campagnes présidentielles françaises
9.8 Coup de théâtre
9.9 Loi sur les langues régionales
 

Crimson

Alpha & Oméga
26 Oct 2009
4 917
5 570
188
Right Behind You
Pour ajouter sur la problematique de pluti linguisme national mais aussi sur celle de la survivance des languages minoritares, voici cet article qui va en profondeur sur ces facteurs en Suisse. Bonne base de reflection sur les mutations de notre epoque et leurs impacts sur l'utilisation/dominance de ces langues dans leurs cultures respectives:
 
Dernière édition:

Alplob

Dieu suprême
21 Avr 2010
2 799
1 722
168
Xujiahui
Si la coexistence du français et du néerlandais est la source de tous les maux en Belgique, comment expliques-tu le succès de la Suisse avec ses 4 langues officielles ? :hum: :hum: :hum:
800 ans d'histoire (de préférences communes à la neutralité)

La Belgique est une construction politique extérieure, ce qui n'a rien de neutre.

Plus ou moins au même moment que la Belgique était créée ex-nihilo par les anglais, Ernest Renan était en Suisse pour écrire son livre "Qu'est-ce qu'une nation?".

Absolument.
Mais ça montre bien que ce ne sont pas les langues le vrai ou seul problème.
La Suisse est le poisson volant des pays (cf Audiard), il y a infiniment plus d'exemples où ça se passe mal et in fine les pays se disloquent plus ou moins dans le calme. Et ce n'est pas nouveau (cf tour de Babel).


Sinon les européistes du forum qui sont pour l'UE mais contre les régions, je vous invite à regarder l'influence de l'Union Européenne sur la régionalisation:

- la politique des régions a été instaurée dans le traité de Maastricht,
- le principal financement de l'UE aux pays sont des fonds FEDER (R pour region..),
- les signes régionaux sur les plaques d'immatriculation ont été imposés par l'UE
- les grandes regions sorties d'un chapeau par François Hollande ont été faites pour satisfaire la Commission Européenne (voir le PNR -Programme Nationale de Réforme français qui fait suite aux GOPÉs de 2013 ou 2014)
- les deux départements d'Alsace qui est désormais une "collectivité européenne" alors que le referendum local avait voté "Non" il y a quelques annees sur ce sujet
- etc..

Et dernierement on trouve un tract en Alsace écrit en alsacien/allemand pour les régionales approuvé par la préfecture..

Tout cela est logique car l'UE vise à remplacer les états européens, les régionaliser revient à leur enlever toute substance.

Vouloir l'UE et être contre les régions, c'est comme vouloir la France et être contre les départements, ou même être pour la Suisse et contre les cantons, ce n'est pas cohérent.
 
Dernière édition: